PARLIAMENT of CANADA

Section Home
Table of ContentsPrint format
Previous PageNext Page
 
 
3rd Session, 40th Parliament,
3e session, 40e législature,
59 Elizabeth II, 2010
59 Elizabeth II, 2010
house of commons of canada
chambre des communes du canada
BILL C-510
PROJET DE LOI C-510
An Act to amend the Criminal Code (coercion)
Whereas Roxanne Fernando was a Winnipeg woman whose boyfriend attempted to coerce her to abort their unborn child and subsequently murdered her for refusing to do so;
Whereas many pregnant women have been coerced to have an abortion and have suffered grievous physical, emotional and psychological harm as a result;
Whereas the Supreme Court of Canada recognized in Dobson v. Dobson that “pregnancy represents not only the hope of future generations but also the continuation of the species. It is difficult to imagine a human condition that is more important to society”;
And whereas Parliament wishes to ensure pregnant women are able to continue pregnancy free of coercion;
Loi modifiant le Code criminel (contrainte)
Attendu :
que le petit ami de Roxanne Fernando, une résidante de Winnipeg, a tenté de la contraindre à avorter de leur enfant à naître et l’a ensuite assassinée en raison de son refus;
que de nombreuses femmes enceintes ont été contraintes à avorter et qu’elles ont subi, de ce fait, de graves blessures physiques, affectives et psychologiques;
que la Cour suprême du Canada a reconnu dans l’arrêt Dobson c. Dobson que « [l]a grossesse représente non seulement l’espoir des générations futures mais également la continuité de l’espèce. L’on ne saurait imaginer phénomène humain plus important pour la société »;
que le Parlement souhaite permettre aux femmes enceintes de poursuivre leur grossesse sans aucune contrainte,
Now, therefore, Her Majesty, by and with the advice and consent of the Senate and House of Commons of Canada, enacts as follows:
Sa Majesté, sur l’avis et avec le consentement du Sénat et de la Chambre des communes du Canada, édicte :
SHORT TITLE
TITRE ABRÉGÉ
Short title

1. This Act may be cited as An Act to Prevent Coercion of Pregnant Women to Abort (Roxanne’s Law).
1. Loi visant à interdire la coercition d’une femme enceinte à avorter (Loi de Roxanne).
Titre abrégé

R.S., c. C-46

CRIMINAL CODE
CODE CRIMINEL
L.R., ch. C-46

2. The Criminal Code is amended by adding the following after section 264.1:
2. Le Code criminel est modifié par adjonction, après l’article 264.1, de ce qui suit :
Coercion in relation to an abortion

264.2 (1) Every one who coerces a female person to procure or attempt to procure an abortion for herself is guilty of

(a) an indictable offence and liable to imprisonment for a term not exceeding five years; or

(b) an offence punishable on summary conviction and liable to imprisonment for a term not exceeding eighteen months.
264.2 (1) Quiconque contraint une personne du sexe féminin qui est enceinte à se procurer ou à tenter de se procurer un avortement est coupable :
Contraindre à avorter

a) soit d’un acte criminel passible d’un emprisonnement maximal de cinq ans;

b) soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire et passible d’un emprisonnement maximal de dix-huit mois.

Attempted coercion

(2) Every one who attempts to coerce a female person to procure an abortion for herself is guilty of

(a) an indictable offence and liable to imprisonment for a term not exceeding two years; or

(b) an offence punishable on summary conviction and liable to imprisonment for a term not exceeding six months.
(2) Quiconque tente de contraindre une personne du sexe féminin qui est enceinte à se procurer un avortement est coupable :
Tenter de contraindre

a) soit d’un acte criminel passible d’un emprisonnement maximal de deux ans;

b) soit d’une infraction punissable sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire et passible d’un emprisonnement maximal de six mois.

Definitions

(3) The following definitions apply in this section.
“abortion”
« avortement »

“abortion” means the act of using or prescribing any instrument, medicine, drug or any other substance, device or means with the intent to terminate the clinically diagnosable pregnancy of a female person with knowledge that the termination by those means will with reasonable likelihood cause the death of the child. Such use, prescription or means is not an abortion if done with the intent to save the life or preserve the health of the child or terminate an ectopic pregnancy.
“coercion”
« contrainte »

“coercion”, in respect of an abortion, means conduct that, directly or indirectly, causes a female person to consent to an abortion that she would otherwise have refused. A person coerces an abortion if he or she knows of or suspects the pregnancy of a female person and engages, or conspires with another to engage in, conduct that is intentionally and purposely aimed at directing the female person who has not chosen to have an abortion to have an abortion, including but not limited to the following conduct:

(a) committing, attempting to commit, or threatening to commit physical harm to the female person, the child or another person;

(b) committing, attempting to commit or threatening to commit any act prohibited by any provincial or federal law;

(c) denying or removing, or making a threat to deny or remove, financial support or housing from a person who is financially dependent on the person engaging in the conduct; and

