Section Home
Table of ContentsPrint format
 
 
C-50
C-50
Third Session, Fortieth Parliament,
Troisième session, quarantième législature,
59 Elizabeth II, 2010
59 Elizabeth II, 2010
HOUSE OF COMMONS OF CANADA
CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA
BILL C-50
PROJET DE LOI C-50
An Act to amend the Criminal Code (interception of private communications and related warrants and orders)
Loi modifiant le Code criminel (interception de communications privées et mandats et ordonnances connexes)


first reading, October 29, 2010
première lecture le 29 octobre 2010


MINISTER OF JUSTICE

90587
MINISTRE DE LA JUSTICE



SUMMARY
This enactment amends the Criminal Code, primarily in respect of authorizations to intercept private communications and warrants and orders. Among other things, it
(a) provides that if an authorization is given under certain provisions of Part VI, the judge may at the same time issue a warrant or make an order that relates to the investigation in respect of which the authorization is given;
(b) provides that the rules respecting confidentiality that apply in respect of an authorization to intercept private communications also apply in respect of a request for a related warrant or order;
(c) requires the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness to report on the interceptions of private communications made without authorizations;
(d) provides that a person who has been the object of an interception made without an authorization must be notified of the interception within a specified period;
(e) permits a peace officer or a public officer, in certain circumstances, to install and make use of a number recorder without a warrant; and
(f) extends to one year the maximum period of validity of a warrant for a tracking device and a number recorder if the warrant is issued in respect of a terrorism offence or an offence relating to a criminal organization.
SOMMAIRE
Le texte modifie certaines dispositions du Code criminel relatives aux autorisations d’intercepter une communication privée, aux mandats et aux ordonnances, notamment afin :
a) de prévoir que, lorsque le juge accorde une autorisation en vertu de certaines dispositions de la partie VI, il peut en même temps rendre certaines ordonnances et délivrer certains mandats ayant trait à l’enquête à l’égard de laquelle l’autorisation est accordée;
b) de prévoir que les règles visant à assurer le secret de la demande d’autorisation d’interception de communication privée s’appliquent aux demandes d’ordonnance ou de mandat connexe;
c) d’imposer au ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile l’obligation de faire rapport sur les interceptions de communications privées sans autorisation;
d) de prévoir que toute personne qui a fait l’objet d’une interception de communication privée sans autorisation doit en être avisée à l’intérieur de certains délais;
e) de permettre, dans certaines circonstances, à un agent de la paix ou à un fonctionnaire public d’utiliser un enregistreur de numéro sans mandat;
f) d’étendre à un an la période de validité maximale d’un mandat pour l’utilisation d’un dispositif de localisation ou d’un enregistreur de numéro lorsqu’il vise une infraction de terrorisme ou une infraction liée à une organisation criminelle.
Also available on the Parliament of Canada Web Site at the following address:
http://www.parl.gc.ca
Aussi disponible sur le site Web du Parlement du Canada à l’adresse suivante :
http://www.parl.gc.ca

3rd Session, 40th Parliament,
3e session, 40e législature,
59 Elizabeth II, 2010
59 Elizabeth II, 2010
house of commons of canada
chambre des communes du canada
BILL C-50
PROJET DE LOI C-50
An Act to amend the Criminal Code (interception of private communications and related warrants and orders)
Loi modifiant le Code criminel (interception de communications privées et mandats et ordonnances connexes)
R.S., c. C-46

Her Majesty, by and with the advice and consent of the Senate and House of Commons of Canada, enacts as follows:
Sa Majesté, sur l’avis et avec le consentement du Sénat et de la Chambre des communes du Canada, édicte :
L.R., ch. C-46

Short title

1. This Act may be cited as the Improving Access to Investigative Tools for Serious Crimes Act.
1. Titre abrégé : Loi visant à améliorer l’accès aux outils d’enquête sur les crimes graves.
Titre abrégé

2. Section 184.2 of the Criminal Code is amended by adding the following after subsection (4):
2. L’article 184.2 du Code criminel est modifié par adjonction, après le paragraphe (4), de ce qui suit :
Related warrant or order

