PARLIAMENT of CANADA

Section Home
Table of ContentsPrint format
Previous PageNext Page
 
 
RECOMMENDATION
His Excellency the Governor General recommends to the House of Commons the appropriation of public revenue under the circumstances, in the manner and for the purposes set out in a measure entitled “A second Act to implement certain provisions of the budget tabled in Parliament on March 29, 2012 and other measures”.
SUMMARY
Part 1 implements certain income tax measures and related measures proposed in the March 29, 2012 budget. Most notably, it
(a) amends the rules relating to Registered Disability Savings Plans (RDSPs) by
(i) replacing the 10-year repayment rule applying to withdrawals with a proportional repayment rule,
(ii) allowing investment income earned in a Registered Education Savings Plan (RESP) to be transferred on a tax-free basis to the RESP beneficiary’s RDSP,
(iii) extending the period that RDSPs of beneficiaries who cease to qualify for the Disability Tax Credit may remain open in certain circumstances,
(iv) amending the rules relating to maximum and minimum withdrawals, and
(v) amending certain RDSP administrative rules;
(b) includes an employer’s contributions to a group sickness or accident insurance plan in an employee’s income in certain circumstances;
(c) amends the rules applicable to retirement compensation arrangements;
(d) amends the rules applicable to Employees Profit Sharing Plans;
(e) expands the eligibility for the accelerated capital cost allowance for clean energy generation equipment to include a broader range of bioenergy equipment;
(f) phases out the Corporate Mineral Exploration and Development Tax Credit;
(g) phases out the Atlantic Investment Tax Credit for activities related to the oil and gas and mining sectors;
(h) provides that qualified property for the purposes of the Atlantic Investment Tax Credit will include certain electricity generation equipment and clean energy generation equipment used primarily in an eligible activity;
(i) amends the Scientific Research and Experimental Development (SR&ED) investment tax credit by
(i) reducing the general SR&ED investment tax credit rate from 20% to 15%,
(ii) reducing the prescribed proxy amount, which taxpayers use to claim SR&ED overhead expenditures, from 65% to 55% of the salaries and wages of employees who are engaged in SR&ED activities,
(iii) removing the profit element from arm’s length third-party contracts for the purpose of the calculation of SR&ED tax credits, and
(iv) removing capital from the base of eligible expenditures for the purpose of the calculation of SR&ED tax incentives;
(j) introduces rules to prevent the avoidance of corporate income tax through the use of partnerships to convert income gains into capital gains;
(k) clarifies that transfer pricing secondary adjustments are treated as dividends for the purposes of withholding tax imposed under Part XIII of the Income Tax Act;
(l) amends the thin capitalization rules by
(i) reducing the debt-to-equity ratio from 2:1 to 1.5:1,
(ii) extending the scope of the thin capitalization rules to debts of partnerships of which a Canadian-resident corporation is a member,
(iii) treating disallowed interest expense under the thin capitalization rules as dividends for the purposes of withholding tax imposed under Part XIII of the Income Tax Act, and
(iv) preventing double taxation in certain circumstances when a Canadian resident corporation borrows money from its controlled foreign affiliate;
(m) imposes, in certain circumstances, withholding tax under Part XIII of the Income Tax Act when a foreign-based multinational corporation transfers a foreign affiliate to its Canadian subsidiary, while preserving the ability of the Canadian subsidiary to undertake expansion of its Canadian business; and
(n) phases out the Overseas Employment Tax Credit.
Part 1 also implements other selected income tax measures. Most notably, it introduces tax rules to accommodate Pooled Registered Pension Plans and provides that income received from a retirement compensation arrangement is eligible for pension income splitting in certain circumstances.
Part 2 amends the Excise Tax Act and the Jobs and Economic Growth Act to implement rules applicable to the financial services sector in respect of the goods and services tax and harmonized sales tax (GST/HST). They include rules that allow certain financial institutions to obtain pre-approval from the Minister of National Revenue of methods used to determine their liability in respect of the provincial component of the HST, that require certain financial institutions to have fiscal years that are calendar years, that require group registration of financial institutions in certain cases and that provide for changes to a rebate of the provincial component of the HST to certain financial institutions that render services to clients that are outside the HST provinces. This Part also confirms the authority under which certain GST/HST regulations relating to financial institutions are made.
