PARLEMENT du CANADA

Accueil de la section
Table des matièresFormat imprimable
Page précédenteProchaine page
 
Federal Financial Assistance for Students
Aide financière octroyée aux étudiants par le gouvernement fédéral
1994, c. 28

Canada Student Financial Assistance Act
Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants
1994, ch. 28

358. Subparagraph 5(a)(iii) of the English version of the Canada Student Financial Assistance Act is replaced by the following:
358. Le sous-alinéa 5a)(iii) de la version anglaise de la Loi fédérale sur l’aide financière aux étudiants est remplacé par ce qui suit :
(iii) principal and interest on a student loan made by the lender to a borrower whose obligations in respect of the loan are terminated in the circumstances set out in section 10 or 11,
(iii) principal and interest on a student loan made by the lender to a borrower whose obligations in respect of the loan are terminated in the circumstances set out in section 10 or 11,
2000, c. 14, s. 17

359. Subsection 6.1(2) of the Act is replaced by the following:
359. Le paragraphe 6.1(2) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2000, ch. 14, art. 17

Financial terms and conditions

(2) Any terms and conditions in the agreement that could have a financial impact on Her Majesty in right of Canada are subject to approval by the Governor in Council, on the recommendation of the Minister with the concurrence of the Minister of Finance.
(2) Les conditions et modalités de l’accord pouvant avoir une incidence financière pour Sa Majesté du chef du Canada doivent être approuvées au préalable par le gouverneur en conseil sur la recommandation du ministre, à laquelle doit souscrire le ministre des Finances.
Conditions et modalités

360. The Act is amended by adding the following after section 6.3:
360. La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 6.3, de ce qui suit :
Suspension or denial of financial assistance

6.4 The Minister may suspend or deny the provision of financial assistance to all those who are qualifying students in relation to a designated educational institution if the Minister is satisfied that there are compelling reasons to believe that the provision of the financial assistance would

(a) facilitate the commission by the designated educational institution of an offence under this Act or any other Act of Parliament; or

(b) expose the qualifying students or Her Majesty in right of Canada to significant financial risk.
6.4 Le ministre peut refuser ou suspendre l’octroi d’aide financière à l’ensemble des étudiants admissibles relativement à un établissement agréé s’il est convaincu qu’il existe des motifs impérieux de croire qu’un tel octroi faciliterait la perpétration par cet établissement d’une infraction à la présente loi ou à toute autre loi fédérale ou exposerait ces étudiants ou Sa Majesté du chef du Canada à un risque financier important.
Refus ou suspension de l’aide financière

361. Section 10 of the Act is replaced by the following:
361. L’article 10 de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Death of borrower

10. (1) All obligations of a borrower in respect of a student loan prescribed by regulations made under paragraph 15(1)(j) terminate if the borrower dies, and in that event the Minister shall pay to the lender the amounts referred to in subparagraph 5(a)(iii).
10. (1) Dans le cas d’un prêt d’études visé par les règlements pris en vertu de l’alinéa 15(1)j), les obligations de l’emprunteur s’éteignent au décès de celui-ci, auquel cas le ministre effectue le paiement visé au sous-alinéa 5a)(iii).
Cas de décès

Death of borrower before this subsection in force

(2) If a borrower dies before this subsection comes into force, then all obligations of that borrower in respect of such a student loan terminate on the day on which this subsection comes into force.
(2) Toutefois, si le décès de l’emprunteur survient avant la date d’entrée en vigueur du présent paragraphe, les obligations de l’emprunteur s’éteignent à cette date.
Décès antérieur à l’entrée en vigueur du présent paragraphe

362. The Act is amended by adding the following after section 16.2:
362. La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 16.2, de ce qui suit :
Requirement to provide information or documents

16.3 (1) For the purpose of verifying compliance or preventing non-compliance with this Act, the Minister may, by notice served personally or by confirmed delivery service, require any person who has received financial assistance to provide to the Minister, within the time and in the manner that are stipulated in the notice, any information or document that is in their possession or to which they could reasonably be expected to have access.
16.3 (1) Le ministre peut, dans le but de vérifier le respect de la présente loi ou d’en prévenir le non-respect, exiger de toute personne ayant reçu de l’aide financière, par avis signifié à personne ou transmis par un service de messagerie qui fournit une preuve de livraison, qu’elle lui fournisse, dans le délai et de la manière que précise l’avis, des renseignements ou des documents dont elle dispose ou auxquels elle peut normalement avoir accès.
Fourniture de renseignements ou production de documents

Copies as evidence

(2) When a document is provided in accordance with subsection (1), the Minister may make, or cause to be made, one or more certified copies of it and any such copy is evidence of the nature and content of the original document and has the same probative force as the original document would have if it were proven in the ordinary way.
(2) Il peut faire ou faire faire une ou plusieurs copies certifiées des documents fournis, lesquelles font foi de la nature et du contenu des documents originaux et ont la même force probante qu’auraient ceux-ci si leur authenticité était prouvée de la façon usuelle.
Copies

363. Section 17 of the Act is replaced by adding the following:
363. L’article 17 de la même loi est remplacé par ce qui suit :
False statement or information

17. (1) Every person who, in respect of a student loan or other financial assistance to a student, knowingly makes any false statement or misrepresentation, including by omission, in an application or other document or knowingly provides any false or misleading information, including by omission, is guilty of an offence and liable on summary conviction to a fine not exceeding $1,000.
17. (1) Quiconque, à propos d’un prêt d’études ou d’une autre forme d’aide financière, fait sciemment une déclaration fausse ou erronée dans une demande ou un autre document, notamment par omission, ou fournit délibérément un renseignement faux ou trompeur, notamment par omission, commet une infraction et encourt, sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire, une amende maximale de mille dollars.
Fausses déclarations

Limitation period

(2) A prosecution for an offence under this Act may not be instituted later than six years after the time when the subject matter of the complaint arose.
(2) Les poursuites visant une infraction à la présente loi se prescrivent par six ans à compter de sa perpétration.
Prescription

Administrative measures

17.1 (1) If a person, in respect of a student loan or other financial assistance to a student, knowingly makes any false statement or misrepresentation, including by omission, in an application or other document or knowingly provides any false or misleading information, including by omission, the Minister may

(a) deny the person financial assistance or a certificate of eligibility for a prescribed period;

(b) deny the person an interest-free period referred to in subsection 7(1) for a prescribed period, or terminate the interest-free period;

(c) deny the person the deferral of payments of principal or interest under section 8 for a prescribed period, or terminate the deferral;

(d) deny the person payments of interest under subsection 9(2) for a prescribed period, or terminate the payments;

(e) deny the person a gratuitous payment referred to in paragraph 15(1)(l);

(f) deny the person special interest-free or interest-reduced periods referred to in paragraph 15(1)(n) for a prescribed period, or terminate the interest-free period or the interest-reduced period;

(g) deny the person repayment of a student loan on an income-contingent basis referred to in paragraph 15(1)(o) for a prescribed period, or terminate repayment on an income-contingent basis;

(h) require the person to immediately repay any outstanding amount of a student loan that they obtained by reason of the false statement or misrepresentation or the false or misleading information; or

