PARLIAMENT of CANADA

Section Home
Table of ContentsPrint format
 
 
C-47
C-47
First Session, Thirty-ninth Parliament,
Première session, trente-neuvième législature,
55-56 Elizabeth II, 2006-2007
55-56 Elizabeth II, 2006-2007
HOUSE OF COMMONS OF CANADA
CHAMBRE DES COMMUNES DU CANADA
BILL C-47
PROJET DE LOI C-47
An Act respecting the protection of marks related to the Olympic Games and the Paralympic Games and protection against certain misleading business associations and making a related amendment to the Trade-marks Act
Loi concernant la protection des marques liées aux Jeux olympiques et aux Jeux paralympiques et la protection contre certaines associations commerciales trompeuses et apportant une modification connexe à la Loi sur les marques de commerce


first reading, March 2, 2007
première lecture le 2 mars 2007


THE MINISTER OF INDUSTRY

90404
LE MINISTRE DE L’INDUSTRIE



SUMMARY
This enactment provides for the protection of Olympic and Paralympic marks and protection against certain misleading business associations between a business and the Olympic Games, the Paralympic Games or certain committees associated with those Games.
This enactment also makes a related amendment to the Trade-marks Act to preclude the registration of a trade-mark whose adoption is prohibited by this enactment.
SOMMAIRE
Le texte concerne la protection des marques olympiques et paralympiques et la protection contre certaines associations commerciales trompeuses entre une entreprise et les Jeux olympiques, les Jeux paralympiques ou certains comités associés à ces jeux.
Par ailleurs, le texte apporte une modification connexe à la Loi sur les marques de commerce afin d’empêcher l’enregistrement d’une marque de commerce dont il interdit l’adoption.
Also available on the Parliament of Canada Web Site at the following address:
http://www.parl.gc.ca
Aussi disponible sur le site Web du Parlement du Canada à l’adresse suivante :
http://www.parl.gc.ca


TABLE OF PROVISIONS
TABLE ANALYTIQUE
AN ACT RESPECTING THE PROTECTION OF MARKS RELATED TO THE OLYMPIC GAMES AND THE PARALYMPIC GAMES AND PROTECTION AGAINST CERTAIN MISLEADING BUSINESS ASSOCIATIONS AND MAKING A RELATED AMENDMENT TO THE TRADE-MARKS ACT
LOI CONCERNANT LA PROTECTION DES MARQUES LIÉES AUX JEUX OLYMPIQUES ET AUX JEUX PARALYMPIQUES ET LA PROTECTION CONTRE CERTAINES ASSOCIATIONS COMMERCIALES TROMPEUSES ET APPORTANT UNE MODIFICATION CONNEXE À LA LOI SUR LES MARQUES DE COMMERCE
1.       Olympic and Paralympic Marks Act
1.       Loi sur les marques olympiques et paralympiques
2.       Interpretation
2.       Définitions
3.       Prohibited marks
3.       Marques interdites
4.       Prohibited acts
4.       Actes interdits
5.       Remedies
5.       Recours
6.       Interim or interlocutory injunction
6.       Injonction provisoire ou interlocutoire
7.       Limitation period
7.       Délai
8.       Detention and disposition of imported wares
8.       Rétention et disposition de marchandises importées
9.       Exportation of wares
9.       Exportation de marchandises
10.       Jurisdiction of Federal Court
10.       Compétence de la Cour fédérale
11.       Effect of public notice
11.       Effet de l’avis public
12.       Regulations
12.       Règlement
AMENDMENT TO THIS ACT
MODIFICATION DE LA PRÉSENTE LOI
13.       Schedule 2
13.       Annexe 2
RELATED AMENDMENT
MODIFICATION CONNEXE
14.       Trade-marks Act
14.       Loi sur les marques de commerce
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
15.       Order in council
15.       Décret
SCHEDULES 1-3
ANNEXES 1-3


1st Session, 39th Parliament,
1re session, 39e législature,
55-56 Elizabeth II, 2006-2007
55-56 Elizabeth II, 2006-2007
house of commons of canada
chambre des communes du canada
BILL C-47
PROJET DE LOI C-47
An Act respecting the protection of marks related to the Olympic Games and the Paralympic Games and protection against certain misleading business associations and making a related amendment to the Trade-marks Act
Loi concernant la protection des marques liées aux Jeux olympiques et aux Jeux paralympiques et la protection contre certaines associations commerciales trompeuses et apportant une modification connexe à la Loi sur les marques de commerce
Her Majesty, by and with the advice and consent of the Senate and House of Commons of Canada, enacts as follows:
Sa Majesté, sur l’avis et avec le consentement du Sénat et de la Chambre des communes du Canada, édicte :
Short title

