Accueil de la section
Table des matièresFormat imprimable
Page précédenteProchaine page
 
Coming into Force
Entrée en vigueur
April 1, 2013

103. Sections 64 to 102 are deemed to have come into force on April 1, 2013.
103. Les articles 64 à 102 sont réputés être entrés en vigueur le 1er avril 2013.
1er avril 2013

Division 2
Section 2
Financial Institutions
Institutions financières
1991, c. 45

Trust and Loan Companies Act
Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt
1991, ch. 45

104. (1) The portion of subsection 187(1) of the Trust and Loan Companies Act before paragraph (a) is replaced by the following:
104. (1) Le passage du paragraphe 187(1) de la Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Resident Canadian majority

187. (1) The directors of a company shall not transact business at a meeting of directors unless
187. (1) Les administrateurs ne peuvent délibérer en conseil que si :
Majorité de résidents canadiens

(2) Paragraphs 187(1)(a) and (b) of the English version of the Act are replaced by the following:
(2) Les alinéas 187(1)a) et b) de la version anglaise de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
(a) in the case of a company that is the subsidiary of a foreign institution, at least one half of the directors present are resident Canadians; and
(b) in the case of any other company, a majority of the directors present are resident Canadians.
(a) in the case of a company that is the subsidiary of a foreign institution, at least one half of the directors present are resident Canadians; and
(b) in the case of any other company, a majority of the directors present are resident Canadians.
(3) The portion of subsection 187(1) of the English version of the Act after paragraph (b) is repealed.
(3) Le passage du paragraphe 187(1) de la version anglaise de la même loi suivant l’alinéa b) est abrogé.
(4) The portion of subsection 187(2) of the English version of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(4) Le passage du paragraphe 187(2) de la version anglaise de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Exception

(2) Despite subsection (1), the directors of a company may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
(2) Despite subsection (1), the directors of a company may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
Exception

1991, c. 46

Bank Act
Loi sur les banques
1991, ch. 46

105. (1) The portion of subsection 183(1) of the Bank Act before paragraph (a) is replaced by the following:
105. (1) Le passage du paragraphe 183(1) de la Loi sur les banques précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Resident Canadian majority

183. (1) The directors of a bank shall not transact business at a meeting of directors unless
183. (1) Les administrateurs ne peuvent délibérer en conseil que si :
Majorité de résidents canadiens

(2) The portion of subsection 183(2) of the English version of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 183(2) de la version anglaise de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Exception

(2) Despite subsection (1), the directors of a bank may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
(2) Despite subsection (1), the directors of a bank may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
Exception

2001, c. 9, s. 183

106. (1) The portion of subsection 772(1) of the French version of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
106. (1) Le passage du paragraphe 772(1) de la version française de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2001, ch. 9, art. 183

Majorité de résidents canadiens

772. (1) Les administrateurs ne peuvent délibérer en conseil que si :
772. (1) Les administrateurs ne peuvent délibérer en conseil que si :
Majorité de résidents canadiens

2001, c. 9, s. 183

(2) The portion of subsection 772(2) of the English version of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 772(2) de la version anglaise de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2001, ch. 9, art. 183

Exception

(2) Despite subsection (1), the directors of a bank holding company may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
(2) Despite subsection (1), the directors of a bank holding company may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
Exception

1991, c. 47

Insurance Companies Act
Loi sur les sociétés d’assurances
1991, ch. 47

107. (1) The portion of subsection 192(1) of the Insurance Companies Act before paragraph (a) is replaced by the following:
107. (1) Le passage du paragraphe 192(1) de la Loi sur les sociétés d’assurances précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Resident Canadian majority

192. (1) The directors of a company shall not transact business at a meeting of directors unless
192. (1) Les administrateurs ne peuvent délibérer en conseil que si :
Majorité de résidents canadiens

(2) Paragraphs 192(1)(a) and (b) of the English version of the Act are replaced by the following:
(2) Les alinéas 192(1)a) et b) de la version anglaise de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
(a) in the case of a company that is the subsidiary of a foreign institution, at least one half of the directors present are resident Canadians; and
(b) in the case of any other company, a majority of the directors present are resident Canadians.
(a) in the case of a company that is the subsidiary of a foreign institution, at least one half of the directors present are resident Canadians; and
(b) in the case of any other company, a majority of the directors present are resident Canadians.
(3) The portion of subsection 192(1) of the English version of the Act after paragraph (b) is repealed.
(3) Le passage du paragraphe 192(1) de la version anglaise de la même loi suivant l’alinéa b) est abrogé.
(4) The portion of subsection 192(2) of the English version of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(4) Le passage du paragraphe 192(2) de la version anglaise de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Exception

(2) Despite subsection (1), the directors of a company may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
(2) Despite subsection (1), the directors of a company may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
Exception

2001, c. 9, s. 465

108. (1) The portion of subsection 819(1) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
108. (1) Le passage du paragraphe 819(1) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2001, ch. 9, art. 465

Resident Canadian majority

819. (1) The directors of an insurance holding company shall not transact business at a meeting of directors unless
819. (1) Les administrateurs ne peuvent délibérer en conseil que si :
Majorité de résidents canadiens

2001, c. 9, s. 465

(2) Paragraphs 819(1)(a) and (b) of the English version of the Act are replaced by the following:
(2) Les alinéas 819(1)a) et b) de la version anglaise de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
2001, ch. 9, art. 465

(a) in the case of an insurance holding company that is the subsidiary of a foreign institution, at least one half of the directors present are resident Canadians; and
(b) in the case of any other insurance holding company, a majority of the directors present are resident Canadians.
(a) in the case of an insurance holding company that is the subsidiary of a foreign institution, at least one half of the directors present are resident Canadians; and
(b) in the case of any other insurance holding company, a majority of the directors present are resident Canadians.
2001, c. 9, s. 465

(3) The portion of subsection 819(1) of the English version of the Act after paragraph (b) is repealed.
(3) Le passage du paragraphe 819(1) de la version anglaise de la même loi suivant l’alinéa b) est abrogé.
2001, ch. 9, art. 465

2001, c. 9, s. 465

(4) The portion of subsection 819(2) of the English version of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(4) Le passage du paragraphe 819(2) de la version anglaise de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2001, ch. 9, art. 465

Exception

(2) Despite subsection (1), the directors of an insurance holding company may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
(2) Despite subsection (1), the directors of an insurance holding company may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
Exception

1991, c. 48

Cooperative Credit Associations Act
Loi sur les associations coopératives de crédit
1991, ch. 48

109. (1) Subsection 188(1) of the Cooperative Credit Associations Act is replaced by the following:
109. (1) Le paragraphe 188(1) de la Loi sur les associations coopératives de crédit est remplacé par ce qui suit :
Resident Canadian majority

188. (1) The directors of an association shall not transact business at a meeting of directors unless a majority of the directors present are resident Canadians.
188. (1) Les administrateurs ne peuvent délibérer en conseil que si la majorité de ceux qui sont présents sont des résidents canadiens.
Majorité de résidents canadiens

(2) The portion of subsection 188(2) of the English version of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 188(2) de la version anglaise de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Exception

(2) Despite subsection (1), the directors of an association may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
(2) Despite subsection (1), the directors of an association may transact business at a meeting of directors without the required proportion of directors who are resident Canadians if
Exception

Division 3
Section 3
R.S., c. F-8; 1995, c. 17, s. 45(1)

Federal-Provincial Fiscal Arrangements Act
Loi sur les arrangements fiscaux entre le gouvernement fédéral et les provinces
L.R., ch. F-8; 1995, ch. 17, par. 45(1)

2007, c. 29, s. 62; 2009, c. 2, s. 383

110. Sections 3 to 3.11 of the Federal-Provincial Fiscal Arrangements Act are replaced by the following:
110. Les articles 3 à 3.11 de la Loi sur les arrangements fiscaux entre le gouvernement fédéral et les provinces sont remplacés par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62; 2009, ch. 2, art. 383

Fiscal equalization payment

3. Subject to the other provisions of this Act, there may be paid to a province a fiscal equalization payment not exceeding the amounts determined under this Part for each fiscal year in the period beginning on April 1, 2007 and ending on March 31, 2019.
3. Sous réserve des autres dispositions de la présente loi, un paiement de péréquation n’excédant pas les montants établis sous le régime de la présente partie peut être fait à une province pour chaque exercice compris entre le 1er avril 2007 et le 31 mars 2019.
Paiement de péréquation

111. Section 3.12 of the Act is amended by adding the following after subsection (3):
111. L’article 3.12 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
Additional fiscal equalization payment — 2013-2014 fiscal year

(4) An additional fiscal equalization payment may be paid for the fiscal year beginning on April 1, 2013 equal to,

(a) for New Brunswick, $48,891,000; and

(b) for Manitoba, $6,915,000.
(4) Le paiement de péréquation additionnel qui peut être fait aux provinces ci-après pour l’exercice commençant le 1er avril 2013 est celui figurant en regard de leur nom :
Paiement de péréquation additionnel — exercice 2013-2014

a) Nouveau-Brunswick : 48 891 000 $;

b) Manitoba : 6 915 000 $.

2007, c. 29, s. 62

112. (1) The portion of subsection 3.2(1) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
112. (1) Le passage du paragraphe 3.2(1) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62

General rule

3.2 (1) Subject to the other provisions of this Part, the fiscal equalization payment that may be paid to a province for a fiscal year is the amount, as determined by the Minister, equal to the greater of
3.2 (1) Sous réserve des autres dispositions de la présente partie, le paiement de péréquation qui peut être fait à une province pour chaque exercice correspond au plus élevé des montants ci-après, déterminés par le ministre :
Règle générale

2009, c. 2, s. 384

(2) Subsection 3.2(4) of the Act is repealed.
(2) Le paragraphe 3.2(4) de la même loi est abrogé.
2009, ch. 2, art. 384

2007, c. 29, s. 62

113. Section 3.3 of the Act is repealed.
113. L’article 3.3 de la même loi est abrogé.
2007, ch. 29, art. 62

2009, c. 2, s. 385

114. Subsection 3.4(10) of the Act is repealed.
114. Le paragraphe 3.4(10) de la même loi est abrogé.
2009, ch. 2, art. 385

2009, c. 2, s. 386

115. (1) The definition “per capita pre-adjustment equalized fiscal capacity” in subsection 3.5(1) of the Act is replaced by the following:
115. (1) La définition de « capacité fiscale par habitant après péréquation et avant rajustement », au paragraphe 3.5(1) de la même loi, est remplacée par ce qui suit :
2009, ch. 2, art. 386

“per capita pre-adjustment equalized fiscal capacity”
« capacité fiscale par habitant après péréquation et avant rajustement »

“per capita pre-adjustment equalized fiscal capacity” means, in respect of a province for a fiscal year, the amount determined by the formula

A + B + C + (E / F)

where

A,      B, E and F have the same meaning as the descriptions of A, B, E and F, respectively, in the definition “total per capita fiscal capacity”; and

C      is the per capita equalization payment for that province for that fiscal year.
« capacité fiscale par habitant après péréquation et avant rajustement » En ce qui concerne une province pour un exercice, le résultat du calcul suivant :
« capacité fiscale par habitant après péréquation et avant rajustement »
per capita pre-adjustment equalized fiscal capacity

A + B + C + (E / F)

où :

A,      B, E et F correspondent respectivement aux éléments A, B, E et F de la formule figurant à la définition de « capacité fiscale totale par habitant »;

C      représente le paiement de péréquation par habitant pour la province pour l’exercice.

2007, c. 29, s. 62

(2) The formula in the definition “total per capita fiscal capacity” in subsection 3.5(1) of the Act is replaced by the following:
(2) La formule figurant à la définition de « capacité fiscale totale par habitant », au paragraphe 3.5(1) de la même loi, est remplacée par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62

A + B + [(C + E) / F]
A + B + [(C + E) / F]
2007, c. 35, s. 161

(3) The descriptions of C to E in the definition “total per capita fiscal capacity” in subsection 3.5(1) of the Act are replaced by the following:
(3) Les éléments C à E de la formule figurant à la définition de « capacité fiscale totale par habitant », au paragraphe 3.5(1) de la même loi, sont remplacés par ce qui suit :
2007, ch. 35, art. 161

C      is any fiscal equalization payment that would be paid to that province for that fiscal year if the amount of that payment were determined in accordance with section 3.2 without regard to section 3.4;
E      is, with respect to Nova Scotia, any amount that may be paid to that province for that fiscal year in accordance with sections 7 and 8 and 10 to 14 of the Nova Scotia and Newfoundland and Labrador Additional Fiscal Equalization Offset Payments Act; and
C      tout paiement de péréquation qui serait versé à la province, pour l’exercice, si celui-ci était calculé au titre de l’article 3.2, compte non tenu de l’article 3.4;
E      s’agissant de la Nouvelle-Écosse, toute somme pouvant être versée, pour l’exercice, à la province sous le régime des articles 7, 8 et 10 à 14 de la Loi sur les paiements de péréquation compensatoires supplémentaires à la Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador;
2007, c. 29, s. 62, c. 35, ss. 162 and 163; 2009, c. 2, s. 387

116. The heading before section 3.6 and sections 3.6 to 3.71 of the Act are replaced by the following:
116. L’intertitre précédant l’article 3.6 et les articles 3.6 à 3.71 de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62, ch. 35, art. 162 et 163; 2009, ch. 2, art. 387

Nova Scotia
Nouvelle-Écosse
Additional fiscal equalization payment

3.71 (1) An additional fiscal equalization payment for the period referred to in subsection (2) may be paid to Nova Scotia equal to the amount by which

(a) the aggregate of the following amounts:

(i) the aggregate of the fiscal equalization amounts computed under section 3.72 for that province for all fiscal years in the period, and

(ii) the aggregate of the amounts that would be paid to that province for all fiscal years in the period in accordance with sections 7 to 14 of the Nova Scotia and Newfoundland and Labrador Additional Fiscal Equalization Offset Payments Act as that Act read on April 1, 2007, computed as if the fiscal equalization payment for that province for each fiscal year in the period were equal to the fiscal equalization amount computed under section 3.72 for that province for that fiscal year

is greater than

(b) the aggregate of the following amounts:

(i) the aggregate of the fiscal equalization payments paid to that province for the period, and

(ii) the aggregate of the amounts paid to that province for the period in accordance with sections 7 to 14 of the Nova Scotia and Newfoundland and Labrador Additional Fiscal Equalization Offset Payments Act.
3.71 (1) Il peut être fait à la Nouvelle-Écosse, pour la période visée au paragraphe (2), un paiement de péréquation additionnel correspondant à l’excédent de la somme visée à l’alinéa a) sur celle visée à l’alinéa b) :
Paiement de péréquation additionnel

a) la somme des montants suivants :

(i) le total des montants de péréquation calculés, au titre de l’article 3.72, pour la province pour tous les exercices compris dans la période,

(ii) le total des sommes qui seraient versées à la province, pour tous les exercices compris dans la période, sous le régime des articles 7 à 14 de la Loi sur les paiements de péréquation compensatoires supplémentaires à la Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador, dans sa version au 1er avril 2007, si le paiement de péréquation pour la province était, pour chacun de ces exercices, égal au montant de péréquation calculé, au titre de l’article 3.72, pour la province pour cet exercice;

b) la somme des paiements suivants :

(i) le total des paiements de péréquation faits à la province pour la période,

(ii) le total des sommes versées à la province, pour la période, sous le régime des articles 7 à 14 de la Loi sur les paiements de péréquation compensatoires supplémentaires à la Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador.

Definition of “period”

(2) For the purpose of subsection (1), “period” means the period beginning on April 1, 2008 and ending on the earlier of

(a) March 31 of the fiscal year preceding the first fiscal year with respect to which Nova Scotia does not meet the conditions under paragraphs 12(1)(a) and (b) of the Nova Scotia and Newfoundland and Labrador Additional Fiscal Equalization Offset Payments Act and is not receiving any transitional payments under section 14 of that Act, and

(b) March 31, 2020.
(2) Pour l’application du paragraphe (1), « période » s’entend de la période commençant le 1er avril 2008 et se terminant au premier en date des jours suivants :
Définition de « période »

a) le 31 mars de l’exercice précédant le premier exercice à l’égard duquel, d’une part, la Nouvelle-Écosse ne remplit pas les conditions prévues aux alinéas 12(1)a) et b) de la Loi sur les paiements de péréquation compensatoires supplémentaires à la Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador et, d’autre part, elle ne reçoit pas de paiement de transition sous le régime de l’article 14 de cette loi;

b) le 31 mars 2020.

