PARLIAMENT of CANADA

Section Home
Table of ContentsPrint format
 
 
C-339
C-339
First Session, Forty-first Parliament,
Première session, quarante et unième législature,
60 Elizabeth II, 2011
60 Elizabeth II, 2011
HOUSE OF COMMONS OF CANADA
CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA
BILL C-339
PROJET DE LOI C-339
An Act to condemn corruption and impunity in Russia in the case and death of Sergei Magnitsky
Loi condamnant la corruption et l'impunité en Russie à l'égard de la situation et de la mort de Sergueï Magnitski


first reading, October 28, 2011
première lecture le 28 octobre 2011


Mr. Cotler

411474
M. Cotler



SUMMARY
This enactment establishes a process by which the Governor in Council must prepare a list of individuals responsible for the detention, abuse and death of Sergei Magnitsky, for conspiracy to defraud the Russian Federation of taxes paid by the foreign investment company known as Hermitage and for efforts to shield those culpable of these gross violations of human rights. It imposes sanctions on the listed individuals and their family members by providing that they are inadmissible for the purposes of entering or remaining in Canada.
SOMMAIRE
Le texte prévoit un processus par lequel le gouverneur en conseil établit une liste des individus qui sont responsables de la détention de Sergueï Magnitski, des mauvais traitements infligés à celui-ci et de sa mort, qui ont participé au complot visant à frauder la Fédération de Russie par détournement des impôts de la société étrangère d’investissement appelée Hermitage et qui ont tenté de protéger les individus coupables de ces graves violations des droits de la personne. Il impose également des sanctions aux individus dont le nom figure sur la liste et aux membres de leur famille en les frappant d’interdiction de territoire au Canada.
Also available on the Parliament of Canada Web Site at the following address:
http://www.parl.gc.ca
Aussi disponible sur le site Web du Parlement du Canada à l’adresse suivante :
http://www.parl.gc.ca