(5) A judge who gives an authorization under this section may, at the same time, issue a warrant or make an order under section 487, 487.01, 487.012, 487.013, 487.02, 492.1 or 492.2 if the judge is of the opinion that the requested warrant or order relates to the investigation in respect of which the authorization is given.
(5) Lorsqu’il accorde une autorisation en vertu du présent article, le juge peut simultanément rendre une ordonnance ou délivrer un mandat en vertu des articles 487, 487.01, 487.012, 487.013, 487.02, 492.1 ou 492.2 s’il est d’avis que l’ordonnance ou le mandat demandé a trait à l’enquête à l’égard de laquelle l’autorisation est accordée.
Ordonnance ou mandat connexe

1993, c. 40, s. 4

3. Section 184.4 of the Act is replaced by the following:
3. L’article 184.4 de la même loi est remplacé par ce qui suit :
1993, ch. 40, art. 4

Interception in exceptional circumstances

184.4 A peace officer may intercept, by means of any electro-magnetic, acoustic, mechanical or other device, a private communication if the peace officer has reasonable grounds to believe that

(a) the urgency of the situation is such that an authorization could not, with reasonable diligence, be obtained under any other provision of this Part;

(b) the interception is immediately necessary to prevent an offence that would cause serious harm to any person or to property; and

(c) either the originator of the private communication or the person intended by the originator to receive it is the person who would commit the offence that is likely to cause the harm or is the victim, or intended victim, of the harm.
184.4 L’agent de la paix peut intercepter, au moyen d’un dispositif électromagnétique, acoustique, mécanique ou autre, une communication privée s’il a des motifs raisonnables de croire que, à la fois :
Interception dans des circonstances exceptionnelles

a) l’urgence de la situation est telle qu’une autorisation ne peut, avec toute la diligence raisonnable, être obtenue sous le régime de la présente partie;

b) une interception immédiate est nécessaire pour empêcher une infraction qui causerait des dommages sérieux à une personne ou un bien;

c) l’auteur de la communication ou la personne à qui celui-ci la destine est soit la personne dont l’infraction causerait des dommages, soit la victime de ces dommages ou la cible de ceux-ci.

4. Section 186 of the Act is amended by adding the following after subsection (7):
4. L’article 186 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (7), de ce qui suit :
Related warrant or order

(8) A judge who gives an authorization under this section may, at the same time, issue a warrant or make an order under section 487, 487.01, 487.012, 487.013, 487.02, 492.1 or 492.2 if the judge is of the opinion that the requested warrant or order relates to the investigation in respect of which the authorization is given.
(8) Lorsqu’il accorde une autorisation en vertu du présent article, le juge peut simultanément rendre une ordonnance ou délivrer un mandat en vertu des articles 487, 487.01, 487.012, 487.013, 487.02, 492.1 ou 492.2 s’il est d’avis que l’ordonnance ou le mandat demandé a trait à l’enquête à l’égard de laquelle l’autorisation est accordée.
Ordonnance ou mandat connexe

5. Section 187 of the Act is amended by adding the following after subsection (7):
5. L’article 187 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (7), de ce qui suit :
Documents to be kept secret — related warrant or order

(8) The rules provided for in this section apply to all documents relating to a request for a related warrant or order referred to in subsection 184.2(5), 186(8) or 188(6) with any necessary modifications.
(8) Les règles prévues au présent article s’appliquent, avec les adaptations nécessaires, à tous les documents relatifs aux demandes d’ordonnances ou de mandats connexes visés aux paragraphes 184.2(5), 186(8) ou 188(6).
Façon d’assurer le secret de la demande — ordonnance ou mandat connexe

6. Section 188 of the Act is amended by adding the following after subsection (5):
6. L’article 188 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (5), de ce qui suit :
Related warrant or order

(6) A judge who gives an authorization under this section may, at the same time, issue a warrant or make an order under section 487, 487.02, 492.1 or 492.2 if the judge is of the opinion that the requested warrant or order relates to the investigation in respect of which the authorization is given.
(6) Lorsqu’il accorde une autorisation en vertu du présent article, le juge peut simultanément rendre une ordonnance ou délivrer un mandat en vertu des articles 487, 487.02, 492.1 ou 492.2 s’il est d’avis que l’ordonnance ou le mandat demandé a trait à l’enquête à l’égard de laquelle l’autorisation est accordée.
Ordonnance ou mandat connexe

