PARLIAMENT of CANADA

Section Home
Table of ContentsPrint format
Previous PageNext Page
 
Publications - January 28, 2014 (Previous - Next)
 

Notice Paper

No. 36

Tuesday, January 28, 2014

10:00 a.m.

Feuilleton des avis

No 36

Le mardi 28 janvier 2014

10 heures


Introduction of Government Bills

Dépôt de projets de loi émanant du gouvernement

January 27, 2014 — The President of the Treasury Board — Bill entitled “An Act to control the administrative burden that regulations impose on businesses”. 27 janvier 2014 — Le président du Conseil du Trésor — Projet de loi intitulé « Loi visant à limiter le fardeau administratif que la réglementation impose aux entreprises ».

Introduction of Private Members' Bills

Dépôt de projets de loi émanant des députés

January 27, 2014 — Mr. Reid (Lanark—Frontenac—Lennox and Addington) — Bill entitled “An Act respecting the procedure for the appointment and removal of the Governor General”. 27 janvier 2014 — M. Reid (Lanark—Frontenac—Lennox and Addington) — Projet de loi intitulé « Loi concernant les procédures de nomination et de révocation du gouverneur général ».


January 27, 2014 — Mr. Anders (Calgary West) — Bill entitled “An Act to amend the Criminal Code (mandatory minimum sentences for rape)”. 27 janvier 2014 — M. Anders (Calgary-Ouest) — Projet de loi intitulé « Loi modifiant le Code criminel (peines minimales obligatoires en cas de viol) ».


January 27, 2014 — Mr. Atamanenko (British Columbia Southern Interior) — Bill entitled “An Act to amend the Meat Inspection Act and the Safe Food for Canadians Act (slaughter of equines for human consumption)”. 27 janvier 2014 — M. Atamanenko (Colombie-Britannique-Southern Interior) — Projet de loi intitulé « Loi modifiant la Loi sur l’inspection des viandes et la Loi sur la salubrité des aliments au Canada (abattage d’équidés pour consommation humaine) ».

Notices of Motions (Routine Proceedings)

Avis de motions (Affaires courantes ordinaires)

