PARLIAMENT of CANADA

Section Home
Table of ContentsPrint format
Previous PageNext Page
 
 
60-61 ELIZABETH II
60-61 ELIZABETH II
——————
——————
CHAPTER 9
CHAPITRE 9
An Act to amend the Criminal Code (citizen’s arrest and the defences of property and persons)
Loi modifiant le Code criminel (arrestation par des citoyens et moyens de défense relativement aux biens et aux personnes)
[Assented to 28th June, 2012]
[Sanctionnée le 28 juin 2012]
Her Majesty, by and with the advice and consent of the Senate and House of Commons of Canada, enacts as follows:
Sa Majesté, sur l’avis et avec le consentement du Sénat et de la Chambre des communes du Canada, édicte :
SHORT TITLE
TITRE ABRÉGÉ
Short title

1. This Act may be cited as the Citizen’s Arrest and Self-defence Act.
1. Loi sur l’arrestation par des citoyens et la légitime défense.
Titre abrégé

R.S., c. C-46

CRIMINAL CODE
CODE CRIMINEL
L.R., ch. C-46

1992, c. 1, s. 60 (Sch. I, s. 20)(F)

2. Sections 34 to 42 of the Criminal Code are replaced by the following:
2. Les articles 34 à 42 du Code criminel sont remplacés par ce qui suit :
1992, ch.1, art. 60, ann. I, art. 20 (F)

Defence — use or threat of force

34. (1) A person is not guilty of an offence if

(a) they believe on reasonable grounds that force is being used against them or another person or that a threat of force is being made against them or another person;

(b) the act that constitutes the offence is committed for the purpose of defending or protecting themselves or the other person from that use or threat of force; and

(c) the act committed is reasonable in the circumstances.
34. (1) N’est pas coupable d’une infraction la personne qui, à la fois :
Défense — emploi ou menace d’emploi de la force

a) croit, pour des motifs raisonnables, que la force est employée contre elle ou une autre personne ou qu’on menace de l’employer contre elle ou une autre personne;

b) commet l’acte constituant l’infraction dans le but de se défendre ou de se protéger — ou de défendre ou de protéger une autre personne — contre l’emploi ou la menace d’emploi de la force;

c) agit de façon raisonnable dans les circonstances.

Factors

(2) In determining whether the act committed is reasonable in the circumstances, the court shall consider the relevant circumstances of the person, the other parties and the act, including, but not limited to, the following factors:

(a) the nature of the force or threat;

(b) the extent to which the use of force was imminent and whether there were other means available to respond to the potential use of force;

(c) the person’s role in the incident;

(d) whether any party to the incident used or threatened to use a weapon;

(e) the size, age, gender and physical capa- bilities of the parties to the incident;

(f) the nature, duration and history of any relationship between the parties to the incident, including any prior use or threat of force and the nature of that force or threat;

(f.1) any history of interaction or communication between the parties to the incident;

(g) the nature and proportionality of the person’s response to the use or threat of force; and

(h) whether the act committed was in response to a use or threat of force that the person knew was lawful.
(2) Pour décider si la personne a agi de façon raisonnable dans les circonstances, le tribunal tient compte des faits pertinents dans la situation personnelle de la personne et celle des autres parties, de même que des faits pertinents de l'acte, ce qui comprend notamment les facteurs suivants :
Facteurs

a) la nature de la force ou de la menace;

b) la mesure dans laquelle l’emploi de la force était imminent et l’existence d’autres moyens pour parer à son emploi éventuel;

c) le rôle joué par la personne lors de l’incident;

d) la question de savoir si les parties en cause ont utilisé ou menacé d’utiliser une arme;

e) la taille, l'âge, le sexe et les capacités physiques des parties en cause;

f) la nature, la durée et l’historique des rapports entre les parties en cause, notamment tout emploi ou toute menace d’emploi de la force avant l’incident, ainsi que la nature de cette force ou de cette menace;

f.1) l'historique des interactions ou communications entre les parties en cause;

g) la nature et la proportionnalité de la réaction de la personne à l’emploi ou à la menace d’emploi de la force;

h) la question de savoir si la personne a agi en réaction à un emploi ou à une menace d’emploi de la force qu’elle savait légitime.