(d) attempting to compel by pressure or intimidation including argumentative and rancorous badgering or importunity;

but does not include speech that is protected by the Canadian Charter of Rights and Freedoms.
“course of conduct”
« agissements »

“course of conduct”, for the purposes of the definition “threat”, means a pattern of conduct that consists of a series of two or more separate acts evidencing a continuity of purpose.
“threat”
« menace »

“threat”, for the purposes of paragraph (c) of the definition “coercion”, means one or more statements, or a course of conduct, by an individual that would cause a reasonable person to believe that the individual is likely to act in accordance with the statements or as implied by the course of conduct, but does not include speech that is protected by the Canadian Charter of Rights and Freedoms or any generalized statement regarding a lawful pregnancy option.
(3) Les définitions qui suivent s’appliquent au présent article.
Définitions

« agissements » Pour l’application de la définition de « menace », type de comportement constitué d’une série de deux ou plusieurs actes distincts témoignant de la poursuite de l’objectif.
« agissements »
course of conduct

« avortement » Le fait d’utiliser tout instrument, médicament, drogue ou autre substance, objet ou moyen, ou d’en recommander l’utilisation, dans l’intention d’interrompre la grossesse pouvant être diagnostiquée médicalement chez une personne du sexe féminin en sachant que cette interruption causera fort probablement la mort de l’enfant à naître. Une telle intervention ne constitue pas un avortement lorsque l’intention est de sauver la vie ou de préserver la santé de l’enfant à naître ou de mettre un terme à une grossesse ectopique.
« avortement »
abortion

« contrainte » S’agissant d’un avortement, comportement qui, directement ou indirectement, fait en sorte qu’une personne du sexe féminin qui est enceinte consent à un avortement qu’elle aurait refusé en d’autres circonstances. Un individu contraint à l’avortement lorsqu’il sait ou soupçonne qu’une personne du sexe féminin est enceinte et qu’il adopte, ou complote avec quelqu’un d’autre en vue d’adopter, un comportement visant délibérément à lui imposer un avortement qu’elle n’a pas choisi, notamment les comportements suivants :
« contrainte »
coercion

a) causer, tenter ou menacer de causer des blessures physiques à la personne du sexe féminin qui est enceinte, à l’enfant à naître ou à une autre personne;

b) commettre, tenter ou menacer de commettre un acte interdit par une loi provinciale ou fédérale;

c) refuser ou retirer, ou menacer de refuser ou de retirer, le soutien financier ou le droit à un logement à une personne financièrement dépendante de celle qui adopte le comportement;

d) tenter de contraindre par l’exercice de pressions ou par l’intimidation, y compris le fait de harceler ou d’importuner par des arguments ou l’expression de sa rancune.

Est toutefois exclue la liberté d’expression garantie par la Charte canadienne des droits et libertés.

« menace » Pour l’application de l’alinéa c) de la définition de « contrainte », un ou plusieurs énoncés, ou les agissements, d’un individu qui permettent à une personne raisonnable de croire qu’il est susceptible de passer à l’acte. Sont exclus la liberté d’expression garantie par la Charte canadienne des droits et libertés et tout énoncé général sur le choix licite qui s’offre à la personne enceinte.
« menace »
threat

Physician

(4) This section does not apply in the case of a physician who attempts to convince a pregnant female person to have a medical intervention that results, or may result, in the death of the child when, in the physician’s best medical judgment, that medical intervention is necessary to avoid a serious threat to the female person’s physical health.
(4) Le présent article ne s’applique pas au médecin qui tente de convaincre une personne du sexe féminin qui est enceinte de subir une intervention médicale qui entraîne, ou peut entraîner, la mort de l’enfant à naître lorsque, selon son bon jugement professionnel, l’intervention médicale s’avère nécessaire pour éviter une menace grave à la santé physique de la personne du sexe féminin qui est enceinte.
Médecin

Severability

(5) Any provision of this section that is held by a court of law to be invalid or unenforceable by its terms, or as applied to any person or circumstance, shall be construed so as to give it the maximum effect permitted by law, unless the court has determined that the provision is utterly invalid or unenforceable, in which case the provision shall be deemed to be severable from this section and shall not affect the application of the other provisions of this section or the application of the provision to other persons not similarly situated or to other, dissimilar circumstances.
(5) Toute disposition du présent article déclarée invalide ou inapplicable par un tribunal en raison de son libellé, ou de son application à une personne ou à une situation, doit être interprétée de manière à respecter le plus possible l’intention du législateur, à moins que le tribunal la déclare totalement invalide ou inapplicable, auquel cas elle est réputée dissociée du présent article et n’a pas pour effet de modifier l’application des autres dispositions ou l’application de cette disposition à d’autres personnes dans d’autres circonstances ou à d’autres situations différentes.
Dissociation

Published under authority of the Speaker of the House of Commons
Available from:
Publishing and Depository Services
Public Works and Government Services Canada
Publié avec l'autorisation du président de la Chambre des communes
Disponible auprès de :
Les Éditions et Services de dépôt
Travaux publics et Services gouvernementaux Canada

ParlVU