2007, c. 35, s. 163

117. (1) Paragraphs 3.72(5)(a) and (b) of the Act are replaced by the following:
117. (1) Les alinéas 3.72(5)a) et b) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
2007, ch. 35, art. 163

(a) subsection (4) applies to Nova Scotia in respect of the revenue source referred to in paragraph (z.5) of the definition “revenue source” in subsection 3.9(1) only for those fiscal years in the period referred to in subsection 3.71(2) for which the application of subsection (4) would result in an increase in the amount calculated under paragraph 3.71(1)(a); and
(b) subsection (4) does not apply to Newfoundland and Labrador in respect of the revenue source referred to in paragraph (z.5) of the definition “revenue source” in subsection 3.9(1).
a) le paragraphe (4) s’applique à cette province à l’égard de la source de revenu visée à l’alinéa z.5) de la définition de ce terme au paragraphe 3.9(1) uniquement pour les exercices compris dans la période visée au paragraphe 3.71(2) à l’égard desquels cette application aurait pour effet d’augmenter la somme calculée au titre de l’alinéa 3.71(1)a);
b) le paragraphe (4) ne s’applique pas à Terre-Neuve-et-Labrador à l’égard de la source de revenu visée à l’alinéa z.5) de la définition de ce terme au paragraphe 3.9(1).
2007, c. 35, s. 163

(2) Subsection 3.72(6) of the Act is repealed.
(2) Le paragraphe 3.72(6) de la même loi est abrogé.
2007, ch. 35, art. 163

2007, c. 29, s. 62

118. Section 3.8 of the Act is repealed.
118. L’article 3.8 de la même loi est abrogé.
2007, ch. 29, art. 62

2007, c. 29, s. 62

119. (1) The portion of subsection 3.9(1) of the Act before the first definition is replaced by the following:
119. (1) Le passage du paragraphe 3.9(1) de la même loi précédant la première définition est remplacé par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62

Interpretation

3.9 (1) The following definitions apply in this section and in sections 3.71 and 3.72.
3.9 (1) Les définitions qui suivent s’appliquent au présent article et aux articles 3.71 et 3.72.
Définitions et interprétation

2007, c. 35, s. 164(2)

(2) Subsections 3.9(4) to (7) of the Act are repealed.
(2) Les paragraphes 3.9(4) à (7) de la même loi sont abrogés.
2007, ch. 35, par. 164(2)

2007, c. 35, s. 165

120. (1) Paragraph 3.91(1)(a) of the Act is replaced by the following:
120. (1) L’alinéa 3.91(1)a) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2007, ch. 35, art. 165

(a) the fiscal equalization payment that may be paid to a province under sections 3.2 and 3.4 for that fiscal year on the basis that the province makes an election under subsection 3.2(2) for that fiscal year; and
a) le paiement de péréquation qui peut être fait à une province pour cet exercice au titre des articles 3.2 et 3.4 si elle fait le choix prévu au paragraphe 3.2(2) pour cet exercice;
2007, c. 35, s. 165

(2) Subsections 3.91(2) to (5) of the Act are replaced by the following:
(2) Les paragraphes 3.91(2) à (5) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
2007, ch. 35, art. 165

Time of calculation — section 3.72

(2) The fiscal equalization amounts referred to in section 3.72 for a fiscal year shall be calculated no later than three months before the end of the fiscal year.
(2) Les montants de péréquation visés à l’article 3.72 pour un exercice sont calculés au plus tard trois mois avant la fin de celui-ci.
Moment du calcul — article 3.72

2007, c. 35, s. 166

121. Section 3.97 of the Act is replaced by the following:
121. L’article 3.97 de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2007, ch. 35, art. 166

Deeming — final computation

3.97 For the purpose of the Nova Scotia and Newfoundland and Labrador Additional Fiscal Equalization Offset Payments Act, the final computation of the amount of the fiscal equalization payment for a fiscal year is deemed to have been made on March 1 of that fiscal year.
3.97 Pour l’application de la Loi sur les paiements de péréquation compensatoires supplémentaires à la Nouvelle-Écosse et à Terre-Neuve-et-Labrador, le calcul définitif du montant du paiement de péréquation pour un exercice est réputé avoir été fait le 1er mars de cet exercice.
Présomption — calcul définitif

2007, c. 29, s. 62

122. (1) The definition “revenue block” in subsection 4(1) of the Act is repealed.
122. (1) La définition de « bloc de revenus », au paragraphe 4(1) de la même loi, est abrogée.
2007, ch. 29, art. 62

2007, c. 29, s. 62

(2) The definitions “population adjusted gross expenditure escalator” and “superannuation adjustment” in subsection 4(1) of the Act are replaced by the following:
(2) Les définitions de « facteur de majoration des dépenses brutes rajustées en fonction de la population » et « montant de l’indexation des pensions », au paragraphe 4(1) de la même loi, sont remplacées par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62

“population adjusted gross expenditure escalator”
« facteur de majoration des dépenses brutes rajustées en fonction de la population »

“population adjusted gross expenditure escalator” means, in respect of a territory for a fiscal year, a factor equal to the product obtained by multiplying

(a) the population adjustment factor for that territory for the fiscal year

by

(b) the provincial local government expenditure index for the fiscal year.
“superannuation adjustment”
« montant de l’indexation des pensions »

“superannuation adjustment” means, in respect of a territory, for each fiscal year, the amount determined by the Minister of Public Works and Government Services to be equal to, with respect to the fiscal year that is two years prior to that fiscal year, the difference between the amount of the superannuation contribution that is payable by that territory under the Public Service Superannuation Act and the amount that would be payable by that territory under that Act as it read on June 16, 1999.
« facteur de majoration des dépenses brutes rajustées en fonction de la population » En ce qui concerne un territoire, le taux correspondant, pour un exercice, au produit obtenu par multiplication du facteur de rajustement en fonction de la population applicable à ce territoire par l’indice provincial des dépenses des administrations locales pour l’exercice en cause.
« facteur de majoration des dépenses brutes rajustées en fonction de la population »
population adjusted gross expenditure escalator

« montant de l’indexation des pensions » Pour chaque exercice, en ce qui concerne un territoire, le montant établi par le ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux qui correspond à la différence entre les contributions à verser par le territoire sous le régime de la Loi sur la pension de la fonction publique pour l’exercice commençant deux ans avant l’exercice en cause et celles qui seraient à verser par lui à ce titre pour le même exercice sous le régime de cette même loi dans sa version au 16 juin 1999.
« montant de l’indexation des pensions »
superannuation adjustment

2007, c. 29, s. 62

(3) The formula in the definition “fiscal capacity” in subsection 4(1) of the Act is replaced by the following:
(3) La formule figurant à la définition de « capacité fiscale », au paragraphe 4(1) de la même loi, est remplacée par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62

(A + B + C) / 3
(A + B + C) / 3
2007, c. 29, s. 62

(4) The description of D in the definition “fiscal capacity” in subsection 4(1) of the Act is repealed.
(4) L’élément D de la formule figurant à la définition de « capacité fiscale », au paragraphe 4(1) de la même loi, est abrogé.
2007, ch. 29, art. 62

2007, c. 29, s. 62

(5) Paragraph (a) of the definition “gross expenditure base” in subsection 4(1) of the Act is replaced by the following:
(5) L’alinéa a) de la définition de « base des dépenses brutes », au paragraphe 4(1) de la même loi, est remplacé par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62

(a) for the fiscal year beginning on April 1, 2013, an amount equal to
(i) $931,907,459 in respect of Yukon,
(ii) $1,339,030,641 in respect of the Northwest Territories, and
(iii) $1,465,334,373 in respect of Nunavut; and
a) Pour l’exercice commençant le 1er avril 2013, en ce qui concerne les territoires ci-après, la somme figurant en regard de leur nom :
(i) Yukon : 931 907 459 $,
(ii) Territoires du Nord-Ouest : 1 339 030 641 $,
(iii) Nunavut : 1 465 334 373 $;
2007, c. 29, s. 62

(6) Paragraphs (a) and (b) of the definition “revenue source” in subsection 4(1) of the Act are replaced by the following:
(6) Les alinéas a) et b) de la définition de « source de revenu », au paragraphe 4(1) de la même loi, sont remplacés par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62

(a) revenues relating to personal income;
(b) revenues relating to corporate income and government business enterprises;
a) revenus relatifs aux revenus des particuliers;
b) revenus relatifs aux revenus des entreprises et des activités commerciales de l’État;
(7) The definition “revenue source” in subsection 4(1) of the Act is amended by striking out “and” at the end of paragraph (f) and by adding the following after paragraph (g):
(7) La définition de « source de revenu », au paragraphe 4(1) de la même loi, est modifiée par adjonction, après l’alinéa g), de ce qui suit :
(h) revenues derived from property taxes and miscellaneous revenues; and
(i) revenues relating to consumption taxes excluding revenues derived from excise taxes.
h) revenus provenant des impôts fonciers et revenus divers;
i) revenus relatifs aux taxes à la consommation, à l’exclusion des revenus provenant des taxes d’accise.
2007, c. 29, s. 62

123. (1) Subsections 4.1(1) and (2) of the Act are replaced by the following:
123. (1) Les paragraphes 4.1(1) et (2) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62

Territorial formula financing payments

4.1 (1) Subject to the other provisions of this Act, there may be paid to a territory a territorial formula financing payment not exceeding the amounts determined under this Part for each fiscal year in the period beginning on April 1, 2014 and ending on March 31, 2019.
4.1 (1) Sous réserve des autres dispositions de la présente loi, un paiement de transfert n’excédant pas les montants établis sous le régime de la présente partie peut être fait à un territoire pour chaque exercice compris entre le 1er avril 2014 et le 31 mars 2019.
Paiements aux territoires

(2) Section 4.1 of the Act is amended by adding the following after subsection (3):
(2) L’article 4.1 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
Adjusted gross expenditure base

(4) For the purpose of paragraph (3)(a), for the fiscal year beginning on April 1, 2014, the gross expenditure base is equal to the amount determined by the formula

A + 0.7 (B + C + D + E – F – G – H)

where

A      is the gross expenditure base that would, in the absence of this subsection, be calculated for the fiscal year;

B      is equal to the average adjusted yield calculated for revenues relating to personal income;

C      is equal to the average yield calculated for revenues relating to corporate income and government business enterprises;

D      is equal to the average yield calculated for revenues derived from property taxes and miscellaneous revenues;

E      is equal to the average yield calculated for revenues relating to consumption taxes excluding revenues derived from excise taxes;

F      is $63,891,572 in respect of Yukon, $125,998,429 in respect of the Northwest Territories and $104,674,613 in respect of Nunavut;

G      is equal to the average yield calculated for revenues derived from personal income; and

H      is equal to the average yield calculated for revenues derived from corporate income and government business enterprises.
(4) Pour l’application de l’alinéa (3)a), la base des dépenses brutes, pour l’exercice commençant le 1er avril 2014, correspond au résultat du calcul suivant :
Base des dépenses brutes rajustées

A + 0,7 (B + C + D + E – F – G – H)

où :

A      représente la base des dépenses brutes qui serait calculée pour l’exercice si ce n’était du présent paragraphe;

B      le rendement rajusté moyen calculé pour les revenus relatifs aux revenus des particuliers;

C      le rendement moyen calculé pour les revenus relatifs aux revenus des entreprises et des activités commerciales de l’État;

D      le rendement moyen calculé pour les revenus provenant des impôts fonciers et revenus divers;

E      le rendement moyen calculé pour les revenus relatifs aux taxes à la consommation, à l’exclusion des revenus provenant des taxes d’accise;

F      63 891 572 $ à l’égard du Yukon, 125 998 429 $ à l’égard des Territoires du Nord-Ouest et 104 674 613 $ à l’égard du Nunavut;

G      le rendement moyen calculé pour les revenus provenant des revenus des particuliers;

H      le rendement moyen calculé pour les revenus provenant des revenus des entreprises et des activités commerciales de l’État.

Definitions

(5) The following definitions apply in this subsection and in subsection (4).
“average adjusted yield”
« rendement rajusté moyen »

“average adjusted yield” means, in respect of revenues relating to personal income of a territory for the fiscal year beginning on April 1, 2014, the amount determined by the formula

(A + B + C) / 3

where

A      is the yield for that revenue source for the fiscal year beginning on April 1, 2012, calculated by adjusting the national average rate of tax for that fiscal year to exclude the revenues to be equalized adjustment for that fiscal year from the aggregate of the revenue to be equalized for that revenue source for the fiscal year for all provinces and territories;

B      is the yield for that revenue source for the fiscal year beginning on April 1, 2011, calculated by adjusting the national average rate of tax for that fiscal year to exclude the revenues to be equalized adjustment for that fiscal year from the aggregate of the revenue to be equalized for that revenue source for the fiscal year for all provinces and territories; and

C      is the yield for that revenue source for the fiscal year beginning on April 1, 2010, calculated by adjusting the national average rate of tax for that fiscal year to exclude the revenues to be equalized adjustment for that fiscal year from the aggregate of the revenue to be equalized for that revenue source for the fiscal year for all provinces and territories.
“average yield”
« rendement moyen »

“average yield” means, in respect of a given revenue source of a territory for the fiscal year beginning on April 1, 2014, the amount determined by the formula

(A + B + C) / 3

where

A      is the yield for that revenue source for the fiscal year beginning on April 1, 2012, that yield being calculated, in respect of G and H of the formula provided for in subsection (4), in accordance with the provisions of this Act and the regulations as they read on December 17, 2012;

B      is the yield for that revenue source for the fiscal year beginning on April 1, 2011, that yield being calculated, in respect of G and H of the formula provided for in subsection (4), in accordance with the provisions of this Act and the regulations as they read on December 17, 2012; and

C      is the yield for that revenue source for the fiscal year beginning on April 1, 2010, that yield being calculated, in respect of G and H of the formula provided for in subsection (4), in accordance with the provisions of this Act and the regulations as they read on December 17, 2012.
“revenues to be equalized adjustment”
« rajustement de revenus sujets à péréquation »

“revenues to be equalized adjustment” means the amount determined by the Minister for the fiscal year that corresponds to the amount, for all taxpayers, of any rebate, credit or reduction in relation to revenue relating to personal income that a territory, province or one of their local governments grant in favour of a taxpayer for the fiscal year, up to a maximum that reduces to zero the amount of the taxpayer’s tax that is included in that revenue source for that fiscal year.
(5) Les définitions qui suivent s’appliquent au présent paragraphe et au paragraphe (4).
Définitions

« rajustement de revenus sujets à péréquation » Le montant pour l’exercice déterminé par le ministre qui correspond à la somme, pour l’ensemble des contribuables, des rabais, crédits ou réductions à l’égard des revenus relatifs aux revenus des particuliers qu’un territoire, une province ou une de leurs administrations locales consent à un contribuable pour l’exercice, à concurrence du montant qui ramène à zéro le montant de l’impôt du contribuable inclus dans cette source de revenu pour cet exercice.
« rajustement de revenus sujets à péréquation »
revenues to be equalized adjustment

« rendement rajusté moyen » En ce qui concerne les revenus relatifs aux revenus des particuliers d’un territoire pour l’exercice commençant le 1er avril 2014, le montant correspondant au résultat du calcul suivant :
« rendement rajusté moyen »
average adjusted yield

(A + B + C) / 3

où :

A      représente le rendement de cette source de revenu pour l’exercice commençant le 1er avril 2012, calculé par rajustement du taux d’imposition national moyen pour cet exercice, afin d’exclure le rajustement de revenus sujets à péréquation, pour cet exercice, de la somme des revenus sujets à péréquation à l’égard de cette source de revenu pour l’exercice pour toutes les provinces et tous les territoires;

B      le rendement de cette source de revenu pour l’exercice commençant le 1er avril 2011, calculé par rajustement du taux d’imposition national moyen pour cet exercice, afin d’exclure le rajustement de revenus sujets à péréquation, pour cet exercice, de la somme des revenus sujets à péréquation à l’égard de cette source de revenu pour l’exercice pour toutes les provinces et tous les territoires;

C      le rendement de cette source de revenu pour l’exercice commençant le 1er avril 2010, calculé par rajustement du taux d’imposition national moyen pour cet exercice, afin d’exclure le rajustement de revenus sujets à péréquation, pour cet exercice, de la somme des revenus sujets à péréquation à l’égard de cette source de revenu pour l’exercice pour toutes les provinces et tous les territoires.

« rendement moyen » En ce qui concerne une source de revenu donnée d’un territoire pour l’exercice commençant le 1er avril 2014, le montant correspondant au résultat du calcul suivant :
« rendement moyen »
average yield

(A + B + C) / 3

où :

A      représente le rendement de cette source de revenu pour l’exercice commençant le 1er avril 2012, calculé, en ce qui a trait aux éléments G et H de la formule prévue au paragraphe (4), conformément aux dispositions de la présente loi et de ses règlements dans leur version au 17 décembre 2012;

B      le rendement de cette source de revenu pour l’exercice commençant le 1er avril 2011, calculé, en ce qui a trait aux éléments G et H de la formule prévue au paragraphe (4), conformément aux dispositions de la présente loi et de ses règlements dans leur version au 17 décembre 2012;

C      le rendement de cette source de revenu pour l’exercice commençant le 1er avril 2010, calculé, en ce qui a trait aux éléments G et H de la formule prévue au paragraphe (4), conformément aux dispositions de la présente loi et de ses règlements dans leur version au 17 décembre 2012.