1. This Act may be cited as the Olympic and Paralympic Marks Act.
1. Titre abrégé : Loi sur les marques olympiques et paralympiques.
Titre abrégé

Interpretation

2. (1) The following definitions apply in this Act.
“COC”
« COC »

“COC” means the Canadian Olympic Committee, a corporation incorporated under Part II of The Companies Act, 1934, chapter 33 of the Statutes of Canada, 1934.
“court”
« tribunal »

“court” means the Federal Court or the superior court of a province.
“CPC”
« CPC »

“CPC” means the Canadian Paralympic Committee, a corporation incorporated under Part II of the Canada Corporations Act, chapter C-32 of the Revised Statutes of Canada, 1970.
“Olympic or Paralympic mark”
« marque olympique ou paralympique »

“Olympic or Paralympic mark” means, subject to subsection (3), a mark set out in Schedule 1 or 2.
“organizing committee”
« comité d’organisation »

“organizing committee” means any organization that is recognized, by the COC and a city in Canada elected to host an Olympic Games or Paralympic Games, as being responsible for the planning, organizing, financing and staging of those Games.
2. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente loi.
Définitions

« COC » Le Comité olympique canadien, corporation constituée sous le régime de la partie II de la Loi des compagnies, 1934, chapitre 33 des Statuts du Canada de 1934.
« COC »
COC

« comité d’organisation » Tout organisme reconnu, par le COC et par toute ville canadienne élue comme ville hôte des Jeux olympiques ou des Jeux paralympiques, à titre de responsable de la planification, de l’organisation, du financement et de la tenue de ces jeux.
« comité d’organisation »
organizing committee

« CPC » Le Comité paralympique du Canada, corporation constituée sous le régime de la partie II de la Loi sur les corporations canadiennes, chapitre C-32 des Statuts revisés du Canada de 1970.
« CPC »
CPC

« marque olympique ou paralympique » Sous réserve du paragraphe (3), marque figurant aux annexes 1 ou 2.
« marque olympique ou paralympique »
Olympic or Paralympic mark

« tribunal » La Cour fédérale ou la cour supérieure d’une province.
« tribunal »
court

Words and expressions

(2) Unless the context otherwise requires, words and expressions used in this Act have the same meaning as in the Trade-marks Act.
(2) Sauf indication contraire du contexte, les termes de la présente loi s’entendent au sens de la Loi sur les marques de commerce.
Terminologie

Schedule 2 marks

(3) A mark set out in column 1 of Schedule 2 is considered not to be an Olympic or Paralympic mark after the corresponding expiry date set out in column 2.
(3) Toute marque figurant dans la colonne 1 de l’annexe 2 est considérée comme n’étant pas une marque olympique ou paralympique après la date de cessation d’effet prévue à son égard dans la colonne 2.
Marques figurant à l’annexe 2

Prohibited marks

3. (1) No person shall adopt or use in connection with a business, as a trade-mark or otherwise, an Olympic or Paralympic mark or a mark that so nearly resembles an Olympic or Paralympic mark as to be likely to be mistaken for it.
3. (1) Nul ne peut adopter ou employer à l’égard d’une entreprise, comme marque de commerce ou non, une marque olympique ou paralympique, ou une marque dont la ressemblance avec celle-ci est telle qu’on pourrait vraisemblablement les confondre.
Marques interdites

Prohibited marks — translations

(2) No person shall use in connection with a business, as a trade-mark or otherwise, a mark that is a translation in any language of an Olympic or Paralympic mark.
(2) Nul ne peut employer à l’égard d’une entreprise, comme marque de commerce ou non, une marque qui est la traduction — en quelque langue que ce soit — d’une marque olympique ou paralympique.
Traductions interdites

Exception

(3) Subsections (1) and (2) do not apply to an organizing committee, the COC or the CPC.
(3) Les paragraphes (1) et (2) ne s’appliquent ni à un comité d’organisation, ni au COC, ni au CPC.
Exception

Excepted uses

(4) Nothing in subsection (1) or (2) prevents

(a) the adoption, use or registration, as a trade-mark or otherwise, of a mark described in subsection (1) or (2) if the person has obtained the written consent of an organizing committee during any period prescribed by regulation or of the COC or the CPC during any other period, and acts in accordance with that consent;