2005, c. 10, subpar. 34(1)(f)(ix)

7. (1) Subsection 195(1) of the Act is replaced by the following:
7. (1) Le paragraphe 195(1) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2005, ch. 10, sous-al. 34(1)f)(ix)

Annual report

195. (1) The Minister of Public Safety and Emergency Preparedness shall, as soon as possible after the end of each year, prepare a report relating to

(a) authorizations for which that Minister and agents to be named in the report who were specially designated in writing by that Minister for the purposes of section 185 applied and to the interceptions made under those authorizations in the immediately preceding year;

(b) authorizations given under section 188 for which peace officers to be named in the report who were specially designated by that Minister for the purposes of that section applied and to the interceptions made under those authorizations in the immediately preceding year; and

(c) interceptions made under section 184.4 in the immediately preceding year if the interceptions relate to an offence for which proceedings may be commenced by the Attorney General of Canada.
195. (1) Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile établit, après la fin de chaque année, aussitôt que possible, un rapport comportant l’information relative :
Rapport annuel

a) aux autorisations demandés par lui-même et les mandataires, nommés dans le rapport, qu’il a spécialement désignés par écrit pour l’application de l’article 185 et aux interceptions faites en vertu de ces autorisations au cours de l’année précédente;

b) aux autorisations données en vertu de l’article 188 demandées par les agents de la paix, nommés dans le rapport, qu’il a spécialement désignés pour l’application de cet article et aux interceptions faites en vertu de ces autorisations au cours de l’année précédente;

c) aux interceptions faites en vertu de l’article 184.4 au cours de l’année précédente, si elles ont trait à une infraction pour laquelle des poursuites peuvent être intentées par le procureur général du Canada.

(2) The portion of subsection 195(2) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 195(2) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Information respecting authorizations — sections 185 and 188

(2) The report shall, in relation to the authorizations and interceptions referred to in paragraphs (1)(a) and (b), set out
(2) Le rapport indique, en ce qui concerne les autorisations et les interceptions visées aux alinéas (1)a) et b) :
Renseignements concernant les autorisations — articles 185 et 188

(3) Section 195 of the Act is amended by adding the following after subsection (2):
(3) L’article 195 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
Information respecting interceptions — s. 184.4

(2.1) The report shall, in relation to the interceptions referred to in paragraph (1)(c), set out

(a) the number of interceptions made;

(b) the number of parties to each intercepted private communication against whom proceedings were commenced in respect of the offence that the peace officer sought to prevent in intercepting the private communication or in respect of any other offence that was detected as a result of the interception;

(c) the number of persons who were not parties to an intercepted private communication but whose commission or alleged commission of an offence became known to a peace officer as a result of the interception of a private communication, and against whom proceedings were commenced in respect of the offence that the peace officer sought to prevent in intercepting the private communication or in respect of any other offence that was detected as a result of the interception;

(d) the number of notifications given under section 196.1;

(e) the offences in respect of which interceptions were made and any other offences for which proceedings were commenced as a result of an interception, as well as the number of interceptions made with respect to each offence;

(f) a general description of the methods of interception used for each interception;

(g) the number of persons arrested whose identity became known to a peace officer as a result of an interception;

(h) the number of criminal proceedings commenced in which private communications obtained by interception were adduced in evidence and the number of those proceedings that resulted in a conviction;

(i) the number of criminal investigations in which information obtained as a result of the interception of a private communication was used even though the private communication was not adduced in evidence in criminal proceedings commenced as a result of the investigations; and

(j) the duration of each interception and the aggregate duration of all the interceptions related to the investigation of the offence that the peace officer sought to prevent in intercepting the private communication.
(2.1) Le rapport indique aussi, en ce qui concerne les interceptions qui sont visées à l’alinéa (1)c) :
Renseignements concernant les interceptions — article 184.4

a) le nombre d’interceptions qui ont été effectuées;

b) le nombre de personnes qui sont partie à chaque communication privée interceptée et contre lesquelles des poursuites ont été intentées relativement à l’infraction que l’agent de la paix a tenté de prévenir par l’interception de la communication privée ou à toute autre infraction découverte à cette occasion;