Questions

Questions

Q-2312 — January 27, 2014 — Mr. Julian (Burnaby—New Westminster) — With regard to rail safety in Canada: (a) how many railway employee reports relating to safety, or to other safety concerns, has Transport Canada received since the amended Railway Safety Act came into force on May 1, 2013; (b) with regard to the reports in (a), what is Transport Canada's process for (i) reviewing, (ii) investigating, (iii) reporting, (iv) corrective measures, (v) safety advisories or bulletins; (c) with regard to the reports in (a), how many Transport Canada inspectors (i) have been assigned to review the reports, (ii) have performed on-site inspections as follow up to the reports; (d) how many railway employee reports relating to safety, or to other safety concerns, has the Transportation Safety Board of Canada received for the period of 2006-2013; and (e) for each year since 2006, with regard to the reports in (d), how many (i) were for unsafe conditions, (ii) were for unsafe procedures and practices, (iii) required corrective action, (iv) were satisfactorily resolved? Q-2312 — 27 janvier 2014 — M. Julian (Burnaby—New Westminster) — En ce qui concerne la sécurité ferroviaire au Canada : a) combien de rapports d’employés de chemin de fer sur la sécurité ou toute préoccupation à cet égard Transports Canada a-t-il reçus depuis que la Loi sur la sécurité ferroviaire modifiée est entrée en vigueur le 1er mai 2013; b) en ce qui concerne les rapports reçus en a), quel processus Transports Canada suit-il pour (i) les examiner, (ii) mener une enquête, (iii) en faire rapport, (iv) prendre des mesures correctives, (v) publier des avis ou des bulletins de sécurité; c) en ce qui concerne les rapports reçus en a), combien d’inspecteurs de Transports Canada (i) ont été affectés à l’examen des rapports, (ii) ont effectué des inspections sur place pour assurer un suivi aux rapports; d) combien de rapports d’employés de chemin de fer sur la sécurité ou toute préoccupation à cet égard Transports Canada a-t-il reçus pour la période de 2006 à 2013; e) en ce qui concerne les rapports reçus en d), pour chaque année depuis 2006 d), combien (i) mentionnaient des conditions dangereuses, (ii) portaient sur des procédures et des pratiques non sécuritaires, (iii) exigeaient la prise de mesures correctives, (iv) ont été réglés de manière satisfaisante?
Q-2322 — January 27, 2014 — Mr. Cullen (Skeena—Bulkley Valley) — With regard to Canadian government oil sands advertising in the United States: (a) in which states did the government purchase advertising; (b) how many advertisements were purchased; (c) what form of advertisements were purchased; (d) what was the duration of the advertising; (e) how much was the cost per advertisement; and (f) what was the projected reach of the advertisement? Q-2322 — 27 janvier 2014 — M. Cullen (Skeena—Bulkley Valley) — En ce qui concerne les publicités du gouvernement du Canada sur les sables bitumineux aux États-Unis : a) dans quels états le gouvernement a-t-il acheté de la publicité; b) combien de publicités ont été achetées; c) quelles formes de publicité ont été achetées; d) quelle était la durée des publicités; e) quel était le coût par publicité; f) quelle était la portée projetée des publicités?
Q-2332 — January 27, 2014 — Ms. Borg (Terrebonne—Blainville) — With regard to requests by government agencies to telecommunications service providers (TSP) to provide information about customers’ usage of communications devices and services: (a) in 2012 and 2013, how many such requests were made; (b) of the total referred to in (a), how many requests were made by (i) RCMP, (ii) Canadian Security Intelligence Service, (iii) Competition Bureau, (iv) Canada Revenue Agency, (v) Canada Border Services Agency, (vi) Communications Security Establishment Canada; (c) for the requests referred to in (a), how many of each of the following types of information were requested, (i) geolocation of device (broken down by real-time and historical data), (ii) call detail records (as obtained by number recorders or by disclosure of stored data), (iii) text message content, (iv) voicemail, (v) cell tower logs, (vi) real-time interception of communications (i.e. wire-tapping), (vii) subscriber information, (viii) transmission data (e.g. duration of interaction, port numbers, communications routing data, etc.), (ix) data requests (e.g. web sites visited, IP address logs), (x) any other kinds of data requests pertaining to the operation of TSPs’ networks and businesses, broken down by type; (d) for each of the request types referred to in (c), what are all of the data fields that are disclosed as part of responding to a request; (e) of the total referred to in (a), how many of the requests were made (i) for real-time disclosures, (ii) retroactively, for stored data, (iii) in exigent circumstances, (iv) in non-exigent circumstances, (v) subject to a court order; (f) of the total referred to in (a), (i) how many of the requests did TSPs fulfill, (ii) how many requests did they deny and for what reasons; (g) do the government agencies that request information from TSPs notify affected TSP subscribers that information pertaining to their telecommunications service has been accessed by the government, (i) if so, how many subscribers are notified per year, (ii) by which government agencies; (h) for each type of request referred to in (c), broken down by agency, (i) how long is the information obtained by such requests retained by government agencies, (ii) what is the average time period for which government agencies request such information (e.g. 35 days of records), (iii) what is the average amount of time that TSPs are provided to fulfil such requests, (iv) what is the average number of subscribers who have their information disclosed to government agencies; (i) what are the legal standards that agencies use to issue the requests for information referred to in (c); (j) how many times were the requests referred to in (c) based specifically on grounds of (i) terrorism, (ii) national security, (iii) foreign intelligence, (iv) child exploitation; (k) what is the maximum number of subscribers that TSPs are required by government agencies to monitor for each of the information types identified in (c); (l) has the government ever ordered (e.g. through ministerial authorization or a court order) the increase of one of the maximum numbers referred to in (k); (m) do TSPs ever refuse to comply with requests for information identified in (c) and, if so, (i) why were such requests refused, (ii) how do government agencies respond when a TSP refuses to comply; and (n) in 2012 and 2013, did government agencies provide money or other forms of compensation to TSPs in exchange for the information referred to in (a) and, if so, (i) how much money have government agencies paid, (ii) are there different levels of compensation for exigent or non-exigent requests? Q-2332 — 27 janvier 2014 — Mme Borg (Terrebonne—Blainville) — En ce qui concerne les demandes adressées par les organismes gouvernementaux aux fournisseurs de services de télécommunication (FST) concernant des informations sur l’utilisation que