Part 3 amends the Federal-Provincial Fiscal Arrangements Act to provide the legislative authority to share with provinces and territories taxes in respect of specified investment flow-through (SIFT) entities — trusts or partnerships — under section 122.1 and Part IX.1 of the Income Tax Act, consistent with the federal government’s proposal on the introduction of those taxes. It also provides the legislative authority to share with provinces and territories the tax on excess EPSP amounts imposed under Part XI.4 of the Income Tax Act, consistent with the measures proposed in the March 29, 2012 budget. It also allows the Minister of Finance to request from the Minister of National Revenue information that is necessary for the administration of the sharing of taxes with the provinces and territories.
Part 4 enacts and amends several Acts in order to implement various measures.
Division 1 of Part 4 amends the Trust and Loan Companies Act, the Bank Act, the Insurance Companies Act and the Jobs and Economic Growth Act as a result of amendments introduced in the Jobs, Growth and Long-term Prosperity Act to allow certain public sector investment pools to directly invest in a federally regulated financial institution.
Division 2 of Part 4 amends the Canada Shipping Act, 2001 to permit the incorporation by reference into regulations of all Canadian modifications to an international convention or industry standard that are also incorporated by reference into the regulations, by means of a mechanism similar to that used by many other maritime nations. It also provides for third parties acting on the Minister of Transport’s behalf to set fees for certain services that they provide in accordance with an agreement with that Minister.
Division 3 of Part 4 amends the Canada Deposit Insurance Corporation Act to, among other things, provide for a limited, automatic stay in respect of certain eligible financial contracts when a bridge institution is established. It also amends the Payment Clearing and Settlement Act to facilitate central clearing of standardized over-the-counter derivatives.
Division 4 of Part 4 amends the Fisheries Act to amend the prohibition against obstructing the passage of fish and to provide that certain amounts are to be paid into the Environmental Damages Fund. It also amends the Jobs, Growth and Long-term Prosperity Act to amend the definition of Aboriginal fishery and another prohibition relating to the passage of fish. Finally, it provides transitional provisions relating to authorizations issued under the Fisheries Act before certain amendments to that Act come into force.
Division 5 of Part 4 enacts the Bridge To Strengthen Trade Act, which excludes the application of certain Acts to the construction of a bridge that spans the Detroit River and other works and to their initial operator. That Act also establishes ancillary measures. It also amends the International Bridges and Tunnels Act.
Division 6 of Part 4 amends Schedule I to the Bretton Woods and Related Agreements Act to reflect changes made to the Articles of Agreement of the International Monetary Fund as a result of the 2010 Quota and Governance Reforms. The amendments pertain to the rules and regulations of the Fund’s Executive Board and complete the updating of that Act to reflect those reforms.
Division 7 of Part 4 amends the Canada Pension Plan to implement the results of the 2010-12 triennial review, most notably, to clarify that contributions for certain benefits must be made during the contributory period, to clarify how certain deductions are to be determined for the purpose of calculating average monthly pensionable earnings, to determine the minimum qualifying period for certain late applicants for a disability pension and to enhance the authority of the Review Tribunal and the Pension Appeals Board. It also amends the Department of Human Resources and Skills Development Act to enhance the authority of the Social Security Tribunal.
Division 8 of Part 4 amends the Indian Act to modify the voting and approval procedures in relation to proposed land designations.
Division 9 of Part 4 amends the Judges Act to implement the Government of Canada’s response to the report of the fourth Judicial Compensation and Benefits Commission regarding salary and benefits for federally appointed judges. It also amends that Act to shorten the period in which the Government of Canada must respond to a report of the Commission.
Division 10 of Part 4 amends the Canada Labour Code to
(a) simplify the calculation of holiday pay;
(b) set out the timelines for making certain complaints under Part III of that Act and the circumstances in which an inspector may suspend or reject such complaints;
(c) set limits on the period that may be covered by payment orders; and
(d) provide for a review mechanism for payment orders and notices of unfounded complaint.