(i) require the person to immediately repay any grant that they obtained by reason of the false statement or misrepresentation or the false or misleading information.
17.1 (1) Si une personne, à propos d’un prêt d’études ou d’une autre forme d’aide financière, fait sciemment une déclaration fausse ou erronée dans une demande ou un autre document, notamment par omission, ou fournit sciemment un renseignement faux ou trompeur, notamment par omission, le ministre peut :
Mesures administratives

a) lui refuser, pour la période réglementaire, une aide financière ou un certificat d’admissibilité;

b) lui refuser, pour la période réglementaire, l’exemption d’intérêt prévue au paragraphe 7(1), ou y mettre fin;

c) lui refuser, pour la période réglementaire, le report de paiement du principal ou des intérêts prévu à l’article 8, ou y mettre fin;

d) lui refuser, pour la période réglementaire, les paiements d’intérêts prévus au paragraphe 9(2), ou y mettre fin;

e) lui refuser le remboursement visé à l’alinéa 15(1)l);

f) lui refuser, pour la période réglementaire, les périodes spéciales d’exemption totale ou partielle de paiement d’intérêts visées à l’alinéa 15(1)n), ou y mettre fin;

g) lui refuser, pour la période réglementaire, le remboursement du prêt d’études en fonction du revenu visé à l’alinéa 15(1)o), ou y mettre fin;

h) exiger qu’elle rembourse sans délai la partie impayée des prêts d’études qu’elle a reçus en raison de cette déclaration ou de ce renseignement;

i) exiger qu’elle rembourse sans délai les bourses qu’elle a reçues en raison de cette déclaration ou de ce renseignement.

Outstanding student loans

(2) If, before the day on which this section comes into force, a person knowingly made any false statement or misrepresentation, including by omission, in an application or other document or knowingly provided any false or misleading information, including by omission, in respect of a student loan that is outstanding on that day, the Minister may take any measure set out in paragraphs (1)(a) to (h).
(2) Le ministre peut également prendre les mesures énoncées aux alinéas (1)a) à h) si une personne, à propos d’un prêt d’études impayé à la date d’entrée en vigueur du présent article, a fait sciemment, avant cette date, une déclaration fausse ou erronée dans une demande ou un autre document, notamment par omission, ou a fourni sciemment un renseignement faux ou trompeur, notamment par omission.
Prêts d’étude impayés

Notice

(3) The Minister may not take any measure under subsection (1) or (2) without having given the person 60 days’ notice of the Minister’s intention to take the measure.
(3) Il ne peut toutefois prendre une de ces mesures que s’il a donné à la personne visée un avis de soixante jours de son intention.
Avis

Submissions

(4) The person may make submissions to the Minister in respect of the measure at any time.
(4) La personne visée peut présenter au ministre des observations à l’égard de la mesure.
Observations

Rescission or modification of measure

(5) The Minister may rescind or modify a measure taken under subsection (1) or (2) if new facts are presented or the Minister considers that the measure was taken without knowledge of some material fact or on the basis of a mistake concerning one.
(5) Le ministre peut modifier la mesure ou l’annuler si des faits nouveaux lui sont présentés ou si, à son avis, la mesure a été prise avant que soit connu un fait essentiel ou a été prise sur le fondement d’une erreur relative à un tel fait.
Modification ou annulation de la mesure

Limitation

(6) The Minister may not take any measure under subsection (1) or (2) later than five years after the day on which the Minister becomes aware of the false statement or misrepresentation or the false or misleading information.
(6) Le ministre ne peut prendre aucune mesure plus de cinq ans après la date à laquelle il a pris connaissance de la déclaration fausse ou erronée ou du renseignement faux ou trompeur.
Prescription

364. The Act is amended by adding the following after section 19:
364. La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 19, de ce qui suit :
Chief Actuary to report

19.1 (1) The Chief Actuary of the Office of the Superintendent of Financial Institutions shall, no later than July 31, 2009, prepare and submit to the Minister a report on financial assistance provided under this Act in the loan year that ended on July 31, 2008.
19.1 (1) Au plus tard le 31 juillet 2009, l’actuaire en chef du Bureau du surintendant des institutions financières établit et remet au ministre un rapport portant sur l’aide financière octroyée en vertu de la présente loi au cours de l’année de prêt qui s’est terminée le 31 juillet 2008.
Premier rapport de l’actuaire en chef

Subsequent reports

(2) The Chief Actuary shall, no later than three years after the end of the loan year during which he or she previously submitted a report to the Minister under subsection (1) or under this subsection, prepare and submit to the Minister a subsequent report on financial assistance provided under this Act in the loan year or years since the last loan year covered by the previous report. The report shall cover a period that ends on the end of the loan year that precedes the submission of the report.
(2) Par la suite, il établit et remet au ministre, au plus tard trois ans après la fin de toute année de prêt au cours de laquelle un rapport a été remis à ce dernier, un nouveau rapport portant sur l’aide financière octroyée en vertu de la présente loi au cours de la période commençant par l’année de prêt qui suit la plus récente année de prêt visée par le rapport précédent et se terminant par l’année de prêt précédant celle de la remise du nouveau rapport.
Rapports subséquents

Contents of report

(3) The Chief Actuary shall include the following in a report made under this section:

(a) an actuarial estimate of the current costs of financial assistance provided under this Act, and of revenues from that assistance;

(b) an actuarial forecast of the costs of financial assistance that is to be provided under this Act for the 25 years that follow the last loan year that is covered by the report, and of revenues from that assistance; and

(c) an explanation of all of the actuarial and economic assumptions and the actuarial methodology used in the preparation of the report.
(3) Dans son rapport, l’actuaire en chef fournit notamment :
Contenu du rapport

a) une estimation actuarielle des coûts actuels de l’aide financière octroyée en vertu de la présente loi, et des revenus en découlant;

b) une prévision actuarielle des coûts de l’aide financière à octroyer en vertu de la présente loi pendant la période de vingt-cinq ans qui suit la dernière année de prêt visée par le rapport, et des revenus en découlant;

c) une explication de l’ensemble des hypothèses économiques et actuarielles et des méthodes actuarielles employées.

Report to be laid before Parliament

(4) The Minister shall cause the report to be laid before the Senate and the House of Commons on the day after the day on which the report is submitted or, if that House is not then sitting, on any of the first 15 days afterwards that it is sitting.
(4) Le ministre fait déposer le rapport devant chaque chambre du Parlement le lendemain de sa réception ou, si elle ne siège pas, dans ses quinze premiers jours de séance ultérieurs.
Dépôt du rapport au Parlement

R.S., c. S-23

Canada Student Loans Act
Loi fédérale sur les prêts aux étudiants
L.R., ch. S-23

365. Section 12 of the Canada Student Loans Act is replaced by the following:
365. L’article 12 de la Loi fédérale sur les prêts aux étudiants est remplacé par ce qui suit :
Death of borrower

12. (1) All obligations of a borrower in respect of a guaranteed student loan terminate if the borrower dies, and the Minister shall pay to any lender whose rights against the borrower are terminated under this section the amount of principal and interest determined in the prescribed manner to have been payable by the borrower on the day of the borrower’s death.
12. (1) Lorsque l’emprunteur décède, ses obligations à l’égard d’un prêt garanti s’éteignent, auquel cas le ministre paie au prêteur la somme, déterminée conformément aux règlements, qui est exigible au titre du principal et de l’intérêt à la date du décès.
Décès

Undisclosed death of borrower

(2) If the borrower dies and notice of the borrower’s death is not received by the lender within 30 days after the day of death, then, despite subsection (1), the day on which the amount is determined in the prescribed manner to have been payable is a day that is fixed by the Minister in accordance with the regulations.
(2) Toutefois, si le prêteur n’est pas averti du décès dans les trente jours qui suivent la date de celui-ci, le ministre paie au prêteur la somme, déterminée conformément aux règlements, qui est exigible au titre du principal et de l’intérêt à la date qu’il fixe conformément aux règlements.
Décès non signalé