font les consommateurs des dispositifs et des services de communication : a) en 2012 et 2013, combien y a-t-il eu de demandes de cette nature; b) sur le total indiqué en a), combien de ces demandes viennent (i) de la GRC, (ii) du Service canadien du renseignement de sécurité, (iii) du Bureau de la concurrence, (iv) de l’Agence du revenu du Canada, (v) de l’Agence des services frontaliers du Canada, (vi) du Centre de la sécurité des télécommunications Canada; c) pour les demandes visées en a), combien de renseignements de chacun des types suivants ont été requis, (i) géolocalisation d’appareils (données en temps réel et données historiques), (ii) enregistrements détaillés des appels (obtenus grâce aux enregistreurs de numéros de téléphone ou par la divulgation des données enregistrées), (iii) contenu de messages textes, (iv) messagerie vocale, (v) registres des tours de téléphonie cellulaire, (vi) interception de communications en temps réel (c. à d. écoute électronique), (vii) renseignements sur les abonnés, (viii) données de transmission (p. ex. durée de l’interaction, numéros de ports, données sur le routage des communications, etc.), (ix) requêtes de données (p. ex. sites Web visités, registres d’adresses IP), (x) tout autre type de demandes de données concernant l’exploitation de réseaux et d’entreprises par les FST, détaillé par type; d) pour chaque type de demande indiqué en c), quels sont tous les champs de données divulgués en réponse à une demande; e) sur le total donné en a), combien y a-t-il eu de demandes (i) de divulgations en temps réel, (ii) faites rétroactivement pour des données archivées, (iii) dans des situations d’urgence, (iv) dans des situations non urgentes, (v) assujetties à une ordonnance judiciaire; f) sur le total indiqué en a), (i) à combien de demandes les FST se sont-ils conformés, (ii) combien de demandes ont-ils rejeté et pour quels motifs; g) les organismes gouvernementaux qui demandent des informations aux FST informent-ils les abonnés de ces FST que le gouvernement a eu accès à des informations concernant leur service de télécommunication, (i) dans l’affirmative, combien d’abonnés sont informés par année, (ii) par quels organismes gouvernementaux; h) pour chaque type de demande mentionné en c), par organisme, (i) pendant combien de temps les organismes gouvernementaux conservent-ils l’information obtenue au moyen de ces demandes, (ii) quelle est la période moyenne pour laquelle les agences gouvernementales demandent ces informations (p. ex. 35 jours de données), (iii) de combien de temps, en moyenne, disposent les FST pour répondre à de telles demandes, (iv) quel est le nombre moyen d’abonnés dont les informations sont divulguées à des organismes gouvernementaux; i) quelles sont les normes juridiques sur lesquelles se fondent ces agences pour lancer les demandes de renseignements mentionnées en c); j) combien de fois les demandes visées en c) étaient fondées précisément sur des questions (i) de terrorisme, (ii) de sécurité nationale, (iii) de renseignement étranger, (iv) d’exploitation des enfants; k) quel est le nombre maximal d’abonnés que les organismes gouvernementaux demandent aux FST de surveiller pour chacun des types de renseignements mentionnés en c); l) le gouvernement a-t-il déjà ordonné (p. ex. au moyen d’une autorisation ministérielle ou d’une ordonnance de tribunal) le dépassement du nombre maximal indiqué en k); m) les FST ont-ils déjà refusé de se conformer aux demandes d’informations visées en c) dans l’affirmative, (i) pour quelles raisons, (ii) comment les organismes gouvernementaux réagissent-ils lorsqu’un FST refuse de répondre; n) en 2012 et 2013, les organismes gouvernementaux ont-ils donné de l’argent ou indemnisé autrement des FST en échange des informations demandées en a) et, dans l’affirmative, (i) combien ces organismes gouvernementaux ont-ils payé, (ii) y a-t-il différents niveaux d’indemnisation selon que les demandes concernent des situations urgentes ou non urgentes?
Q-2342 — January 27, 2014 — Ms. Borg (Terrebonne—Blainville) — With regard to tracking by government agencies of customers’ usage of communications devices and services: do government agencies use their own (i) tracking products (e.g. "IMSI Catchers"), (ii) infiltration software (e.g. zero day exploits, malware such as FinFisher, etc.), (iii) interception hardware (i.e. placed within or integrated with a company’s network)? Q-2342 — 27 janvier 2014 — Mme Borg (Terrebonne—Blainville) — En ce qui concerne le suivi fait par les organismes gouvernementaux de l’utilisation, par les consommateurs, des services et des appareils de communication : les organismes gouvernementaux utilisent-ils leurs propres i) dispositifs de suivi (p. ex. les capteurs IMSI), ii) logiciels d’infiltration (p. ex. les exploits du jour zéro, des logiciels malveillants comme FinFisher, etc.), iii) dispositifs d’interception (p. ex. placés à l’intérieur du réseau d’une compagnie ou intégrés à ce réseau)?
Q-2352 — January 27, 2014 — Ms. Laverdière (Laurier—Sainte-Marie) — With regard to government spending in the riding of Laurier–Sainte-Marie: what was the total amount of funding for each fiscal year from 2010 to 2013 to the present, broken down by (i) department or agency, (ii) initiative, (iii) amount? Q-2352 — 27 janvier 2014 — Mme Laverdière (Laurier—Sainte-Marie) — En ce qui concerne les dépenses du gouvernement dans la circonscription de Laurier—St. Marie : à combien s'élèvent, au total, les fonds dépensés à chaque exercice de 2010 à 2013 jusqu'à ce jour, ventilés par (i) ministère ou agence, (ii) initiative, (iii) montant?
Q-2362 — January 27, 2014 — Mr. Thibeault (Sudbury) — With regard to FedNor's Community Futures Program, broken down by fiscal year, since 2006-2007, up to and including the current fiscal year: (a) what is the total number of applications filed for financing under the program; and (b) how many applicants have been granted a loan and for what amount? Q-2362 — 27 janvier 2014 — M. Thibeault (Sudbury) — En ce qui concerne le Programme de développement des collectivités de FedNor, ventilés par exercice, depuis 2006-2007 et jusqu’à l’exercice en cours inclus : a) quel est le nombre total de demandes de financement déposées dans le cadre de ce programme; b) combien de demandeurs se sont vu accorder un prêt, et de quel montant?