Division 11 of Part 4 amends the Merchant Seamen Compensation Act to transfer the powers and duties of the Merchant Seamen Compensation Board to the Minister of Labour and to repeal provisions that are related to the Board. It also makes consequential amendments to other Acts.
Division 12 of Part 4 amends the Customs Act to strengthen and streamline procedures related to arrivals in Canada, to clarify the obligations of owners or operators of international transport installations to maintain port of entry facilities and to allow the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness to require prescribed information about any person who is or is expected to be on board a conveyance.
Division 13 of Part 4 amends the Hazardous Materials Information Review Act to transfer the powers and functions of the Hazardous Materials Information Review Commission to the Minister of Health and to repeal provisions of that Act that are related to the Commission. It also makes consequential amendments to other Acts.
Division 14 of Part 4 amends the Agreement on Internal Trade Implementation Act to reflect changes made to Chapter 17 of the Agreement on Internal Trade. It provides primarily for the enforceability of orders to pay tariff costs and monetary penalties made under Chapter 17. It also repeals subsection 28(3) of the Crown Liability and Proceedings Act.
Division 15 of Part 4 amends the Employment Insurance Act to provide a temporary measure to refund a portion of employer premiums for small businesses. An employer whose premiums were $10,000 or less in 2011 will be refunded the increase in 2012 premiums over those paid in 2011, to a maximum of $1,000.
Division 16 of Part 4 amends the Immigration and Refugee Protection Act to provide for an electronic travel authorization and to provide that the User Fees Act does not apply to a fee for the provision of services in relation to an application for an electronic travel authorization.
Division 17 of Part 4 amends the Canada Mortgage and Housing Corporation Act to remove the age limit for persons from outside the federal public administration being appointed or continuing as President or as a director of the Corporation.
Division 18 of Part 4 amends the Navigable Waters Protection Act to limit that Act’s application to works in certain navigable waters that are set out in its schedule. It also amends that Act so that it can be deemed to apply to certain works in other navigable waters, with the approval of the Minister of Transport. In particular, it amends that Act to provide for an assessment process for certain works and to provide that works that are assessed as likely to substantially interfere with navigation require the Minister’s approval. It also amends that Act to provide for administrative monetary penalties and additional offences. Finally, it makes consequential and related amendments to other Acts.
Division 19 of Part 4 amends the Canada Grain Act to
(a) combine terminal elevators and transfer elevators into a single class of elevators called terminal elevators;
(b) replace the requirement that the operator of a licensed terminal elevator receiving grain cause that grain to be officially weighed and officially inspected by a requirement that the operator either weigh and inspect that grain or cause that grain to be weighed and inspected by a third party;
(c) provide for recourse if an operator does not weigh or inspect the grain, or cause it to be weighed or inspected;
(d) repeal the grain appeal tribunals;
(e) repeal the requirement for weigh-overs; and
(f) provide the Canadian Grain Commission with the power to make regulations or orders with respect to weighing and inspecting grain and the security that is to be obtained and maintained by licensees.
It also amends An Act to amend the Canada Grain Act and the Agriculture and Agri-Food Administrative Monetary Penalties Act and to Repeal the Grain Futures Act as well as other Acts, and includes transitional provisions.
Division 20 of Part 4 amends the International Interests in Mobile Equipment (aircraft equipment) Act and other Acts to modify the manner in which certain international obligations are implemented.
Division 21 of Part 4 makes technical amendments to the Canadian Environmental Assessment Act, 2012 and amends one of its transitional provisions to make that Act applicable to designated projects, as defined in that Act, for which an environmental assessment would have been required under the former Act.
Division 22 of Part 4 provides for the temporary suspension of the Canada Employment Insurance Financing Board Act and the dissolution of the Canada Employment Insurance Financing Board. Consequently, it enacts an interim Employment Insurance premium rate-setting regime under the Employment Insurance Act and makes amendments to the Canada Employment Insurance Financing Board Act, the Department of Human Resources and Skills Development Act, the Jobs, Growth and Long-term Prosperity Act and Schedule III to the Financial Administration Act.
