Section Home
Table of ContentsPrint format
 
 
C-307
C-307
Second Session, Thirty-ninth Parliament,
Deuxième session, trente-neuvième législature,
56 Elizabeth II, 2007
56 Elizabeth II, 2007
HOUSE OF COMMONS OF CANADA
CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA
BILL C-307
PROJET DE LOI C-307
An Act respecting bis(2-ethylhexyl)phthalate, benzyl butyl phthalate and dibutyl phthalate
Loi concernant le phtalate de bis(2-éthylhexyle), le phtalate de butylbenzyle et le phtalate de dibutyle


AS PASSED
BY THE HOUSE OF COMMONS
NOVEMBER 28, 2007
ADOPTÉ
PAR LA CHAMBRE DES COMMUNES
LE 28 NOVEMBRE 2007


391284



SUMMARY
This enactment requires that, within 12 months after it comes into force, regulations respecting cosmetics that contain bis(2-ethylhexyl)phthalate be made under subsection 30(1) of the Food and Drugs Act.
The enactment also requires that, within 12 months after it comes into force, an order be made under section 6 of the Hazardous Products Act to add certain products to Part I of Schedule I to that Act.
The enactment further requires the Minister of Health to take steps to regulate the use and labelling of medical devices that contain bis(2-ethylhexyl)phthalate.
Finally, the enactment requires the Minister of the Environment and the Minister of Health to complete a reassessment of benzyl butyl phthalate and dibutyl phthalate under the Canadian Environmental Protection Act, 1999 within 24 months after the enactment comes into force.
SOMMAIRE
Le texte exige que, dans les douze mois suivant son entrée en vigueur, des règlements concernant les cosmétiques qui contiennent du phtalate de bis(2-éthylhexyle) soient pris en vertu du paragraphe 30(1) de la Loi sur les aliments et drogues.
Il exige de plus que, dans les douze mois suivant son entrée en vigueur, un décret soit pris en vertu de l’article 6 de la Loi sur les produits dangereux en vue d’inscrire certains produits à la partie I de l’annexe I de cette loi.
Le texte exige également que le ministre de la Santé prenne des mesures afin de régir l’utilisation et l’étiquetage des instruments médicaux contenant du phtalate de bis(2-éthylhexyle).
Il exige finalement que, dans les vingt-quatre mois suivant son entrée en vigueur, les ministres de l’Environnement et de la Santé complètent une nouvelle évaluation du phtalate de butylbenzyle et du phtalate de dibutyle sous le régime de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999).
Also available on the Parliament of Canada Web Site at the following address:
http://www.parl.gc.ca
Aussi disponible sur le site Web du Parlement du Canada à l’adresse suivante :
http://www.parl.gc.ca

2nd Session, 39th Parliament,
2e session, 39e législature,
56 Elizabeth II, 2007
56 Elizabeth II, 2007
house of commons of canada
chambre des communes du canada
BILL C-307
PROJET DE LOI C-307
An Act respecting bis(2-ethylhexyl)phthalate, benzyl butyl phthalate and dibutyl phthalate
Loi concernant le phtalate de bis(2-éthylhexyle), le phtalate de butylbenzyle et le phtalate de dibutyle
Her Majesty, by and with the advice and consent of the Senate and House of Commons of Canada, enacts as follows:
Sa Majesté, sur l'avis et avec le consentement du Sénat et de la Chambre des communes du Canada, édicte :
SHORT TITLE
TITRE ABRÉGÉ
Short title

1. This Act may be cited as the Phthalate Control Act.
1. Loi sur la réglementation des phtalates.
Titre abrégé

INTERPRETATION
INTERPRÉTATION
Minimum amount

2. For the purpose of this Act, a product or device shall not be considered to contain bis(2-ethylhexyl)phthalate, benzyl butyl phthalate or dibutyl phthalate if the amount of that phthalate in the product or device is less than 0.1% of the product’s or device’s mass.
2. Pour les fins de la présente loi, un produit ou un instrument ne contient pas du phtalate de bis(2-éthylhexyle), du phtalate de butylbenzyle ou du phtalate de dibutyle si la quantité du phtalate est de moins de 0,1 % de la masse du produit ou de l’instrument.
Quantité minimale

Precautionary principle

2.1 In the administration of this Act, the Government of Canada shall apply the precautionary principle that, where there are threats of serious or irreversible damage, lack of full scientific certainty shall not be used as a reason for postponing cost-effective measures to prevent adverse health impacts or environmental degradation.
2.1 Pour l'application de la présente loi, le gouvernement du Canada souscrit au principe de la prudence de sorte que, en cas de risques de dommages graves ou irréversibles, l'absence de certitude scientifique absolue ne doit pas servir de prétexte pour remettre à plus tard l'adoption de mesures effectives visant à prévenir toute conséquence néfaste pour la santé ou la dégradation de l'environnement.
Principe de prudence