2007, c. 29, s. 62

124. Subparagraph 4.2(b)(iii) of the Act is repealed.
124. Le sous-alinéa 4.2b)(iii) de la même loi est abrogé.
2007, ch. 29, art. 62

2012, c. 19, s. 393

125. The description of A in subparagraph 24.1(1)(a)(v) of the Act is replaced by the following:
125. L’élément A de la formule figurant au sous-alinéa 24.1(1)a)(v) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2012, ch. 19, art. 393

A      is the average of the annual rates of growth of the nominal gross domestic product of Canada for the calendar year that ends during the fiscal year in question and for the two previous calendar years, as determined by the Minister not later than three months before the beginning of that fiscal year; and
A      représente la moyenne des taux de croissance annuels du produit intérieur brut nominal du Canada pour l’année civile se terminant au cours de l’exercice en cause et pour les deux années civiles précédentes, déterminés par le ministre au plus tard trois mois avant le début de l’exercice;
Division 4
Section 4
Payments to Certain Entities or for Certain Purposes
Paiements à certaines entités ou à certaines fins
Canadian Youth Business Foundation
Fondation canadienne des jeunes entrepreneurs
Maximum payment of $18,000,000

126. There may be paid out of the Consolidated Revenue Fund, on the requisition of the Minister of Industry, a sum not exceeding $18,000,000 to the Canadian Youth Business Foundation for its use.
126. À la demande du ministre de l’Industrie, il peut être payé sur le Trésor à la Fondation canadienne des jeunes entrepreneurs, à son usage, une somme n’excédant pas dix-huit millions de dollars.
Paiement maximal de 18 000 000 $

Genome Canada
Génome Canada
Maximum payment of $165,000,000

127. There may be paid out of the Consolidated Revenue Fund, on the requisition of the Minister of Industry, a sum not exceeding $165,000,000 to Genome Canada for its use.
127. À la demande du ministre de l’Industrie, il peut être payé sur le Trésor à Génome Canada, à son usage, une somme n’excédant pas cent soixante-cinq millions de dollars.
Paiement maximal de 165 000 000 $

Nature Conservancy of Canada
Société canadienne pour la conservation de la nature
Maximum payment of $20,000,000

128. There may be paid out of the Consolidated Revenue Fund, on the requisition of the Minister of the Environment, a sum not exceeding $20,000,000 to the Nature Conservancy of Canada for its use.
128. À la demande du ministre de l’Environnement, il peut être payé sur le Trésor à la Société canadienne pour la conservation de la nature, à son usage, une somme n’excédant pas vingt millions de dollars.
Paiement maximal de 20 000 000 $

Nunavut Housing
Logement au Nunavut
Maximum payment of $30,000,000

129. There may be paid out of the Consolidated Revenue Fund, on the requisition of the Minister of Human Resources and Skills Development, in accordance with terms and conditions approved by the Treasury Board, a sum not exceeding $30,000,000 to the Canada Mortgage and Housing Corporation to provide funding to Nunavut for housing.
129. À la demande du ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences et selon les modalités approuvées par le Conseil du Trésor, il peut être payé sur le Trésor à la Société canadienne d’hypothèques et de logement une somme n’excédant pas trente millions de dollars afin de fournir du financement au Nunavut pour le logement.
Paiement maximal de 30 000 000 $

Indspire
Indspire
Maximum payment of $5,000,000

130. There may be paid out of the Consolidated Revenue Fund, on the requisition of the Minister of Indian Affairs and North-ern Development, a sum not exceeding $5,000,000 to Indspire to provide post-secondary scholarships and bursaries for students who are registered as Indians under the Indian Act and for Inuit students.
130. À la demande du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, il peut être payé sur le Trésor à Indspire une somme n’excédant pas cinq millions de dollars afin d’offrir des bourses d’études postsecondaires aux étudiants qui sont inscrits à titre d’Indiens sous le régime de la Loi sur les Indiens ainsi qu’aux étudiants inuits.
Paiement maximal de 5 000 000 $

Pallium Foundation of Canada
Fondation du Pallium Canada
Maximum payment of $3,000,000

131. There may be paid out of the Consolidated Revenue Fund, on the requisition of the Minister of Health, a sum not exceeding $3,000,000 to the Pallium Foundation of Canada to support training in palliative care to front-line health care providers.
131. À la demande du ministre de la Santé, il peut être payé sur le Trésor à la Fondation du Pallium Canada une somme n’excédant pas trois millions de dollars à l’appui de la formation en soins palliatifs dispensée aux fournisseurs de soins de santé de première ligne.
Paiement maximal de 3 000 000 $

Canadian National Institute for the Blind
Institut national canadien pour les aveugles
Maximum payment of $3,000,000

132. There may be paid out of the Consolidated Revenue Fund, on the requisition of the Minister of Human Resources and Skills Development, to the Canadian National Institute for the Blind a sum not exceeding $3,000,000 for a national digital hub to improve library services for persons with a print disability.
132. À la demande du ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, il peut être payé sur le Trésor à l’Institut national canadien pour les aveugles une somme n’excédant pas trois millions de dollars pour l’initiative du réseau numérique national afin d’améliorer les services de bibliothèque pour les personnes ayant une déficience de lecture des imprimés.
Paiement maximal de 3 000 000 $

Division 5
Section 5
2009, c. 2, s. 297

Canadian Securities Regulation Regime Transition Office Act
Loi sur le Bureau de transition vers un régime canadien de réglementation des valeurs mobilières
2009, ch. 2, art. 297

Amendment to the Act
Modification de la loi
133. Subsections 17(1) to (3) of the Canadian Securities Regulation Regime Transition Office Act are replaced by the following:
133. Les paragraphes 17(1) à (3) de la Loi sur le Bureau de transition vers un régime canadien de réglementation des valeurs mobilières sont remplacés par ce qui suit :
Date of dissolution

17. (1) The Governor in Council may, by order, on the recommendation of the Minister, dissolve the Transition Office.
17. (1) Le gouverneur en conseil peut par décret, sur recommandation du ministre, dissoudre le Bureau de transition.
Dissolution

Publication of order

(2) The order shall be published in the Canada Gazette before the date of dissolution referred to in the order.
(2) Le décret est publié dans la Gazette du Canada avant la date de dissolution précisée dans celui-ci.
Publication du décret

Repeal
Abrogation
Repeal

134. (1) Order in Council P.C. 2012-341 of March 27, 2012 is repealed.
134. (1) Le décret C.P. 2012-341 du 27 mars 2012 est abrogé.
Abrogation

For greater certainty

(2) For greater certainty, the repeal of the Order does not affect its operation during the period before its repeal.
(2) Il est entendu que l’abrogation du décret n’a pas pour conséquence de porter atteinte à son application durant la période précédant cette abrogation.
Précision

Coming into Force
Entrée en vigueur
Royal assent or July 11, 2013

135. This Division comes into force or is deemed to have come into force on the earlier of the day on which this Act receives royal assent and July 11, 2013.
135. La présente section entre en vigueur ou est réputée être entrée en vigueur le 11 juillet 2013 ou, si elle est antérieure, à la date de sanction de la présente loi.
Sanction ou 11 juillet 2013

Division 6
Section 6
R.S., c. 28 (1st Supp.)

Investment Canada Act
Loi sur Investissement Canada
L.R., ch. 28 (1er suppl.)

Amendments to the Act
Modification de la loi
2009, c 2, s. 446

136. (1) Paragraph (d) of the definition “Canadian” in section 3 of the Investment Canada Act is replaced by the following:
136. (1) L’alinéa d) de la définition de « Canadien », à l’article 3 de la Loi sur Investissement Canada, est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, art. 446

(d) an entity that is Canadian-controlled, as determined under subsection 26(1) or (2) and in respect of which there has been no determination made under any of subsections 26(2.1), (2.11) and (2.31) or declaration made under subsection 26(2.2) or (2.32);
d) une unité qui est sous contrôle canadien aux termes des paragraphes 26(1) ou (2) et qui n’a pas fait l’objet d’une décision au titre des paragraphes 26(2.1), (2.11) ou (2.31) ou d’une déclaration au titre des paragraphes 26(2.2) ou (2.32).
(2) Section 3 of the Act is amended by adding the following in alphabetical order:
(2) L’article 3 de la même loi est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
“state-owned enterprise”
« entreprise d’État »

“state-owned enterprise” means

(a) the government of a foreign state, whether federal, state or local, or an agency of such a government;

(b) an entity that is controlled or influenced, directly or indirectly, by a government or agency referred to in paragraph (a); or

(c) an individual who is acting under the direction of a government or agency referred to in paragraph (a) or who is acting under the influence, directly or indirectly, of such a government or agency;
« entreprise d’État » Selon le cas :
« entreprise d’État »
state-owned enterprise

a) le gouvernement d’un État étranger ou celui d’un de ses États ou d’une de ses administrations locales, ou tout organisme d’un tel gouvernement;

b) une unité contrôlée ou influencée, directement ou indirectement, par un gouvernement ou un organisme visés à l’alinéa a);

c) un individu qui agit sous l’autorité d’un gouvernement ou d’un organisme visés à l’alinéa a) ou sous leur influence, directe ou indirecte.

1994, c. 47, s. 133

137. (1) Subsection 14.1(1) of the Act is replaced by the following:
137. (1) Le paragraphe 14.1(1) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
1994, ch. 47, art. 133

Limits for WTO investors

14.1 (1) Despite the limits set out in subsection 14(3), but subject to subsection (1.1), an investment described in paragraph 14(1)(a) or (b) by a WTO investor or — if the Canadian business that is the subject of the investment is, immediately prior to the implementation of the investment, controlled by a WTO investor — by a non-Canadian, other than a WTO investor, is reviewable under section 14 only if the enterprise value, calculated in the manner prescribed, of the assets described in paragraph 14(3)(a) or (b), as the case may be, is equal to or greater than,

(a) for an investment implemented at any time in the year that begins on the day on which this paragraph comes into force, or in the following year, $600,000,000;

(b) for an investment implemented at any time in the two years that begin immediately after the two years referred to in paragraph (a), $800,000,000;

(c) for an investment implemented at any time in the year that begins immediately after the years for which the amount set out in paragraph (b) applies, $1,000,000,000;

(d) for an investment implemented at any time in the period that begins immediately after the year for which the amount set out in paragraph (c) applies and that ends on the following December 31, $1,000,000,000; and

(e) for an investment implemented at any time in the year that begins after the period referred to in paragraph (d), or in any subsequent year, the amount determined under subsection (2).
14.1 (1) Malgré le paragraphe 14(3) et sous réserve du paragraphe (1.1), l’investissement visé aux alinéas 14(1)a) ou b) qui est effectué soit par un investisseur OMC, soit, dans le cas où l’entreprise canadienne qui en fait l’objet est, avant qu’il ne soit effectué, sous le contrôle d’un investisseur OMC, par un non-Canadien — autre qu’un investisseur OMC — n’est sujet à l’examen prévu à l’article 14 que si la valeur d’affaire, calculée de la façon prévue par règlement, des actifs visés aux alinéas 14(3)a) ou b), selon le cas, est égale ou supérieure à la somme applicable suivante :
Limites applicables aux investisseurs OMC

a) pour tout investissement effectué pendant l’année commençant à la date d’entrée en vigueur du présent alinéa et l’année subséquente, six cents millions de dollars;

b) pour tout investissement effectué pendant les deux années suivant celles visées à l’alinéa a), huit cents millions de dollars;

c) pour tout investissement effectué pendant l’année suivant celles pour lesquelles la somme visée à l’alinéa b) s’applique, un milliard de dollars;

d) pour tout investissement effectué pendant la période commençant après l’année pour laquelle la somme visée à l’alinéa c) s’applique et se terminant le 31 décembre suivant, un milliard de dollars;

e) pour tout investissement effectué pendant l’année suivant la période visée à l’alinéa d) ou toute année subséquente, la somme calculée en application du paragraphe (2).

Limits for WTO investors that are state-owned enterprises

(1.1) Despite the limits set out in subsection 14(3), an investment described in paragraph 14(1)(a) or (b) by a WTO investor that is a state-owned enterprise or — if the Canadian business that is the subject of the investment is, immediately prior to the implementation of the investment, controlled by a WTO investor — by a state-owned enterprise, other than a WTO investor, is reviewable under section 14 only if the value calculated in the manner prescribed, of the assets described in paragraph 14(3)(a) or (b), as the case may be, is equal to or greater than the applicable amount determined under subsection (2).
(1.1) Malgré le paragraphe 14(3), l’investissement visé aux alinéas 14(1)a) ou b) qui est effectué soit par un investisseur OMC qui est une entreprise d’État, soit, dans le cas où l’entreprise canadienne qui en fait l’objet est, avant qu’il ne soit effectué, sous le contrôle d’un investisseur OMC, par une entreprise d’État — autre qu’un investisseur OMC — n’est sujet à l’examen prévu à l’article 14 que si la valeur, calculée de la façon prévue par règlement, des actifs visés aux alinéas 14(3)a) ou b), selon le cas, est égale ou supérieure à la somme calculée en application du paragraphe (2).
Limites applicables aux investisseurs OMC qui sont des entreprises d’État

1994, c. 47, s. 133

(2) The portion of subsection 14.1(2) of the Act before the formula is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 14.1(2) de la même loi précédant la formule est remplacé par ce qui suit :
1994, ch. 47, art. 133

Amount

(2) The amount for any year for the purposes of paragraph (1)(e) and subsection (1.1) shall be determined by the Minister in January of that year by rounding off to the nearest million dollars the amount arrived at by using the following formula:
(2) Pour l’application de l’alinéa (1)e) ou du paragraphe (1.1), la somme, pour toute année en cause, correspond au résultat, calculé par le ministre au mois de janvier de cette année et arrondi au million de dollars le plus proche, obtenu par application de la formule suivante :
Calcul de la somme

2009, c. 2, s. 452

138. Subsections 21(2) to (9) of the Act are replaced by the following:
138. Les paragraphes 21(2) à (9) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
2009, ch. 2, art. 452

Extension

(2) Subject to subsection (3), if, before the end of the 45-day period referred to in subsection (1), a notice is sent under subsection 25.2(1) in respect of the investment, the period during which the Minister may send the notice referred to in subsection (1) expires 30 days after the end of the prescribed period referred to in subsection 25.3(1) or at the end of any further period that the Minister and the applicant agree on.
(2) Sous réserve du paragraphe (3), si, avant l’expiration du délai de quarante-cinq jours visé au paragraphe (1), l’avis prévu au paragraphe 25.2(1) est envoyé relativement à l’investissement, le délai pendant lequel le ministre peut envoyer l’avis prévu au paragraphe (1) expire trente jours après l’expiration du délai réglementaire visé au paragraphe 25.3(1) ou à l’expiration de tout délai supplémentaire sur lequel celui-ci et le demandeur s’entendent.
Prolongation

Extension

(3) Subject to subsections (4) and (5), if, before the end of the 45-day period referred to in subsection (1), a notice is sent under subsection 25.2(1) in respect of the investment and if, in respect of the investment, an order is made under subsection 25.3(1), the period during which the Minister may send the notice referred to in subsection (1) expires

(a) 30 days after the end of

(i) the prescribed period referred to in subsection 25.3(6) or (7), as the case may be, or

(ii) the further period, if one was agreed on under subsection 25.3(7); or

(b) at the end of any further period that the Minister and the applicant agree on.
(3) Sous réserve des paragraphes (4) et (5), si, avant l’expiration du délai de quarante-cinq jours visé au paragraphe (1), l’avis prévu au paragraphe 25.2(1) est envoyé relativement à l’investissement et si le décret visé au paragraphe 25.3(1) est pris relativement à celui-ci, le délai pendant lequel le ministre peut envoyer l’avis prévu au paragraphe (1) expire trente jours après l’expiration du délai réglementaire ou du délai supplémentaire visés aux paragraphes 25.3(6) ou (7), selon le cas, ou à l’expiration de tout délai supplémentaire sur lequel celui-ci et le demandeur s’entendent.
Prolongation

Extension

(4) If, before the end of the 45-day period referred to in subsection (1), a notice is sent under subsection 25.2(1) in respect of the investment and if, in respect of the investment, an order is made under subsection 25.3(1) and a notice under paragraph 25.3(6)(b) is sent, the period during which the Minister may send the notice referred to in subsection (1) expires 30 days after the day on which the notice under that paragraph was sent or at the end of any further period that the Minister and the applicant agree on.
(4) Si, avant l’expiration du délai de quarante-cinq jours visé au paragraphe (1), l’avis prévu au paragraphe 25.2(1) est envoyé relativement à l’investissement et si, relativement à celui-ci, le décret visé au paragraphe 25.3(1) est pris et l’avis prévu à l’alinéa 25.3(6)b) est envoyé, le délai pendant lequel le ministre peut envoyer l’avis prévu au paragraphe (1) expire trente jours après la date d’envoi de l’avis prévu à cet alinéa ou à l’expiration de tout délai supplémentaire sur lequel celui-ci et le demandeur s’entendent.
Prolongation

Extension

(5) If, before the end of the 45-day period referred to in subsection (1), a notice is sent under subsection 25.2(1) in respect of the investment and if an order is made under subsection 25.3(1) in respect of the investment and the Minister refers the investment to the Governor in Council under paragraph 25.3(6)(a) or subsection 25.3(7), the period during which the Minister may send the notice referred to in subsection (1) expires either 30 days after the earlier of the following days or at the end of any further period that the Minister and the applicant agree on:

(a) the day on which the Governor in Council takes any measure under subsection 25.4(1) or (1.1) in respect of the investment, and

(b) the day on which the prescribed period referred to in subsection 25.4(1) or (1.1), as the case may be, ends.
(5) Si, avant l’expiration du délai de quarante-cinq jours visé au paragraphe (1), l’avis prévu au paragraphe 25.2(1) est envoyé relativement à l’investissement et si le décret visé au paragraphe 25.3(1) est pris relativement à celui-ci et que le ministre renvoie la question au gouverneur en conseil en application de l’alinéa 25.3(6)a) ou du paragraphe 25.3(7), le délai pendant lequel le ministre peut envoyer l’avis prévu au paragraphe (1) expire trente jours après celle des dates ci-après qui est antérieure à l’autre ou à l’expiration de tout délai supplémentaire sur lequel celui-ci et le demandeur s’entendent :
Prolongation

a) la date où le gouverneur en conseil prend une mesure relative à l’investissement en vertu des paragraphes 25.4(1) ou (1.1);

b) la date où expire le délai réglementaire visé à l’un ou l’autre de ces paragraphes, selon le cas.