Q-2372 — January 27, 2014 — Mr. Dion (Saint-Laurent—Cartierville) — With regard to the Department of Fisheries and Oceans (DFO): (a) what is the Department’s information management (IM) strategy; (b) on what date was the IM strategy established;(c) who participated in the development of the IM strategy; (d) which groups or organizations were consulted or gave input in developing the IM strategy; (e) which departments, agencies or offices were consulted or gave input in developing the IM strategy; (f) which individuals were consulted or gave input in developing the IM strategy; (g) what is the DFO Records Retention Plan; (h) on what date was the Records Retention Plan established; (i) who participated in the development of the Records Retention Plan; (j) which groups were consulted or gave input in developing the Records Retention Plan; (k) which departments, agencies and offices were consulted or gave input in developing the Records Retention Plan; (l) which individuals were consulted in developing the Records Retention Plan; and (m) what are the benchmarks for record retention? Q-2372 — 27 janvier 2014 — M. Dion (Saint-Laurent—Cartierville) — En ce qui concerne le ministère des Pêches et des Océans (MPO) : a) quelle est la stratégie du ministère en matière de gestion de l’information (GI); b) quelle date la stratégie de GI a-t-elle été établie; c) qui a participé à l’élaboration de la stratégie de GI; d) quels groupes ou organisations ont été consultés ou ont présenté des observations au moment de l’élaboration de la stratégie de GI; e) quels ministères, organismes ou bureaux ont été consultés ou ont présenté des observations au moment de l’élaboration de la stratégie de GI; f) quelles personnes ont été consultées ou ont présenté des observations au moment de l’élaboration de la stratégie de GI; g) quel est le Plan de conservation des documents du MPO; h) à quelle date le Plan de conservation des documents a-t-il été établi; i) qui a participé à l’élaboration du Plan de conservation des documents; j) quels groupes ont été consultés ou ont présenté des observations au moment de l’élaboration du Plan de conservation des documents; k) quels ministères, organismes et bureaux ont été consultés ou ont présenté des observations au moment de l’élaboration du Plan de conservation des documents; l) quelles personnes ont été consultées au moment de l’élaboration du Plan de conservation des documents; m) quels sont les critères de conservation des documents?
Q-2382 — January 27, 2014 — Mr. Dion (Saint-Laurent—Cartierville) — With regard to the Department of Fisheries and Oceans’ (DFO) consolidation of 11 DFO libraries into four DFO libraries: (a) which groups were consulted or gave input in developing the consolidation of DFO libraries; (b) which departments, agencies and offices were consulted or gave input in developing the consolidation of DFO libraries; (c) which individuals were consulted or gave input in developing the consolidation of DFO libraries; (d) how many titles were held by DFO libraries in each of the last five years; (e) how many titles are currently held in DFO libraries; (f) how many titles are projected to be held in DFO libraries in 2015; (g) which documents were digitized prior to consolidation andwhat was the criteria to determine priority/order of documents digitized; (h) how and by whom was the digitization plan developed and contracted; (i) how much time was given for digitization prior to the disposal of documents; (j) what documents are no longer available in DFO libraries; (k) what is the acquisition plan for new materials, (i) how was this acquisition plan developed, (ii) by whom, (iii) who was consulted, (iv) on what date, (v) when was this plan implemented; (l) how does the cost of acquisition compare with the cost of retention; (m) how do the findings in (y) compare with the projected trends for the acquisition and retention plans for the next five years; (n) what cost-benefit analyses were undertaken regarding the consolidation of DFO libraries, (i) by whom, (ii) on what date, (iii) what metrics were developed to assess the benefits of consolidation of DFO libraries, (iv) what metrics were developed to assess the benefits of material retention, (v) what qualitative factors were considered in the decision-making process, (vi) how were these considered, (vii) by whom, (viii) on what date; (o) in what way was the public informed of the consolidation plan, (i) on what dates, (ii) with what process for consultation, (iii) with what timeline for participation, (p) in what ways was public input considered in the decision to consolidate the DFO libraries; (q) in what ways was the public informed of the ultimate decision; (r) which non-governmental stakeholders were identified in development of this policy; (s) in what ways were non-governmental stakeholders informed of the consolidation plan, (i) on what dates, (ii) with what process for consultation, (iii) with what timeline for participation; (t) in what ways was non-governmental stakeholders' input considered in the decision to consolidate the DFO libraries; (u) in what ways were non-governmental stakeholders informed of the ultimate decision; (v) in what way were parliamentarians informed of the consolidation plan, (i) on what dates, (ii) with what process for consultation, (iii) with what timeline for participation; (w) in what ways was the input of parliamentarians considered in the decision to consolidate the DFO libraries; (x) in what ways were parliamentarians informed of the ultimate decision; (y) for the last 10 years, broken down by DFO library, what equipment has been requested and provided, and which libraries were provided with additional resources for the purpose of digitizing their collections; (z) for the last 10 years, broken down by DFO library, how many staff have been employed in full-time equivalents (FTE); (aa) for the last 10 years, broken down by DFO library, how many staff have been trained in digitization, by FTE; (bb) for the last 10 years, broken down by DFO library, how many staff have been trained in retention by FTE; (cc) what partnership agreements or information-sharing agreements do DFO libraries have with other library institutions and how are these agreements impacted by library consolidation; (dd) what service standards does DFO develop for its libraries, (i) how have these standards been impacted by library consolidation, (ii) broken down by the last five years, what service standards were established, (iii) broken down by the next five years, what service standards are projected; (ee) were any collection documents shredded; (ff) were any collection documents incinerated; (gg) what plans were in place to ensure that disposal of collection materials would be done in an environmentally-friendly way; (hh) were the disposed materials considered for donations, (i) did the government reach out to any organizations or institutions to assess interest in the donation of these materials, (ii) did the government donate any titles to any organization or institution, (iii) did the government receive any requests for donations, (iv) how did the government respond to these requests; (ii) what plans and mechanisms are in place to assess the long-term impact of this policy change, and what reports will be published concerning any consequences; (jj) have any disposed titles been identified as having important scientific impact or value; (kk) have any disposed titles been identified as having important cultural impact or value; (ll) have any disposed titles been identified as having important historical impact or value; (mm) what percentage of disposed material was Canadian content; (nn) were any collection documents not digitized before disposal, and if so, why; and (oo) with the closure of the Maurice Lamontagne Institute, (i) what will the consequences and repercussions of the closure of this institution be, (ii) what were the plans and consultations around prioritization of digitalization and