Interventions à la Chambre des communes
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, depuis que nous avons rétabli le financement de l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, nous assurons un suivi très serré de ses activités et nous prenons au sérieux toutes les allégations.
Depuis que le Canada est à la table, ce suivi est fait de façon de plus en plus serrée. Nous vérifions les antécédents des employés du service des finances, nous assurons la formation des employés cadres et des enseignants sur l'importance de l'indépendance sur le Web et nous faisons la vérification des manuels scolaires. Je peux assurer à la Chambre que l'argent des Canadiens est bien utilisé.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, encore une fois, je peux assurer à la Chambre que nous suivons de façon très assidue l'Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient. Nous vérifions aussi les manuels scolaires, et nous sommes satisfaits des progrès faits.
Même le ministère de la Défense d'Israël a publié une remarque à l'égard de cette agence:
Compte tenu des critiques dont il a fait l'objet, l'UNRWA s'efforce de créer un programme pédagogique équilibré et positif faisant la promotion de valeurs universelles et dénonce la violence et l'incitation à la haine.
Cette déclaration provient du ministère israélien de la Défense.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, nous avons attendu deux ans pour laisser cette banque s'implanter, pour être en mesure de bien évaluer sa capacité à bien gérer l'argent et pour mettre en place les systèmes nécessaires pour assurer un suivi rigoureux.
Nous sommes arrivés à la conclusion que cet investissement servirait bien les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables. Je peux donner en guise d'exemple des projets d'irrigation ou d'approvisionnement en eau potable en Indonésie, ou encore des projets d'électrification au Bangladesh.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, effectivement, après deux ans d'analyses, nous avons regardé comment fonctionnait la nouvelle banque pour les infrastructures en Asie. Nous en sommes arrivés à la conclusion que c'était un bon moyen de financer les projets de développement dans les pays les plus pauvres et les plus vulnérables. Je donnerai en exemple un projet d'approvisionnement en eau potable en Indonésie et un projet d'électrification au Bangladesh.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, comme vous le savez, nous avons mené une large consultation l'année passée. Nos partenaires nous ont demandé trois choses: du leadership, de bonnes politiques et du financement.
Le leadership, nous l'avons prouvé déjà à plusieurs reprises. Il suffit de penser au Fonds mondial: nous avons réussi, avec nos partenaires, à accumuler 13 milliards de dollars pour mettre fin au sida, à la tuberculose et au paludisme. On nous a demandé de bonnes politiques, et 650 millions de dollars ont été engagés pour la santé sexuelle et reproductive. Nous sommes félicités partout au monde pour cela. De plus, nous faisons preuve de leadership en matière de financement innovateur.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, notre gouvernement contribue de façon significative à l'aide au développement et à l'aide humanitaire en y investissant 5 millions de dollars par année. Oui, nous allons dorénavant contribuer à la banque d'investissements en Asie. Il s'agit d'une banque qui vise à réaliser des projets de développement et des projets d'infrastructure, qui bénéficieront aux personnes les plus pauvres et les plus vulnérables de cette communauté.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, notre gouvernement est fier de contribuer significativement à l'aide au développement et à l'aide humanitaire dans le monde. Mon mandat est de recentrer l'aide vers les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables, et elles sont très nombreuses en Asie.
Cette banque d'investissements vise les projets de développement et des projets d'infrastructures liés à l'énergie, par exemple. Ce sont des projets qui amélioreront la qualité de vie des plus pauvres et des plus vulnérables.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, tout d'abord, je veux remercier ma collègue de Dorval—Lachine—LaSalle de son intérêt pour le sujet.
Effectivement, notre gouvernement est très préoccupé par la famine qui sévit actuellement au Yémen, au Soudan du Sud, au Nigeria et en Somalie. Récemment, nous avons annoncé une contribution de 120 millions de dollars pour offrir nourriture, eau potable et soins de santé aux 20 millions de personnes qui souffrent de malnutrition aigüe. Nous insistons aussi pour que les parties prenantes aux conflits ouvrent et protègent les accès pour les travailleurs humanitaires.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, j'apprécie l'intérêt de mon collègue pour la situation terrible qui sévit en ce moment au Soudan du Sud.