(b) the use of a trade-mark by an owner or licensee of the trade-mark if an owner or licensee of the trade-mark used it before March 2, 2007 and the use subsequent to that date is in association with

(i) the same wares or services as those for which the trade-mark was used before that date,

(ii) the wares or services in respect of which it is registered under the Trade-marks Act, or

(iii) any other wares or services of the same general class as that for which it is registered or was, before that date, used;

(c) the use of a trade-mark by an owner or licensee of the trade-mark if an owner or licensee of the trade-mark used it before the day of publication in Part I of the Canada Gazette of an order that, by adding a mark to Schedule 1 or 2, prohibits the use of the trade-mark and the use subsequent to that day is in association with

(i) the same wares or services as those for which the trade-mark was used before that date,

(ii) the wares or services in respect of which it is registered under the Trade-marks Act, or

(iii) any other wares or services of the same general class as that for which it is registered or was, before that date, used;

(d) the use by Her Majesty, a university or a public authority, or a person authorized by Her Majesty, the university or the public authority, of a badge, crest, emblem or other mark in respect of which Her Majesty, the university or the public authority, as the case may be, has requested that the Registrar give public notice under paragraph 9(1)(n) of the Trade-marks Act, if the notice is given before March 2, 2007;

(e) the use by Her Majesty, a university or a public authority, or a person authorized by Her Majesty, the university or the public authority, of a badge, crest, emblem or other mark in respect of which Her Majesty, the university or the public authority, as the case may be, has requested that the Registrar give public notice under paragraph 9(1)(n) of the Trade-marks Act, if the notice is given before the day of publication in Part I of the Canada Gazette of an order that, by adding a mark to Schedule 1 or 2, prohibits the use of the badge, crest, emblem or other mark;

(f) the use of a protected geographical indication identifying a wine or spirit, if the wine or spirit originates in the territory indicated by the indication;

(g) the use by a person of their address, the geographical name of their place of business, an accurate indication of the origin of their wares or services, or an accurate description of their wares or services to the extent that the description is necessary to explain those wares or services to the public; or

(h) the use by an individual of their name.
(4) Les paragraphes (1) et (2) n’ont pas pour effet d’empêcher ce qui suit :
Exceptions

a) l’adoption, l’emploi ou l’enregistrement — comme marque de commerce ou non — d’une marque visée aux paragraphes (1) ou (2) en conformité avec le consentement écrit d’un comité d’organisation obtenu pendant une période réglementaire, ou avec celui du COC ou du CPC obtenu pendant toute autre période;

b) l’emploi d’une marque de commerce, par son propriétaire ou par le titulaire d’une licence d’emploi la visant, dans le cas où, d’une part, elle a été employée avant le 2 mars 2007 par quiconque était alors son propriétaire ou titulaire d’une licence d’emploi la visant et, d’autre part, son emploi subséquent vise, selon le cas :

(i) les mêmes marchandises ou services que ceux pour lesquels elle a été employée avant cette date,

(ii) les marchandises ou services à l’égard desquels elle est enregistrée en application de la Loi sur les marques de commerce,

(iii) des marchandises ou services d’une même catégorie générale que ceux pour lesquels elle a été employée avant cette date ou que ceux à l’égard desquels elle est enregistrée;

c) l’emploi d’une marque de commerce, par son propriétaire ou par le titulaire d’une licence d’emploi la visant, dans le cas où, d’une part, elle a été employée, par quiconque était alors son propriétaire ou titulaire d’une licence d’emploi la visant, avant la date de la publication dans la partie I de la Gazette du Canada du décret qui, par l’adjonction d’une marque aux annexes 1 ou 2, en interdit l’emploi et, d’autre part, son emploi subséquent vise, selon le cas :

(i) les mêmes marchandises ou services que ceux pour lesquels elle a été employée avant cette date,

(ii) les marchandises ou services à l’égard desquels elle est enregistrée en application de la Loi sur les marques de commerce,