1st Session, 41st Parliament,
1re session, 41e législature,
60 Elizabeth II, 2011
60 Elizabeth II, 2011
house of commons of canada
chambre des communes du canada
BILL C-339
PROJET DE LOI C-339
An Act to condemn corruption and impunity in Russia in the case and death of Sergei Magnitsky
Whereas human rights and the rule of law are integral to international law and Canada has repeatedly asserted its commitment to promoting international justice and respect for human rights;
Whereas the Russian Federation is a member of the United Nations, the Organization for Security and Cooperation in Europe, the Council of Europe and the International Monetary Fund;
Whereas the Russian Federation has ratified the Convention against Torture and Other Cruel, Inhuman or Degrading Treatment or Punishment, the International Covenant on Civil and Political Rights, the International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights and the United Nations Convention against Corruption;
Whereas the Russian Federation is bound by the legal obligations set out in the European Convention for the Protection of Human Rights and Fundamental Freedoms;
Whereas state parties to international human rights agreements have committed themselves to the obligations and responsibilities set out in those agreements;
Whereas, despite the fact that the Russian Federation is a state party to the international agreements referred to above and purports to value and defend human rights, the number of corruption-related crimes in Russia has increased dramatically;
Whereas the Government of the Russian Federation promotes a pervasive culture of corruption, and even the President of the Russian Federation, Dmitry Medvedev, has acknowledged Russia’s disregard for the rule of law and used the term “legal nihilism” to describe a criminal justice system that continues to imprison innocent people;
Whereas the rampant corruption has had tragic consequences for numerous individuals who were seeking to expose illegal activity carried out by officials of the Government of the Russian Federation or to obtain, exercise, defend or promote internationally-recognized human rights and freedoms, such as the freedoms of religion, expression, association and assembly and the rights to a fair trial and democratic elections;
Whereas one such individual, Sergei Magnitsky, a lawyer pivotal in uncovering the embezzlement of Russian Treasury funds by senior Russian officials, was detained without trial in Matrosskaya Tishina Prison in Moscow, was abused and died there as a result on November 16, 2009;
And whereas no thorough and objective official investigation has been conducted by the Government of the Russian Federation into the detention, abuse and resulting death of Mr. Magnitsky, despite extensive documented evidence that incriminates Russian public officials in abusing their powers and positions to commit serious human rights violations, to embezzle funds from the Russian Treasury and to retaliate against Mr. Magnitsky, nor have the individuals responsible been identified, apprehended and brought to justice in Russia;
Loi condamnant la corruption et l'impunité en Russie à l'égard de la situation et de la mort de Sergueï Magnitski
Attendu :
que les droits de la personne et la primauté du droit font partie intégrante du droit international et que le Canada a affirmé à plusieurs reprises son engagement à promouvoir la justice internationale et le respect des droits de la personne;
que la Fédération de Russie est membre de l’Organisation des Nations Unies, de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, du Conseil de l’Europe ainsi que du Fonds monétaire international;
que la Fédération de Russie a ratifié la Convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques, le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels ainsi que la Convention des Nations Unies contre la corruption;
que la Fédération de Russie est liée par les obligations juridiques prévues dans la Convention de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales;
que les États signataires d’accords internationaux sur les droits de la personne se sont engagés à s’acquitter des obligations et responsabilités qui y sont prévues;
que, malgré que la Fédération de Russie soit signataire des accords internationaux mentionnés ci-dessus et prétende valoriser et défendre les droits de la personne, le nombre de crimes liés à la corruption en Russie a considérablement augmenté;
que le gouvernement de la Fédération de Russie fait la promotion d’une culture envahissante de la corruption et que le président de la Fédération de Russie, Dmitri Medvedev, a lui-même reconnu l'indifférence de la Russie à l'égard de la primauté du droit et a qualifié de « nihilisme juridique » le système de justice pénal qui continue d’emprisonner des innocents;
que la corruption omniprésente a eu des conséquences tragiques pour de nombreux individus ayant cherché à exposer les activités illégales menées par des représentants du gouvernement de la Fédération de Russie ou à obtenir, exercer, défendre ou promouvoir les droits et libertés de la personne reconnus à l’échelle internationale, comme les libertés de religion, d’expression, d’association et de réunion, de même que les droits à un procès équitable et à des élections démocratiques;
qu’un de ces individus, Sergueï Magnitski, un avocat ayant joué un rôle crucial dans la mise au jour du détournement de fonds du Trésor russe par des hauts fonctionnaires russes, a été détenu sans procès à la prison de Matroskaïa Tichina à Moscou, où il a subi des mauvais traitements à la suite desquels il est mort le 16 novembre 2009;
que le gouvernement de la Fédération de Russie n’a mené aucune enquête officielle, approfondie et objective, sur la détention, les mauvais traitements et la mort subséquente de Sergueï Magnitski, malgré l’abondance de la preuve documentaire démontrant que des fonctionnaires russes ont abusé de leurs pouvoirs et de leurs fonctions en vue de commettre de graves atteintes aux droits de la personne, de détourner des fonds du Trésor russe et d'exercer des représailles à l'endroit de Sergueï Magnitski, et que les individus responsables n’ont été ni identifiés, ni arrêtés, ni traduits en justice en Russie,
Now, therefore, Her Majesty, by and with the advice and consent of the Senate and House of Commons of Canada, enacts as follows:
Sa Majesté, sur l’avis et avec le consentement du Sénat et de la Chambre des communes du Canada, édicte :
SHORT TITLE
TITRE ABRÉGÉ
Short title

1. This Act may be cited as the Condemnation of Russian Corruption Act.
1. Loi sur la condamnation de la corruption en Russie.
Titre abrégé

INTERPRETATION
DÉFINITIONS
Definitions

2. (1) The definitions in this section apply in this Act.
“Commission on Security and Cooperation in Europe”
« Commission »

“Commission on Security and Cooperation in Europe” means the independent agency of the United States Government, sometimes referred to as the U.S. Helsinki Commission, that is charged with monitoring compliance with the Helsinki Accords and advancing comprehensive security through promotion of human rights, democracy and economic, environmental and military cooperation in 56 countries.
“foreign national”
« étranger »

“foreign national” means an individual who is not

(a) a Canadian citizen; or

(b) a permanent resident under the Immigration and Refugee Protection Act.
“immediate family”
« proche parent »

“immediate family” means, in respect of an individual,

(a) the individual’s spouse or common-law partner;

(b) the individual’s father and mother and the spouse or common-law partner of the father or mother;

(c) the individual’s children and the children of the individual’s spouse or common-law partner;

(d) the individual’s grandchildren;

(e) the individual’s brothers and sisters;

(f) the individual’s grandfather and grandmother;

(g) the father and mother of the individual’s spouse or common-law partner and the spouse or common-law partner of the father or mother; and

(h) any relative of the individual or of the individual’s spouse or common-law partner who resides permanently with the individual or with whom the individual permanently resides.
“Minister”
« ministre »

“Minister” means the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness.
2. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente loi.
Définitions

« Commission » La Commission on Security and Cooperation in Europe, parfois appelée U.S. Helsinki Commission, qui est un organisme indépendant du gouvernement des États-Unis chargé de veiller au respect des accords d’Helsinki et de faire avancer la sécurité globale par la promotion des droits de la personne, de la démocratie et de la coopération économique, environnementale et militaire dans cinquante-six pays.
« Commission »
Commission on Security and Cooperation in Europe

« étranger » Personne autre :
« étranger »
foreign national

a) qu’un citoyen canadien;

b) qu’un résident permanent au sens de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.