Division 23 of Part 4 amends the Canadian Forces Superannuation Act, the Public Service Superannuation Act and the Royal Canadian Mounted Police Superannuation Act and makes consequential amendments to other Acts.
The Canadian Forces Superannuation Act is amended to change the limitations that apply in respect of the contribution rates at which contributors are required to pay as a result of amendments to the Public Service Superannuation Act.
The Public Service Superannuation Act is amended to provide that contributors pay no more than 50% of the current service cost of the pension plan. In addition, the pensionable age is raised from 60 to 65 in relation to persons who become contributors on or after January 1, 2013.
The Royal Canadian Mounted Police Superannuation Act is amended to change the limitations that apply in respect of the contribution rates at which contributors are required to pay as a result of amendments to the Public Service Superannuation Act.
Division 24 of Part 4 amends the Canada Revenue Agency Act to make section 112 of the Public Service Labour Relations Act applicable to the Canada Revenue Agency. That section makes entering into a collective agreement subject to the Governor in Council’s approval. The Division also amends the Canada Revenue Agency Act to require that the Agency have its negotiating mandate approved by the President of the Treasury Board and to require that it consult the President of the Treasury Board before determining certain other terms and conditions of employment for its employees.
RECOMMANDATION
Son Excellence le gouverneur général recommande à la Chambre des communes l’affectation de deniers publics dans les circonstances, de la manière et aux fins prévues dans une mesure intitulée « Loi no 2 portant exécution de certaines dispositions du budget déposé au Parlement le 29 mars 2012 et mettant en oeuvre d’autres mesures ».
SOMMAIRE
La partie 1 met en oeuvre des mesures relatives à l’impôt sur le revenu et des mesures connexes qui ont été proposées dans le budget du 29 mars 2012 pour, notamment :
a) modifier les règles relatives aux régimes enregistrés d’épargne-invalidité (REEI) :
(i) en remplaçant la règle sur le remboursement de dix ans qui s’applique aux retraits par une règle de remboursement proportionnel,
(ii) en permettant le transfert en franchise d’impôt du revenu de placement gagné dans un régime enregistré d’épargne-études (REEE) au REEI du bénéficiaire du REEE,
(iii) en prolongeant, dans certaines circonstances, la période pendant laquelle le REEI de bénéficiaires qui cessent d’être admissibles au crédit d’impôt pour personnes handicapées peut demeurer ouvert,
(iv) en modifiant les règles relatives aux retraits maximal et minimal,
(v) en modifiant certaines règles administratives relatives aux REEI;
b) inclure les cotisations d’employeur à un régime d’assurance collective contre la maladie ou les accidents dans le revenu d’un employé dans certaines circonstances;
c) modifier les règles applicables aux conventions de retraite;
d) modifier les règles applicables aux régimes de participation des employés aux bénéfices;
e) élargir l’admissibilité à la déduction pour amortissement accéléré applicable au matériel de production d’énergie propre à un plus large éventail de matériel de production de bioénergie;
f) éliminer graduellement le crédit d’impôt des sociétés pour exploration et développement miniers;
g) éliminer graduellement le crédit d’impôt à l’investissement dans la région de l’Atlantique relatif aux activités liées aux secteurs pétrolier, gazier et minier;
h) inclure dans les biens admissibles au crédit d’impôt à l’investissement dans la région de l’Atlantique certains types de matériel de production d’électricité et de production d’énergie propre utilisés principalement dans le cadre d’une activité admissible;
i) modifier le crédit d’impôt à l’investissement relatif au programme de recherche scientifique et de développement expérimental :
(i) en ramenant de 20 % à 15 % le taux du crédit d’impôt à l’investissement général pour la recherche scientifique et le développement expérimental,
(ii) en réduisant le montant de remplacement visé par règlement — que les contribuables utilisent pour déduire des dépenses indirectes de recherche scientifique et de développement expérimental — pour le faire passer de 65 % à 55 % des salaires et traitements des employés qui exercent des activités de recherche scientifique et de développement expérimental,