Disappearance of borrower

(3) If a borrower disappears under circumstances that, in the opinion of the Minister, raise a presumption that the borrower is dead, then all the borrower’s obligations in respect of a guaranteed student loan terminate on the day on which the Minister forms that opinion, and the Minister shall pay to any lender whose rights against the borrower are terminated under this subsection the amount of principal and interest determined in the prescribed manner to have been payable by the borrower on a day that is fixed by the Minister in accordance with the regulations.
(3) Si l’emprunteur disparaît dans des circonstances dont le ministre conclut qu’elles font présumer son décès, ses obligations à l’égard d’un prêt garanti s’éteignent à la date à laquelle le ministre tire sa conclusion et celui-ci paie au prêteur la somme, déterminée conformément aux règlements, qui est exigible au titre du principal et de l’intérêt à la date qu’il fixe conformément aux règlements.
Disparition

Death of borrower before this subsection comes into force

(4) If, before the day on which this subsection comes into force, a borrower dies or the Minister forms an opinion under paragraph (2)(b) as it read immediately before that day, then all the borrower’s obligations in respect of a guaranteed student loan terminate on that day.
(4) Si le décès visé au paragraphe (1) ou la conclusion du ministre visée à l’alinéa (2)b), dans sa version antérieure à la date d’entrée en vigueur du présent paragraphe, sont antérieurs à cette date, les obligations de l’emprunteur à l’égard du prêt garanti s’éteignent à la même date.
Décès antérieur à l’entrée en vigueur du présent paragraphe

Date fixed is after this subsection comes into force

(5) However, if the Minister fixes a day under subsection (2) — as it read immediately before this subsection comes into force — that is later than the day on which this subsection comes into force, then the day that is fixed is the day on which the amount of principal and interest is determined in the prescribed manner to be payable under subsection (2) or (3).
(5) Si le ministre fixe, au titre du paragraphe (2), dans sa version antérieure à l’entrée en vigueur du présent paragraphe, une date postérieure à cette entrée en vigueur, cette date devient celle à laquelle la somme visée aux paragraphes (2) ou (3) est exigible.
Date postérieure à l’entrée en vigueur du présent paragraphe

366. Section 18 of the Act is replaced by the following:
366. L’article 18 de la même loi est remplacé par ce qui suit :
False statement or information

18. (1) Every person who, in respect of a guaranteed student loan, knowingly makes any false statement or misrepresentation, including by omission, in an application or other document or knowingly provides any false or misleading information, including by omission, is guilty of an offence under this Act and liable on summary conviction to a fine not exceeding $1,000.
18. (1) Quiconque, à propos d’un prêt garanti, fait sciemment une déclaration fausse ou erronée dans une demande ou un autre document, notamment par omission, ou fournit délibérément un renseignement faux ou trompeur, notamment par omission, commet une infraction et encourt, sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire, une amende maximale de mille dollars.
Fausses déclarations

Limitation period

(2) A prosecution for an offence under this Act may not be instituted later than six years after the time when the subject matter of the complaint arose.
(2) Les poursuites visant une infraction à la présente loi se prescrivent par six ans à compter de sa perpétration.
Prescription

ADMINISTRATIVE MEASURES
MESURES ADMINISTRATIVES
Administrative measures

18.1 (1) If a person, in respect of a guaranteed student loan, knowingly makes any false statement or misrepresentation, including by omission, in an application or other document or knowingly provides any false or misleading information, including by omission, the Minister may

(a) deny the person an interest-free period under section 4 or a special interest-free period under section 10 for a prescribed period, or terminate the interest-free period or the special interest-free period;

(b) deny the person the deferral of payments of principal or interest under section 5 for a prescribed period, or terminate the deferral;

(c) deny the person payments of interest under subsection 5.1(2) for a prescribed period, or terminate the payments;

(d) deny the person repayment of a guaranteed student loan on an income-contingent basis referred to in paragraph 17(q) for a prescribed period, or terminate repayment on an income-contingent basis;

(e) deny the person a gratuitous payment referred to in paragraph 17(q.1); or

(f) require the person to immediately repay any outstanding amount of a guaranteed student loan that they obtained by reason of the false statement or misrepresentation or the false or misleading information.
18.1 (1) Si une personne, à propos d’un prêt garanti, fait sciemment une déclaration fausse ou erronée dans une demande ou un autre document, notamment par omission, ou fournit sciemment un renseignement faux ou trompeur, notamment par omission, le ministre peut :
Mesures administratives

a) lui refuser, pour la période réglementaire, l’exemption d’intérêt prévue à l’article 4 ou l’exemption spéciale visée à l’article 10, ou y mettre fin;

b) lui refuser, pour la période réglementaire, le report de paiement du principal ou des intérêts prévu à l’article 5, ou y mettre fin;

c) lui refuser, pour la période réglementaire, les paiements d’intérêts prévus au paragraphe 5.1(2), ou y mettre fin;

d) lui refuser, pour la période réglementaire, le remboursement du prêt garanti en fonction du revenu visé à l’alinéa 17q), ou y mettre fin;

e) lui refuser le remboursement visé à l’alinéa 17q.1);

f) exiger qu’elle rembourse sans délai la partie impayée des prêts garantis qu’elle a reçus en raison de cette déclaration ou de ce renseignement.

Outstanding student loans

(2) If, before the day on which this section comes into force, a person knowingly made any false statement or misrepresentation, including by omission, in an application or other document or knowingly provided any false or misleading information, including by omission, in respect of a guaranteed student loan that is outstanding on that day, the Minister may take any measure set out in paragraphs (1)(a) to (f).
(2) Le ministre peut également prendre les mesures énoncées aux alinéas (1)a) à f) si une personne, à propos d’un prêt garanti impayé à la date d’entrée en vigueur du présent article, a fait sciemment, avant cette date, une déclaration fausse ou erronée dans une demande ou un autre document, notamment par omission, ou a fourni sciemment un renseignement faux ou trompeur, notamment par omission.
Prêts garantis impayés

Notice

(3) The Minister may not take any measure under subsection (1) or (2) without having given the person 60 days’ notice of the Minister’s intention to take the measure.
(3) Il ne peut toutefois prendre une de ces mesures que s’il a donné à la personne visée un avis de soixante jours de son intention.
Avis

Submissions

(4) The person may make submissions to the Minister in respect of the measure at any time.
(4) La personne visée peut présenter au ministre des observations à l’égard de la mesure.
Observations

Rescission or modification of measure

(5) The Minister may rescind or modify a measure taken under subsection (1) or (2) if new facts are presented or the Minister considers that the measure was taken without knowledge of some material fact or on the basis of a mistake concerning one.
(5) Le ministre peut modifier la mesure ou l’annuler si des faits nouveaux lui sont présentés ou si, à son avis, la mesure a été prise avant que soit connu un fait essentiel ou a été prise sur le fondement d’une erreur relative à un tel fait.
Modification ou annulation de la mesure

Limitation

(6) The Minister may not take any measure under subsection (1) or (2) later than five years after the day on which the Minister becomes aware of the false statement or misrepresentation or the false or misleading information.
(6) Le ministre ne peut prendre aucune mesure plus de cinq ans après la date à laquelle il a pris connaissance de la déclaration fausse ou erronée ou du renseignement faux ou trompeur.
Prescription