Extension

(6) Subject to subsections (7) and (8), if, before the end of the 45-day period referred to in subsection (1), an order is made under subsection 25.3(1) in respect of the investment, the period during which the Minister may send the notice referred to in subsection (1) expires

(a) 30 days after the end of

(i) the prescribed period referred to in subsection 25.3(6) or (7), as the case may be, or

(ii) the further period, if one was agreed on under subsection 25.3(7); or

(b) at the end of any further period that the Minister and the applicant agree on.
(6) Sous réserve des paragraphes (7) et (8), si, avant l’expiration du délai de quarante-cinq jours visé au paragraphe (1), le décret visé au paragraphe 25.3(1) est pris relativement à l’investissement, le délai pendant lequel le ministre peut envoyer l’avis prévu au paragraphe (1) expire trente jours après l’expiration du délai réglementaire ou du délai supplémentaire visés aux paragraphes 25.3(6) ou (7), selon le cas, ou à l’expiration de tout délai supplémentaire sur lequel celui-ci et le demandeur s’entendent.
Prolongation

Extension

(7) If, before the end of the 45-day period referred to in subsection (1), an order is made under subsection 25.3(1) in respect of the investment and if, in respect of the investment, a notice is sent under paragraph 25.3(6)(b), the period during which the Minister may send the notice referred to in subsection (1) expires 30 days after the day on which the notice under that paragraph was sent or at the end of any further period that the Minister and the applicant agree on.
(7) Si, avant l’expiration du délai de quarante-cinq jours visé au paragraphe (1), le décret visé au paragraphe 25.3(1) est pris relativement à l’investissement et si l’avis prévu à l’alinéa 25.3(6)b) est envoyé relativement à celui-ci, le délai pendant lequel le ministre peut envoyer l’avis prévu au paragraphe (1) expire trente jours après la date d’envoi de l’avis prévu à cet alinéa ou à l’expiration de tout délai supplémentaire sur lequel celui-ci et le demandeur s’entendent.
Prolongation

Extension

(8) If, before the end of the 45-day period referred to in subsection (1), an order is made under subsection 25.3(1) in respect of the investment and if the Minister refers the investment to the Governor in Council under paragraph 25.3(6)(a) or subsection 25.3(7), the period during which the Minister may send the notice referred to in subsection (1) expires either 30 days after the earlier of the following days or at the end of any further period that the Minister and the applicant agree on:

(a) the day on which the Governor in Council takes any measure under subsection 25.4(1) or (1.1) in respect of the investment, and

(b) the day on which the prescribed period referred to in subsection 25.4(1) or (1.1), as the case may be, ends.
(8) Si, avant l’expiration du délai de quarante-cinq jours visé au paragraphe (1), le décret visé au paragraphe 25.3(1) est pris relativement à l’investissement et si le ministre renvoie la question au gouverneur en conseil en application de l’alinéa 25.3(6)a) ou du paragraphe 25.3(7), le délai pendant lequel le ministre peut envoyer l’avis prévu au paragraphe (1) expire trente jours après celle des dates ci-après qui est antérieure à l’autre ou à l’expiration de tout délai supplémentaire sur lequel celui-ci et le demandeur s’entendent :
Prolongation

a) la date où le gouverneur en conseil prend une mesure relative à l’investissement en vertu des paragraphes 25.4(1) ou (1.1);

b) la date où expire le délai réglementaire visé à l’un ou l’autre de ces paragraphes, selon le cas.

Minister deemed to be satisfied

(9) Subject to sections 22 and 23, if the Minister does not send a notice under subsection (1) within the 45-day period referred to in that subsection or, if any of subsections (2) to (8) apply, within the 30-day period or agreed further period referred to in the applicable subsection, the Minister is deemed to be satisfied that the investment is likely to be of net benefit to Canada and shall send a notice to that effect to the applicant.
(9) Sous réserve des articles 22 et 23, s’il n’envoie pas l’avis dans le délai de quarante-cinq jours visé au paragraphe (1) ou si l’un des paragraphes (2) à (8) s’applique, dans le délai de trente jours ou le délai supplémentaire prévus à ce paragraphe, le ministre est réputé être d’avis que l’investissement sera vraisemblablement à l’avantage net du Canada; il envoie au demandeur un avis à cet effet.
Présomption

2009, c. 2, s. 452

139. Subsection 22(4) of the Act is replaced by the following:
139. Le paragraphe 22(4) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, art. 452

Minister deemed to be satisfied

(4) Subject to section 23, if the Minister does not send a notice under subsection (2) within the period referred to in that subsection or, if subsection (3) applies, within the 30-day period or agreed further period referred to in whichever of subsections 21(2) to (8) applies to this section by reason of subsection (3), then the Minister is deemed to be satisfied that the investment is likely to be of net benefit to Canada and shall send a notice to that effect to the applicant.
(4) Sous réserve de l’article 23, s’il n’envoie pas l’avis prévu au paragraphe (2) dans le délai visé à ce paragraphe ou, si le paragraphe (3) s’applique, dans le délai de trente jours ou le délai supplémentaire prévus à celui des paragraphes 21(2) à (8) qui s’applique au présent article par application du paragraphe (3), le ministre est réputé être d’avis que l’investissement sera vraisemblablement à l’avantage net du Canada; il envoie au demandeur un avis à cet effet.
Présomption

2009, c. 2, s. 453

140. The portion of subsection 25.2(4) of the Act before paragraph (b) is replaced by the following:
140. Le passage du paragraphe 25.2(4) de la même loi précédant l’alinéa b) est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, art. 453

Ministerial action

(4) The Minister shall send to the non-Canadian

(a) a notice, which shall be sent within the prescribed period, indicating that no order for the review of the investment will be made under subsection 25.3(1); or
(4) Le ministre fait parvenir à l’investisseur non canadien :
Obligation du ministre

a) soit, dans le délai réglementaire, un avis l’informant qu’aucun décret d’examen ne sera pris en application du paragraphe 25.3(1);

2009, c. 2, s. 453

141. (1) The portion of subsection 25.3(6) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
141. (1) Le passage du paragraphe 25.3(6) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, art. 453

Ministerial action

(6) After consultation with the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness, the Minister shall, within the prescribed period,
(6) Après consultation du ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, le ministre est tenu, dans le délai réglementaire :
Obligation du ministre

(2) Section 25.3 of the Act is amended by adding the following after subsection (6):
(2) L’article 25.3 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (6), de ce qui suit :
Extension

(7) If the Minister is unable to complete the consideration of an investment within the prescribed period referred to in subsection (6), the Minister shall, within that period, send a notice to that effect to the non-Canadian. The Minister then has until the end of the period prescribed for this subsection, or any further period that the Minister and the non-Canadian agree on, to take the applicable measures described in paragraph (6)(a) or (b).
(7) S’il ne peut terminer l’examen de l’investissement dans le délai visé au paragraphe (6), le ministre, dans ce même délai, fait parvenir un avis à cet effet à l’investisseur non canadien; le ministre a alors jusqu’à la fin d’un nouveau délai réglementaire, ou de tout délai supplémentaire sur lequel lui-même et l’investisseur non canadien s’entendent, pour prendre les mesures visées aux alinéas (6)a) ou b).
Prolongation

2009, c. 2, s. 453

142. (1) The portion of subsection 25.4(1) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
142. (1) Le passage du paragraphe 25.4(1) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, art. 453

Governor in Council’s powers

25.4 (1) On the referral of an investment under paragraph 25.3(6)(a) or subsection 25.3(7), the Governor in Council may, by order, within the prescribed period, take any measures in respect of the investment that he or she considers advisable to protect national security, including
25.4 (1) S’il est saisi de la question en application de l’alinéa 25.3(6)a) ou du paragraphe 25.3(7), le gouverneur en conseil peut, dans le délai réglementaire, prendre par décret toute mesure relative à l’investissement qu’il estime indiquée pour préserver la sécurité nationale, notamment :
Pouvoirs du gouverneur en conseil

(2) Section 25.4 of the Act is amended by adding the following after subsection (1):
(2) L’article 25.4 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :
Extension

(1.1) If the Minister considers that the Governor in Council is unable to complete the consideration of an investment within the prescribed period referred to in subsection (1), the Minister shall, within that period, send a notice to that effect to the non-Canadian. The Governor in Council then has until the end of the period prescribed for this subsection to, by order, take any of the measures referred to in subsection (1).
(1.1) S’il est d’avis que le gouverneur en conseil ne peut terminer l’examen de l’investissement dans le délai visé au paragraphe (1), le ministre, dans ce même délai, fait parvenir un avis à cet effet à l’investisseur non canadien; le gouverneur en conseil a alors jusqu’à la fin d’un nouveau délai réglementaire pour prendre par décret toute mesure visée au paragraphe (1).
Prolongation

2009, c. 2, s. 454(1)

143. (1) The portion of subsection 26(1) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
143. (1) Le passage du paragraphe 26(1) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, par. 454(1)

Rules respecting control of entities

26. (1) Subject to subsections (2.1) to (2.2), (2.31) and (2.32), for the purposes of this Act,
26. (1) Sous réserve des paragraphes (2.1) à (2.2), (2.31) et (2.32) et pour l’application de la présente loi :
Règles sur le contrôle des unités

2009, c. 2, s. 454(2)

(2) Subsection 26(2) of the Act is replaced by the following:
(2) Le paragraphe 26(2) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, par. 454(2)

Trusts

(2) Subject to subsections (2.1) to (2.2), (2.31) and (2.32), if it can be established that a trust is not controlled in fact through the ownership of its voting interests, subsection (1) does not apply, and the trust is a Canadian-controlled entity if two-thirds of its trustees are Canadians.
(2) Sous réserve des paragraphes (2.1) à (2.2), (2.31) et (2.32), le paragraphe (1) ne s’applique pas à une fiducie s’il peut être démontré qu’elle n’est pas contrôlée en fait par la propriété de ses intérêts avec droit de vote; la fiducie est sous contrôle canadien si deux tiers de ses fiduciaires sont des Canadiens.
Fiducie

(3) Subsection 26(2.3) of the French version of the Act is replaced by the following:
(3) Le paragraphe 26(2.3) de la version française de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Effet rétroactif

(2.3) Le ministre peut fixer la date à laquelle la décision prise en vertu du paragraphe (2.1) ou la déclaration faite en vertu du paragraphe (2.2) est censée avoir pris effet; cette date ne peut cependant être antérieure au 19 juin 1992 et est censée être celle de la décision ou de la déclaration.
(2.3) Le ministre peut fixer la date à laquelle la décision prise en vertu du paragraphe (2.1) ou la déclaration faite en vertu du paragraphe (2.2) est censée avoir pris effet; cette date ne peut cependant être antérieure au 19 juin 1992 et est censée être celle de la décision ou de la déclaration.
Effet rétroactif

2009, c. 2, s. 454(4)

(4) Subsection 26(2.4) of the Act is replaced by the following:
(4) Le paragraphe 26(2.4) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, par. 454(4)

Minister may determine — control by state-owned enterprise

(2.31) If an entity qualifies as a Canadian-controlled entity by virtue of subsection (1) or (2), the Minister may nevertheless determine that the entity is not a Canadian-controlled entity if, after considering any information and evidence submitted by or on behalf of the entity or otherwise made available to the Minister or the Director, the Minister is satisfied that the entity is controlled in fact by one or more state-owned enterprises.
(2.31) Le ministre peut, après examen des renseignements et des éléments de preuve qui soit lui sont fournis par ou pour une unité qui est sous contrôle canadien aux termes des paragraphes (1) ou (2), soit sont par ailleurs mis à sa disposition ou à celle du directeur, décider que l’unité n’est pas sous contrôle canadien s’il estime qu’elle est contrôlée en fait par une ou plusieurs entreprises d’État.
Décision du ministre — contrôle par une entreprise d’État

Minister may declare

(2.32) If an entity referred to in subsection (2.31) has refused or neglected to provide, within a reasonable time, information that the Minister or the Director has requested and that the Minister considers necessary in order to make a decision under that subsection, the Minister may declare that the entity is not a Canadian-controlled entity.
(2.32) Le ministre peut aussi déclarer que l’unité visée au paragraphe (2.31) n’est pas sous contrôle canadien dans les cas où celle-ci omet de fournir, dans un délai raisonnable, les renseignements que lui-même ou le directeur demande et qu’il juge nécessaires à la prise de sa décision.
Déclaration du ministre

Retroactivity possible

(2.33) A determination made under subsection (2.31) or a declaration made under subsection (2.32) in respect of an entity referred to in subsection (2.31) may be retroactive to any date, not earlier than April 29, 2013, that the Minister specifies, in which case the determination or declaration shall, for all purposes of this Act, be deemed to have been made on the specified date.
(2.33) Le ministre peut fixer la date à laquelle la décision prise en vertu du paragraphe (2.31) ou la déclaration faite en vertu du paragraphe (2.32) en ce qui a trait à une unité visée au paragraphe (2.31) est censée avoir pris effet; cette date ne peut cependant être antérieure au 29 avril 2013 et est censée être celle de la décision ou de la déclaration.
Effet rétroactif

Entity to be informed

(2.4) The Minister shall inform the entity concerned, in writing, of any determination made under any of subsections (2.1), (2.11) and (2.31) or declaration made under subsection (2.2) or (2.32), and of any date specified under subsection (2.3) or (2.33), without delay after the determination or declaration is made.
(2.4) Le ministre notifie par écrit, sans délai, à l’unité intéressée sa décision prise en vertu des paragraphes (2.1), (2.11) ou (2.31) ou sa déclaration faite en vertu des paragraphes (2.2) ou (2.32) ainsi que, le cas échéant, la date fixée au titre des paragraphes (2.3) ou (2.33).
Notification

2009, c. 2, s. 455(1)

144. (1) The portion of subsection 28(2) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
144. (1) Le passage du paragraphe 28(2) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, par. 455(1)

Rules and presumptions respecting control of entities

(2) Subject to subsections (4) to (5), (6.1) and (6.2), for the purposes of this Act,
(2) Sous réserve des paragraphes (4) à (5), (6.1) et (6.2) et pour l’application de la présente loi :
Règles et présomptions à l’égard du contrôle d’une unité

2009, c. 2, s. 455(2)

(2) The portion of subsection 28(3) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 28(3) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, par. 455(2)

Presumptions respecting acquisition of control

(3) Subject to subsections (4) to (5), (6.1) and (6.2), for the purposes of this Act,
(3) Sous réserve des paragraphes (4) à (5), (6.1) et (6.2) et pour l’application de la présente loi :
Présomption à l’égard de l’acquisition du contrôle

(3) Subsection 28(6) of the French version of the Act is replaced by the following:
(3) Le paragraphe 28(6) de la version française de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Effet rétroactif