physical preservation of the Institute’s French-language documents, (iii) with whom did the plans and consultations take place, (iv) are there plans for the establishment of other French-language libraries? Q-2382 — 27 janvier 2014 — M. Dion (Saint-Laurent—Cartierville) — En ce qui concerne le regroupement de 11 bibliothèques du ministère des Pêches et des Océans (MPO) en quatre bibliothèques : a) quels groupes ont été consultés aux fins de la planification du regroupement des bibliothèques du MPO ou y ont contribué; b) quels ministères, organismes et bureaux ont été consultés aux fins de la planification du regroupement des bibliothèques du MPO ou y ont contribué; c) quelles personnes ont été consultées aux fins de la planification du regroupement des bibliothèques du MPO ou y ont contribué; d) combien d’ouvrages les bibliothèques du MPO ont-elles possédés au cours de chacune des cinq dernières années; e) combien d’ouvrages les bibliothèques du MPO possèdent-elles à l’heure actuelle; f) combien d’ouvrages les bibliothèques du MPO possèderont-elles en 2015, selon les prévisions; g) quels documents ont été numérisés avant le regroupement et quels critères a-t-on employés pour déterminer la priorité ou l’ordre de numérisation des documents; h) comment et par qui le plan de numérisation a-t-il été élaboré et confié en sous-traitance; i) combien de temps a-t-on accordé à la numérisation des documents avant de s’en déssaisir; j) quels documents ne se trouvent plus dans les bibliothèques du MPO; k) quel est le plan d’acquisition de nouveaux documents, (i) comment ce plan d’acquisition a-t-il été élaboré, (ii) par qui, (iii) qui a été consulté, (iv) à quelle date, (v) quand ce plan a-t il été mis en œuvre; l) quelle est la différence entre les coûts d’acquisition et les coûts de conservation; m) comment les conclusions en y) se comparent elles aux tendances prévues relatives aux plans d’acquisition et de conservation pour les cinq prochaines années; n) quelles analyses coûts avantages a-t-on réalisées en ce qui concerne le regroupement des bibliothèques du MPO, (i) par qui, (ii) à quelle date, (iii) quels paramètres a-t-on établis pour évaluer les avantages du regroupement des bibliothèques du MPO, (iv) quels paramètres a-t-on établis pour évaluer les avantages de la conservation des documents, (v) quels facteurs qualitatifs a-t-on pris en compte dans le processus décisionnel, (vi) comment ont-ils été évalués, (vii) par qui, (viii) à quelle date; o) comment le public a-t-il été informé du plan de regroupement, (i) à quelles dates, (ii) à l’aide de quel processus consultatif, (iii) selon quel calendrier de participation; p) de quelles façons a-t-on tenu compte de la contribution du public dans la décision de regrouper les bibliothèques du MPO; q) de quelles façons a-t-on informé le public de la décision finale; r) quels intervenants non gouvernementaux ont été désignés aux fins de l’élaboration de cette politique; s) de quelles façons a-t-on informé les intervenants non gouvernementaux du plan de regroupement, (i) à quelles dates, (ii) à l’aide de quel processus consultatif, (iii) selon quel calendrier de participation; t) de quelles façons a-t-on tenu compte de la contribution des intervenants non gouvernementaux dans la décision de regrouper les bibliothèques du MPO; u) de quelles façons a-t-on informé les intervenants non gouvernementaux de la décision finale; v) de quelle façon a t-on informé les parlementaires du plan de regroupement, (i) à quelles dates, (ii) à l’aide de quel processus consultatif, (iii) selon quel calendrier de participation; w) de quelles façons a-t-on tenu compte de la contribution des parlementaires dans la décision de regrouper les bibliothèques du MPO; x) de quelles façons a-t-on informé les parlementaires de la décision finale; y) au cours des 10 dernières années, pour chaque bibliothèque du MPO, quel matériel a été demandé et fourni, et quelles bibliothèques ont obtenu des ressources supplémentaires pour la numérisation de leurs collections; z) au cours des 10 dernières années, pour chaque bibliothèque du MPO, combien d’employés ont été équivalents temps plein (ETP); aa) au cours des 10 dernières années, pour chaque bibliothèque du MPO, combien d’employés ont reçu une formation en numérisation, par ETP; bb) au cours des 10 dernières années, pour chaque bibliothèque du MPO, combien d’employés ont reçu une formation en conservation, par ETP; cc) quelles ententes de partenariat ou ententes d’échange de renseignements les bibliothèques du MPO ont-elles conclues avec d’autres bibliothèques et quel effet le regroupement a-t-il sur ces ententes; dd) quelles normes de service le MPO a-t-il établies pour ses bibliothèques, (i) quel effet le regroupement a-t-il eu sur ces normes, (ii) pour chacune des cinq dernières années, quelles normes de service ont été établies, (iii) pour chacune des cinq prochaines années, quelles normes de service prévoit-on établir; ee) des documents des collections ont-ils été déchiquetés; ff) des documents des collections ont-ils été incinérés; gg) quels plans avait-on établis pour que l’élimination des documents se fasse de façon écologique; hh) a-t-on envisagé de donner les documents avant de les éliminer, (i) le gouvernement a-t-il communiqué avec des organisations ou des institutions pour leur demander si elles aimeraient qu’on leur fasse don de ces documents, (ii) le gouvernement a-t-il fait don d’ouvrages à des organisations ou des institutions, (iii) le gouvernement a-t-il reçu des demandes de don, (iv) quelle a été la réponse du gouvernement à ces demandes; ii) quels plans et mécanismes sont en place pour évaluer l’effet à long terme de ce changement de politique et quels rapports seront publiés sur les conséquences; jj) parmi les ouvrages éliminés, certains avaient-ils une valeur ou une importance scientifique considérable; kk) parmi les ouvrages éliminés, certains avaient-ils une valeur ou une importance culturelle considérable; ll) parmi les ouvrages éliminés, certains avaient-ils une valeur ou une importance historique considérable; mm) parmi les ouvrages éliminés, quel pourcentage était de contenu canadien; nn) a-t-on omis de numériser certains documents des collections avant leur élimination et, si tel est le cas, pourquoi; oo) compte tenu de la fermeture de l’Institut Maurice Lamontagne, (i) quelles seront les conséquences et les répercussions de la fermeture de l’institution, (ii) quels plans et quelles consultations ont été réalisés afin de déterminer la priorité de numérisation et de conservation matérielle des documents français de l’Institut, (iii) avec la collaboration de qui les plans et consultations ont-ils été réalisés, (iv) prévoit-on l’établissement d’autres bibliothèques françaises?