(iii) des marchandises ou services d’une même catégorie générale que ceux pour lesquels elle a été employée avant cette date ou que ceux à l’égard desquels elle est enregistrée;

d) l’emploi, par Sa Majesté, une université ou une autorité publique, ou par la personne autorisée par l’une ou l’autre de celles-ci, d’un insigne, d’un écusson, d’un emblème ou de toute autre marque à l’égard de laquelle Sa Majesté, l’université ou l’autorité publique, selon le cas, a demandé au registraire de donner un avis public en application de l’alinéa 9(1)n) de la Loi sur les marques de commerce, si cet avis a été donné avant le 2 mars 2007;

e) l’emploi par Sa Majesté, une université ou une autorité publique, ou par la personne autorisée par l’une ou l’autre de celles-ci, d’un insigne, d’un écusson, d’un emblème ou de toute autre marque à l’égard de laquelle Sa Majesté, l’université ou l’autorité publique, selon le cas, a demandé au registraire de donner un avis public en application de l’alinéa 9(1)n) de la Loi sur les marques de commerce, si cet avis a été donné avant la date de la publication dans la partie I de la Gazette du Canada du décret qui, par adjonction d’une marque aux annexes 1 ou 2, en interdit l’emploi;

f) l’emploi d’une indication géographique protégée désignant un vin ou un spiritueux dont le lieu d’origine se trouve sur le territoire visé par l’indication;

g) l’emploi par une personne de son adresse, du nom du lieu géographique où est située son entreprise, de toute indication exacte de l’origine de ses marchandises ou services ou, dans la mesure où cela est nécessaire pour les expliquer au public, de toute description exacte de ses marchandises ou services;

h) l’emploi par une personne physique de son nom.

Clarification

(5) For greater certainty, the use of an Olympic or Paralympic mark or a translation of it in any language in the publication or broadcasting of a news report relating to Olympic Games or Paralympic Games, or for the purposes of criticism relating to Olympic Games or Paralympic Games, is not a use in connection with a business.
(5) Il est entendu que ne constitue pas un emploi à l’égard d’une entreprise l’emploi d’une marque olympique ou paralympique ou sa traduction — en quelque langue que ce soit — dans le cadre de la publication ou de la diffusion de nouvelles relatives aux Jeux olympiques ou aux Jeux paralympiques ou à des fins de critique relative à ceux-ci.
Précision

Prohibited acts

4. (1) No person shall, during any period prescribed by regulation, in association with a trade-mark or other mark, promote or otherwise direct public attention to their business, wares or services in a manner that misleads or is likely to mislead the public into believing that

(a) the person’s business, wares or services are approved, authorized or endorsed by an organizing committee, the COC or the CPC; or

(b) a business association exists between the person’s business and the Olympic Games, the Paralympic Games, an organizing committee, the COC or the CPC.
4. (1) Nul ne peut, au cours d’une période réglementaire, attirer l’attention du public sur son entreprise, ses marchandises ou ses services, notamment les promouvoir, — tout en les associant à une marque de commerce ou autre — d’une manière qui trompe ou risque fort de tromper le public en lui laissant croire, selon le cas :
Actes interdits

a) que ceux-ci sont approuvés, autorisés ou sanctionnés par un comité d’organisation, le COC ou le CPC;

b) qu’il y a une association commerciale entre son entreprise et les Jeux olympiques, les Jeux paralympiques, un comité d’organisation, le COC ou le CPC.

Use of expressions set out in Schedule 3

(2) In determining whether a person has acted contrary to subsection (1), the court shall take into account any evidence that the person has used, in any language,

(a) a combination of expressions set out in Part 1 of Schedule 3; or

(b) the combination of an expression set out in Part 1 of Schedule 3 with an expression set out in Part 2 of that Schedule.
(2) Pour établir s’il y a eu contravention au paragraphe (1), le tribunal tient compte de toute preuve de l’emploi, dans les faits reprochés, d’une combinaison :
Emploi d’expressions figurant à l’annexe 3

a) soit d’expressions figurant à la partie 1 de l’annexe 3, en quelque langue que ce soit;

b) soit de l’une de ces expressions et d’une expression figurant à la partie 2 de cette annexe, en quelque langue que ce soit.

Proximity to mark

(3) The placement of an advertisement in proximity to published material — including material published electronically — that contains an Olympic or Paralympic mark or a translation of it in any language is not in itself an act contrary to subsection (1).
(3) Le fait de placer une publicité à proximité d’une publication, notamment sur support électronique, contenant une marque olympique ou paralympique ou sa traduction — en quelque langue que ce soit — ne constitue pas en soi une contravention au paragraphe (1).
Proximité

Remedies

5. (1) If a court finds, on application, that an act has been done contrary to section 3 or 4, it may make any order that it considers appropriate in the circumstances, including an order providing for relief by way of injunction and the recovery of damages or profits, for punitive damages, for the publication of a corrective advertisement and for the destruction, exportation or other disposition