c) le nombre de personnes qui ne sont partie à aucune communication privée interceptée — lorsque la perpétration ou prétendue perpétration de l’infraction a été découverte par un agent de la paix par suite de l’interception d’une communication privée — et contre lesquelles des poursuites ont été intentées relativement à l’infraction que l’agent de la paix a tenté de prévenir en interceptant la communication privée et toute autre infraction;

d) le nombre d’avis donnés conformément à l’article 196.1;

e) les infractions visées par des interceptions, celles qui ont donné lieu à des poursuites par suite d’une interception, ainsi que le nombre d’interceptions effectuées pour chacune des infractions;

f) une description sommaire des méthodes d’interception utilisées pour chaque interception;

g) le nombre de personnes arrêtées dont l’identité a été découverte par un agent de la paix par suite d’une interception;

h) le nombre de poursuites pénales intentées dans lesquelles des communications privées interceptées ont été produites en preuve et le nombre de ces poursuites qui ont donné lieu à une condamnation;

i) le nombre d’enquêtes en matière pénale au cours desquelles des renseignements obtenus par suite de l’interception d’une communication privée ont été utilisés, même si la communication n’a pas été produite en preuve dans des poursuites pénales intentées par suite des enquêtes;

j) la durée de chaque interception et la durée totale des interceptions liées à l’enquête relative à l’infraction que l’agent de la paix a tenté de prévenir en interceptant la communication privée.

(4) The portion of subsection 195(3) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(4) Le passage du paragraphe 195(3) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Other information

(3) The report shall, in addition to the information referred to in subsections (2) and (2.1), set out
(3) Le rapport contient, outre les renseignements visés aux paragraphes (2) et (2.1) :
Autres renseignements

(5) Subsection 195(5) of the Act is replaced by the following:
(5) Le paragraphe 195(5) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Report by Attorneys General

(5) The Attorney General of each province shall, as soon as possible after the end of each year, prepare and publish or otherwise make available to the public a report relating to

(a) authorizations for which the Attorney General and agents specially designated in writing by the Attorney General for the purposes of section 185 applied and to the interceptions made under those authorizations in the immediately preceding year;

(b) authorizations given under section 188 for which peace officers specially designated by the Attorney General for the purposes of that section applied and to the interceptions made under those authorizations in the immediately preceding year; and

(c) interceptions made under section 184.4 in the immediately preceding year, if the interceptions relate to an offence not referred to in paragraph (1)(c).

The report must set out, with any modifications that the circumstances require, the information described in subsections (2) to (3).
(5) Aussitôt que possible après la fin de chaque année, le procureur général de chaque province établit et publie — ou met à la disposition du public de toute autre façon — un rapport comportant l’information relative :
Rapport par les procureurs généraux

a) aux autorisations demandées par lui-même et les mandataires qu’il a spécialement désignés par écrit pour l’application de l’article 185 et aux interceptions faites en vertu de ces autorisations au cours de l’année précédente;

b) aux autorisations données en vertu de l’article 188 demandées par les agents de la paix qu’il a spécialement désignés pour l’application de cet article et aux interceptions faites en vertu de ces autorisations au cours de l’année précédente;

c) aux interceptions faites en vertu de l’article 184.4 au cours de l’année précédente, dans les cas non visés à l’alinéa (1)c).

Le rapport contient les renseignements visés aux paragraphes (2) à (3), compte tenu des adaptations nécessaires.

8. The Act is amended by adding the following after section 196:
8. La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 196, de ce qui suit :
Written notice — interception in exceptional circumstances

196.1 (1) Subject to subsections (3) and (5), the Attorney General of the province in which a peace officer intercepts a private communication under section 184.4 or, if the interception relates to an offence for which proceedings may be commenced by the Attorney General of Canada, the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness shall give notice in writing of the interception to any person who was the object of the interception within 90 days after the day on which it occurred.
196.1 (1) Sous réserve des paragraphes (3) et (5), soit le procureur général de la province dans laquelle l’agent de la paix a intercepté une communication privée en vertu de l’article 184.4, soit le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, si l’interception vise une infraction pour laquelle des poursuites peuvent être intentées par le procureur général du Canada, avise par écrit, dans les quatre-vingt-dix jours suivant l’interception, toute personne qui en a fait l’objet.
Avis écrit — interception dans des circonstances exceptionnelles