(6) Le ministre peut fixer la date à laquelle la décision prise en vertu du paragraphe (4) ou la déclaration faite en vertu du paragraphe (5) est censée avoir pris effet; cette date ne peut cependant être antérieure au 19 juin 1992 et est censée être celle de la décision ou de la déclaration.
(6) Le ministre peut fixer la date à laquelle la décision prise en vertu du paragraphe (4) ou la déclaration faite en vertu du paragraphe (5) est censée avoir pris effet; cette date ne peut cependant être antérieure au 19 juin 1992 et est censée être celle de la décision ou de la déclaration.
Effet rétroactif

2009, c. 2, s. 455(4)

(4) Subsection 28(7) of the Act is replaced by the following:
(4) Le paragraphe 28(7) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2009, ch. 2, par. 455(4)

Minister may determine — control or acquisition of control by state-owned enterprise

(6.1) The Minister may, after considering any information and evidence made available to the Minister or the Director, determine that an entity is or is not controlled by another entity, or that there has or has not been an acquisition of control of an entity, if the Minister is satisfied that the entity is or is not controlled in fact by a state-owned enterprise or that there has or has not been an acquisition of control in fact of that entity by a state-owned enterprise, as the case may be.
(6.1) Le ministre peut, après examen des renseignements et des éléments de preuve mis à sa disposition ou à celle du directeur, décider qu’une unité est contrôlée ou non par une autre ou que son contrôle a été acquis ou non, s’il estime, selon le cas, qu’elle est contrôlée ou non en fait par une entreprise d’État ou que son contrôle a été acquis ou non dans les faits par une telle entreprise.
Décision du ministre — contrôle ou acquisition du contrôle par une entreprise d’État

Minister may declare — control or acquisition of control by state-owned enterprise

(6.2) If an entity or a state-owned enterprise has refused or neglected to provide, within a reasonable time, information that the Minister or the Director has requested and that the Minister considers necessary in order to make a decision under subsection (6.1), the Minister may declare that the entity is or is not controlled by a state-owned enterprise or that there has or has not been an acquisition of control of the entity by a state-owned enterprise, as the case may be.
(6.2) Si une unité ou une entreprise d’État omet de fournir, dans un délai raisonnable, les renseignements que le ministre ou le directeur demande et que le ministre juge nécessaires à la prise de sa décision en vertu du paragraphe (6.1), le ministre peut déclarer, selon le cas, que l’unité est contrôlée ou non par une entreprise d’État ou que son contrôle a été acquis ou non par une telle entreprise.
Déclaration du ministre — contrôle ou acquisition du contrôle par une entreprise d’État

Retroactivity possible

(6.3) A determination made under subsection (6.1) or a declaration made under subsection (6.2) may be retroactive to any date, not earlier than April 29, 2013, that the Minister specifies, in which case the determination or declaration shall, for all purposes of this Act, be deemed to have been made on the specified date.
(6.3) Le ministre peut fixer la date à laquelle la décision prise en vertu du paragraphe (6.1) ou la déclaration faite en vertu du paragraphe (6.2) est censée avoir pris effet; cette date ne peut cependant être antérieure au 29 avril 2013 et est censée être celle de la décision ou de la déclaration.
Effet rétroactif

Entity to be informed

(7) The Minister shall inform the entity concerned, in writing, of any determination made under any of subsections (4), (4.1) and (6.1) or declaration made under subsection (5) or (6.2) and of any date specified under subsection (6) or (6.3), without delay after the determination or declaration is made.
(7) Le ministre notifie par écrit, sans délai, à l’unité intéressée sa décision prise en vertu des paragraphes (4), (4.1) ou (6.1) ou sa déclaration faite en vertu des paragraphes (5) ou (6.2) ainsi que, le cas échéant, la date fixée au titre des paragraphes (6) ou (6.3).
Notification

1994, c. 47, s. 135

145. (1) Subsection 37(1) of the Act is replaced by the following:
145. (1) Le paragraphe 37(1) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
1994, ch. 47, art. 135

Ministerial opinions

37. (1) If any question arises under this Act as to whether an individual or entity that proposes to establish, or to acquire control of, a Canadian business that carries on a specific type of business activity referred to in paragraph 15(a) is a Canadian, the Minister shall, on application by or on behalf of the individual or entity consider the application and any information and evidence submitted in connection with the application and, unless the Minister concludes that the submitted information and evidence is not sufficient to enable the Minister to reach an opinion on the question, shall provide the applicant with a written opinion for the guidance of the applicant.
37. (1) Lorsque, dans le cadre de la présente loi, se pose la question de savoir si un individu ou une unité qui propose d’établir une entreprise canadienne exerçant un type précis d’activité commerciale visé à l’alinéa 15a) ou d’en acquérir le contrôle est un Canadien, le ministre prend en considération la demande qui lui est faite par l’individu ou l’unité ou en leur nom et étudie les renseignements et les éléments de preuve qui lui sont présentés; sauf s’il en vient à la conclusion que ces renseignements et éléments de preuve ne sont pas suffisants pour lui permettre de se faire une opinion sur la question, il donne au demandeur une opinion écrite à titre d’information.
Opinions du ministre

(2) Subsection 37(2) of the Act is replaced by the following:
(2) Le paragraphe 37(2) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Other opinions

(2) Anyone may apply to the Minister, with supporting information, for an opinion on the applicability to them of any provision of this Act or the regulations to which subsection (1) does not apply, and the Minister may provide the applicant with a written opinion for the applicant’s guidance. For greater certainty, the application may be in relation to any question that arises under this Act as to whether the applicant is a Canadian.
(2) Quiconque peut, en fournissant les renseignements nécessaires, demander au ministre de lui remettre une opinion sur l’applicabilité dans son cas d’une disposition de la présente loi ou des règlements autre que celles que vise le paragraphe (1); le ministre peut remettre au demandeur une opinion écrite à titre d’information. Il est entendu que la demande peut viser la question de savoir si, dans le cadre de la présente loi, le demandeur est un Canadien.
Autres opinions

2009, c. 2

Related Amendments to the Budget Implementation Act, 2009
Modifications connexes à la Loi d’exécution du budget de 2009
2009, ch. 2

146. Subsections 448(1) and (2) of the Budget Implementation Act, 2009 are repealed.
146. Les paragraphes 448(1) et (2) de la Loi d’exécution du budget de 2009 sont abrogés.
147. Section 463 of the Act is repealed.
147. L’article 463 de la même loi est abrogé.
148. Subsection 465(2) of the Act is repealed.
148. Le paragraphe 465(2) de la même loi est abrogé.
Transitional Provisions
Dispositions transitoires
Definitions

149. The following definitions apply in sections 150 to 153.
“the Act”
« Loi »

“the Act” means the Investment Canada Act.
“transition period”
« période transitoire »

“transition period” means the period beginning on April 29, 2013 and ending on the day on which sections 143 and 144 come into force.
149. Les définitions qui suivent s’appliquent aux articles 150 à 153.
Définitions

« Loi » La Loi sur Investissement Canada.
« Loi »
the Act

« période transitoire » La période débutant le 29 avril 2013 et se terminant à la date d’entrée en vigueur des articles 143 et 144.
« période transitoire »
transition period

Certain applications deemed never filed

150. Any application that is filed under section 17 of the Act before the day on which subsection 14.1(1) of the Act, as enacted by subsection 137(1), comes into force and in respect of which the Minister of Industry has not issued a decision before that day is deemed never to have been filed if

(a) the investment to which the application relates would be subject to subsection 14.1(1) of the Act, as enacted by subsection 137(1), had the application been made on that day; and

(b) the enterprise value of the assets to which the application relates is less than the amount referred to in paragraph

14.1(1)(a) of the Act, as enacted by subsection 137(1).
150. Toute demande d’examen qui est déposée en application de l’article 17 de la Loi avant la date d’entrée en vigueur du paragraphe 14.1(1) de celle-ci, édicté par le paragraphe 137(1), et pour laquelle, à cette date, le ministre de l’Industrie n’a pas pris de décision est réputée ne pas avoir été déposée si, à la fois :
Demandes d’examen réputées non déposées

a) l’investissement visé par la demande aurait été assujetti au paragraphe 14.1(1) de la Loi, édicté par le paragraphe 137(1), si elle avait été déposée ce jour-là;

b) la valeur d’affaire des actifs en cause est inférieure à la somme prévue à l’alinéa 14.1(1)a) de la Loi, édicté par ce paragraphe 137(1).

Application of subsection 26(2.31)

151. (1) The Minister of Industry may make a determination under subsection 26(2.31) of the Act, as enacted by subsection 143(4), in respect of an entity that has implemented an investment during the transition period only if he or she has sent to the entity, within 60 days after the end of the transition period, a notice stating that he or she is undertaking an assessment of whether the entity was controlled in fact by one or more state-owned enterprises, as defined in section 3 of the Act, at the time the investment was implemented.
151. (1) Le ministre de l’Industrie ne peut prendre une décision en vertu du paragraphe 26(2.31) de la Loi, édicté par le paragraphe 143(4), en ce qui a trait à une unité qui a effectué un investissement durant la période transitoire, que s’il fait parvenir à celle-ci dans un délai de soixante jours suivant la fin de la période transitoire un avis indiquant qu’il se penche sur la question de savoir si elle était contrôlée en fait par une ou plusieurs entreprises d’État au sens de l’article 3 de la Loi au moment de l’investissement.
Application du paragraphe 26(2.31)

Application of subsection 26(2.32)

(2) For greater certainty, subsection 26(2.32) of the Act, as enacted by subsection 143(4), applies if the notice referred to in subsection (1) has been sent.
(2) Il est entendu que le paragraphe 26(2.32) de la Loi, édicté par le paragraphe 143(4), s’applique si l’avis a été donné.
Application du paragraphe 26(2.32)

Application of subsection 28(6.1)

152. (1) If an investment has been implemented during the transition period, the Minister of Industry may make a determination under subsection 28(6.1) of the Act, as enacted by subsection 144(4), in respect of an entity directly or indirectly involved in the investment only if he or she has sent to the entity, within 60 days after the end of the transition period, a notice stating that he or she is undertaking an assessment to determine whether the entity was controlled in fact by a state-owned enterprise, as defined in section 3 of the Act, at the time the investment was implemented, or whether there was an acquisition of control in fact of that entity by such a state-owned enterprise, as the case may be.
152. (1) Le ministre de l’Industrie ne peut prendre une décision en vertu du paragraphe 28(6.1) de la Loi, édicté par le paragraphe 144(4), en ce qui a trait à une unité liée directement ou indirectement à un investissement qui a été effectué durant la période transitoire, que s’il lui fait parvenir dans un délai de soixante jours suivant la fin de la période transitoire un avis indiquant qu’il se penche sur la question de savoir, selon le cas, si elle était contrôlée en fait par une entreprise d’État au sens de l’article 3 de la Loi ou si son contrôle a été acquis dans les faits par une telle entreprise, au moment de l’investissement.
Application du paragraphe 28(6.1)

Application of subsection 28(6.2)

(2) For greater certainty, subsection 28(6.2) of the Act, as enacted by subsection 144(4), applies if the notice referred to in subsection (1) has been sent.
(2) Il est entendu que le paragraphe 28(6.2) de la Loi, édicté par le paragraphe 144(4), s’applique si l’avis a été donné.
Application du paragraphe 28(6.2)

Applications under section 37

153. Section 37 of the Act, as it read immediately before the day on which section 145 comes into force, continues to apply in respect of applications made under that section 37 before that day.
153. L’article 37 de la Loi, dans sa version antérieure à la date d’entrée en vigueur de l’article 145, continue de s’appliquer aux demandes faites en application de cet article 37 avant cette date.
Demandes faites en application de l’article 37

Coming into Force
Entrée en vigueur
Order in council

154. The provisions of this Division, except sections 136, 143 to 145, 149 and 151 to 153, come into force on a day or days to be fixed by order of the Governor in Council.
154. Les dispositions de la présente section, à l’exception des articles 136, 143 à 145, 149 et 151 à 153, entrent en vigueur à la date ou aux dates fixées par décret.
Décret

Division 7
Section 7
R.S., c. C-8

Canada Pension Plan
Régime de pensions du Canada
L.R., ch. C-8

R.S., c. 30 (2nd Supp.), s. 3

155. Subsection 8(2) of the Canada Pension Plan is replaced by the following:
155. Le paragraphe 8(2) du Régime de pensions du Canada est remplacé par ce qui suit :
L.R., ch. 30 (2e suppl.), art. 3

Excess amount

(2) An excess amount has been paid when the aggregate of all amounts deducted as required from the remuneration of an employee for a year, whether by one or more employers, on account of the employee’s contribution for the year under this Act or under a provincial pension plan exceeds the sum obtained by adding the following amounts:

(a) the product obtained when the contribution rate for employees for the year under this Act is multiplied by the lesser of

(i) the employee’s contributory salary and wages for the year in respect of pensionable employment to which the provisions of this Act relating to the making of contributions apply, plus the employee’s contributory self-employed earnings for the year in the case of an individual who is described in section 10 and to whom the provisions of this Act relating to the making of contributions apply, minus the prorated portion of the employee’s basic exemption for the year calculated under subsection (4), and

(ii) the prorated portion of the employee’s maximum contributory earnings for the year calculated under subsection (5); and

(b) the product obtained when the contribution rate for employees for the year under a provincial pension plan is multiplied by the lesser of

(i) the employee’s contributory salary and wages for the year in respect of pensionable employment to which the provisions of a provincial pension plan apply, minus the prorated portion of the employee’s basic exemption for the year calculated under subsection (6), and

(ii) the prorated portion of the employee’s maximum contributory earnings for the year calculated under subsection (7).
(2) Un excédent a été versé lorsque l’ensemble des montants déduits de la rémunération d’un employé pour une année, par un ou plusieurs employeurs, à valoir sur la cotisation de l’employé pour l’année, ainsi que l’exige la présente loi ou un régime provincial de pensions, dépasse la somme des montants suivants :
Excédent versé

a) le produit obtenu par la multiplication du taux de cotisation des employés pour l’année aux termes de la présente loi par le plus petit des montants suivants :

(i) les traitement et salaire cotisables de l’employé pour l’année à l’égard d’un emploi ouvrant droit à pension auquel s’appliquent les dispositions de la présente loi relatives au versement des cotisations, plus ses gains cotisables pour l’année provenant du travail que l’employé a exécuté pour son propre compte dans le cas d’un particulier décrit à l’article 10 auquel s’appliquent les dispositions de la présente loi relatives au versement des cotisations, moins la part proportionnelle de l’exemption de base de l’employé pour l’année calculée en application du paragraphe (4),

(ii) la part proportionnelle du maximum des gains cotisables de l’employé pour l’année calculée en application du paragraphe (5);

b) le produit obtenu par la multiplication du taux de cotisation des employés pour l’année aux termes d’un régime provincial de pensions par le plus petit des montants suivants :

(i) les traitement et salaire cotisables de l’employé pour l’année à l’égard d’un emploi ouvrant droit à pension auquel s’appliquent les dispositions d’un régime provincial de pensions, moins la part proportionnelle de l’exemption de base de l’employé pour l’année calculée en application du paragraphe (6),

(ii) la part proportionnelle du maximum des gains cotisables de l’employé pour l’année calculée en application du paragraphe (7).

Overpayment

(3) The overpayment made by the employee on account of an employee’s contribution for the year under this Act is the product obtained when the excess amount determined under subsection (2) is multiplied by the ratio that

(a) the employee’s contributory salary and wages for the year in respect of pensionable employment to which the provisions of this Act relating to the making of contributions apply, subject to the maximum pensionable earnings in respect of each pensionable employment,

bears to

(b) the aggregate of the employee’s contributory salary and wages for the year in respect of pensionable employment to which the provisions of this Act relating to the making of contributions apply or to which the provisions of a provincial pension plan apply, subject to the maximum pensionable earnings in respect of each pensionable employment.
(3) Le versement excédentaire fait par l’employé à valoir sur sa cotisation pour l’année aux termes de la présente loi est égal au produit obtenu en multipliant l’excédent visé au paragraphe (2) par le rapport entre :
Versement excédentaire

a) d’une part, les traitement et salaire cotisables de l’employé pour l’année à l’égard d’un emploi ouvrant droit à pension auquel s’appliquent les dispositions de la présente loi relatives au versement des cotisations, sous réserve du maximum des gains ouvrant droit à pension à l’égard de chaque emploi ouvrant droit à pension;

b) d’autre part, la totalité des traitement et salaire cotisables de l’employé pour l’année à l’égard d’un emploi ouvrant droit à pension auquel s’appliquent les dispositions de la présente loi relatives au versement des cotisations ou les dispositions d’un régime provincial de pensions, sous réserve du maximum des gains ouvrant droit à pension à l’égard de chaque emploi ouvrant droit à pension.