367. The Act is amended by adding the following after section 19.2:
367. La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 19.2, de ce qui suit :
Requirement to provide information or documents

19.3 (1) For the purpose of verifying compliance or preventing non-compliance with this Act, the Minister may, by notice served personally or by confirmed delivery service, require any person who has received a guaranteed student loan to provide to the Minister, within the time and in the manner that are stipulated in the notice, any information or document that is in their possession or to which they could reasonably be expected to have access.
19.3 (1) Le ministre peut, dans le but de vérifier le respect de la présente loi ou d’en prévenir le non-respect, exiger de toute personne ayant reçu un prêt garanti, par avis signifié à personne ou transmis par un service de messagerie qui fournit une preuve de livraison, qu’elle lui fournisse, dans le délai et de la manière que précise l’avis, des renseignements ou des documents dont elle dispose ou auxquels elle peut normalement avoir accès.
Fourniture de renseignements ou production de documents

Copies as evidence

(2) When a document is provided in accordance with subsection (1), the Minister may make, or cause to be made, one or more certified copies of it and any such copy is evidence of the nature and content of the original document and has the same probative force as the original document would have if it were proven in the ordinary way.
(2) Il peut faire ou faire faire une ou plusieurs copies certifiées des documents fournis, lesquelles font foi de la nature et du contenu des documents originaux et ont la même force probante qu’auraient ceux-ci si leur authenticité était prouvée de la façon usuelle.
Copies

2008, c. 28

Consequential Amendment to the Budget Implementation Act, 2008
Modification corrélative à la Loi d’exécution du budget de 2008
2008, ch. 28

368. Section 105 of the Budget Implementation Act, 2008 is repealed.
368. L’article 105 de la Loi d’exécution du budget de 2008 est abrogé.
Division 3
Section 3
Crown Corporations
Sociétés d’État
R.S., c. F-11

Financial Administration Act
Loi sur la gestion des finances publiques
L.R., ch. F-11

2006, c. 9, s. 262(3)

369. Subsections 85(1.1) and (1.2) of the Financial Administration Act are replaced by the following:
369. Les paragraphes 85(1.1) et (1.2) de la Loi sur la gestion des finances publiques sont remplacés par ce qui suit :
2006, ch. 9, par. 262(3)

Exempted Crown corporations

(1.1) Divisions I to IV, except for subsection 105(2) and sections 113.1, 119, 131 to 148 and 154.01, do not apply to the Canada Council for the Arts, the Canadian Broadcasting Corporation, the International Development Research Centre or the National Arts Centre Corporation.
(1.1) Exception faite du paragraphe 105(2) et des articles 113.1, 119, 131 à 148 et 154.01, les dispositions des sections I à IV ne s’appliquent pas au Centre de recherches pour le développement international, au Conseil des Arts du Canada, à la Corporation du Centre national des Arts ni à la Société Radio-Canada.
Exemption

Exemption for Telefilm Canada

(1.2) Divisions I to IV, except for subsection 105(2) and sections 113.1, 119, 131 to 148 and 154.01 and subject to subsection 21(2) of the Telefilm Canada Act, do not apply to Telefilm Canada.
(1.2) Exception faite du paragraphe 105(2) et des articles 113.1, 119, 131 à 148 et 154.01 et sous réserve du paragraphe 21(2) de la Loi sur Téléfilm Canada, les dispositions des sections I à IV ne s’appliquent pas à Téléfilm Canada.
Exemption : Téléfilm Canada

370. (1) The portion of subsection 99(2) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
370. (1) Le passage du paragraphe 99(2) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Disposal of property

(2) Subject to this section and sections 90, 91 and 130, an agent corporation may sell or otherwise dispose of or lease any property held by the corporation and may retain and use the proceeds of the disposal or lease, but only
(2) Sous réserve des articles 90, 91 et 130, ainsi que des autres dispositions du présent article, une société mandataire ne peut vendre ou, d’une façon générale, céder des biens qu’elle détient, les louer ou conserver et utiliser le produit de la cession ou de la location que dans les cas suivants :
Cession

(2) The portion of subsection 99(3) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 99(3) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
Exception

(3) Subsection (2) does not apply in respect of any sale or other disposal or lease of property by an agent corporation established by an Act of Parliament, if the corporation is specifically empowered by that Act or any other Act of Parliament
(3) Le paragraphe (2) ne s’applique pas à la vente ou autre forme de cession ou à la location de biens par une société mandataire constituée par une loi fédérale si, selon le cas :
Exception

(3) Paragraphs 99(3)(a) and (b) of the English version of the Act are replaced by the following:
(3) Les alinéas 99(3)a) et b) de la version anglaise de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
(a) to sell or otherwise dispose of or lease property; or
(b) to sell or otherwise dispose of or lease property for consideration not exceeding a specified amount and the sale or other disposal or lease of the property is for consideration equal to or less than the specified amount.
(a) to sell or otherwise dispose of or lease property; or
(b) to sell or otherwise dispose of or lease property for consideration not exceeding a specified amount and the sale or other disposal or lease of the property is for consideration equal to or less than the specified amount.
(4) Paragraphs 99(4)(a) and (b) of the Act are replaced by the following:
(4) Les alinéas 99(4)a) et b) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
(a) prescribing the terms and conditions on which an agent corporation may sell or otherwise dispose of or lease property;
(b) prescribing the circumstances in which an agent corporation may retain and use all or any part of the proceeds of any disposal or lease of property; and
a) prévoir les conditions auxquelles une société mandataire peut vendre ou, d’une façon générale, céder des biens ou les louer;
b) prévoir les circonstances dans lesquelles une société mandataire peut conserver et utiliser, en tout ou en partie, le produit d’une cession ou d’une location;
(5) Subsection 99(5) of the Act is replaced by the following:
(5) Le paragraphe 99(5) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Terms and conditions

(5) The Governor in Council may, in any authorizing order under subsection (2), specify any terms and conditions that the Governor in Council considers appropriate, including terms and conditions respecting the retention and use of all or any part of the proceeds of the disposal or lease by the agent corporation.
(5) Le gouverneur en conseil peut assortir le décret visé au paragraphe (2) des conditions qu’il estime indiquées, notamment en ce qui concerne la conservation et l’utilisation de tout ou partie du produit de la cession ou de la location.
Conditions

371. Subsection 105(2) of the Act is replaced by the following:
371. Le paragraphe 105(2) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Officer or employee not to be director

(2) No officer or employee of a Crown corporation or any of its affiliates, other than the chief executive officer of a parent Crown corporation, shall be a director of the parent Crown corporation.
(2) Les dirigeants et les salariés d’une société d’État ou d’une personne morale de son groupe ne peuvent être des administrateurs d’une société d’État mère, exception faite du premier dirigeant de celle-ci.
Cumul

Transitional provision

(2.1) Any officer or employee of a Crown corporation or any of its affiliates, other than the chief executive officer of a parent Crown corporation, who was a director of the parent Crown corporation immediately before the day on which this subsection comes into force may continue as a director of that corporation for six months after that day or, if it is shorter, the remainder of his or her term.
(2.1) Le dirigeant ou le salarié d’une société d’État ou d’une personne morale de son groupe, exception faite du premier dirigeant de la société d’État mère, qui était administrateur de celle-ci à l’entrée en vigueur du présent paragraphe peut continuer à exercer ses fonctions jusqu’à l’expiration d’un délai de six mois après cette date ou, s’il expire avant ce délai, jusqu’à l’expiration de son mandat.
Disposition transitoire