(iii) en éliminant l’élément « bénéfices » des contrats conclus avec des tiers sans lien de dépendance aux fins du calcul des crédits d’impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental,
(iv) en retirant le capital de l’assiette des dépenses admissibles aux fins du calcul des encouragements fiscaux pour les activités de recherche scientifique et de développement expérimental;
j) mettre en place des règles visant à empêcher l’évitement de l’impôt sur le revenu des sociétés par le recours aux sociétés de personnes pour convertir des gains imposables au titre du revenu en gains en capital;
k) préciser que les redressements secondaires sont traités comme des dividendes pour l’application de la retenue d’impôt prévue par la partie XIII de la Loi de l’impôt sur le revenu;
l) modifier les règles sur la capitalisation restreinte :
(i) en réduisant le ratio dettes/capitaux propres de 2 pour 1 à 1,5 pour 1,
(ii) en élargissant le champ d’application des règles sur la capitalisation restreinte aux dettes de sociétés de personnes qui comptent parmi leurs associés des sociétés résidant au Canada,
(iii) en traitant les frais d’intérêts refusés en vertu des règles sur la capitalisation restreinte comme des dividendes pour l’application de la retenue d’impôt prévue par la partie XIII de la Loi de l’impôt sur le revenu,
(iv) en empêchant la double imposition dans certaines circonstances où une société résidant au Canada emprunte de l’argent à sa société étrangère affiliée contrôlée;
m) imposer, dans certaines circonstances, la retenue prévue par la partie XIII de la Loi de l’impôt sur le revenu dans le cas où une société multinationale établie à l’étranger transfère une société étrangère affiliée à sa filiale canadienne tout en maintenant la capacité de cette filiale d’entreprendre des projets d’expansion à l’égard de son entreprise canadienne;
n) éliminer graduellement le crédit d’impôt pour emploi à l’étranger.
En outre, elle met en oeuvre d’autres mesures relatives à l’impôt sur le revenu, notamment pour prévoir les règles fiscales relatives aux régimes de pension agréés collectifs et pour prévoir que le revenu reçu d’une convention de retraite est admissible au fractionnement du revenu de pension dans certaines circonstances.
La partie 2 modifie la Loi sur la taxe d’accise et la Loi sur l’emploi et la croissance économique afin de mettre en oeuvre des règles qui s’appliquent au secteur des services financiers sous le régime de la taxe sur les produits et services et de la taxe de vente harmonisée (TPS/TVH). Notamment, ces règles permettent à certaines institutions financières d’obtenir du ministre du Revenu national l’autorisation d’employer certaines méthodes pour déterminer leur assujettissement à la composante provinciale de la TVH, prévoient que l’exercice de certaines institutions financières doit correspondre à l’année civile, prévoient que des institutions financières doivent s’inscrire en tant que groupe dans certains cas et apportent des changements au remboursement de la composante provinciale de la TVH auquel ont droit certaines institutions financières qui rendent des services à des clients à l’extérieur des provinces participant à la TVH. Cette partie confirme par ailleurs le pouvoir de prendre un règlement relatif à la TPS/TVH et portant sur les institutions financières.
La partie 3 modifie la Loi sur les arrangements fiscaux entre le gouvernement fédéral et les provinces afin de prévoir le cadre juridique qui permet de partager avec les provinces et les territoires les impôts relatifs aux entités intermédiaires de placement déterminées — fiducies et sociétés de personnes — établis en vertu de l’article 122.1 et de la partie IX.1 de la Loi de l’impôt sur le revenu, conformément à la proposition du gouvernement fédéral concernant la mise en oeuvre de ces impôts. En outre, elle prévoit le cadre juridique qui permet de partager avec les provinces et les territoires l’impôt sur les excédents relatifs aux régimes de participation des employés aux bénéfices établi en vertu de la partie XI.4 de la Loi de l’impôt sur le revenu, conformément aux mesures proposées dans le budget du 29 mars 2012. Par ailleurs, elle permet au ministre des Finances de demander au ministre du Revenu national qu’il lui fournisse les renseignements nécessaires à l’application des dispositions sur le partage des impôts avec les provinces et les territoires.