Prorated portion of employee’s basic exemption

(4) For the purposes of subparagraph (2)(a)(i), the prorated portion of the employee’s basic exemption for the year is the product obtained when the employee’s basic exemption is multiplied by the ratio that

(a) the employee’s contributory salary and wages for the year in respect of pensionable employment to which the provisions of this Act relating to the making of contributions apply, subject to the maximum pensionable earnings in respect of each pensionable employment,

bears to

(b) the aggregate of the employee’s contributory salary and wages for the year in respect of pensionable employment to which the provisions of this Act relating to the making of contributions apply or to which the provisions of a provincial pension plan apply, subject to the maximum pensionable earnings in respect of each pensionable employment.
(4) Pour l’application du sous-alinéa (2)a)(i), la part proportionnelle de l’exemption de base de l’employé pour l’année est égale au produit obtenu en multipliant l’exemption de base de l’employé par le rapport entre :
Part proportionnelle de l’exemption de base

a) d’une part, les traitement et salaire cotisables de l’employé pour l’année à l’égard d’un emploi ouvrant droit à pension auquel s’appliquent les dispositions de la présente loi relatives au versement des cotisations, sous réserve du maximum des gains ouvrant droit à pension à l’égard de chaque emploi ouvrant droit à pension;

b) d’autre part, la totalité des traitement et salaire cotisables de l’employé pour l’année à l’égard d’un emploi ouvrant droit à pension auquel s’appliquent les dispositions de la présente loi relatives au versement des cotisations ou les dispositions d’un régime provincial de pensions, sous réserve du maximum des gains ouvrant droit à pension à l’égard de chaque emploi ouvrant droit à pension.

Prorated portion of employee’s maximum contributory earnings

(5) For the purposes of subparagraph (2)(a)(ii), the prorated portion of the employee’s maximum contributory earnings for the year is the product obtained when the employee’s maximum contributory earnings is multiplied by the ratio that

(a) the employee’s contributory salary and wages for the year in respect of pensionable employment to which the provisions of this Act relating to the making of contributions apply, subject to the maximum pensionable earnings in respect of each pensionable employment,

bears to

(b) the aggregate of the employee’s contributory salary and wages for the year in respect of pensionable employment to which the provisions of this Act relating to the making of contributions apply or to which the provisions of a provincial pension plan apply, subject to the maximum pensionable earnings in respect of each pensionable employment.
(5) Pour l’application du sous-alinéa (2)a)(ii), la part proportionnelle du maximum des gains cotisables de l’employé pour l’année est égale au produit obtenu en multipliant le maximum des gains cotisables de l’employé par le rapport entre :
Part proportionnelle du maximum des gains cotisables

a) d’une part, les traitement et salaire cotisables de l’employé pour l’année à l’égard d’un emploi ouvrant droit à pension auquel s’appliquent les dispositions de la présente loi relatives au versement des cotisations, sous réserve du maximum des gains ouvrant droit à pension à l’égard de chaque emploi ouvrant droit à pension;

b) d’autre part, la totalité des traitement et salaire cotisables de l’employé pour l’année à l’égard d’un emploi ouvrant droit à pension auquel s’appliquent les dispositions de la présente loi relatives au versement des cotisations ou les dispositions d’un régime provincial de pensions, sous réserve du maximum des gains ouvrant droit à pension à l’égard de chaque emploi ouvrant droit à pension.

Prorated portion of employee’s basic exemption

(6) For the purposes of subparagraph (2)(b)(i), the prorated portion of the employee’s basic exemption for the year is the difference between the employee’s basic exemption, determined without taking into account paragraphs 19(b) and (c), and the prorated portion calculated under subsection (4).
(6) Pour l’application du sous-alinéa (2)b)(i), la part proportionnelle de l’exemption de base de l’employé pour l’année est égale à la différence entre l’exemption de base de l’employé, compte non tenu des alinéas 19b) et c), et la part proportionnelle obtenue en application du paragraphe (4).
Part proportionnelle de l’exemption de base

Prorated portion of employee’s maximum contributory earnings

(7) For the purposes of subparagraph (2)(b)(ii), the prorated portion of the employee’s maximum contributory earnings for the year is the difference between the employee’s maximum contributory earnings, determined without taking into account paragraphs 17(b) and (c) and 19(b) and (c), and the prorated portion calculated under subsection (5).
(7) Pour l’application du sous-alinéa (2)b)(ii), la part proportionnelle du maximum des gains cotisables de l’employé pour l’année est égale à la différence entre le maximum des gains cotisables de l’employé, compte non tenu des alinéas 17b) et c) et 19b) et c), et la part proportionnelle obtenue en application du paragraphe (5).
Part proportionnelle du maximum des gains cotisables

Division 8
Section 8
Improving Veterans’ Benefits
Amélioration des prestations des anciens combattants
R.S., c. P-6

Pension Act
Loi sur les pensions
L.R., ch. P-6

156. Subsection 32(2) of the Pension Act is replaced by the following:
156. Le paragraphe 32(2) de la Loi sur les pensions est remplacé par ce qui suit :
Retroactive pension

(2) If any person who is or has been in receipt of relief or unemployment assistance from the Department is or has been awarded a retroactive pension or a retroactive increase of pension, the difference between the amount actually paid by the Department and the amount that would have been paid if the retroactive pension or the retroactive increase of pension had been payable when the relief or unemployment assistance was issued shall be a second charge on the accumulated unpaid instalments of the pension and shall be withheld accordingly, subject to the payments to be made, as a first charge, to a province pursuant to subsection 30(2).
(2) Lorsqu’une pension rétroactive ou une augmentation rétroactive de pension est accordée ou a été accordée à une personne recevant ou ayant reçu du ministère une allocation de secours ou une aide en cas de chômage, la différence entre la somme réellement versée par le ministère et la somme qui aurait été payée si la pension rétroactive ou l’augmentation rétroactive de pension avait été payable lorsqu’elle a reçu cette allocation de secours ou cette aide en cas de chômage, constitue une seconde charge sur les versements impayés et accumulés de cette pension et est retenue en conséquence, sous réserve des paiements qui sont faits, à titre de première charge, à une province conformément au paragraphe 30(2).
Pension rétroactive

R.S., c. W-3

War Veterans Allowance Act
Loi sur les allocations aux anciens combattants
L.R., ch. W-3

2000, c. 12, s. 318(2), c. 34, s. 70(1)

157. Subparagraph 4(3)(c)(ii) of the War Veterans Allowance Act is replaced by the following:
157. Le sous-alinéa 4(3)c)(ii) de la Loi sur les allocations aux anciens combattants est remplacé par ce qui suit :
2000, ch. 12, par. 318(2), ch. 34, par. 70(1)

(ii) payable under section 34 of the Veterans Review and Appeal Board Act, any enactment prescribed by regulations made under section 25, or any similar or equivalent laws of the country in whose forces the veteran served.
(ii) payables en application de l’article 34 de la Loi sur le Tribunal des anciens combattants (révision et appel) ou de tout texte législatif désigné par règlement pris aux termes de l’article 25 ou de dispositions semblables ou équivalentes dans le pays dans les forces duquel l’ancien combattant a servi.
158. Section 13 of the Act is replaced by the following:
158. L’article 13 de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Rights under Pension Act

13. The right of any veteran to receive a pension under the Pension Act is not affected by anything in this Act or by the receipt of any allowance.
13. La présente loi ou le fait de recevoir une allocation n’ont pas pour effet de porter atteinte au droit, pour un ancien combattant, de recevoir une pension sous le régime de la Loi sur les pensions.
Droits en vertu de la Loi sur les pensions

Transitional Provision
Disposition transitoire
Retroactive pension

159. If, on the day on which this Division comes into force, a person is or has been in receipt of war veterans allowance referred to in subsection 32(2) of the Pension Act as it read immediately before that day and, on or after that day, is awarded a retroactive pension or a retroactive increase of pension under that Act, then any pension payments made under that Act in respect of a month the whole of which is before that day are subject to that subsection 32(2) and to section 13 of the War Veterans Allowance Act as they read immediately before that day.
159. Si, d’une part, une personne reçoit ou a reçu, à la date d’entrée en vigueur de la présente section, une allocation d’anciens combattants visée au paragraphe 32(2) de la Loi sur les pensions, dans sa version antérieure à cette date, et, d’autre part, une pension rétroactive ou une augmentation rétroactive de pension lui est accordée en vertu de cette loi à cette date ou après celle-ci, toute pension qui lui a été versée en vertu de cette loi pour tout mois qui s’est terminé avant cette date est assujettie à ce paragraphe 32(2) et à l’article 13 de la Loi sur les allocations aux anciens combattants, dans leur version antérieure à cette date.
Pension rétroactive

Coming into Force
Entrée en vigueur
Order in council

160. This Division comes into force on a day to be fixed by order of the Governor in Council.
160. La présente section entre en vigueur à la date fixée par décret.
Décret

Division 9
Section 9
Immigration and Refugee Protection
Immigration et protection des réfugiés
2001, c. 27

Immigration and Refugee Protection Act
Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés
2001, ch. 27

2012, c. 1, s. 206

161. Subsections 30(1.4) to (1.6) of the Immigration and Refugee Protection Act are replaced by the following:
161. Les paragraphes 30(1.4) à (1.6) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés sont remplacés par ce qui suit :
2012, ch. 1, art. 206

Purpose

(1.4) The instructions referred to in subsection (1.2) shall prescribe public policy considerations that aim to protect foreign nationals who are at risk of being subjected to humiliating or degrading treatment, including sexual exploitation.
(1.4) Les instructions visées au paragraphe (1.2) établissent ce qui constitue l’intérêt public et visent à protéger l’étranger qui risque de subir un traitement dégradant ou attentatoire à la dignité humaine, notamment d’être exploité sexuellement.
Contenu des instructions

Revocation of work permit

(1.41) An officer may revoke a work permit if, in the officer’s opinion, public policy considerations that are specified in instructions given by the Minister justify the revocation.
(1.41) L’agent peut révoquer un permis de travail s’il estime que l’intérêt public, tel que celui-ci est établi dans les instructions du ministre, le justifie.
Révocation d’un permis de travail

For greater certainty

(1.42) For greater certainty, subsection (1.41) does not affect any other lawful authority to revoke a work permit.
(1.42) Il est entendu que le paragraphe (1.41) est sans effet sur tout autre pouvoir légitime permettant de révoquer un permis de travail.
Précision

Revocation or suspension of an opinion

(1.43) If, in the view of the Department of Human Resources and Skills Development, public policy considerations that are specified in instructions given by the Minister of Human Resources and Skills Development justify it, that Department may

(a) revoke an opinion provided by that Department with respect to an application for a work permit;

(b) suspend the effects of the opinion; or

(c) refuse to process a request for such an opinion.
(1.43) Le ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences peut, s’il estime que l’intérêt public, tel que celui-ci est établi dans les instructions du ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences, le justifie :
Révocation ou suspension d’un avis

a) révoquer un avis qu’il a fourni relativement à une demande de permis de travail;

b) suspendre les effets d’un tel avis;

c) refuser de traiter une demande pour un tel avis.

For greater certainty

(1.44) For greater certainty, subsection (1.43) does not affect any other lawful authority to revoke an opinion referred to in that subsection.
(1.44) Il est entendu que le paragraphe (1.43) est sans effet sur tout autre pouvoir légitime permettant de révoquer un avis visé à ce paragraphe.
Précision

Publication

(1.5) Instructions given under this section shall be published in the Canada Gazette.
(1.5) Les instructions données au titre du présent article sont publiées dans la Gazette du Canada.
Publication

Application

(1.6) The instructions take effect on the day on which they are published, or on any later day specified in the instructions, and apply in respect of all applications for authorization to work in Canada and requests to provide an opinion with respect to an application for a work permit, including those applications and requests that were made before that day and for which a final decision has not been made.
(1.6) Les instructions prennent effet à la date de leur publication ou à la date ultérieure qui y est précisée et elles s’appliquent à toute demande d’autorisation d’exercer un emploi au Canada et à toute demande de fournir un avis relativement à une demande de permis de travail, y compris celle qui a été présentée avant cette date et à l’égard de laquelle une décision finale n’a pas encore été rendue.
Prise d’effet

162. (1) Section 89 of the Act is amended by adding the following after subsection (1):
162. (1) L’article 89 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :
User Fees Act

(1.1) The User Fees Act does not apply to a fee for the provision of services in relation to a request for an opinion provided by the Department of Human Resources and Skills Development with respect to an application for a work permit.
(1.1) La Loi sur les frais d’utilisation ne s’applique pas aux frais exigés pour la prestation de services liés à la demande d’un avis fourni par le ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences relativement à une demande de permis de travail.
Loi sur les frais d’utilisation

(2) Section 89 of the Act is amended by adding the following before subsection (2):
(2) L’article 89 de la même loi est modifié par adjonction, avant le paragraphe (2), de ce qui suit :
User Fees Act

(1.2) The User Fees Act does not apply to a fee for the provision of services in relation to the processing of an application for a temporary resident visa, work permit, study permit or extension of an authorization to remain in Canada as a temporary resident.
(1.2) La Loi sur les frais d’utilisation ne s’applique pas aux frais exigés pour la prestation de services liés à l’examen des demandes de visa de résident temporaire ou de permis de travail ou d’études et de celles relatives à la prolongation de l’autorisation de l’étranger de séjourner au Canada à titre de résident temporaire.
Loi sur les frais d’utilisation

163. The Act is amended by adding the following after section 89:
163. La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 89, de ce qui suit :
Fees for rights and privileges

89.1 (1) The regulations may

(a) govern fees to be paid for rights and privileges conferred by means of a work permit; and

(b) waive the fees referred to in paragraph (a) for certain work permits or certain classes of work permits.
89.1 (1) Les règlements peuvent :
Facturation des droits et avantages

a) prévoir les frais à payer pour les droits ou avantages octroyés par un permis de travail;

b) prévoir que l’obligation de payer les frais visés à l’alinéa a) est levée à l’égard de certains permis de travail ou de certaines catégories de permis de travail.

User Fees Act

(2) The User Fees Act does not apply to fees referred to in paragraph (1)(a).
(2) La Loi sur les frais d’utilisation ne s’applique pas aux frais visés à l’alinéa (1)a).
Loi sur les frais d’utilisation

2012, c. 19, s. 708

164. Subsection 92(1.1) of the Act is replaced by the following:
164. Le paragraphe 92(1.1) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2012, ch. 19, art. 708

Incorporated material — instructions

(1.1) An instruction given by the Minister or the Minister of Human Resources and Skills Development under this Act may incorporate by reference any material, regardless of its source.
(1.1) Les instructions du ministre ou du ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences données au titre de la présente loi peuvent incorporer par renvoi tout document, indépendamment de sa source.
Incorporation de documents — instructions

165. Section 93 of the Act is replaced by the following:
165. L’article 93 de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Statutory Instruments Act

93. Instructions given by the Minister or the Minister of Human Resources and Skills Development under this Act and guidelines issued by the Chairperson under paragraph 159(1)(h) are not statutory instruments for the purposes of the Statutory Instruments Act.
93. Les instructions du ministre ou du ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences données au titre de la présente loi et les directives données par le président en vertu de l’alinéa 159(1)h) ne sont pas des textes réglementaires au sens de la Loi sur les textes réglementaires.
Loi sur les textes réglementaires

2012, c. 1, s. 207

166. Paragraph 94(2)(e.1) of the Act is replaced by the following:
166. L’alinéa 94(2)e.1) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2012, ch. 1, art. 207

(e.1) any instructions given under subsection 30(1.2), (1.41) or (1.43) during the year in question and the date of their publication; and
e.1) les instructions données au titre des paragraphes 30(1.2), (1.41) ou (1.43) au cours de l’année en cause ainsi que la date de leur publication;
No Appeal to the Refugee Appeal Division
Aucun appel devant la Section d’appel des réfugiés
No appeal to Refugee Appeal Division

167. A decision made by the Refugee Protection Division under subsection 107(1) of the Immigration and Refugee Protection Act in respect of a claim for refugee protection that was referred to that Division after August 14, 2012 but before December 15, 2012 is not subject to appeal to the Refugee Appeal Division if the decision takes effect in accordance with the Refugee Protection Division Rules after the day on which this section comes into force.
167. N’est pas susceptible d’appel devant la Section d’appel des réfugiés la décision de la Section de la protection des réfugiés, prise en application du paragraphe 107(1) de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés, à l’égard de toute demande d’asile qui lui a été déférée après le 14 août 2012, mais avant le 15 décembre 2012, lorsque cette décision ne prend effet conformément aux Règles de la Section de la protection des réfugiés qu’après la date d’entrée en vigueur du présent article.
Aucun appel devant la Section d’appel des réfugiés