(a) of any offending wares, packages, labels and advertising material; and

(b) of any dies used to apply to those wares, packages, labels or advertising material a mark whose adoption or use is prohibited under section 3.
5. (1) Sur demande, le tribunal peut, s’il conclut qu’il y a eu contravention aux articles 3 ou 4, rendre toute ordonnance qu’il juge indiquée dans les circonstances, notamment une ordonnance prévoyant réparation par voie d’injonction ou par l’allocation de dommages-intérêts ou le recouvrement de profits, l’allocation de dommages punitifs, la publication de publicités correctives ou encore la disposition par destruction, par exportation ou autrement :
Recours

a) des marchandises, colis, étiquettes et matériel publicitaire en cause;

b) de toute matrice employée pour apposer à ces marchandises, colis, étiquettes ou matériel publicitaire une marque dont l’adoption ou l’emploi est interdit par l’article 3.

Application to court

(2) An application referred to in subsection (1) may be made

(a) during any period prescribed by regulation, only by

(i) an organizing committee, or

(ii) the COC or the CPC, or a person who uses an Olympic or Paralympic mark with the written consent referred to in paragraph 3(4)(a), if the COC, the CPC or the person, as the case may be, has obtained during that period an organizing committee’s written authorization to make the application, or has made a written request during that period to an organizing committee for its authorization to which the committee has not responded, in writing, within 10 days after receipt of the request; or

(b) during any other period, only by

(i) the COC or the CPC, or

(ii) an organizing committee, or a person who uses an Olympic or Paralympic mark with the written consent referred to in paragraph 3(4)(a), if the committee or person, as the case may be, has obtained during that period the COC’s or the CPC’s written authorization to make the application, or has made a written request during that period to the COC or the CPC for its authorization to which the COC or the CPC, as the case may be, has not responded, in writing, within 10 days after receipt of the request.
(2) La demande visée au paragraphe (1) ne peut être présentée que par les personnes et les comités suivants :
Présentation de la demande

a) pendant toute période réglementaire :

(i) un comité d’organisation,

(ii) le COC ou le CPC, ou la personne qui emploie une marque olympique ou paralympique avec le consentement écrit visé à l’alinéa 3(4)a), dans le cas où le COC, le CPC ou la personne, selon le cas, a obtenu d’un comité d’organisation, pendant cette période, l’autorisation écrite de présenter la demande ou a présenté à un comité d’organisation, pendant la même période, une demande écrite visant à obtenir l’autorisation, et n’a pas reçu de réponse écrite dans les dix jours suivant la date de réception de sa demande;

b) pendant toute autre période :

(i) le COC ou le CPC,

(ii) un comité d’organisation, ou la personne qui emploie une marque olympique ou paralympique avec le consentement écrit visé à l’alinéa 3(4)a), dans le cas où le comité d’organisation ou la personne, selon le cas, a obtenu du COC ou du CPC, pendant cette période, l’autorisation écrite de présenter la demande ou a présenté au COC ou au CPC, pendant la même période, une demande écrite visant à obtenir l’autorisation, et n’a pas reçu de réponse écrite dans les dix jours suivant la date de réception de sa demande.

No unreasonable refusal

(3) The authorization may not be unreasonably refused.
(3) L’autorisation ne peut être refusée pour des motifs déraisonnables.
Motifs

Interim or interlocutory injunction

6. If an interim or interlocutory injunction is sought during any period prescribed by regulation in respect of an act that is claimed to be contrary to section 3 or 4, an applicant is not required to prove that they will suffer irrepara­-ble harm.
6. Le demandeur qui cherche à obtenir une injonction provisoire ou interlocutoire au cours d’une période réglementaire à l’égard de tout acte qu’il prétend être en contravention aux articles 3 ou 4 n’est pas tenu de prouver qu’il subira un préjudice irréparable.
Injonction provisoire ou interlocutoire

Limitation period

7. No remedy may be awarded in respect of an act contrary to section 3 or 4 that was committed more than three years before the commencement of an action under subsection 5(1).
7. Aucune réparation ne peut être accordée à l’égard d’une contravention aux articles 3 ou 4 qui a eu lieu plus de trois ans avant la date à laquelle l’action a été intentée en application du paragraphe 5(1).
Délai

Detention and disposition of imported wares

8. (1) A court may, on application,

(a) if it considers that any wares to which an Olympic or Paralympic mark has been applied are about to be imported into Canada or have been imported into Canada but have not yet been released, within the meaning of the Customs Act, and that their distribution in Canada would be a use of the mark as a trade-mark that is contrary to section 3, make an order