« ministre » Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile.
« ministre »
Minister

« proche parent » S’entend, quant à un individu :
« proche parent »
immediate family

a) de son époux ou conjoint de fait;

b) de son père et de sa mère ainsi que de leur époux ou conjoint de fait;

c) de ses enfants et de ceux de son époux ou conjoint de fait;

d) de ses petits-enfants;

e) de ses frères et soeurs;

f) des ses grands-parents;

g) du père et de la mère de son époux ou conjoint de fait ainsi que de leur époux ou conjoint de fait;

h) de tout parent de l’individu ou de son époux ou conjoint de fait qui réside de façon permanente chez l’individu ou chez qui celui-ci réside de façon permanente.

Definition of “common-law partner”

(2) In this section, “common-law partner” means a person who has been cohabiting with an individual in a conjugal relationship for at least one year, or who had been so cohabiting with the individual for at least one year immediately before the individual’s death.
(2) Pour l’application du présent article, « conjoint de fait » s’entend de la personne qui vit avec l’individu dans une relation conjugale depuis au moins un an, ou qui vivait ainsi avec lui depuis au moins un an au moment du décès de l’individu.
Définition de « conjoint de fait »

LIST OF RESPONSIBLE PERSONS
LISTE DES PERSONNES RESPONSABLES
List of responsible persons

3. (1) No later than 180 days after the day on which this Act receives royal assent, the Governor in Council must, on the recommendation of the Minister, prepare a list containing the names of each individual that the Minister has reasonable grounds to believe, on the basis of considerations described in subsection (2),

(a) is responsible for the detention, abuse or death of Sergei Magnitsky;

(b) has conspired to defraud the Russian Federation of taxes on corporate profits through fraudulent transactions and lawsuits against the foreign investment company known as Hermitage and to misappropriate property owned or controlled by Hermitage; or

(c) has participated in efforts to conceal the legal responsibility of those individuals involved in the detention, abuse or death of Sergei Magnitsky or the existence of the conspiracy referred to in paragraph (b).
3. (1) Au plus tard cent quatre-vingts jours après la date de la sanction de la présente loi, le gouverneur en conseil, sur recommandation du ministre, établit une liste comportant le nom de chaque individu dont le ministre a des motifs raisonnables de croire, compte tenu des facteurs énoncés au paragraphe (2), qu’il :
Liste des personnes responsables

a) soit est responsable de la détention de Sergueï Magnitski, des mauvais traitements qui lui ont été infligés ou de sa mort;

b) soit a comploté en vue de frauder la Fédération de Russie d’impôts sur les bénéfices des sociétés en effectuant des transactions frauduleuses et en intentant des poursuites contre une société étrangère d’investissement appelée Hermitage et de détourner des biens qu’Hermitage possède ou contrôle;

c) soit a participé aux efforts visant à camoufler la responsabilité légale des individus responsables de la détention de Sergueï Magnitski, des mauvais traitements qui lui ont été infligés ou de sa mort, ou encore l’existence du complot visé à l’alinéa b).

Considerations for listing

(2) The name of an individual merits being placed on the list referred to in subsection (1), and the Minister must make a recommendation in support of the name being placed on the list, if

(a) the individual has been named on the list entitled Individuals involved in the tax fraud against Hermitage and the torture and death of Sergei Magnitsky, as amended from time to time, that is published by the Commission on Security and Cooperation in Europe on its website for the purpose of identifying those individuals responsible for the acts described in paragraph (1)(a), (b) or (c); and

(b) taking into consideration the fact that the individual is named on the list referred to in paragraph (a), there are reasonable grounds to believe that the individual committed an act outside Canada that is an offence in the place where it was committed and that, if committed in Canada, would constitute an indictable offence under an Act of Parliament.
(2) Le nom d’un individu mérite d’être inscrit sur la liste visée au paragraphe (1) et le ministre recommande son inscription sur la liste si les conditions suivantes sont réunies :
Facteurs

a) le nom de l’individu figure sur la liste intitulée Individuals involved in the tax fraud against Hermitage and the torture and death of Sergei Magnitsky, et ses modifications successives, publiée par la Commission sur son site Web dans le but d’identifier les individus responsables des actes visés au paragraphe (1);

b) compte tenu du fait que le nom de l’individu figure sur la liste visée à l’alinéa a), il existe des motifs raisonnables de croire que l’individu a commis, à l’extérieur du Canada, une infraction qui, commise au Canada, constituerait une infraction à une loi fédérale.