Decision set aside in judicial review

168. If a decision referred to in section 167 is set aside in a judicial review, the claim for refugee protection must be referred to a member of the Refugee Protection Division who is appointed under section 169.1 of the Immigration and Refugee Protection Act. The member’s decision is not subject to appeal to the Refugee Appeal Division.
168. Si la décision visée à l’article 167 est cassée à la suite d’un contrôle judiciaire, la demande d’asile est renvoyée devant un commissaire de la Section de la protection des réfugiés nommé au titre de l’article 169.1 de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés et la décision de ce commissaire n’est pas susceptible d’appel devant la Section d’appel des réfugiés.
Décision cassée à la suite d’un contrôle judiciaire

Coming into Force
Entrée en vigueur
Order in council

169. Subsection 162(2) comes into force on a day to be fixed by order of the Governor in Council.
169. Le paragraphe 162(2) entre en vigueur à la date fixée par décret.
Décret

Division 10
Section 10
R.S., c. C-29

Citizenship Act
Loi sur la citoyenneté
L.R., ch. C-29

Amendments to the Act
Modification de la loi
2008, c. 14, s. 12(2)

170. Paragraph 27(b) of the Citizenship Act is replaced by the following:
170. L’alinéa 27b) de la Loi sur la citoyenneté est remplacé par ce qui suit :
2008, ch. 14, par. 12(2)

(b) respecting fees for services provided in the administration of this Act, and cases in which those fees may be waived;
b) prendre des mesures concernant les droits à acquitter pour les services offerts dans le cadre de l’application de la présente loi, ainsi que les cas de dispense de ces droits;
171. The Act is amended by adding the following after section 27.1:
171. La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 27.1, de ce qui suit :
User Fees Act

27.2. The User Fees Act does not apply in respect of a fee for services provided in the administration of this Act.
27.2 La Loi sur les frais d’utilisation ne s’applique pas aux droits à acquitter pour les services offerts dans le cadre de l’application de la présente loi.
Loi sur les frais d’utilisation

Coming into Force
Entrée en vigueur
Order in council

172. The provisions of this Division come into force on a day or days to be fixed by order of the Governor in Council.
172. Les dispositions de la présente section entrent en vigueur à la date ou aux dates fixées par décret.
Décret

Division 11
Section 11
1997, c. 9

Nuclear Safety and Control Act
Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires
1997, ch. 9

173. Section 21 of the Nuclear Safety and Control Act is amended by adding the following after subsection (2):
173. L’article 21 de la Loi sur la sûreté et la réglementation nucléaires est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
Expenditure of revenue from fees

(3) The Commission may spend for its purposes the revenue from the fees it charges for licences or classes of licences issued under section 24 in the fiscal year in which the revenues are received or in the next fiscal year.
(3) La Commission peut dépenser à ses fins les revenus provenant des droits exigés pour une licence ou un permis — ou une catégorie de licences ou de permis — en vertu de l’article 24 au cours de l’exercice où les revenus sont perçus ou du suivant.
Utilisation

Division 12
Section 12
Department of Foreign Affairs, Trade and Development Act
Loi sur le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Enactment of Act
Édiction de la loi
Enactment

174. The Department of Foreign Affairs, Trade and Development Act is enacted as follows:
174. Est édictée la Loi sur le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement, dont le texte suit :
Édiction

An Act respecting the Department of Foreign Affairs, Trade and Development
Loi concernant le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Dévelop-pement
SHORT TITLE
TITRE ABRÉGÉ
Short title

1. This Act may be cited as the Department of Foreign Affairs, Trade and Development Act.
1. Loi sur le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement.
Titre abrégé

CONTINUATION OF THE DEPARTMENT
MAINTIEN DU MINISTÈRE
Department continued

2. (1) The Department of Foreign Affairs and International Trade is continued under the name of the Department of Foreign Affairs, Trade and Development over which the Minister of Foreign Affairs, appointed by commission under the Great Seal, is to preside.
2. (1) Le ministère des Affaires étrangères et du Commerce international est maintenu sous la dénomination de ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement et placé sous l’autorité du ministre des Affaires étrangères. Celui-ci est nommé par commission sous le grand sceau.
Maintien du ministère

Minister

(2) The Minister of Foreign Affairs, in this Act referred to as the “Minister”, holds office during pleasure and has the management and direction of the Department in Canada and abroad.
(2) Le ministre occupe sa charge à titre amovible. Il assure, au Canada comme à l’étranger, la direction et la gestion du ministère.
Ministre

ADDITIONAL MINISTERS
MINISTRES AUXILIAIRES
Minister for International Trade

3. A Minister for International Trade is to be appointed by commission under the Great Seal to hold office during pleasure and to assist the Minister in carrying out his or her responsibilities relating to international trade.
3. Est nommé à titre amovible, par commission sous le grand sceau, un ministre du Commerce international, chargé d’assister le ministre dans l’exercice de ses attributions en matière de commerce international.
Ministre du Commerce international

Minister for International Development

4. A Minister for International Development is to be appointed by commission under the Great Seal to hold office during pleasure and to assist the Minister in carrying out his or her responsibilities relating to international development, poverty reduction and humanitarian assistance.
4. Est nommé à titre amovible, par commission sous le grand sceau, un ministre du Développement international, chargé d’assister le ministre dans l’exercice de ses attributions relatives au développement international, à la réduction de la pauvreté et à l’aide humanitaire.
Ministre du Développement international

Use of departmental services and facilities

5. A minister appointed under section 3 or 4 is to act with the concurrence of the Minister in carrying out his or her responsibilities and is to make use of the services and facilities of the Department.
5. Les ministres nommés en application des articles 3 et 4 exercent leurs attributions avec l’accord du ministre et sont tenus de faire usage des services et installations du ministère.
Utilisation des services et installations du ministère

COMMITTEES
COMITÉS
Committees to advise and assist

6. The Governor in Council may establish advisory and other committees to advise or assist the Minister or to exercise and perform any powers, duties and functions that the Governor in Council specifies and may fix the remuneration and expenses to be paid to the members of the committees so established.
6. Le gouverneur en conseil peut créer des comités consultatifs ou autres, chargés de conseiller ou d’assister le ministre, ou d’exercer les attributions qu’il précise; il peut en outre fixer la rémunération et les indemnités de leurs membres.
Conseils et assistance

OFFICERS OF THE DEPARTMENT
PERSONNEL DE DIRECTION
Deputy head

7. The Governor in Council may appoint an officer called the Deputy Minister of Foreign Affairs to hold office during pleasure and to be the deputy head of the Department.
7. Le gouverneur en conseil peut nommer, à titre amovible, un sous-ministre des Affaires étrangères; celui-ci est l’administrateur général du ministère.
Administrateur général

Additional deputy heads

8. (1) The Governor in Council may appoint three Associate Deputy Ministers of Foreign Affairs, each of whom is to have the rank and status of a deputy head of a department and is, under the Deputy Minister of Foreign Affairs, to exercise and perform any powers, duties and functions, as a deputy of the Minister and otherwise, that the Minister specifies.
8. (1) Le gouverneur en conseil peut nommer trois sous-ministres délégués aux Affaires étrangères, avec rang et statut d’administrateurs généraux de ministère. Placés sous l’autorité du sous-ministre des Affaires étrangères, ils exercent, à titre de représentants du ministre ou autre titre, les attributions que celui-ci précise.
Administrateurs généraux auxiliaires

Deputy Ministers for International Trade and for International Development

(2) The Governor in Council may designate one of the Associate Deputy Ministers appointed under subsection (1) to be Deputy Minister for International Trade and one to be Deputy Minister for International Development.
(2) Le gouverneur en conseil peut, parmi les sous-ministres délégués, désigner un sous-ministre du Commerce international et un sous-ministre du Développement international.
Sous-ministres du Commerce international et du Dévelop-pement international

Coordinator, International Economic Relations

9. The Governor in Council may designate or appoint a person in the federal public administration as the Coordinator, International Economic Relations who is to have the rank and status of a deputy head of a department and is, subject to the direction of the Governor in Council, to exercise and perform any powers, duties and functions, as a deputy of the Minister and otherwise, that the Minister specifies.
9. Le gouverneur en conseil peut affecter un membre de l’administration publique fédérale au poste de coordonnateur des Relations économiques internationales, avec rang et statut d’administrateur général de ministère. Sous réserve des orientations données par le gouverneur en conseil, le coordonnateur exerce, à titre de représentant du ministre ou autre titre, les attributions que celui-ci précise.
Coordonnateur des Relations économiques internationales

POWERS, DUTIES AND FUNCTIONS OF THE MINISTER
ATTRIBUTIONS DU MINISTRE
Powers, duties and functions of Minister

10. (1) The powers, duties and functions of the Minister extend to and include all matters over which Parliament has jurisdiction, not by law assigned to any other department, board or agency of the Government of Canada, relating to the conduct of the external affairs of Canada, including international trade and commerce and international development.
10. (1) Les attributions du ministre s’étendent d’une façon générale à tous les domaines de compétence du Parlement non attribués de droit à d’autres ministères ou organismes fédéraux et liés à la conduite des affaires extérieures du Canada, notamment en matière de commerce international et de développement international.
Attributions

Powers, duties and functions of Minister

(2) In exercising and performing his or her powers, duties and functions under this Act, the Minister is to

(a) conduct all diplomatic and consular relations on behalf of Canada;

(b) conduct all official communication between the Government of Canada and the government of any other country and between the Government of Canada and any international organization;

(c) conduct and manage international negotiations as they relate to Canada;

(d) coordinate Canada’s international economic relations;

(e) foster the expansion of Canada’s international trade and commerce;

(f) foster sustainable international development and poverty reduction in developing countries and provide humanitarian assistance during crises;

(g) coordinate the direction given by the Government of Canada to the heads of Canada’s diplomatic and consular missions;

(h) have the management of Canada’s diplomatic and consular missions;

(i) administer the foreign service of Canada;

(j) foster the development of international law and its application in Canada’s external relations; and

(k) carry out any other duties and functions that are by law assigned to him or her.
(2) Dans le cadre des attributions que lui confère la présente loi, le ministre :
Idem

a) dirige les relations diplomatiques et consulaires du Canada;

b) est chargé des communications officielles entre le gouvernement du Canada, d’une part, et les gouvernements étrangers ou les organisations internationales, d’autre part;

c) mène les négociations internationales auxquelles le Canada participe;

d) coordonne les relations économiques internationales du Canada;

e) stimule le commerce international du Canada;

f) favorise le développement international durable et la réduction de la pauvreté dans les pays en voie de développement et fournit de l’aide humanitaire en temps de crise;

g) coordonne les orientations données par le gouvernement du Canada aux chefs des missions diplomatiques et consulaires du Canada;

h) assure la gestion des missions diplomatiques et consulaires du Canada;

i) assure la gestion du service extérieur;

j) encourage le développement du droit international et son application aux relations extérieures du Canada;

k) exerce les autres attributions qui lui sont conférées de droit.

Programs

(3) The Minister may develop and carry out programs related to the Minister’s powers, duties and functions for the promotion of Canada’s interests abroad, including

(a) the fostering of the expansion of Canada’s international trade and commerce; and

(b) the fostering of sustainable international development and of poverty reduction in developing countries and the provision of humanitarian assistance during crises.
(3) Le ministre peut élaborer et mettre en oeuvre des programmes relevant de ses attributions en vue de favoriser les intérêts du Canada à l’étranger, notamment :
Programmes

a) de stimuler le commerce international du Canada;

b) de favoriser le développement international durable et la réduction de la pauvreté dans les pays en voie de développement et de fournir de l’aide humanitaire en temps de crise.

FEES
DROITS
Regulations

11. (1) The Governor in Council may, on the recommendation of the Minister and the Treasury Board, make regulations prescribing

(a) documents issued by the Minister for travel purposes for which fees are payable; and

(b) the amount of the fees and the time and manner of their payment.
11. (1) Le gouverneur en conseil peut, par règlement, sur la recommandation conjointe du ministre et du Conseil du Trésor, désigner les documents de voyage délivrés par le ministre et assujettis au paiement de droits et fixer ces droits et les modalités pour les acquitter.
Règlements

Cost recovery

(2) The fees are to be prescribed with a view to the recovery of the costs incurred by Her Majesty in right of Canada in providing consular services.
(2) Les droits sont fixés de façon à compenser les coûts supportés par Sa Majesté du chef du Canada pour offrir des services consulaires.
Compensation

Additional to other fees

(3) The fees are to be paid in addition to any other fees payable under section 19 of the Financial Administration Act in respect of the same documents.
(3) Ils s’ajoutent aux droits à payer, à l’égard des mêmes documents, en vertu de l’article 19 de la Loi sur la gestion des finances publiques.
Autres droits

AGREEMENTS WITH PROVINCES
ACCORDS AVEC LES PROVINCES
Agreements

12. The Minister may, with the approval of the Governor in Council, enter into agreements with the government of any province or any agency of a province respecting the carrying out of programs related to the Minister’s powers, duties and functions.
12. Le ministre peut, avec l’approbation du gouverneur en conseil, conclure avec les gouvernements des provinces ou leurs organismes des accords relatifs à la réalisation de programmes relevant de ses attributions.
Accords

DUTIES OF ADDITIONAL MINISTERS
ATTRIBUTIONS DES MINISTRES AUXILIAIRES
Minister for International Trade

13. Subject to section 5, the Minister for International Trade is to promote the expansion of Canada’s international trade and commerce by

(a) assisting Canadian exporters in their international marketing initiatives and promoting Canadian export sales;

(b) improving the access of Canadian produce, products and services to external markets through trade negotiations;

(c) fostering trade relations with other countries; and

(d) contributing to the improvement of world trading conditions.
13. Sous réserve de l’article 5, le ministre du Commerce international favorise le commerce international du Canada :
Ministre du Commerce international

a) en aidant les exportateurs canadiens dans leurs initiatives de commercialisation sur les marchés extérieurs et en favorisant l’accroissement des exportations;

b) en facilitant, par voie de négociations, la pénétration des denrées, produits et services canadiens dans les marchés extérieurs;

c) en stimulant les relations commerciales avec les autres pays;

d) en concourant à l’amélioration de la situation du commerce mondial.

Minister for International Development

14. Subject to section 5, the Minister for International Development is to foster sustainable international development and poverty reduction in developing countries and provide humanitarian assistance during crises by

(a) undertaking activities related to international development and humanitarian assistance;

(b) ensuring the effectiveness of Canada’s international development and humanitarian assistance activities;

(c) fostering relations with other countries and organizations engaged in international development or humanitarian assistance activities; and

(d) ensuring Canada’s contributions to international development and humanitarian assistance are in line with Canadian values and priorities.
14. Sous réserve de l’article 5, le ministre du Développement international favorise le développement international durable et la réduction de la pauvreté dans les pays en voie de développement et fournit de l’aide humanitaire en temps de crise :
Ministre du Développement international

a) en menant des activités relatives au développement international et à l’aide humanitaire;

b) en veillant à l’efficacité des activités du Canada en matière de développement international et d’aide humanitaire;

c) en favorisant les relations avec les autres pays et les organismes menant des activités relatives au développement international ou à l’aide humanitaire;

d) en veillant à ce que la contribution du Canada à l’égard du développement international et de l’aide humanitaire soit conforme aux valeurs et aux priorités canadiennes.

HEADS OF MISSIONS
CHEFS DE MISSION
Definition of “head of mission”

15. (1) In this section, “head of mission” means

(a) an ambassador, high commissioner or consul-general of Canada; or

(b) any other person that is appointed to represent Canada in another country or a portion of another country or at an international organization or diplomatic conference and that is designated head of mission by the Governor in Council.
15. (1) Pour l’application du présent article, sont considérés comme chefs de mission :
Qualité de chef de mission

a) les ambassadeurs, haut-commissaires et consuls généraux du Canada;

b) les autres personnes accréditées à titre de représentants du Canada auprès d’autres pays, de divisions d’autres pays ou d’organisations internationales, ou à des conférences diplomatiques, et désignées en cette qualité par le gouverneur en conseil.