Extension of period for notification

(2) The running of the 90-day period or of any extension granted under subsection (3) or (5) is suspended until any application made by the Attorney General of the province or the Minister to a judge of a superior court of criminal jurisdiction or a judge as defined in section 552 for an extension or a subsequent extension of the period has been heard and disposed of.
(2) Le délai initial de quatre-vingt-dix jours ou la période de la prolongation obtenue en vertu des paragraphes (3) ou (5) est interrompu par toute demande de prolongation présentée par le procureur général de la province ou par le ministre à un juge d’une cour supérieure de juridiction criminelle ou à un juge au sens de l’article 552 jusqu’à ce qu’il soit statué sur la demande.
Prolongation du délai

Where extension to be granted

(3) The judge to whom an application under subsection (2) is made shall grant an extension or a subsequent extension of the 90-day period — each extension not to exceed three years — if the judge is of the opinion that the interests of justice warrant granting the application and is satisfied, on the basis of an affidavit submitted in support of the application, that one of the following investigations is continuing:

(a) the investigation of the offence to which the interception relates; or

(b) a subsequent investigation of an offence commenced as a result of information obtained from the investigation referred to in paragraph (a).
(3) Le juge saisi de la demande visée au paragraphe (2), s’il l’estime dans l’intérêt de la justice et s’il est convaincu par l’affidavit appuyant la demande que l’une des enquêtes ci-après continue, accorde une prolongation — initiale ou ultérieure — du délai de quatre-vingt-dix jours, d’une durée maximale de trois ans :
Cas où la prolongation est accordée

a) l’enquête au sujet de l’infraction visée par l’interception;

b) toute enquête subséquente à l’égard d’une infraction entreprise en raison de renseignements obtenus lors de l’enquête visée à l’alinéa a).

Application to be accompanied by affidavit

(4) An application shall be accompanied by an affidavit deposing to

(a) the facts known or believed by the deponent and relied on to justify the belief that an extension should be granted; and

(b) the number of instances, if any, on which an application has, to the knowledge or belief of the deponent, been made under subsection (2) in relation to the particular interception and on which the application was withdrawn or the application was not granted, the date on which each application was made and the judge to whom each application was made.
(4) La demande est accompagnée d’un affidavit indiquant ce qui suit :
Demande accompagnée d’un affidavit

a) les faits connus du déclarant ou auxquels il croit et sur lesquels il se fonde pour justifier que, à son avis, il y a lieu d’accorder une prolongation;

b) le nombre de cas, s’il y a lieu, où, à la connaissance ou selon la croyance du déclarant, une demande a été faite en vertu du paragraphe (2) au sujet de cette interception et où la demande a été retirée ou refusée, la date de chacune de ces demandes et le juge auquel chacune a été présentée.

Exception — criminal organization or terrorism offence

(5) Despite subsection (3), the judge to whom an application under subsection (2) is made shall grant an extension or a subsequent extension of the 90-day period — each extension not to exceed three years — if the judge is of the opinion that the interests of justice warrant granting the application and is satisfied, on the basis of an affidavit submitted in support of the application, that the interception of the communication relates to an investigation of

(a) an offence under section 467.11, 467.12 or 467.13;

(b) an offence committed for the benefit of, at the direction of or in association with a criminal organization; or

(c) a terrorism offence.
(5) Malgré le paragraphe (3), le juge saisi de la demande visée au paragraphe (2) accorde une prolongation — initiale ou ultérieure — du délai de quatre-vingt-dix jours, d’une durée maximale de trois ans, s’il l’estime dans l’intérêt de la justice et s’il est convaincu par l’affidavit appuyant la demande que l’interception est liée à une enquête visant l’une des infractions suivantes :
Exception dans le cas d’une organisation criminelle ou d’une infraction de terrorisme

a) une infraction prévue aux articles 467.11, 467.12 ou 467.13;

b) une infraction commise au profit ou sous la direction d’une organisation criminelle, ou en association avec elle;

c) une infraction de terrorisme.