No defence

(3) Subsection (1) does not apply if the force is used or threatened by another person for the purpose of doing something that they are required or authorized by law to do in the administration or enforcement of the law, unless the person who commits the act that constitutes the offence believes on reasonable grounds that the other person is acting unlawfully.
(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas si une personne emploie ou menace d’employer la force en vue d’accomplir un acte qu’elle a l’obligation ou l’autorisation légale d’accomplir pour l’exécution ou le contrôle d’application de la loi, sauf si l’auteur de l’acte constituant l’infraction croit, pour des motifs raisonnables, qu’elle n’agit pas de façon légitime.
Exception

Defence of Property
Défense des biens
Defence —property

35. (1) A person is not guilty of an offence if

(a) they either believe on reasonable grounds that they are in peaceable possession of property or are acting under the authority of, or lawfully assisting, a person whom they believe on reasonable grounds is in peaceable possession of property;

(b) they believe on reasonable grounds that another person

(i) is about to enter, is entering or has entered the property without being entitled by law to do so,

(ii) is about to take the property, is doing so or has just done so, or

(iii) is about to damage or destroy the property, or make it inoperative, or is doing so;

(c) the act that constitutes the offence is committed for the purpose of

(i) preventing the other person from entering the property, or removing that person from the property, or

(ii) preventing the other person from taking, damaging or destroying the property or from making it inoperative, or retaking the property from that person; and

(d) the act committed is reasonable in the circumstances.
35. (1) N’est pas coupable d’une infraction la personne qui, à la fois :
Défense des biens

a) croit, pour des motifs raisonnables, qu’elle a la possession paisible d’un bien ou agit sous l’autorité d’une personne — ou prête légalement main-forte à une personne — dont elle croit, pour des motifs raisonnables, qu’elle a la possession paisible d’un bien;

b) croit, pour des motifs raisonnables, qu’une autre personne, selon le cas :

(i) sans en avoir légalement le droit, est sur le point ou est en train d’entrer dans ou sur ce bien ou y est entrée,

(ii) est sur le point, est en train ou vient de le prendre,

(iii) est sur le point ou est en train de l’endommager, de le détruire ou de le rendre inopérant;

c) commet l’acte constituant l’infraction dans le but, selon le cas :

(i) soit d’empêcher l’autre personne d’entrer dans ou sur le bien, soit de l’en expulser,

(ii) soit d’empêcher l’autre personne de l’enlever, de l’endommager, de le détruire ou de le rendre inopérant, soit de le reprendre;

d) agit de façon raisonnable dans les circonstances.

No defence

(2) Subsection (1) does not apply if the person who believes on reasonable grounds that they are, or who is believed on reasonable grounds to be, in peaceable possession of the property does not have a claim of right to it and the other person is entitled to its possession by law.
(2) Le paragraphe (1) ne s’applique pas si la personne qui croit, pour des motifs raisonnables, avoir la possession paisible du bien — ou celle que l’on croit, pour des motifs raisonnables, en avoir la possession paisible —, n’invoque pas de droit sur le bien et que l’autre personne a légalement droit à sa possession.
Exception

No defence

(3) Subsection (1) does not apply if the other person is doing something that they are required or authorized by law to do in the administration or enforcement of the law, unless the person who commits the act that constitutes the offence believes on reasonable grounds that the other person is acting unlawfully.
(3) Le paragraphe (1) ne s’applique pas si l’autre personne accomplit un acte qu’elle a l’obligation ou l’autorisation légale d’accomplir pour l’exécution ou le contrôle d’application de la loi, sauf si l’auteur de l’acte constituant l’infraction croit, pour des motifs raisonnables, qu’elle n’agit pas de façon légitime.
Exception

3. (1) Subsection 494(2) of the Act is replaced by the following:
3. (1) Le paragraphe 494(2) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Arrest by owner, etc., of property

(2) The owner or a person in lawful possession of property, or a person authorized by the owner or by a person in lawful possession of property, may arrest a person without a warrant if they find them committing a criminal offence on or in relation to that property and

(a) they make the arrest at that time; or

(b) they make the arrest within a reasonable time after the offence is committed and they believe on reasonable grounds that it is not feasible in the circumstances for a peace officer to make the arrest.
(2) Le propriétaire d’un bien ou la personne en ayant la possession légitime, ainsi que toute personne qu’il autorise, peut arrêter sans mandat une personne qu’il trouve en train de commettre une infraction criminelle sur le bien ou concernant celui-ci dans les cas suivants :
Arrestation par le propriétaire, etc., d’un bien

a) il procède à l’arrestation à ce moment-là;

b) il procède à l’arrestation dans un délai raisonnable après la perpétration de l’infraction et il croit, pour des motifs raisonnables, que l’arrestation par un agent de la paix n’est pas possible dans les circonstances.

(2) Section 494 of the Act is amended by adding the following after subsection (3):
(2) L’article 494 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
For greater certainty

(4) For greater certainty, a person who is authorized to make an arrest under this section is a person who is authorized by law to do so for the purposes of section 25.
(4) Il est entendu que toute personne autorisée à procéder à une arrestation en vertu du présent article est une personne autorisée par la loi à le faire pour l’application de l’article 25.
Précision

COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Order in council

4. The provisions of this Act come into force on a day or days to be fixed by order of the Governor in Council.
4. Les dispositions de la présente loi entrent en vigueur à la date ou aux dates fixées par décret.
Décret

Published under authority of the Speaker of the House of Commons
Available from:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Publié avec l'autorisation du président de la Chambre des communes
Disponible auprès de :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

ParlVU