Duties of head of mission

(2) Except as otherwise instructed by the Governor in Council, a head of mission is to have the management and direction of their mission and its activities and the supervision of the official activities of the various departments and agencies of the Government of Canada in the country or portion of the country or at the international organization to which they are appointed.
(2) Sauf instruction contraire du gouverneur en conseil, le chef de mission assure la direction et la gestion du poste pour lequel il est accrédité et contrôle l’activité officielle des ministères et organismes fédéraux dans le pays, la division de pays ou l’organisation internationale auprès desquels il est accrédité.
Fonctions

TRANSITIONAL PROVISIONS
DISPOSITIONS TRANSITOIRES
Minister for International Cooperation and President of CIDA

16. Any person who holds the office of Minister for International Cooperation or of President of the Canadian International Development Agency on the day on which this section comes into force is deemed to hold the office of Minister for International Development or Deputy Minister for International Development, respectively, on and after that day.
16. Les personnes occupant, à la date d’entrée en vigueur du présent article, les charges de ministre de la Coopération internationale et de président de l’Agence canadienne de développement international sont réputées, à compter de cette date, occuper les charges de ministre du Développement international et de sous-ministre du Développement international, respectivement.
Ministre de la Coopération internationale et président de l’ACDI

Positions

17. Nothing in this Act is to be construed as affecting the status of an employee who, immediately before the coming into force of this Act, occupied a position in the Canadian International Development Agency except that the employee, on the coming into force of this section, occupies their position in the Department of Foreign Affairs, Trade and Development under the authority of the Deputy Minister of Foreign Affairs.
17. La présente loi ne change rien à la situation des fonctionnaires qui, à l’entrée en vigueur du présent article, occupaient un poste au sein de l’Agence canadienne de développement international, à la différence près que, à compter de cette entrée en vigueur, ils l’occupent au sein du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement, sous l’autorité du sous-ministre des Affaires étrangères.
Postes

Transfer of appropriations

18. Any amount appropriated by an Act of Parliament for the fiscal year in which this section comes into force to defray the charges and expenses of the Canadian International Development Agency that is unexpended is deemed to have been appropriated to defray the charges and expenses of the Department of Foreign Affairs, Trade and Development.
18. Les sommes affectées — et non déboursées —, pour l’exercice en cours à la date d’entrée en vigueur du présent article, par toute loi fédérale, aux frais et dépenses de l’Agence canadienne de développement international sont réputées être affectées aux frais et dépenses du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement.
Transfert de crédits

Transfer of powers, duties and functions

19. If, under any Act of Parliament, any instrument made under an Act of Parliament or any order, contract, lease, licence or other document, any power, duty or function is vested in or may be exercised or performed by the Minister for International Cooperation or Minister of International Cooperation, the President of the Canadian International Development Agency or any other employee of that Agency, that power, duty or function is vested in or may be exercised or performed by the Minister for International Development, the Deputy Minister for International Development or the appropriate officer of the Department of Foreign Affairs, Trade and Development, as the case may be.
19. Les attributions conférées, en vertu d’une loi fédérale ou de ses textes d’application ou au titre d’un décret, contrat, bail, permis ou autre document, au ministre de la Coopération internationale, au président de l’Agence canadienne de développement international ou à un fonctionnaire de cette Agence — ou qui peuvent être exercées par l’un ou l’autre — sont conférées au ministre du Développement international, au sous-ministre du Développement international ou au fonctionnaire compétent du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement, selon le cas, ou peuvent être exercées par l’un ou l’autre, selon le cas.
Transfert d’attributions

Consequential Amendments
Modifications corrélatives
R.S., c. A-1

Access to Information Act
Loi sur l’accès à l’information
L.R., ch. A-1

1995, c. 5, s. 14

175. Schedule I to the Access to Information Act is amended by striking out the following under the heading “DEPARTMENTS AND MINISTRIES OF STATE”:
175. L’annexe I de la Loi sur l’accès à l’information est modifiée par suppression, sous l’intertitre « MINISTÈRES ET DÉPARTEMENTS D’ÉTAT », de ce qui suit :
1995, ch. 5, art. 14

Department of Foreign Affairs and International Trade
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Department of Foreign Affairs and International Trade
176. Schedule I to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading “DEPARTMENTS AND MINISTRIES OF STATE”:
176. L’annexe I de la même loi est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre « MINISTÈRES ET DÉPARTEMENTS D’ÉTAT », de ce qui suit :
Department of Foreign Affairs, Trade and Development
Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Department of Foreign Affairs, Trade and Development
177. Schedule I to the Act is amended by striking out the following under the heading “OTHER GOVERNMENT INSTITUTIONS”:
177. L’annexe I de la même loi est modifiée par suppression, sous l’intertitre « AUTRES INSTITUTIONS FÉDÉRALES », de ce qui suit :
Canadian International Development Agency
Agence canadienne de développement international
Agence canadienne de développement international
Canadian International Development Agency
R.S., c. F-11

Financial Administration Act
Loi sur la gestion des finances publiques
L.R., ch. F-11

1995, c. 5, s. 17

178. Schedule I to the Financial Administration Act is amended by striking out the following:
178. L’annexe I de la Loi sur la gestion des finances publiques est modifiée par suppression de ce qui suit :
1995, ch. 5, art. 17

Department of Foreign Affairs and International Trade
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Department of Foreign Affairs and International Trade
179. Schedule I to the Act is amended by adding the following in alphabetical order:
179. L’annexe I de la même loi est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
Department of Foreign Affairs, Trade and Development
Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Department of Foreign Affairs, Trade and Development
1992, c. 1, s. 72; 1995, c. 5, s. 18

180. Schedule I.1 to the Act is amended by striking out, in column I, the reference to
180. L’annexe I.1 de la même loi est modifiée par suppression, dans la colonne I, de ce qui suit :
1992, ch. 1, art. 72; 1995, ch. 5, art. 18

Canadian International Development Agency
Agence canadienne de développement international
and the corresponding reference in column II to “Minister of Foreign Affairs”.
Agence canadienne de développement international
Canadian International Development Agency
ainsi que de la mention « Le ministre des Affaires étrangères », dans la colonne II, en regard de ce secteur.
2003, c. 22, s. 11

181. Schedule IV to the Act is amended by striking out the following:
181. L’annexe IV de la même loi est modifiée par suppression de ce qui suit :
2003, ch. 22, art. 11

Canadian International Development Agency
Agence canadienne de développement international
Agence canadienne de développement international
Canadian International Development Agency
2006, c. 9, s. 270

182. Part I of Schedule VI to the Act is amended by striking out the following:
182. La partie I de l’annexe VI de la même loi est modifiée par suppression de ce qui suit :
2006, ch. 9, art. 270

Department of Foreign Affairs and International Trade
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Department of Foreign Affairs and International Trade
183. Part I of Schedule VI to the Act is amended by adding the following in alphabetical order:
183. La partie I de l’annexe VI de la même loi est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
Department of Foreign Affairs, Trade and Development
Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Department of Foreign Affairs, Trade and Development
2006, c. 9, s. 270

184. Part II of Schedule VI to the Act is amended by striking out, in column I, the reference to
184. La partie II de l’annexe VI de la même loi est modifiée par suppression, dans la colonne I, de ce qui suit :
2006, ch. 9, art. 270

Canadian International Development Agency
Agence canadienne de développement international
and the corresponding reference in column II to “President”.
Agence canadienne de développement international
Canadian International Development Agency
ainsi que de la mention « Président », dans la colonne II, en regard de ce ministère.
R.S., c. P-21

Privacy Act
Loi sur la protection des renseignements personnels
L.R., ch. P-21

1995, c. 5, s. 21

185. The schedule to the Privacy Act is amended by striking out the following under the heading “DEPARTMENTS AND MINISTRIES OF STATE”:
185. L’annexe de la Loi sur la protection des renseignements personnels est modifiée par suppression, sous l’intertitre « MINISTÈRES ET DÉPARTEMENTS D’ÉTAT », de ce qui suit :
1995, ch. 5, art. 21

Department of Foreign Affairs and International Trade
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Department of Foreign Affairs and International Trade
186. The schedule to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading “DEPARTMENTS AND MINISTRIES OF STATE”:
186. L’annexe de la même loi est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre « MINISTÈRES ET DÉPARTEMENTS D’ÉTAT », de ce qui suit :
Department of Foreign Affairs, Trade and Development
Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Department of Foreign Affairs, Trade and Development
187. The schedule to the Act is amended by striking out the following under the heading “OTHER GOVERNMENT INSTITUTIONS”:
187. L’annexe de la même loi est modifiée par suppression, sous l’intertitre « AUTRES INSTITUTIONS FÉDÉRALES », de ce qui suit :
Canadian International Development Agency
Agence canadienne de développement international
Agence canadienne de développement international
Canadian International Development Agency
1991, c. 30

Public Sector Compensation Act
Loi sur la rémunération du secteur public
1991, ch. 30

1995, c. 5, s. 23

188. Schedule I to the Public Sector Compensation Act is amended by striking out the following under the heading “DEPARTMENTS”:
188. L’annexe I de la Loi sur la rémunération du secteur public est modifiée par suppression, sous l’intertitre « MINISTÈRES », de ce qui suit :
1995, ch. 5, art. 23

Department of Foreign Affairs and International Trade
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Ministère des Affaires étrangères et du Commerce international
Department of Foreign Affairs and International Trade
189. Schedule I to the Act is amended by adding the following in alphabetical order under the heading “DEPARTMENTS”:
189. L’annexe I de la même loi est modifiée par adjonction, selon l’ordre alphabétique, sous l’intertitre « MINISTÈRES », de ce qui suit :
Department of Foreign Affairs, Trade and Development
Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement
Department of Foreign Affairs, Trade and Development
190. Schedule I to the Act is amended by striking out the following under the heading “OTHER PORTIONS OF THE PUBLIC SERVICE”:
190. L’annexe I de la même loi est modifiée par suppression, sous l’intertitre « ADMINISTRATIONS FÉDÉRALES », de ce qui suit :
Canadian International Development Agency
Agence canadienne de développement international
Agence canadienne de développement international
Canadian International Development Agency
1991, c. 50; 2001, c. 4, s. 10

Federal Real Property and Federal Immovables Act
Loi sur les immeubles fédéraux et les biens réels fédéraux
1991, ch. 50; 2001, ch. 4, art. 10

2001, c. 4, s. 11(2)

191. The definition “head of mission” in section 2 of the Federal Real Property and Federal Immovables Act is replaced by the following:
191. La définition de « chef de mission », à l’article 2 de la Loi sur les immeubles fédéraux et les biens réels fédéraux, est remplacée par ce qui suit :
2001, ch. 4, par. 11(2)

“head of mission”
« chef de mission »

“head of mission”, in relation to real property or an immovable in a country outside Canada, means a person described in subsection 15(1) of the Department of Foreign Affairs, Trade and Development Act who represents Canada in that country;
« chef de mission » À l’égard d’un immeuble ou d’un bien réel situé à l’étranger, s’entend d’une personne visée au paragraphe 15(1) de la Loi sur le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement qui représente le Canada dans le pays de situation du bien.
« chef de mission »
head of mission

2006, c. 9, s. 2

Conflict of Interest Act
Loi sur les conflits d’intérêts
2006, ch. 9, art. 2

192. Subparagraph (d)(iii) of the definition “public office holder” in subsection 2(1) of the Conflict of Interest Act is replaced by the following:
192. Le sous-alinéa d)(iii) de la définition de « titulaire de charge publique », au paragraphe 2(1) de la Loi sur les conflits d’intérêts, est remplacé par ce qui suit :
(iii) a person appointed or employed under the Public Service Employment Act who is a head of mission as defined in subsection 15(1) of the Department of Foreign Affairs, Trade and Development Act,
(iii) des chefs de mission au sens du paragraphe 15(1) de la Loi sur le ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement qui sont nommés ou employés sous le régime de la Loi sur l’emploi dans la fonction publique,
2008, c. 17

Official Development Assistance Accountability Act
Loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officielle
2008, ch. 17

193. Subsection 5(1) of the Official Development Assistance Accountability Act is amended by adding “and” at the end of paragraph (c), by striking out “and” at the end of paragraph (d) and by repealing paragraph (e).
193. L’alinéa 5(1)e) de la Loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officielle est abrogé.
2008, c. 33

Federal Sustainable Development Act
Loi fédérale sur le développement durable
2008, ch. 33

194. The schedule to the Federal Sustainable Development Act is amended by striking out the following:
194. L’annexe de la Loi fédérale sur le développement durable est modifiée par suppression de ce qui suit :
Canadian International Development Agency
Agence canadienne de développement international
Agence canadienne de développement international
Canadian International Development Agency
Terminology
Modifications terminologiques
Replacement of “Department of Foreign Affairs and International Trade”

195. (1) In the following provisions, “Department of Foreign Affairs and International Trade” is replaced by “Department of Foreign Affairs, Trade and Development”:

(a) the long title of the Diplomatic Service (Special) Superannuation Act;

(b) section 26 of the Export and Import Permits Act;

(c) the portion of section 495 of the Jobs, Growth and Long-term Prosperity Act before paragraph (a);

(d) section 14 of the North American Free Trade Agreement Implementation Act.
195. (1) Dans les passages ci-après, « ministère des Affaires étrangères et du Commerce international » est remplacé par « ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement » :
Remplacement de « ministère des Affaires étrangères et du Commerce international »

a) le titre intégral de la Loi sur la pension spéciale du service diplomatique;

b) l’article 26 de la Loi sur les licences d’exportation et d’importation;

c) le passage de l’article 495 de la Loi sur l’emploi, la croissance et la prospérité durable précédant l’alinéa a);

d) l’article 14 de la Loi de mise en oeuvre de l’Accord de libre-échange nord-américain.

Other references to Department of Foreign Affairs and International Trade

(2) Unless the context requires otherwise, every reference to the Department of Foreign Affairs and International Trade in any provision of an Act of Parliament other than a provision referred to in subsection (1) is, with any grammatical adaptations, to be read as a reference to the Department of Foreign Affairs, Trade and Development.
(2) Sauf indication contraire du contexte, dans toute disposition d’une loi fédérale, autre qu’une disposition visée au paragraphe (1), la mention du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international vaut mention, avec les éventuelles adaptations grammaticales, du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Déve-loppement.
Autres mentions du ministère des Affaires étrangères et du Commerce international

Replacement of “Minister for International Cooperation” and “Minister of International Cooperation”

196. (1) In the following provisions, “Minister for International Cooperation” and “Minister of International Cooperation” are replaced by “Minister for International Development”:

(a) subsections 144(1) and (2) of the Budget and Economic Statement Implementation Act, 2007;

(b) sections 136 and 137 of the Budget Implementation Act, 2007;

(c) paragraph 110.1(8)(e) of the Income Tax Act;

(d) the definitions “competent minister” and “minister” in section 3 of the Official Development Assistance Accountability Act;

(e) paragraphs 21.03(1)(b) to (d) of the Patent Act and the portion of subsection 21.03(3) of that Act before paragraph (a);

(f) paragraphs 4(2)(r) and 4.1(3)(r) of the Salaries Act.
196. (1) Dans les passages ci-après, « ministre de la Coopération internationale » est remplacé par « ministre du Développement international » :
Remplacement de « ministre de la Coopération internationale »

a) les paragraphes 144(1) et (2) de la Loi d’exécution du budget et de l’énoncé économique de 2007;

b) les articles 136 et 137 de la Loi d’exécution du budget de 2007;

c) l’alinéa 110.1(8)e) de la Loi de l’impôt sur le revenu;

d) les définitions de « ministre » et de « ministre compétent » à l’article 3 de la Loi sur la responsabilité en matière d’aide au développement officielle;

e) les alinéas 21.03(1)b) à d) et le passage du paragraphe 21.03(3) précédant l’alinéa a) de la Loi sur les brevets;

f) les alinéas 4(2)r) et 4.1(3)r) de la Loi sur les traitements.

Other references to Minister for International Cooperation and Minister of International Cooperation

(2) Unless the context requires otherwise, every reference to the Minister for International Cooperation or the Minister of International Cooperation in any provision of an Act of Parliament other than a provision referred to in subsection (1) is, with any grammatical adaptations, to be read as a reference to the Minister for International Development.
(2) Sauf indication contraire du contexte, dans toute disposition d’une loi fédérale, autre qu’une disposition visée au paragraphe (1), la mention du ministre de la Coopération internationale vaut mention, avec les éventuelles adaptations grammaticales, du ministre du Développement international.
Autres mentions du ministre de la Coopération internationale

References to Canadian International Development Agency

197. Unless the context requires otherwise, every reference to the Canadian International Development Agency in any provision of an Act of Parliament is, with any grammatical adaptations, to be read as a reference to the Department of Foreign Affairs, Trade and Development.
197. Sauf indication contraire du contexte, dans toute disposition d’une loi fédérale, la mention de l’Agence canadienne de développement international vaut mention, avec les éventuelles adaptations grammaticales, du ministère des Affaires étrangères, du Commerce et du Développement.
Mentions de l’Agence canadienne de développement international

Replacement of “Minister responsible for the Canadian International Development Agency”

198. In paragraph 110.1(8)(e) of the Income Tax Act, “Minister responsible for the Canadian International Development Agency” is replaced by “Minister of Foreign Affairs”.
198. À l’alinéa 110.1(8)e) de la Loi de l’impôt sur le revenu, « ministre responsable de l’Agence canadienne de développement international » est remplacé par « ministre des Affaires étrangères ».
Remplacement de « ministre responsable de l’Agence canadienne de développement international »


ParlVU