372. The Act is amended by adding the following after section 113:
372. La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 113, de ce qui suit :
Public meeting

113.1 (1) The board of directors of a parent Crown corporation shall hold a public meeting within 18 months after the day on which the board holds its first meeting or, if it is later, the day on which this section comes into force and, subsequently, within 15 months after the day on which the last preceding public meeting was held.
113.1 (1) Le conseil d’administration d’une société d’État mère tient une assemblée publique dans les dix-huit mois suivant la date où il tient sa première réunion ou, si elle est postérieure, suivant la date d’entrée en vigueur du présent article et, par la suite, dans les quinze mois suivant l’assemblée publique précédente.
Assemblée publique

By-laws

(2) The meeting shall be held in Canada in the manner provided for in the by-laws or, if no manner is provided for, in the manner determined by the board of directors.
(2) L’assemblée se tient au Canada, selon les modalités prévues par les règlements administratifs ou, à défaut, fixées par le conseil d’administration.
Modalités

Notice of meeting

(3) The corporation shall publish a notice of the meeting at least 30 days before the day on which the meeting is to be held. The notice shall indicate the location, if any, and the date and time of the meeting, the means of participating in the meeting and how copies of the corporation’s most recent annual report may be obtained.
(3) La société publie un préavis de l’assemblée d’au moins trente jours indiquant le lieu, s’il en est, où elle sera tenue, ainsi que la date et l’heure, tout moyen technique permettant d’y participer et la manière dont copie du plus récent rapport annuel de la société peut être obtenue.
Préavis

Director and chief executive officer to attend

(4) One or more directors of the corporation and its chief executive officer, whether or not he or she is a director of the corporation, shall participate in the meeting to answer questions from the public.
(4) Un ou plusieurs administrateurs de la société ainsi que son premier dirigeant, qu’il en soit ou non administrateur, sont tenus de participer à l’assemblée pour répondre aux questions du public.
Présence des administrateurs et dirigeants

1991, c. 24, s. 34

373. (1) The portion of subsection 119(1) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
373. (1) Le passage du paragraphe 119(1) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
1991, ch. 24, art. 34

Obligation to indemnify

119. (1) The Treasury Board shall, in accordance with the regulations, if any, indemnify a present or former director or officer of a Crown corporation or a person who acts or acted at the request of a Minister or a Crown corporation as a director or officer of another corporation, and his or her heirs and legal representatives, against the costs, charges and expenses, including an amount paid to settle an action or satisfy a judgment, that are reasonably incurred by him or her in respect of any civil, criminal, administrative or investigative action or proceeding to which he or she is a party by reason of being or having been such a director or officer, if he or she
119. (1) Le Conseil du Trésor indemnise, en conformité avec les règlements éventuels, ceux des administrateurs ou dirigeants d’une société d’État ou leurs prédécesseurs, ou les personnes qui, à la demande de la société ou d’un ministre, agissent ou ont agi en cette qualité pour une autre personne morale, ainsi que leurs héritiers et mandataires, des frais et dépens, y compris les sommes versées pour transiger ou pour exécuter un jugement, entraînés par la tenue d’une enquête ou des procédures civiles, pénales ou administratives auxquelles ils étaient parties en cette qualité, si les conditions suivantes sont réunies :
Obligation d’indemniser

(2) Section 119 of the Act is amended by adding the following after subsection (1):
(2) L’article 119 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :
Advance of costs

(1.1) The Treasury Board shall, in accordance with the regulations, if any, advance moneys to any individual referred to in subsection (1) for the costs, charges and expenses of an action or proceeding referred to in that subsection unless there are reasonable grounds to believe that the individual does not fulfil the conditions set out in paragraph (1)(a) or (b). The individual shall repay the moneys if he or she does not fulfil those conditions.
(1.1) Le Conseil du Trésor avance, en conformité avec les règlements éventuels, des fonds pour permettre à tout particulier visé au paragraphe (1) d’assumer les frais et dépens de sa participation à l’enquête ou à l’une des procédures visées à ce paragraphe et les dépenses afférentes, sauf s’il existe des motifs raisonnables de croire qu’il ne remplit pas les conditions énoncées aux alinéas (1)a) ou b). Le particulier rembourse les fonds s’il ne remplit pas ces conditions.
Frais anticipés

1991, c. 24, s. 34

(3) The portion of subsection 119(2) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(3) Le passage du paragraphe 119(2) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
1991, ch. 24, art. 34

Entitlement to indemnification

(2) Despite anything in this section, a director or officer referred to in subsection (1) is, and his or her heirs and legal representatives are, entitled to indemnity, in accordance with the regulations, if any, from the Treasury Board in respect of the costs, charges and expenses reasonably incurred by him or her in connection with the defence of any civil, criminal, administrative or investigative action or proceeding to which he or she was made a party by reason of being or having been such a director or officer, if he or she
(2) Par dérogation aux autres dispositions du présent article, les administrateurs et dirigeants visés au paragraphe (1), ainsi que leurs héritiers et mandataires, ont le droit de se faire indemniser, en conformité avec les règlements éventuels, par le Conseil du Trésor des frais et dépens entraînés par la tenue d’une enquête ou des procédures civiles, pénales ou administratives auxquelles ils étaient parties en cette qualité, si les conditions suivantes sont réunies :
Droit à l’indemnisation

1991, c. 24, s. 34

(4) Subsection 119(3) of the Act is replaced by the following:
(4) Le paragraphe 119(3) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
1991, ch. 24, art. 34

Regulations

(3) The Treasury Board may make regulations

(a) respecting indemnification and advances under this section, including terms and conditions governing them;

(b) defining, for the purposes of this section, the meaning of any word or expression used in it that is not defined in this Act;

(c) prescribing circumstances in which a director or officer is presumed not to have fulfilled the condition set out in paragraph (1)(a); and

(d) respecting the determination of the amounts to be paid as indemnification or advances under this section.
(3) Le Conseil du Trésor peut prendre des règlements :
Règlements

a) concernant les indemnisations et les avances visées au présent article, notamment les conditions les régissant;

b) définissant, pour l’application du présent article, les termes qui y figurent et qui ne sont pas définis par la présente loi;

c) précisant les circonstances où un administrateur ou dirigeant est présumé ne pas avoir rempli la condition prévue à l’alinéa (1)a);

d) concernant l’établissement des montants à verser au titre des indemnisations ou avances visées au présent article.