Q-2392 — January 27, 2014 — Mr. Cotler (Mount Royal) — With regard to the appointment to the Supreme Court of Justice Marc Nadon, and the information provided to MPs on the ad hoc committee and available on the website of the Office of the Commissioner for Federal Judicial Affairs Canada which notes “Each candidate was asked to identify five decisions for particular consideration by the Panel, preferably dealing with issues coming within the usual scope of the Supreme Court of Canada […] As far as possible, the choice of five decisions was to reflect at least one of each of the following areas of law: constitutional law (Charter or federalism), criminal law (or national security), civil law, administrative law, and the candidates’ choice”: (a) how was this list of areas of law developed; (b) who determined which areas of law to be included; (c) by what criteria were the areas of law determined; (d) how were these areas identified; (e) how were areas of knowledge important to the court identified and assessed; (f) in what ways was the particular legal expertise of the departing justice assessed; (g) what impact does the particular legal expertise of the departing justice have on the development of the areas of law sought; (h) how was five determined to be the appropriate number of cases; (i) for each of the last eight appointment cycles, broken down by cycle, (i) how many cases were sought from candidates, (ii) which specific areas of law were to be reflected, (iii) what other judicial writings were sought if any, (iv) what is the equivalent wording to the phrases identified in the question, (v) how were the areas of law determined, (vi) how was the number of cases determined, (vii) how long were candidates given to provide cases and materials, (viii) were candidates given a choice between Charter or federalism within the area of constitutional law, (ix) were candidates given a choice between criminal or national security, (x) was national security in any way part of the area list, (xi) were candidates asked for academic or research works, (xii) were candidates allowed to provide academic or research works, (xiii) were candidates asked for speeches, (xiv) were candidates allowed to provide speeches, (xv) in what way were the case exegencies communicated to candidates; (j) what mechanisms exist for ensuring the appropriateness, relevance, and probative value of the materials sought from candidates; (k) what mechanisms or processes exist to ensure a candidate’s choice of cases conforms with the areas of law specified; (l) what restrictions are there on the areas of law for which cases could be sought; (m) what ensures that only cases of types that would be heard by the Supreme Court would be sought from candidates; (n) what ensures that the areas of law specified reflect the workload of the Supreme Court; (o) whose ultimate responsibility is the development of the list of areas of law for which candidates are asked to submit cases; (p) what role exists for Parliament in the determination of this list; (q) what is the role of the Minister of Justice in the determination of the number of cases sought from candidates; (r) what is the role of the Minister of Justice in the determination of the areas of law sought from candidates; (s) what is the role of the Prime Minister in the determination of the number of cases sought from candidates; (t) what is the role of the Prime Minister in the determination of the areas of law sought from candidates; (u) what is the role of the Office of the Commissioner for Federal Judicial Affairs in the determination of the number of cases sought from candidates; (v) what is the role of the Office of the Commissioner for Federal Judicial Affairs in the determination of the areas of law sought from candidates; (w) what is the role of Office of the Commissioner for Federal Judicial Affairs in the process of ensuring candidates provide the information sought; (x) does the Office of the Commissioner for Federal Judicial Affairs provide advice to the Minister of Justice or the Prime Minister on the information that should be sought from candidates; (y) does the Department of Justice provide advice to the Minister of Justice or the Prime Minister on the information that should be sought from candidates; (z) with whom does the Minister of Justice consult on the information that should be sought from candidates; (aa) with whom does the Prime Minister consult on the information that should be sought from candidates; (bb) with regard to the areas of law identified for the Nadon appointment, (i) how do these differ, if at all, from those identified for the vacancy that resulted in the appointment of Justice Wagner, (ii) with whom did the Minister of Justice consult in identifying these areas of law, (iii) with whom did the Prime Minister consult in identifying these areas of law; (cc) with what other agencies or departments does the Prime Minister’s Office work or consult in developing the list of areas of law; (dd) with what external organizations, individuals or groups did the Prime Minister’s Office work or consult in developing this list of areas of case law to be sought; (ee) how much did the development of this list cost and what is the breakdown for this figure; (ff) how much did the overall appointment process cost and what is the breakdown for this figure; (gg) how much have the previous five appointment cycles cost and what are the breakdowns for these figures; (hh) in what ways is Parliament informed of the number and type of cases being sought from candidates to the Supreme Court; (ii) what requirements are provided to candidates, if any, regarding how recent decisions must be in the areas of laws indicated; (jj) if cases provided are unilingual, whose responsibility is the translation of said judgment and who bears the cost for translation; (kk) for whose benefit are the cases provided; and (ll) who reviews the cases if not by a panel of MPs? Q-2392 — 27 janvier 2014 — M. Cotler (Mont-Royal) — En ce qui concerne la nomination à la Cour suprême du juge Marc Nadon, ainsi que les renseignements fournis aux députés membres du comité spécial et disponibles sur le site Web du Commissariat à la magistrature fédérale Canada, à savoir « On a demandé à chaque candidat de choisir cinq décisions qui seraient examinées par le comité. Ces décisions devaient porter de préférence sur des questions qui, par leur nature, seraient susceptibles d’être examinées par la Cour suprême du Canada. […] Dans la mesure du possible, le choix des cinq décisions devait refléter au moins une de chacune des catégories suivantes : droit constitutionnel (Charte ou fédéralisme); droit criminel (ou sécurité nationale); droit civil; droit administratif; et une autre décision au choix » : a) comment cette liste de domaines du droit a-t-elle été établie; b) qui a décidé quels domaines du droit inclure; c) sur quels critères le choix des domaines du droit était-il fondé; d) comment ces domaines ont-ils été identifiés; e) comment les domaines de connaissances importants pour la Cour ont-ils été identifiés et évalués; f) de quelles manières les compétences juridiques particulières du juge sortant ont-elles été évaluées; g) quelle incidence les compétences juridiques particulières du juge sortant ont-elles sur le choix des domaines de droit recherchés; h) comment a-t-on déterminé que cinq était le nombre approprié de décisions; i) pour chacun des huit derniers cycles de nomination, dans chaque cycle, (i) combien de décisions a-t-on demandé aux candidats de présenter, (ii) quels domaines