(i) directing the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness to take reasonable measures, on the basis of information reasonably required by that Minister and provided by the applicant, to detain the wares,

(ii) directing that Minister to notify the applicant and the owner or importer of the wares, without delay after detaining them, of the detention and the reasons for it, and

(iii) providing for any other matters that the court considers appropriate; and

(b) if it finds that the distribution in Canada of wares detained in accordance with an order made under paragraph (a) would be a use of the mark as a trade-mark that is contrary to section 3, make any order that it considers appropriate in the circumstances, including an order that the wares be destroyed or exported or that they be delivered up to the applicant as the applicant’s property absolutely.
8. (1) Sur demande, le tribunal peut :
Rétention et disposition de marchandises importées

a) s’il estime que des marchandises auxquelles a été apposée une marque olympique ou paralympique sont sur le point d’être importées au Canada ou y ont été importées sans être dédouanées, au sens de la Loi sur les douanes, et que leur distribution au Canada constituerait un emploi de la marque comme marque de commerce en contravention à l’article 3, rendre une ordonnance qui, à la fois :

(i) enjoint au ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile de prendre, sur la foi de renseignements que celui-ci a valablement exigés du demandeur, toute mesure raisonnable pour retenir les marchandises,

(ii) lui enjoint d’aviser sans délai le demandeur et le propriétaire ou l’importateur des marchandises de la rétention de celles-ci, motifs à l’appui,

(iii) prévoit toute autre mesure qu’il juge indiquée;

b) s’il conclut que la distribution au Canada de marchandises retenues en application de l’alinéa a) constituerait un emploi de la marque comme marque de commerce en contravention à l’article 3, rendre toute ordonnance qu’il juge indiquée dans les circonstances, notamment ordonner leur remise au demandeur en toute propriété, leur destruction ou leur exportation.

Application to court

(2) An application referred to in subsection (1) may be made

(a) during any period prescribed by regulation, only by

(i) an organizing committee, or

(ii) the COC or the CPC, if it has obtained during that period an organizing committee’s written authorization to make the application, or has made a written request during that period to an organizing committee for its authorization to which the committee has not responded, in writing, within 10 days after receipt of the request; or

(b) during any other period, only by

(i) the COC or the CPC, or

(ii) an organizing committee, if the committee has obtained during that period the COC’s or the CPC’s written authorization to make the application, or has made a written request during that period to the COC or the CPC for its authorization to which the COC or the CPC, as the case may be, has not responded, in writing, within 10 days after receipt of the request.
(2) La demande visée au paragraphe (1) ne peut être présentée que par les comités suivants :
Présentation d’une demande

a) pendant toute période réglementaire :

(i) un comité d’organisation,

(ii) le COC ou le CPC, dans le cas où celui-ci a obtenu d’un comité d’organisation, pendant cette période, l’autorisation écrite de présenter la demande ou a présenté à un comité d’organisation, pendant la même période, une demande écrite visant à obtenir l’autorisation, et n’a pas reçu de réponse écrite dans les dix jours suivant la date de réception de sa demande;

b) pendant toute autre période :

(i) le COC ou le CPC,

(ii) un comité d’organisation, dans le cas où celui-ci a obtenu du COC ou du CPC, pendant cette période, l’autorisation écrite de présenter la demande ou a présenté au COC ou au CPC, pendant la même période, une demande écrite visant à obtenir l’autorisation, et n’a pas reçu de réponse écrite dans les dix jours suivant la date de réception de sa demande.

No unreasonable refusal

(3) The authorization may not be unreasonably refused.
(3) L’autorisation ne peut être refusée pour des motifs déraisonnables.
Motifs

Application for detention order

(4) An application for an order under paragraph (1)(a) may be made either on notice or ex parte. In all cases, notice of such an application must be given to the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness.
(4) La demande visant à obtenir une ordonnance au titre de l’alinéa (1)a) peut être présentée soit sur avis, soit ex parte. Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile est avisé d’une telle demande dans tous les cas.
Demande visant la rétention de marchandises

Security

(5) Before making an order under paragraph (1)(a), the court may require the applicant to furnish security, in an amount fixed by the court,

(a) to cover duties, within the meaning of the Customs Act, and storage and handling charges, and any other amount that may become chargeable against the wares; and