374. Subsection 138(2) of the Act is replaced by the following:
374. Le paragraphe 138(2) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
Time for examination

(2) A special examination shall be carried out at least once every 10 years and at any additional times that the Governor in Council, the appropriate Minister, the board of directors of the corporation to be examined or the Auditor General of Canada may require.
(2) Les examens spéciaux sont au moins décennaux; des examens spéciaux peuvent avoir lieu à d’autres moments à la demande du gouverneur en conseil, du ministre de tutelle, du conseil d’administration de la société en cause ou du vérificateur général.
Périodicité

375. Section 139 of the Act is amended by adding the following after subsection (2):
375. L’article 139 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (2), de ce qui suit :
Report to Minister and President of the Treasury Board

(3) The board of directors shall, within 30 days after the day on which it receives the report, submit the report to the appropriate Minister and the President of the Treasury Board.
(3) Le conseil d’administration soumet le rapport au ministre de tutelle et au président du Conseil du Trésor dans les trente jours de sa réception.
Communication au ministre et au Conseil du Trésor

Report available to public

(4) The board of directors shall, within 60 days after the day on which it receives the report, make the report available to the public.
(4) Le conseil d’administration met le rapport à la disposition du public dans les soixante jours de sa réception.
Communication au public

Consequential Amendments
Modifications corrélatives
R.S., c. C-2; 2001, c. 34, s. 14(E)

Canada Council for the Arts Act
Loi sur le Conseil des Arts du Canada
L.R., ch. C-2; 2001, ch. 34, art. 14(A)

376. Section 5 of the Canada Council for the Arts Act is renumbered as subsection 5(1) and is amended by adding the following:
376. L’article 5 de la Loi sur le Conseil des Arts du Canada devient le paragraphe 5(1) et est modifié par adjonction de ce qui suit :
Chief executive officer

(2) The Director is the chief executive officer of the Council.
(2) Le directeur est le premier dirigeant du Conseil.
Premier dirigeant

2008, c. 28, s. 121

Canada Employment Insurance Financing Board Act
Loi sur l’Office de financement de l’assurance-emploi du Canada
2008, ch. 28, art. 121

377. Subsection 9(6) of the Canada Employment Insurance Financing Board Act is amended by adding the following after paragraph (e):
377. Le paragraphe 9(6) de la Loi sur l’Office de financement de l’assurance-emploi du Canada est modifié par adjonction, après l’alinéa e), de ce qui suit :
(e.1) a person who is an employee of the Board;
e.1) qui est un employé de l’Office;
R.S., c. C-10

Canada Post Corporation Act
Loi sur la Société canadienne des postes
L.R., ch. C-10

378. Section 8 of the Canada Post Corporation Act is amended by adding the following after subsection (1):
378. L’article 8 de la Loi sur la Société canadienne des postes est modifié par adjonction, après le paragraphe (1), de ce qui suit :
Chief executive officer

(1.1) The President is the chief executive officer of the Corporation.
(1.1) Le président est le premier dirigeant de la Société.
Premier dirigeant

R.S., c. C-15

Canadian Dairy Commission Act
Loi sur la Commission canadienne du lait
L.R., ch. C-15

379. Subsection 3(3) of the Canadian Dairy Commission Act is repealed.
379. Le paragraphe 3(3) de la Loi sur la Commission canadienne du lait est abrogé.
1991, c. 8

Canadian Race Relations Foundation Act
Loi sur la Fondation canadienne des relations raciales
1991, ch. 8

2006, c. 9, s. 244

380. Subsection 17(3) of the Canadian Race Relations Foundation Act is replaced by the following:
380. Le paragraphe 17(3) de la Loi sur la Fondation canadienne des relations raciales est remplacé par ce qui suit :
2006, ch. 9, art. 244

Financial Administration Act

(3) Part X of the Financial Administration Act, except for subsection 105(2) and sections 113.1, 131 to 148 and 154.01, does not apply to the Foundation.
(3) Exception faite du paragraphe 105(2) et des articles 113.1, 131 à 148 et 154.01, les dispositions de la partie X de la Loi sur la gestion des finances publiques ne s’appliquent pas à la Fondation.
Loi sur la gestion des finances publiques

1999, c. 34

Public Sector Pension Investment Board Act
Loi sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public
1999, ch. 34

2006, c. 9, s. 295

381. Subsection 3(6) of the Public Sector Pension Investment Board Act is replaced by the following:
381. Le paragraphe 3(6) de la Loi sur l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public est remplacé par ce qui suit :
2006, ch. 9, art. 295

Financial Administration Act

(6) Part X of the Financial Administration Act, except for sections 113.1, 132 to 147 and 154.01, does not apply to the Board. For the purposes of those sections, any reference to section 131 of that Act shall be read as a reference to section 35 of this Act.
(6) Exception faite des articles 113.1, 132 à 147 et 154.01, les dispositions de la partie X de la Loi sur la gestion des finances publiques ne s’appliquent pas à l’Office. Pour l’application de ces articles, toute mention de l’article 131 de cette loi vaut mention de l’article 35 de la présente loi.
Loi sur la gestion des finances publiques

382. Subsection 6(2) of the Act is amended by adding the following after paragraph (d):
382. Le paragraphe 6(2) de la même loi est modifié par adjonction, après l’alinéa d), de ce qui suit :
(d.1) a person who is an employee of the Board;
d.1) qui est un employé de l’Office;
PART 9
PARTIE 9
PAYMENTS TO PROVINCES
PAIEMENTS AUX PROVINCES
R.S., c. F-8; 1995, c. 17, s. 45(1)

Federal-Provincial Fiscal Arrangements Act
Loi sur les arrangements fiscaux entre le gouvernement fédéral et les provinces
L.R., ch. F-8; 1995, ch. 17, par. 45(1)

383. The Federal-Provincial Fiscal Arrangements Act is amended by adding the following after section 3.1:
383. La Loi sur les arrangements fiscaux entre le gouvernement fédéral et les provinces est modifiée par adjonction, après l’article 3.1, de ce qui suit :
Fiscal year 2009–2010

3.11 Subject to subsection 3.7(3), the fiscal equalization payment that may be paid to a province for the fiscal year beginning on April 1, 2009 is equal to,

(a) for Ontario, $347,029,000;

(b) for Quebec, $8,354,501,000;

(c) for Nova Scotia, $1,390,747,000;

(d) for New Brunswick, $1,689,410,000;

(e) for Manitoba, $2,063,394,000;

(f) for British Columbia, $0;

(g) for Prince Edward Island, $339,919,000;

(h) for Saskatchewan, $0;

(i) for Alberta, $0; and

(j) for Newfoundland and Labrador, $0.
3.11 Sous réserve du paragraphe 3.7(3), le paiement de péréquation qui peut être fait aux provinces ci-après pour l’exercice commençant le 1er avril 2009 est celui figurant en regard de leur nom :
Exercice 2009-2010

a) Ontario : 347 029 000 $;

b) Québec : 8 354 501 000 $;

c) Nouvelle-Écosse : 1 390 747 000 $;

d) Nouveau-Brunswick : 1 689 410 000 $;

e) Manitoba : 2 063 394 000 $;

f) Colombie-Britannique : 0 $;

g) Île-du-Prince-Édouard : 339 919 000 $;

h) Saskatchewan : 0 $;

i) Alberta : 0 $;

j) Terre-Neuve-et-Labrador : 0 $.