spécifiques du droit devaient-elles concerner, (iii) quels autres exemples de rédaction judiciaire a-t-on demandé, le cas échéant, (iv) comment les phrases identifiées dans la question étaient-elles formulées, (v) comment les domaines du droit ont-ils été déterminés, (vi) comment le nombre de décisions a-t-il été déterminé, (vii) combien de temps a-t-on accordé aux candidats pour fournir les décisions et la documentation, (viii) les candidats se sont-ils vu offrir le choix entre la Charte ou le fédéralisme dans le domaine du droit constitutionnel, (ix) les candidats se sont-ils vu offrir le choix entre le droit criminel ou la sécurité nationale, (x) la sécurité nationale faisait-elle partie d’une manière ou d’une autre de la liste des domaines, (xi) a-t-on demandé aux candidats de fournir des travaux universitaires ou de recherche, (xii) les candidats avaient-ils le droit de fournir des travaux universitaires ou de recherche, (xiii) a-t-on demandé aux candidats de fournir des discours, (xiv) les candidats avaient-ils le droit de fournir des discours, (xv) de quelle façon les exigences relatives aux décisions ont-elles été communiquées aux candidats; j) quels sont les mécanismes qui permettent de garantir le caractère approprié, la pertinence et la valeur probante des documents obtenus des candidats; k) quels sont les mécanismes ou processus qui permettent de garantir que le choix de décisions du candidat relève bien des domaines du droit spécifiés; l) quelles restrictions s’appliquent aux domaines du droit dans lesquels on pourrait demander des décisions; m) qu’est-ce qui permet de s’assurer que l’on demande aux candidats uniquement des décisions dans des causes du type qui serait susceptible d’être examiné par la Cour suprême; n) qu’est-ce qui permet de s’assurer que les domaines du droit précisés correspondent à la charge de travail de la Cour suprême; o) qui est responsable en dernier ressort de l’établissement de la liste des domaines du droit dans lesquels on demande aux candidats de présenter des décisions; p) quel est le rôle du Parlement dans l’établissement de cette liste; q) quel est le rôle du ministre de la Justice dans la détermination du nombre de décisions que l’on demande aux candidats; r) quel est le rôle du ministre de la Justice dans la détermination des domaines du droit recherchés chez les candidats; s) quel est le rôle du premier ministre dans la détermination du nombre de décisions que l’on demande aux candidats; t) quel est le rôle du premier ministre dans la détermination des domaines du droit recherchés chez les candidats; u) quel est le rôle du Commissariat à la magistrature fédérale dans la détermination du nombre de décisions que l’on demande aux candidats; v) quel est le rôle du Commissariat à la magistrature fédérale dans la détermination des domaines du droit recherchés chez les candidats; w) quel est le rôle du Commissariat à la magistrature fédérale dans le processus visant à s’assurer que les candidats fournissent les renseignements demandés; x) le Commissariat à la magistrature fédérale conseille-t-il le ministre de la Justice ou le premier ministre sur les renseignements à obtenir des candidats; y) le ministère de la Justice conseille-t-il le ministre de la Justice ou le premier ministre sur les renseignements à obtenir des candidats; z) qui le ministre de la Justice consulte-t-il au sujet des renseignements à obtenir des candidats; aa) qui le premier ministre consulte-t-il au sujet des renseignements à obtenir des candidats; bb) en ce qui concerne les domaines du droit identifiés pour la nomination Nadon, (i) en quoi diffèrent-ils, le cas échéant, de ceux identifiés pour la vacance ayant donné lieu à la nomination du juge Wagner, (ii) qui le ministre de la Justice a-t-il consulté pour identifier ces domaines du droit, (iii) qui le premier ministre a-t-il consulté pour identifier ces domaines du droit; cc) quels autres organismes ou ministères travaillent avec le Cabinet du premier ministre ou sont consultés par lui dans le cadre de l’établissement des listes de domaines du droit; dd) avec quels organismes, particuliers ou groupes le Cabinet du premier ministre a-t-il travaillé ou lesquels a-t-il consultés dans le cadre de l’établissement de cette liste de domaines du droit à rechercher; ee) combien a coûté l’établissement de cette liste et quelle est la ventilation de ce montant; ff) combien a coûté l’ensemble du processus de nomination et quelle est la ventilation de ce montant; gg) combien ont coûté les cinq cycles de nomination antérieurs et quelle est la ventilation de ces montants; hh) de quelles façons le Parlement est-il informé du nombre et du type de décisions que l’on demande aux candidats à la Cour suprême de présenter; ii) quelles exigences précise-t-on aux candidats, le cas échéant, quant au caractère récent des décisions dans les domaines du droit mentionnés; jj) si les décisions fournies sont unilingues, qui se charge de la traduction de ces décisions et qui en assume le coût; kk) à qui sont destinées les décisions; ll) qui examine les décisions, sinon un groupe de députés?
Q-2402 — January 27, 2014 — Ms. Duncan (Etobicoke North) — With regard to proposals approved for funding by the former Canadian International Development Agency (CIDA), for fiscal years 2010-2011, 2011-2012 and 2012-2013, in an Excel spreadsheet, broken down by (i) the fiscal year when the project was approved, (ii) the title of the project, (iii) the amount that was approved, (iv) the date (year-month-day) that the proposal was received by CIDA in its final form, (v) the date (year-month-day) that an approval memo was first delivered to the Minister’s Office for consideration as indicated in CIDA's memo tracking system, (vi) the date (year-month-day) that the proposal received final approval, what were:(a) all the proposals approved for funding by the Multilateral Branch;(b) all the proposals approved for funding by the Geographic or Bilateral Branch; and(c) all the proposals approved for funding by the Partnership with Canadians Branch? Q-2402 — 27 janvier 2014 — Mme Duncan (Etobicoke-Nord) — En ce qui concerne les propositions approuvées pour du financement par l’ancienne Agence canadienne de développement international (ACDI) en 2010 2011, 2011-2012 et 2012-2013, dans un tableau Excel, quelles sont, ventilées par (i) exercice au cours duquel le projet a été approuvé, (ii) titre de projet, (iii) montant approuvé, (iv) date (année-mois-jour) de réception de la forme finale de la proposition par l’ACDI, (v) date (année-mois-jour) de la présentation initiale d’une note d’approbation au bureau du ministre pour fins d’examen tel qu’il est indiqué dans le système de suivi de l’ACDI, (vi) date (année-mois-jour) de l’approbation finale de la proposition : a) les propositions qui ont été approuvées pour du financement par la Direction générale des programmes multilatéraux; b) les propositions qui ont été approuvées pour du financement par la Direction générale des programmes géographiques ou la Direction générale des programmes bilatéraux; c) les propositions approuvées pour du financement par la Direction générale des partenariats avec les Canadiens?