REGULATIONS
RÈGLEMENTS
Regulations —Food and Drugs Act

3. Within 12 months after the coming into force of this Act, the Minister of Health shall, taking into account the precautionary principle set out in section 2.1, recommend to the Governor in Council that regulations be made under subsection 30(1) of the Food and Drugs Act respecting cosmetics that contain bis(2-ethylhexyl)phthalate, and the Governor in Council shall, within that period, make the regulations.
3. Dans les douze mois suivant l’entrée en vigueur de la présente loi, le ministre de la Santé, tenant compte du principe de prudence, recommande la prise, en vertu du paragraphe 30(1) de la Loi sur les aliments et drogues, de règlements concernant les cosmétiques qui contiennent du phtalate de bis(2-éthylhexyle) et le gouverneur en conseil prend ces règlements dans cette même période.
Règlement — Loi sur les aliments et drogues

Order — Hazardous Products Act

3.1 Within 12 months after the coming into force of this Act, the Minister of Health shall, taking into account the precautionary principle set out in section 2.1, recommend to the Governor in Council that an order be made under section 6 of the Hazardous Products Act to add to Part I of Schedule I to that Act products whose use involves the product being brought into contact with the mouth of a child of less than three years of age and that contain bis(2-ethylhexyl)phthalate, and the Governor in Council shall, within that period, make the order.
3.1 Dans les douze mois suivant l’entrée en vigueur de la présente loi, le ministre de la Santé, tenant compte du principe de prudence, recommande la prise d’un décret en vertu de l’article 6 de la Loi sur les produits dangereux en vue d’inscrire à la partie I de l’annexe I de cette loi les produits contenant du phtalate de bis(2-éthylhexyle) qui peuvent entrer en contact avec la bouche des enfants de moins de trois ans et le gouverneur en conseil prend ce décret dans cette même période.
Décret — Loi sur les produits dangereux

Obligations in relation to medical devices

3.2 The Minister of Health shall

(a) within three months after the coming into force of this Act, finalize the Department of Health’s position paper on bis(2-ethylhexyl)phthalate in medical devices;

(b) within 12 months after the coming into force of this Act, publish a document concerning the labelling that is necessary to comply with the requirements of the Medical Devices Regulations in relation to the risks inherent in medical devices that contain bis(2-ethylhexyl)phthalate;

(c) within 24 months after the coming into force of this Act, require the labelling of medical devices that contain bis(2-ethylhexyl)phthalate;

(d) facilitate the drafting by health professionals associations and hospital associations of clinical practice guidelines respecting the use of medical devices that contain bis(2-ethylhexyl)phthalate and to have the drafting of those guidelines completed within 33 months after the coming into force of this Act;

(e) within 18 months after the coming into force of this Act, prepare a list of medical devices that do not contain bis(2-ethylhexyl)phthalate that are sold in or imported into Canada; and

(f) consider for priority review, applications for medical devices licences where information obtained during the application process discloses that the medical devices do not contain bis(2-ethylhexyl)phthalate.
3.2 Le ministre de la Santé prend les mesures suivantes :
Obligations — instruments médicaux

a) dans les trois mois suivant l’entrée en vigueur de la présente loi, il termine l’exposé de position du ministère de la Santé sur le phtalate de bis(2-éthylhexyle) contenu dans les instruments médicaux;

b) dans les douze mois suivant l’entrée en vigueur de la présente loi, il publie un document sur l’étiquetage nécessaire pour se conformer aux exigences du Règlement sur les instruments médicaux relatives à l’identification des risques inhérents aux instruments médicaux qui contiennent du phtalate de bis(2-éthylhexyle);

c) dans les vingt-quatre mois suivant l’entrée en vigueur de la présente loi, il exige l’étiquetage des instruments médicaux qui contiennent du phtalate de bis(2-éthylhexyle);

d) il facilite la rédaction, par les associations de professionnels de la santé et les associations d’hôpitaux, de lignes directrices pour la pratique clinique concernant l’utilisation des instruments médicaux qui contiennent du phtalate de bis(2-éthylhexyle) et la conclusion de celles-ci dans les trente-trois mois suivant l’entrée en vigueur de la présente loi;

e) dans les dix-huit mois suivant l’entrée en vigueur de la présente loi, il prépare une liste des instruments médicaux, vendus ou importés au Canada, qui ne contiennent pas de phtalate de bis(2-éthylhexyle);

f) il considère examiner en priorité les demandes d'homologation des instruments médicaux qui, selon les renseignements fournis dans le cadre d’une telle demande, ne contiennent pas de phtalate de bis(2-éthylhexyle).

Risk assessment

4. The Minister of the Environment and the Minister of Health shall, within 24 months after the coming into force of this Act, have completed a reassessment, under the Canadian Environmental Protection Act, 1999, of benzyl butyl phthalate and dibutyl phthalate. The re-assessment shall include a consideration of their exposure through the use of consumer products, including cosmetics, and a consideration of the cumulative effects of those phthalates on humans.
4. Dans les vingt-quatre mois suivant l’entrée en vigueur de la présente loi, le ministre de l’Environnement et le ministre de la Santé doivent avoir soumis le phtalate de butylbenzyle et le phtalate de dibutyle à une nouvelle évaluation sous le régime de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement (1999). L’évaluation inclut un examen de leur exposition liée à l’utilisation de produits de consommation, notamment des cosmétiques, et liée aux effets cumulatifs de ces phtalates sur les humains.
Évaluation des risques

Published under authority of the Speaker of the House of Commons
Available from:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Publié avec l'autorisation du président de la Chambre des communes
Disponible auprès de :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

ParlVU