En 2016, nous avons accordé 45 millions de dollars en aide internationale spécifiquement pour le Soudan du Sud. Nous étudions actuellement les différents appels d'aide humanitaire, notamment en ce qui concerne la crise alimentaire au Nigeria, en Somalie, au Yémen et au Soudan du Sud. Nous serons en mesure de contribuer de façon encore plus importante dans les prochaines semaines.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, je remercie ma collègue de Rivière-des-Mille-Îles de m'offrir la chance d'informer la Chambre que, ce matin, avec le premier ministre, nous avons eu l'occasion de faire une annonce très importante: nous investirons 650 millions de dollars sur trois ans dans la santé sexuelle et reproductive dans les pays en développement et les États fragiles.
Cet investissement vise à appuyer l'éducation sexuelle des filles et des garçons, la planification familiale, l'accès à la contraception, l'accès à l'avortement, lorsque cela est légal, ainsi que la défense des droits des femmes, car les droits de la personne comprennent les droits des femmes.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, je remercie mon collègue de son intérêt pour le développement international.
Comme chacun le sait, mon mandat consiste à recentrer l'aide internationale sur les plus pauvres, les plus vulnérables et sur les États fragiles. Nous avons procédé à une grande consultation: 15 000 personnes dans 65 pays y ont participé. Je peux assurer que nous allons avoir une politique qui va mettre en avant les forces du Canada là où nous pouvons faire une réelle différence, ce qui fera en sorte que l'argent des Canadiens sera mis à contribution et servira de levier pour aller chercher d'autres partenariats. Nous ferons de l'innovation en développement et nous aurons un impact et un leadership significatifs.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, 15 000 personnes ont participé à ces consultations et en très grande majorité, ils étaient des Canadiens. Il y a eu neuf consultations et tables rondes auxquelles j'ai personnellement participé, ici, au Canada. J'ai eu l'aide de ma secrétaire parlementaire. Plusieurs personnes du ministère ont participé à des tables rondes. Tous nos organismes partenaires ont participé, ont contribué et ont déposé des centaines de mémoires. Nous avons largement écouté les Canadiens. Il me fait plaisir de dire à la Chambre que les femmes et les filles vont être au coeur de notre nouvelle politique.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, mon mandat est clair. Il consiste à recentrer l'aide internationale sur les personnes les plus pauvres et les plus vulnérables. Je peux assurer la Chambre que notre ministère fait en sorte que, pour tous les contrats octroyés et toute l'aide accordée à nos partenaires internationaux, le travail est fait dans les règles de l'art. Nous nous assurons que tous nos partenaires sont des partenaires d'expérience et que les fonds sont utilisés pour ce pourquoi ils doivent être utilisés.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, nous croyons à l'importance du développement des compétences locales, notamment le développement des compétences de gouvernements de proximité. Notre gouvernement appuie donc des villes de pays en voie de développement qui accueillent des dizaines de milliers de réfugiés, afin de les aider à maintenir la stabilité dans leur région.
Le projet de la Fédération canadienne des municipalités en Jordanie permettra d'aider une douzaine de municipalités dans la gestion de leurs services publics, et cela inclut de mettre en avant et à contribution le leadership des femmes.
Voir le profil de Marie-Claude Bibeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, je remercie mon collègue de Bourassa de sa question.
Effectivement, je reviens tout juste d'Haïti, où j'ai assisté à l'assermentation du président. J'ai aussi visité deux projets soutenus par le Canada, l'hôpital des Gonaïves et l'Académie nationale de police. Hier, j'ai annoncé un investissement de 92,2 millions de dollars sur cinq ans pour cinq projets en développement visant la santé des femmes et des filles, la protection des enfants et l'accès à la justice.
Notre gouvernement s'est engagé à accompagner le nouveau gouvernement d'Haïti et j'ai d'ailleurs eu l'occasion d'en discuter directement avec le nouveau président.
Résultats : 1 - 15 de 60 | Page : 1 de 4

1
2
3
4
>
>|