(b) to answer any damages that may by reason of the order be sustained by the owner, importer or consignee of the wares.
(5) Avant de rendre une ordonnance au titre de l’alinéa (1)a), le tribunal peut obliger le demandeur à fournir une garantie, d’un montant déterminé par lui, en vue de couvrir les droits, au sens de la Loi sur les douanes, les frais de transport et d’entreposage et les autres charges éventuellement applicables, ainsi que les dommages que peut subir, du fait d’une telle ordonnance, le propriétaire, l’importateur ou le consignataire des marchandises.
Garantie

Application for directions

(6) The Minister of Public Safety and Emergency Preparedness may apply to the court for directions in implementing an order made under paragraph (1)(a).
(6) Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile peut demander au tribunal de lui donner des instructions quant à l’application d’une ordonnance rendue au titre de l’alinéa (1)a).
Demande d’instructions

Permission to inspect

(7) The Minister of Public Safety and Emergency Preparedness may give the applicant or importer of the wares detained in accordance with an order made under paragraph (1)(a) an opportunity to inspect them for the purpose of substantiating or refuting, as the case may be, the applicant’s claim.
(7) Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile peut, afin de permettre au demandeur de justifier ses prétentions ou à l’importateur de les réfuter, leur donner la possibilité d’inspecter les marchandises retenues en vertu d’une ordonnance rendue au titre de l’alinéa (1)a).
Permission d’inspecter

Release of wares

(8) Unless an order made under paragraph (1)(a) provides otherwise, the Minister of Public Safety and Emergency Preparedness shall, subject to the Customs Act and to any other Act of Parliament that prohibits, controls or regulates the importation or exportation of goods, release, within the meaning of the Customs Act, the wares detained in accordance with the order without further notice to the applicant if, two weeks after the applicant has been notified under subparagraph (1)(a)(ii), that Minister has not been notified that an action has been commenced for an order under paragraph (1)(b).
(8) Sauf disposition contraire d’une ordonnance rendue au titre de l’alinéa (1)a) et sous réserve de la Loi sur les douanes ou de toute autre loi fédérale prohibant, contrôlant ou réglementant les importations ou les exportations, le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile dédouane, au sens de la Loi sur les douanes, les marchandises retenues en vertu d’une telle ordonnance sans autre avis au demandeur si, dans les deux semaines suivant l’avis prévu au sous-alinéa (1)a)(ii), il n’a pas été avisé qu’une action a été intentée en vue d’obtenir une ordonnance au titre de l’alinéa (1)b).
Dédouanement

Exportation of wares

9. A court shall not make an order under subsection 5(1) or paragraph 8(1)(b) for the exportation of wares bearing an Olympic or Paralympic mark unless it includes, as a condition of the order, a requirement that the mark be removed from the wares before they are exported.
9. Le tribunal ne peut s’autoriser du paragraphe 5(1) ou de l’alinéa 8(1)b) pour rendre une ordonnance prévoyant l’exportation de marchandises portant une marque olympique ou paralympique que s’il l’assortit d’une condition exigeant que la marque soit enlevée avant l’exportation.
Exportation de marchandises

Jurisdiction of Federal Court

10. The Federal Court has jurisdiction to entertain any action or proceeding for the enforcement of any of the provisions of this Act or of any right or remedy conferred or provided by this Act.
10. La Cour fédérale connaît de toute action ou procédure visant l’application de la présente loi ou d’un droit ou recours prévu par celle-ci.
Compétence de la Cour fédérale

Effect of public notice

11. For greater certainty, public notice by the Registrar of the adoption and use of a badge, crest, emblem or other mark in accordance with a request made under paragraph 9(1)(n) of the Trade-marks Act has no legal effect if, at the time of the request, the requester was prohibited under section 3 from adopting or using it.
11. Il est entendu que l’avis public d’adoption et d’emploi donné par le registraire au titre de l’alinéa 9(1)n) de la Loi sur les marques de commerce à l’égard d’un insigne, d’un écusson, d’un emblème ou d’une autre marque est sans effet si, au moment de la demande, l’article 3 interdisait au demandeur d’adopter ou d’employer la marque en cause.
Effet de l’avis public

Regulations

12. (1) The Governor in Council may, by regulation, on the recommendation of the Minister of Industry, prescribe periods for the purposes of paragraph 3(4)(a), subsection 4(1), paragraph 5(2)(a), section 6 and paragraph 8(2)(a).
12. (1) Le gouverneur en conseil peut par règlement, sur recommandation du ministre de l’Industrie, fixer des périodes pour l’application de l’alinéa 3(4)a), du paragraphe 4(1), de l’alinéa 5(2)a), de l’article 6 et de l’alinéa 8(2)a).
Règlement