384. Section 3.2 of the Act is amended by adding the following after subsection (3):
384. L’article 3.2 de la même loi est modifié par adjonction, après le paragraphe (3), de ce qui suit :
Fiscal year 2009–2010

(4) Despite subsections (1) and (2), for the fiscal year beginning on April 1, 2009, the fiscal equalization payment that would be received by Nova Scotia or Newfoundland and Labrador, as the case may be, if the amount of that payment were determined in accordance with this section is $1,645,198,000 for Nova Scotia and $856,986,000 for Newfoundland and Labrador.
(4) Malgré les paragraphes (1) et (2), pour l’exercice commençant le 1er avril 2009, le paiement de péréquation que recevraient la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador, si celui-ci était calculé au titre du présent article, s’élèverait à 1 645 198 000 $, dans le cas de la Nouvelle-Écosse, et à 856 986 000 $, dans le cas de Terre-Neuve-et-Labrador.
Exercice 2009-2010

2007, c. 29, s. 62

385. Section 3.4 of the Act is replaced by the following:
385. L’article 3.4 de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62

Less than 50% of population

3.4 (1) If the aggregate of the average annual population of all provinces for a fiscal year to which a fiscal equalization payment would be paid for that fiscal year, if the amount of that payment were determined under paragraph 3.2(1)(a), is less than 50% of the aggregate of the average annual population of all provinces for that fiscal year and if the amount that may be paid to a province for that fiscal year under section 3.2 would, if paid, result in that province having, in that fiscal year, a total per capita fiscal capacity that is greater than the per capita equalized fiscal capacity of any province that would not receive a fiscal equalization payment for that fiscal year if the amount of that payment were determined under paragraph 3.2(1)(a), the fiscal equalization payment that may be paid to that province for that fiscal year determined under section 3.2 shall be reduced by the amount determined by the formula

(A – B) × C

where

A      is the total per capita fiscal capacity of that province for that fiscal year;

B      is the per capita equalized fiscal capacity for that fiscal year of the province that has the lowest per capita equalized fiscal capacity for that fiscal year and that would not receive a fiscal equalization payment for that fiscal year if the amount of that payment were determined under paragraph 3.2(1)(a); and

C      is the average annual population of that province for that fiscal year.
3.4 (1) Dans le cas où, d’une part, la population annuelle moyenne, pour l’exercice, de l’ensemble des provinces qui recevraient un paiement de péréquation pour l’exercice, si celui-ci était calculé au titre de l’alinéa 3.2(1)a), représente moins de cinquante pour cent de la population annuelle moyenne de l’ensemble des provinces pour l’exercice et, d’autre part, le versement à une province du paiement qui peut lui être fait au titre de l’article 3.2 pour l’exercice rendrait la capacité fiscale totale par habitant de la province, pour l’exercice, supérieure à la capacité fiscale par habitant après péréquation d’une province qui ne recevrait pas de paiement de péréquation pour l’exercice, si celui-ci était calculé au titre de l’alinéa 3.2(1)a), le paiement de péréquation — calculé au titre de l’article 3.2 — qui peut être fait à la province pour l’exercice est réduit du montant correspondant au résultat du calcul suivant :
Moins de 50 pour cent de la population

(A – B) × C

où :

A      représente la capacité fiscale totale par habitant de la province pour l’exercice;

B      la capacité fiscale par habitant après péréquation pour l’exercice de la province qui a la capacité fiscale par habitant après péréquation la plus faible pour l’exercice et qui ne recevrait pas de paiement de péréquation pour l’exercice si celui-ci était calculé au titre de l’alinéa 3.2(1)a);

C      la population annuelle moyenne de la province pour l’exercice.

50% or more of population

(2) If the aggregate of the average annual population of all provinces for a fiscal year to which a fiscal equalization payment would be paid for that fiscal year, if the amount of that payment were determined under paragraph 3.2(1)(a), is 50% or more of the aggregate of the average annual population of all provinces for that fiscal year, the fiscal equalization payment that may be paid to a province for that fiscal year determined under section 3.2 shall be reduced by the greater of the following amounts:

(a) zero, and

(b) the amount determined by the formula

(A – B) × C

where

A      is the total per capita fiscal capacity of that province for that fiscal year,

B      is the quotient obtained by dividing the aggregate of the equalized fiscal capacity of all provinces to which a fiscal equalization payment would be paid for that fiscal year, if the amount of that payment were determined under paragraph 3.2(1)(a), by the aggregate of the average annual population of all of those provinces for that fiscal year, and

C      is the average annual population of that province for that fiscal year.
(2) Dans le cas où la population annuelle moyenne, pour l’exercice, de l’ensemble des provinces qui recevraient un paiement de péréquation pour l’exercice, si celui-ci était calculé au titre de l’alinéa 3.2(1)a), représente cinquante pour cent ou plus de la population annuelle moyenne de toutes les provinces pour l’exercice, le paiement de péréquation — calculé au titre de l’article 3.2 — qui peut être fait à une province pour l’exercice est réduit du plus élevé des montants suivants :
50 pour cent ou plus de la population

a) zéro;

b) le résultat du calcul suivant :

(A – B) × C

où :

A      représente la capacité fiscale totale par habitant de la province pour l’exercice,

B      le quotient obtenu par division de la capacité fiscale après péréquation pour l’ensemble des provinces qui recevraient un paiement de péréquation pour l’exercice, si celui-ci était calculé au titre de l’alinéa 3.2(1)a), par la population annuelle moyenne pour l’ensemble de ces provinces pour l’exercice,

C      la population annuelle moyenne de la province pour l’exercice.

Re-calculation

(3) If, as a result of the application of subsection (2), the amount of the fiscal equalization payment that may be paid to any province for a fiscal year is reduced to zero, that subsection applies again, but the description of B in that subsection does not include, for that fiscal year, the equalized fiscal capacity and the average annual population of any province to which the amount of the fiscal equalization payment is reduced to zero.
(3) Si, par suite de l’application du paragraphe (2), le montant du paiement de péréquation qui peut être fait à une province pour l’exercice est réduit à zéro, ce paragraphe s’applique de nouveau, sauf qu’à l’élément B de la formule figurant à ce paragraphe il n’est pas tenu compte, pour l’exercice, de la capacité fiscale après péréquation et de la population annuelle moyenne de toute province dont le paiement de péréquation est réduit à zéro.
Nouveau calcul

Multiple applications

(4) For greater certainty, subsection (3) applies after each application of subsection (2).
(4) Il est entendu que le paragraphe (3) s’applique après chaque application du paragraphe (2).
Application multiple

Aggregate payment

(5) The aggregate of the fiscal equalization payments that would be paid for a fiscal year beginning after March 31, 2010, if the amounts of those payments were determined under subsections (1) to (4) and section 3.2 as if no province had made an election under subsection 3.2(2), shall be equal to the amount determined by the formula

A × (1 + B)

where

A      is, for the fiscal year beginning on April 1, 2010, $14,185,000,000 and, for a fiscal year beginning after March 31, 2011, the amount determined under this subsection for the previous fiscal year; and

B      is the average of the annual rates of growth of the nominal gross domestic product of Canada, as determined by the Minister, for the calendar year that ends during the fiscal year in question and for the two previous calendar years.
(5) Pour chaque exercice commençant après le 31 mars 2010, le total des paiements de péréquation que recevraient l’ensemble des provinces pour l’exercice, si ceux-ci étaient calculés au titre des paragraphes (1) à (4) et de l’article 3.2 comme si aucune province n’avait fait le choix prévu au paragraphe 3.2(2), correspond au résultat du calcul suivant :
Total des paiements

A × (1 + B)

où :

A      représente, pour l’exercice commençant le 1er avril 2010, 14 185 000 000 $ ou, pour chaque exercice commençant après le 31 mars 2011, le montant calculé au titre du présent paragraphe pour l’exercice précédent;

B      la moyenne des taux de croissance du produit intérieur brut nominal du Canada, déterminés par le ministre, pour l’année civile se terminant au cours de l’exercice en cause et pour les deux années civiles précédentes.