Add, remove or correct names

(3) On the recommendation of the Minister, the Governor in Council must amend the list of responsible persons referred to in subsection (1) to add, remove or correct the names of any foreign nationals as new information becomes available that, on the basis of considerations described in subsection (2), gives the Minister reasonable grounds to believe that the name of the foreign national should be added to or removed from the list or corrected.
(3) Sur recommandation du ministre, le gouverneur en conseil modifie la liste des individus responsables visée au paragraphe (1) afin d’ajouter, de supprimer ou de corriger le nom d’étrangers, compte tenu des facteurs mentionnés au paragraphe (2), à mesure que sont mis au jour des renseignements donnant au ministre des motifs raisonnables de croire que le nom de l’étranger doit être ajouté ou supprimé de la liste ou doit y être corrigé.
Ajout, suppression ou correction de noms

Opportunity for hearing

(4) The Minister must, to the fullest extent practicable, provide notice and an opportunity for a hearing to a foreign national before their name is placed on the list referred to in subsection (1).
(4) Dans toute la mesure du possible, le ministre convoque l’étranger à une audience avant que son nom ne soit placé sur la liste visée au paragraphe (1).
Possibilité d’audience

INADMISSIBILITY
INTERDICTION DE TERRITOIRE
Ineligibility for visas

4. (1) A foreign national is inadmissible, within the meaning of that term in the Immigration and Refugee Protection Act and for the purposes of that Act, on grounds of being responsible for an act described in paragraph 3(1)(a), (b) or (c) if the foreign national is

(a) an individual whose name appears on the list referred to in section 3; or

(b) a member of the immediate family of an individual referred to in paragraph (a).
4. (1) Est interdit de territoire, au sens de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés et pour l’application de cette loi, au motif qu’il est responsable d’un des actes visés au paragraphe 3(1), l’étranger qui :
Interdiction de territoire

a) soit est inscrit sur la liste visée à l’article 3;

b) soit est le proche parent d’un individu inscrit sur la liste visée à l’article 3.

Visa revoked

(2) Any individual who, before the coming into force of this Act, was a foreign national who obtained temporary resident status or permanent resident status and who, after the coming into force of this Act, would be inadmissible under subsection (1) must be considered inadmissible for the purposes of sections 44 and 45 of the Immigration and Refugee Protection Act.
(2) L’individu qui, avant l’entrée en vigueur de la présente loi, était un étranger ayant obtenu le statut de résident temporaire ou de résident permanent et qui, après l’entrée en vigueur de la présente loi, serait interdit de territoire au titre du paragraphe (1), est considéré interdit de territoire pour l’application des articles 44 et 45 de la Loi sur l’immigration et la protection des réfugiés.
Visa révoqué

Waiver in national interest

(3) The Minister may waive the application of subsection (1) or (2) in the case of a foreign national if the Minister determines that the waiver is in the national interest of Canada. On granting such a waiver, the Minister must table notice of the waiver and the reasons that justify it in the House of Commons.
(3) Le ministre peut soustraire un étranger à l’application des paragraphes (1) et (2) s’il le juge dans l’intérêt national du Canada et, le cas échéant, il dépose devant la Chambre des communes un avis de la renonciation et les motifs à l’appui.
Renonciation dans l’intérêt national

REPORT
RAPPORT
Report to Parliament

5. (1) No later than 180 days after the day on which this Act receives royal assent, the Minister must lay before the House of Commons a report on the administration of this Act.
5. (1) Au plus tard cent quatre-vingts jours après la date de la sanction de la présente loi, le ministre dépose devant la Chambre des communes un rapport sur l’application de la présente loi.
Rapport au Parlement

Subsequent reports

(2) The Minister must lay before the House of Commons a report on the administration of this Act as substantive new information becomes available.
(2) Le ministre dépose devant la Chambre des communes un rapport sur l’application de la présente loi à mesure que de nouveaux renseignements pertinents sont mis au jour.
Rapports subséquents

COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Coming into force

6. This Act comes into force 90 days after the day on which it receives royal assent.
6. La présente loi entre en vigueur quatre-vingt-dix jours après la date de sa sanction.
Entrée en vigueur

Published under authority of the Speaker of the House of Commons
Available from:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Publié avec l'autorisation du président de la Chambre des communes
Disponible auprès de :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

ParlVU