La partie 4 édicte et modifie plusieurs lois afin de mettre en oeuvre diverses autres mesures.
La section 1 de la partie 4 modifie la Loi sur les sociétés de fiducie et de prêt, la Loi sur les banques, la Loi sur les sociétés d’assurances et la Loi sur l’emploi et la croissance économique à la suite de modifications introduites dans la Loi sur l’emploi, la croissance et la prospérité durable afin d’autoriser certains fonds communs de placement du secteur public d’investir directement dans une institution financière sous réglementation fédérale.
La section 2 de la partie 4 modifie la Loi de 2001 sur la marine marchande du Canada pour permettre l’incorporation par renvoi dans les règlements de toutes les modifications canadiennes aux conventions internationales ou aux normes de l’industrie qui sont elles aussi incorporées par renvoi dans les règlements. Cette façon de procéder est analogue à celle utilisée par de nombreuses autres nations maritimes. Cette section prévoit également que les tierces parties agissant au nom du ministre des Transports peuvent fixer les droits pour certains services qu’elles fournissent aux termes d’un accord avec le ministre.
La section 3 de la partie 4 modifie la Loi sur la Société d’assurance-dépôts du Canada afin, notamment, de prévoir une suspension automatique et limitée à l’égard de certains contrats financiers admissibles lors de la constitution d’une institution-relais. Elle modifie également la Loi sur la compensation et le règlement des paiements afin de favoriser la compensation centralisée d’instruments dérivés de gré à gré standardisés.
La section 4 de la partie 4 modifie la Loi sur les pêches pour modifier l’interdiction visant l’obstruction du passage du poisson et pour prévoir le versement de certaines sommes dans le Fonds pour dommages à l’environnement. De plus, elle modifie la Loi sur l’emploi, la croissance et la prospérité durable pour modifier la définition de pêche autochtone et une autre interdiction se rapportant au passage du poisson. Enfin, elle ajoute des dispositions transitoires concernant certaines autorisations délivrées au titre de la Loi sur les pêches avant l’entrée en vigueur de certaines modifications apportées à cette loi.
La section 5 de la partie 4 édicte la Loi concernant un pont destiné à favoriser le commerce, laquelle exempte de l’application de certaines lois la construction d’un pont franchissant la rivière Détroit et de certains autres ouvrages ainsi que leur premier exploitant et prévoit également certaines mesures accessoires. Elle modifie également la Loi sur les ponts et tunnels internationaux.
La section 6 de la partie 4 modifie l’annexe I de la Loi sur les accords de Bretton Woods et des accords connexes afin d’y incorporer les changements aux Statuts du Fonds monétaire international qui découlent de la réforme du système de quotes-parts et de la structure de gouvernance de 2010. Ces modifications portent sur les règles et règlements du conseil d’administration du Fonds et mettent la touche finale à la mise à jour de la loi pour qu’elle tienne compte des réformes.
La section 7 de la partie 4 modifie le Régime de pensions du Canada pour donner suite aux résultats de l’examen triennal 2010-2012, notamment pour préciser que les cotisations pour certaines prestations doivent être versées au cours de la période cotisable, pour apporter des précisions sur la façon de déterminer certaines déductions pour le calcul de la moyenne mensuelle des gains ouvrant droit à pension, pour prévoir la période minimale d’admissibilité de certains demandeurs ayant présenté tardivement leur demande de pension d’invalidité et pour élargir les pouvoirs du tribunal de révision et de la Commission d’appel des pensions. Elle modifie également la Loi sur le ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences pour élargir les pouvoirs du Tribunal de la sécurité sociale.
La section 8 de la partie 4 modifie la Loi sur les Indiens pour changer les procédures de vote et d’approbation applicables aux propositions de désignation de terres.