Orders

(2) The Governor in Council may, by order, on the recommendation of the Minister of Industry,

(a) amend Schedule 1 by adding or deleting any mark relating to Olympic Games or Paralympic Games, other than those that are referred to in paragraph (b);

(b) amend Schedule 2 by adding to or deleting from that Schedule, in column 1, any mark relating to Olympic Games or Paralympic Games hosted by Canada, and, in respect of any such mark, adding to or deleting from that Schedule, in column 2, the corresponding expiry date; and

(c) amend Schedule 3 by adding any expression that in the opinion of the Governor in Council may be relevant in determining whether an act has been done contrary to section 4, or by deleting any expression set out in that Schedule.
(2) Le gouverneur en conseil peut par décret, sur recommandation du ministre de l’Industrie :
Décret

a) modifier l’annexe 1 par adjonction ou suppression de toute marque relative aux Jeux olympiques ou aux Jeux paralympiques, autre qu’une marque visée à l’alinéa b);

b) modifier l’annexe 2 par adjonction ou suppression, dans la colonne 1, de toute marque relative à des Jeux olympiques ou à des Jeux paralympiques dont le Canada est l’hôte et, dans la colonne 2, en regard d’une telle marque, de sa date de cessation d’effet;

c) modifier l’annexe 3 par adjonction de toute expression qui, selon lui, peut être pertinente pour établir s’il y a eu contravention à l’article 4 ou par suppression de toute expression qui y figure.

AMENDMENT TO THIS ACT
MODIFICATION DE LA PRÉSENTE LOI
Schedule 2

13. All the items in Schedule 2 are repealed.
13. Tous les articles de l’annexe 2 sont abrogés.
Annexe 2

RELATED AMENDMENT
MODIFICATION CONNEXE
R.S., c. T-13

Trade-marks Act
Loi sur les marques de commerce
L.R., ch. T-13

14. Subsection 12(1) of the Trade-marks Act is amended by striking out the word “and” at the end of paragraph (g), by adding the word “and” at the end of paragraph (h) and by adding the following after paragraph (h):
14. Le paragraphe 12(1) de la Loi sur les marques de commerce est modifié par adjonction, après l’alinéa h), de ce qui suit :
Explanatory Notes

Trade-marks Act
Clause 14: Relevant portion of subsection 12(1):
12. (1) Subject to section 13, a trade-mark is registrable if it is not
Notes explicatives

Loi sur les marques de commerce
Article 14 : Texte visé du paragraphe 12(1) :
12. (1) Sous réserve de l’article 13, une marque de commerce est enregistrable sauf dans l’un ou l’autre des cas suivants :
(i) subject to subsection 3(3) and paragraph 3(4)(a) of the Olympic and Paralympic Marks Act, a mark the adoption of which is prohibited by subsection 3(1) of that Act.
i) elle est une marque dont l’adoption est interdite par le paragraphe 3(1) de la Loi sur les marques olympiques et paralympiques, sous réserve du paragraphe 3(3) et de l’alinéa 3(4)a) de cette loi.
COMING INTO FORCE
ENTRÉE EN VIGUEUR
Order in council

15. (1) The provisions of this Act, other than section 13, come into force on a day or days to be fixed by order of the Governor in Council.
15. (1) Les dispositions de la présente loi, à l’exception de l’article 13, entrent en vigueur à la date ou aux dates fixées par décret.
Décret

Section 13

(2) Section 13 comes into force on December 31, 2010.
(2) L’article 13 entre en vigueur le 31 décembre 2010.
Article 13


SCHEDULE 1
ANNEXE 1
(Subsection 2(1) and paragraphs 3(4)(c) and (e) and 12(2)(a))
(paragraphe 2(1) et alinéas 3(4)c) et e) et 12(2)a))
MARKS
MARQUES


SCHEDULE 2
ANNEXE 2
(Subsections 2(1) and (3), paragraphs 3(4)(c) and (e) and 12(2)(b) and section 13)
(paragraphes 2(1) et (3) et alinéas 3(4)c) et e) et 12(2)b) et article 13)
MARKS
MARQUES


SCHEDULE 3
ANNEXE 3
(Subsection 4(2) and paragraph 12(2)(c))
(paragraphe 4(2) et alinéa 12(2)c))
EXPRESSIONS
EXPRESSIONS
Published under authority of the Speaker of the House of Commons
Available from:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Publié avec l'autorisation du président de la Chambre des communes
Disponible auprès de :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada


ParlVU