Notices of Motions for the Production of Papers

Avis de motions portant production de documents

Business of Supply

Travaux des subsides

Tuesday, January 28, 2014 — 1st allotted day. Le mardi 28 janvier 2014 — 1er jour désigné.

Government Business

Affaires émanant du gouvernement

Private Members' Notices of Motions

Avis de motions émanant des députés

M-490 — January 27, 2014 — Mr. Vellacott (Saskatoon—Wanuskewin) — That the Standing Orders be amended as follows: (a) by deleting Standing Order 91.1 and replacing it with the following: M-490 — 27 janvier 2014 — M. Vellacott (Saskatoon—Wanuskewin) — Que le Règlement soit modifié de la façon suivante : a) par substitution, à l’article 91.1, de ce qui suit :

91.1 (1) Any item placed in the order of precedence is non-votable if it meets any of the following criteria:

« 91.1 (1) Une affaire inscrite dans l’ordre de priorité est non votable si elle remplit l’une ou l’autre des conditions suivantes :

(a) it concerns questions that are substantially the same as ones already voted on by the House of Commons in the current session of Parliament;

a) elle ne doit pas porter sur des questions qui sont essentiellement les mêmesque celles sur lesquelles la Chambre des communes s'est déjà prononcée au cours de la même session de la législature;

(b) it is substantially the same as items preceding it in the order of precedence or as ones currently on the Order Paper or Notice Paper as items of government business;

b) elle ne doit pas porter sur une question la précédant dans l'ordre de priorité ou sur des questions présentement inscrites au Feuilleton ou au Feuilleton des avis à titre d'affaire émanant du gouvernement;

(c) it is a Senate public bill which is similar to a bill voted on by the House in the same Parliament.

c) il s’agit d’un projet de loi d’intérêt public émanant du Sénat qui ressemble à un projet de loi sur lequel la Chambre des communes s'est déjà prononcée au cours de la même législature;

Except for those so designated pursuant to Standing Order 87.1(d), any item designated non-votable shall be dropped to the bottom of the order of precedence.

À l’exception des affaires ainsi désignées conformément à l'alinéa 87.1(d), les affaires non votables retombent au bas de l’ordre de priorité.

(2) For the purposes of the application of the criteria pursuant to section (1) of this Standing Order, bills shall be assessed only against other bills and motions only against other motions.”

(2) Pour les fins de l’application de ces critères conformément au paragraphe (1) du présent article, les projets de loi doivent être évalués par rapport aux autres projets de lois et les motions doivent être évaluées par rapport aux autres motions. »;

(b) by deleting Standing Order 92 and replacing it with the following:

b) par substitution, à l’article 92, de ce qui suit :

92. Items designated non-votable pursuant to Standing Order 91.1, may be considered by the House only after the sponsor of the item has waived the right to substitute another item pursuant to Standing Order 92.1 (1) by so instructing the Clerk in writing.”

« 92. Une affaire désignée non votable en application de l’article 91.1 peut être examinée par la Chambre seulement si son parrain donne avis écrit au Greffier qu’il renonce à son droit, prévu au paragraphe 92.1(1), de remplacer l'affaire désignée non votable par une autre affaire émanant d'un député. »;

(c) by deleting Standing Order 92.1(1) and replacing it with the following:

c) par substitution, au paragraphe 92.1(1), de ce qui suit :

92.1 (1) Pursuant to Standing Order 91.1, the sponsor of an item designated non-votable may, within five sitting days of being so informed, give written notice of his or her intention to substitute another item of Private Members’ Business for the item designated non-votable.”

« 92.1 (1) En application de l’article 91.1, le parrain de l’affaire désignée non votable peut, dans les cinq jours de séance après avoir été informé du fait, donner avis écrit de son intention de remplacer l’affaire désignée non votable par une autre affaire émanant d’un député. »;

(d) by deleting Standing Order 92.1(3) and replacing it with the following:

d) par substitution, au paragraphe 92.1(3), de ce qui suit :

92.1 (3) When notice has been given pursuant to section (1) of this Standing Order, the sponsor of the item who does not have a notice of motion on the Order Paper or Notice Paper or a bill on the Order Paper set down for consideration at the second reading stage shall, within 20 days of being so informed, pursuant to Standing Order 91.1, have another notice of motion on the Order Paper or Notice Paper or a bill on the Order Paper set down for consideration at the second reading stage and, notwithstanding any other Standing Order, that item shall be placed at the bottom of the order of precedence and shall remain subject to the application of Standing Orders 86 to 99.”;

« 92.1 (3) Lorsqu’un avis a été donné conformément au paragraphe (1) du présent article, le parrain qui n’a pas fait inscrire à son nom d’autres avis de motion au Feuilleton ou au Feuilleton des avis ou des projets de loi à étudier en deuxième lecture au Feuilleton doit, dans les 20 jours après avoir été avisé de ce fait, conformément à l'alinéa 91.1 du Règlement, avoir fait inscrire à son nom un avis de motion au Feuilleton ou au Feuilleton des avis ou un projet de loi à étudier en deuxième lecture au Feuilleton et, nonobstant tout autre article du Règlement, cette affaire doit être inscrite au bas de l’ordre de priorité et demeure sujette à l'application des articles 86 à 99 du Règlement. »;

And that the Clerk of the House be authorized to make any required editorial and consequential alterations to the Standing Orders.

Et que le Greffier de la Chambre soit autorisé à apporter au Règlement de la Chambre les modifications corrélatives ou de forme qui s’imposent.

Private Members' Business

Affaires émanant des députés

C-525 — October 29, 2013 — Resuming consideration of the motion of Mr. Calkins (Wetaskiwin), seconded by Mrs. Ambler (Mississauga South), — That Bill C-525, An Act to amend the Canada Labour Code, the Parliamentary Employment and Staff Relations Act and the Public Service Labour Relations Act (certification and revocation — bargaining agent), be now read a second time and referred to the Standing Committee on Human Resources, Skills and Social Development and the Status of Persons with Disabilities. C-525 — 29 octobre 2013 — Reprise de l'étude de la motion de M. Calkins (Wetaskiwin), appuyé par Mme Ambler (Mississauga-Sud), — Que le projet de loi C-525, Loi modifiant le Code canadien du travail, la Loi sur les relations de travail au Parlement et la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique (accréditation et révocation — agent négociateur), soit maintenant lu une deuxième fois et renvoyé au Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées.
Debate — 1 hour remaining, pursuant to Standing Order 93(1). Débat — il reste 1 heure, conformément à l'article 93(1) du Règlement.
Voting — at the expiry of the time provided for debate, pursuant to Standing Order 93(1). Mise aux voix — à la fin de la période prévue pour le débat, conformément à l'article 93(1) du Règlement.

2 Response requested within 45 days
2 Demande une réponse dans les 45 jours
ParlVU