La section 9 de la partie 4 modifie la Loi sur les juges afin de mettre en oeuvre la réponse du gouvernement du Canada au rapport de la quatrième Commission d’examen de la rémunération des juges concernant les salaires et les avantages sociaux des juges nommés par le gouvernement fédéral. Elle modifie aussi cette loi afin de réduire le délai dans lequel le gouvernement du Canada doit donner suite au rapport de la Commission.
La section 10 de la partie 4 modifie le Code canadien du travail pour :
a) simplifier le calcul de l’indemnité de congé pour un jour férié;
b) préciser les délais pour déposer certaines plaintes en vertu de la partie III de cette loi et les cas dans lesquels un inspecteur peut les suspendre ou rejeter;
c) restreindre la période pouvant être visée par les ordres de paiement;
d) prévoir un mécanisme de révision des ordres de paiement et des avis de plainte non fondée.
La section 11 de la partie 4 modifie la Loi sur l’indemnisation des marins marchands afin de transférer au ministre du Travail les attributions de la Commission d’indemnisation des marins marchands et d’abroger les dispositions relatives à celle-ci. Elle apporte en outre des modifications corrélatives à d’autres lois.
La section 12 de la partie 4 modifie la Loi sur les douanes afin de renforcer et alléger les procédures préalables à l’arrivée au Canada, de clarifier les obligations des propriétaires et opérateurs d’installations internationales concernant l’entretien de ces installations aux points d’entrée et de permettre au ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile d’exiger que lui soient fournis des renseignements réglementaires sur toute personne qui est ou devrait être à bord d’un moyen de transport.
La section 13 de la partie 4 modifie la Loi sur le contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses afin de transférer au ministre de la Santé les pouvoirs et fonctions du Conseil de contrôle des renseignements relatifs aux matières dangereuses et afin d’abroger les dispositions relatives à cet organisme. Elle apporte en outre des modifications corrélatives à d’autres lois.
La section 14 de la partie 4 modifie la Loi de mise en oeuvre de l’Accord sur le commerce intérieur afin qu’elle tienne compte des changements apportés au chapitre 17 de l’Accord sur le commerce intérieur. Elle prévoit notamment un mécanisme pour rendre exécutoires les ordonnances sur les dépens et les ordonnances relatives à une sanction pécuniaire rendues sous le régime du chapitre 17. Enfin, elle abroge le paragraphe 28(3) de la Loi sur la responsabilité civile de l’État et le contentieux administratif.
La section 15 de la partie 4 modifie la Loi sur l’assurance-emploi afin d’offrir temporairement aux petites entreprises le remboursement d’une partie des cotisations patronales : l’employeur dont les cotisations étaient d’au plus 10 000 $ en 2011 est remboursé du montant — jusqu’à concurrence de 1 000 $ — de toute augmentation des cotisations patronales pour 2012.
La section 16 de la partie 4 modifie la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés afin de prévoir une autorisation de voyage électronique et l’exemption de la Loi sur les frais d’utilisation pour les frais exigés pour la prestation de services liés à une demande d’autorisation de voyage électronique.
La section 17 de la partie 4 modifie Loi sur la Société canadienne d’hypothèques et de logement afin de supprimer la limite d’âge requise pour exercer la charge de président ou d’administrateur de la Société choisi à l’extérieur de l’administration publique fédérale.
La section 18 de la partie 4 modifie la Loi sur la protection des eaux navigables pour circonscrire son application aux ouvrages dans certaines eaux navigables mentionnées à l’annexe de cette loi. Elle modifie également la loi afin qu’elle soit réputée s’appliquer à certains ouvrages dans d’autres eaux navigables, sur approbation du ministre des Transports. Elle prévoit un processus d’examen des ouvrages et une exigence d’approbation ministérielle dans le cas des ouvrages qui risquent de gêner sérieusement la navigation. Elle prévoit également un régime de sanctions administratives pécuniaires et de nouvelles infractions. Enfin, elle apporte des modifications corrélatives et connexes à d’autres lois.