1997, c. 18, s. 46

9. Section 487.11 of the Act is replaced by the following:
9. L’article 487.11 de la même loi est remplacé par ce qui suit :
1997, ch. 18, art. 46

Exigent circumstances

487.11 Either a peace officer or a public officer who has been appointed or designated to administer or enforce a federal or provincial law and whose duties include the enforcement of this or any other Act of Parliament may, in the course of their duties, exercise any of the powers described in section 487, 492.1 or 492.2 without a warrant if the conditions for obtaining a warrant exist but it would not be feasible to obtain a warrant because of exigent circumstances.
487.11 L’agent de la paix ou le fonctionnaire public nommé ou désigné pour l’exécution ou le contrôle d’application d’une loi fédérale ou provinciale et chargé notamment de faire observer la présente loi ou toute autre loi fédérale peut, pour l’accomplissement de ses fonctions, exercer sans mandat tous les pouvoirs prévus aux articles 487, 492.1 ou 492.2 lorsque l’urgence de la situation rend difficilement réalisable l’obtention du mandat, pourvu que les conditions d’obtention soient réunies.
Urgence de la situation

10. Section 492.1 of the Act is amended by adding the following after subsection (2):
10. L’article 492.1 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
Period of validity — criminal organization or terrorism offence

(2.1) A warrant is valid for the period specified in it as long as that period ends no more than one year after the day on which the warrant is issued, if the warrant relates to

(a) an offence under any of sections 467.11 to 467.13;

(b) an offence committed for the benefit of, at the direction of or in association with a criminal organization; or

(c) a terrorism offence.
(2.1) Le mandat est valide pour la période qui y est indiquée, laquelle ne peut dépasser un an à compter de la date de délivrance dans les cas où il vise :
Période de validité : organisation criminelle ou infraction de terrorisme

a) soit une infraction prévue à l’un des articles 467.11 à 467.13;

b) soit une infraction commise au profit ou sous la direction d’une organisation criminelle, ou en association avec elle;

c) soit une infraction de terrorisme.

1993, c. 40, s. 18

11. Subsection 492.2(3) of the Act is replaced by the following:
11. Le paragraphe 492.2(3) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
1993, ch. 40, art. 18

Other provisions to apply

(3) Subsections 492.1(2), (2.1) and (3) apply to any warrant or order issued or made under this section, with any modifications that the circumstances require.
(3) Les paragraphes 492.1(2), (2.1) et (3) s’appliquent, avec les adaptations nécessaires, aux mandats délivrés et aux ordonnances rendues en vertu du présent article.
Autres dispositions applicables

Published under authority of the Speaker of the House of Commons
Available from:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Publié avec l'autorisation du président de la Chambre des communes
Disponible auprès de :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada



Explanatory Notes
Notes explicatives
Criminal Code
Clause 2: New.
Code criminel
Article 2 : Nouveau.
Clause 3: Existing text of section 184.4:
184.4 A peace officer may intercept, by means of any electro-magnetic, acoustic, mechanical or other device, a private communication where
(a) the peace officer believes on reasonable grounds that the urgency of the situation is such that an authorization could not, with reasonable diligence, be obtained under any other provision of this Part;
(b) the peace officer believes on reasonable grounds that such an interception is immediately necessary to prevent an unlawful act that would cause serious harm to any person or to property; and
(c) either the originator of the private communication or the person intended by the originator to receive it is the person who would perform the act that is likely to cause the harm or is the victim, or intended victim, of the harm.
Article 3 : Texte de l’article 184.4 :
184.4 L’agent de la paix peut intercepter, au moyen d’un dispositif électromagnétique, acoustique, mécanique ou autre, une communication privée si les conditions suivantes sont réunies :
a) il a des motifs raisonnables de croire que l’urgence de la situation est telle qu’une autorisation ne peut, avec toute la diligence raisonnable, être obtenue sous le régime de la présente partie;
b) il a des motifs raisonnables de croire qu’une interception immédiate est nécessaire pour empêcher un acte illicite qui causerait des dommages sérieux à une personne ou un bien;
c) l’auteur de la communication ou la personne à laquelle celui-ci la destine est soit la victime ou la personne visée, soit la personne dont les actes sont susceptibles de causer les dommages.
Clause 4: New.
Article 4 : Nouveau.
Clause 5: New.
Article 5 : Nouveau.
Clause 6: New.
Article 6 : Nouveau.
Clause 7: (1) Existing text of subsection 195(1):
195. (1) The Minister of Public Safety and Emergency Preparedness shall, as soon as possible after the end of each year, prepare a report relating to
(a) authorizations for which he and agents to be named in the report who were specially designated in writing by him for the purposes of section 185 made application, and
(b) authorizations given under section 188 for which peace officers to be named in the report who were specially designated by him for the purposes of that section made application,
and interceptions made thereunder in the immediately preceding year.
Article 7 : (1) Texte du paragraphe 195(1) :
195. (1) Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile établit, chaque année, aussitôt que possible, un rapport relatif :
a) aux autorisations dont lui-même et les mandataires, dont le nom doit apparaître au rapport, spécialement désignés par lui, par écrit, pour l’application de l’article 185 ont fait la demande;
b) aux autorisations données en vertu de l’article 188 qui ont été demandées par des agents de la paix, dont le nom doit apparaître au rapport, spécialement désignés par lui pour l’application de cet article,
et aux interceptions faites en vertu de ces autorisations au cours de l’année précédente.
(2) Relevant portion of subsection 195(2):
(2) The report referred to in subsection (1) shall, in relation to authorizations and interceptions made thereunder, set out
(2) Texte du passage visé du paragraphe 195(2) :
(2) Le rapport mentionné au paragraphe (1) indique, en ce qui concerne les autorisations et les interceptions faites en vertu de celles-ci :
(3) New.
(3) Nouveau.
(4) Relevant portion of subsection 195(3):
(3) The report referred to in subsection (1) shall, in addition to the information referred to in subsection (2), set out
(4) Texte du passage visé du paragraphe 195(3) :
(3) Le rapport mentionné au paragraphe (1) contient, outre les renseignements mentionnés au paragraphe (2) :
(5) Existing text of subsection 195(5):
(5) The Attorney General of each province shall, as soon as possible after the end of each year, prepare and publish or otherwise make available to the public a report relating to
(a) authorizations for which he and agents specially designated in writing by him for the purposes of section 185 made application, and
(b) authorizations given under section 188 for which peace officers specially designated by him for the purposes of that section made application,
and interceptions made thereunder in the immediately preceding year setting out, with such modifications as the circumstances require, the information described in subsections (2) and (3).
(5) Texte du paragraphe 195(5) :
(5) Le procureur général de chaque province établit et publie chaque année, aussitôt que possible, ou autrement met à la disposition du public, un rapport relatif :
a) aux autorisations dont lui-même et les mandataires spécialement désignés par lui, par écrit, pour l’application de l’article 185 ont fait la demande;
b) aux autorisations données en vertu de l’article 188 qui ont été demandées par des agents de la paix spécialement désignés par lui pour l’application de cet article,
et aux interceptions faites en vertu de ces autorisations au cours de l’année précédente, contenant les renseignements visés aux paragraphes (2) et (3), compte tenu des adaptations de circonstance.
Clause 8: New.
Article 8 : Nouveau.
Clause 9: Existing text of section 487.11:
487.11 A peace officer, or a public officer who has been appointed or designated to administer or enforce any federal or provincial law and whose duties include the enforcement of this or any other Act of Parliament, may, in the course of his or her duties, exercise any of the powers described in subsection 487(1) or 492.1(1) without a warrant if the conditions for obtaining a warrant exist but by reason of exigent circumstances it would be impracticable to obtain a warrant.
Article 9 : Texte de l’article 487.11 :
487.11 L’agent de la paix ou le fonctionnaire public nommé ou désigné pour l’application ou l’exécution d’une loi fédérale ou provinciale et chargé notamment de faire observer la présente loi ou toute autre loi fédérale peut, pour l’accomplissement de ses fonctions, exercer, sans mandat, tous les pouvoirs prévus aux paragraphes 487(1) ou 492.1(1) lorsque l’urgence de la situation rend difficilement réalisable l’obtention du mandat, sous réserve que les conditions de délivrance de celui-ci soient réunies.
Clause 10: New.
Article 10 : Nouveau.
Clause 11: Existing text of subsection 492.2(3):
(3) Subsections 492.1(2) and (3) apply to warrants and orders issued under this section, with such modifications as the circumstances require.
Article 11 : Texte du paragraphe 492.2(3) :
(3) Les paragraphes 492.1(2) et (3) s’appliquent, avec les adaptations nécessaires, aux mandats décernés et aux ordonnances rendues en vertu du présent article.


ParlVU