La section 19 de la partie 4 modifie la Loi sur les grains du Canada afin :
a) de combiner les installations terminales et les installations de transbordement pour créer la catégorie unique des installations terminales;
b) de remplacer l’obligation pour l’exploitant d’une installation terminale agréée recevant du grain de faire procéder à la pesée et à l’inspection officielles du grain par l’obligation soit de peser et d’inspecter le grain, soit de le faire faire par un tiers;
c) de prévoir un recours dans le cas où un exploitant omet de peser ou d’inspecter le grain, ou de le faire peser ou inspecter;
d) d’abroger les tribunaux d’appel en matière de grains;
e) d’abroger l’obligation de procéder à des pesées de contrôle;
f) d’attribuer à la Commission canadienne des grains le pouvoir de prendre des règlements ou des arrêtés concernant la pesée et l’inspection du grain et la garantie que les titulaires de licences doivent obtenir et maintenir.
Elle modifie également la Loi modifiant la Loi sur les grains du Canada et la Loi sur les sanctions administratives pécuniaires en matière d’agriculture et d’agroalimentaire et abrogeant la Loi sur les marchés de grain à terme et d’autres lois et contient des dispositions transitoires.
La section 20 de la partie 4 modifie la Loi sur les garanties internationales portant sur des matériels d’équipement mobiles (matériels d’équipement aéronautiques) et d’autres lois pour modifier la façon dont certaines obligations internationales sont mises en oeuvre.
La section 21 de la partie 4 apporte des modifications de nature technique à la Loi canadienne sur l’évaluation environnementale (2012) et modifie une de ses dispositions transitoires afin de rendre la loi applicable aux projets désignés au sens de celle-ci pour lesquels une évaluation environnementale était nécessaire au titre de l’ancienne loi.
La section 22 de la partie 4 prévoit la suspension temporaire de la Loi sur l'Office de financement de l'assurance-emploi du Canada, la dissolution de l'Office de financement de l'assurance-emploi du Canada et la promulgation d’un mécanisme intérimaire de fixation du taux de cotisation d'assurance-emploi, en vertu de la Loi sur l'assurance-emploi. En conséquence, elle apporte aussi des modifications à la Loi sur l'Office de financement de l'assurance-emploi du Canada, la Loi sur le ministère des Ressources humaines et du Développement des compétences, la Loi sur l'emploi, la croissance et la prospérité durable et l’annexe III de la Loi sur la gestion des finances publiques.
La section 23 de la partie 4 modifie la Loi sur la pension de retraite des Forces canadiennes, la Loi sur la pension de la fonction publique et la Loi sur la pension de retraite de la Gendarmerie royale du Canada et d’autres lois en conséquence.
La Loi sur la pension de retraite des Forces canadiennes est modifiée afin de modifier les limites concernant les taux de contribution que les contributeurs au régime devront verser par suite des modifications à la Loi sur la pension de la fonction publique.
La Loi sur la pension de la fonction publique est modifiée afin que les contributeurs ne versent pas plus de 50 % du coût des prestations de service courant. Elle l’est aussi afin de faire passer l’âge ouvrant droit à pension de 60 ans à 65 ans pour les personnes qui deviennent contributeurs le 1er janvier 2013 ou après cette date.
La Loi sur la pension de retraite de la Gendarmerie royale du Canada est modifiée afin de modifier les limites concernant les taux de contribution que les contributeurs au régime devront verser par suite des modifications à la Loi sur la pension de la fonction publique.
La section 24 de la partie 4 modifie la Loi sur l’Agence du revenu du Canada afin d’assujettir l’Agence à l’article 112 de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique. Cet article subordonne la conclusion d’une convention collective à l’agrément du gouverneur en conseil. Cette section oblige aussi l’Agence à faire approuver son mandat de négociation de toute convention collective par le président du Conseil du Trésor et à consulter celui-ci avant de déterminer certaines autres conditions d’emploi de ses employés.
Also available on the Parliament of Canada Web Site at the following address:
http://www.parl.gc.ca
Aussi disponible sur le site Web du Parlement du Canada à l’adresse suivante :
http://www.parl.gc.ca

ParlVU