Calculation

(6) If the aggregate of the fiscal equalization payments that would be paid for a fiscal year, if the amounts of those payments were determined under subsections (1) to (4) and section 3.2 as if no province had made an election under subsection 3.2(2), exceeds the amount determined under subsection (5), the fiscal equalization payment that may be paid to a province for that fiscal year determined under subsections (1) to (4) and section 3.2 shall be reduced by the amount determined by the formula

A × B

where

A      is the lesser of the per capita equalization payment for that province for that fiscal year and the per capita reduction; and

B      is the average annual population of that province for that fiscal year.
(6) Dans le cas où le total des paiements de péréquation que recevraient l’ensemble des provinces pour l’exercice, si ceux-ci étaient calculés au titre des paragraphes (1) à (4) et de l’article 3.2 comme si aucune province n’avait fait le choix prévu au paragraphe 3.2(2), excède le montant calculé au titre du paragraphe (5), le paiement de péréquation — calculé au titre des paragraphes (1) à (4) et de l’article 3.2 — qui peut être versé à une province pour l’exercice est réduit du montant résultant du calcul suivant :
Calcul

A × B

où :

A      représente le moindre du paiement de péréquation par habitant pour la province pour l’exercice ou de la réduction par habitant;

B      la population annuelle moyenne de la province pour l’exercice.

Per capita calculation

(7) For the purposes of subsection (6), the Minister shall determine the per capita reduction for a fiscal year and shall, in making that determination, ensure that the aggregate of the reductions referred to in that subsection is equal to the amount determined by the formula

A – B

where

A      is the aggregate of the fiscal equalization payments that would be paid for that fiscal year, if the amounts of those payments were determined under subsections (1) to (4) and section 3.2 as if no province had made an election under subsection 3.2(2); and

B      is the amount determined under subsection (5).
(7) Pour l’application du paragraphe (6), la réduction par habitant pour l’exercice est déterminée par le ministre de manière que le total des réductions visées à ce paragraphe soit égal au résultat du calcul suivant :
Calcul par habitant

A – B

où :

A      représente le total des paiements de péréquation pour l’ensemble des provinces pour l’exercice, si ceux-ci étaient calculés au titre des paragraphes (1) à (4) et de l’article 3.2 comme si aucune province n’avait fait le choix prévu au paragraphe 3.2(2);

B      le montant calculé au titre du paragraphe (5).

Adjustment payment

(8) If the aggregate of the fiscal equalization payments that would be paid for a fiscal year, if the amounts of those payments were determined under subsections (1) to (4) and section 3.2 as if no province had made an election under subsection 3.2(2), is less than the amount determined under subsection (5), there may be paid to a province for that fiscal year an adjustment payment that is,

(a) in the case of a province to which a fiscal equalization payment would be paid for that fiscal year, if the amount of that payment were determined under subsections (1) to (4) and section 3.2, the amount determined by the formula

A × B

where

A      is the per capita adjustment for that fiscal year, and

B      is the average annual population of that province for that fiscal year; and

(b) in any other case, the greater of zero and the amount determined by the formula

(C + D – E) × F

where

C      is the per capita pre-adjustment equalized fiscal capacity for that fiscal year of the province that has the greatest per capita pre-adjustment equalized fiscal capacity for that fiscal year of the provinces referred to in paragraph (a),

D      is the per capita adjustment for that fiscal year,

E      is the per capita pre-adjustment equalized fiscal capacity of the province in question for that fiscal year, and

F      is the average annual population of the province in question for that fiscal year.
(8) Dans le cas où le total des paiements de péréquation que recevraient l’ensemble des provinces pour l’exercice, si ceux-ci étaient calculés au titre des paragraphes (1) à (4) et de l’article 3.2 comme si aucune province n’avait fait le choix prévu au paragraphe 3.2(2), est moindre que le montant calculé au titre du paragraphe (5), il peut être versé à une province, pour l’exercice, un paiement de rajustement correspondant :
Paiement de rajustement

a) dans le cas d’une province qui recevrait un paiement de péréquation pour l’exercice si celui-ci était calculé au titre des paragraphes (1) à (4) et de l’article 3.2, au résultat du calcul suivant :

A × B

où :

A      représente le rajustement par habitant pour l’exercice,

B      la population annuelle moyenne de la province pour l’exercice;

b) dans les autres cas, au plus élevé de zéro et du montant résultant du calcul suivant :

(C + D – E) × F

où :

C      représente la capacité fiscale par habitant après péréquation et avant rajustement, pour l’exercice, de la province qui a la plus élevée des capacités fiscales par habitant après péréquation et avant rajustement de toutes les provinces visées à l’alinéa a) pour l’exercice,

D      le rajustement par habitant pour l’exercice,

E      la capacité fiscale par habitant après péréquation et avant rajustement de la province en cause pour l’exercice,

F      la population annuelle moyenne de la province en cause pour l’exercice.

Per capita adjustment

(9) For the purposes of subsection (8), the Minister shall determine the per capita adjustment for a fiscal year and shall, in making that determination, ensure that the aggregate of the adjustment payments referred to in that subsection is equal to the amount determined by the formula

A – B

where

A      is the amount determined under subsection (5); and

B      is the aggregate of the fiscal equalization payments that would be paid for that fiscal year, if the amounts of those payments were determined under subsections (1) to (4) and section 3.2 as if no province had made an election under subsection 3.2(2).
(9) Pour l’application du paragraphe (8), le rajustement par habitant pour l’exercice est déterminé par le ministre de manière que le total des paiements de rajustement visés à ce paragraphe soit égal au résultat du calcul suivant :
Rajustement par habitant

A – B

où :

A      représente le montant calculé au titre du paragraphe (5);

B      le total des paiements de péréquation pour l’ensemble des provinces pour l’exercice, si ceux-ci étaient calculés au titre des paragraphes (1) à (4) et de l’article 3.2 comme si aucune province n’avait fait le choix prévu au paragraphe 3.2(2).

Section 3.6

(10) No adjustment payment shall be paid for a fiscal year to a province to which section 3.6 applies for that fiscal year.
(10) Aucun paiement de rajustement n’est fait pour l’exercice à la province visée par l’article 3.6 à l’égard de cet exercice.
Article 3.6

386. Subsection 3.5(1) of the Act is amended by adding the following in alphabetical order:
386. Le paragraphe 3.5(1) de la même loi est modifié par adjonction, selon l’ordre alphabétique, de ce qui suit :
“equalized fiscal capacity”
« capacité fiscale après péréquation »

“equalized fiscal capacity” means, in respect of a province for a fiscal year, the product obtained by multiplying the per capita equalized fiscal capacity of that province for that fiscal year by the average annual population of that province for that fiscal year.
“per capita equalization payment”
« paiement de péréquation par habitant »

“per capita equalization payment” means, in respect of a province for a fiscal year, the quotient obtained by dividing the fiscal equalization payment that would be paid to that province for that fiscal year, if the amount of that payment were determined under section 3.2 and subsections 3.4(1) to (4) as if that province had not made an election under subsection 3.2(2), by the average annual population of that province for that fiscal year.
“per capita equalized fiscal capacity”
« capacité fiscale par habitant après péréquation »

“per capita equalized fiscal capacity” means, in respect of a province for a fiscal year, the amount determined by the formula

A + B + (C / F)

where

A,      B and F have the same meaning as the descriptions of A, B and F, respectively, in the definition “total per capita fiscal capacity”; and

C      is any fiscal equalization payment that may be paid to that province for that fiscal year if the amount of that payment were determined under paragraph 3.2(1)(a).
“per capita pre-adjustment equalized fiscal capacity”
« capacité fiscale par habitant après péréquation et avant rajustement »

“per capita pre-adjustment equalized fiscal capacity” means, in respect of a province for a fiscal year, the amount determined by the formula

A + B + C + [(D + E) / F]

where

A,      B, D, E and F have the same meaning as the descriptions of A, B, D, E and F, respectively, in the definition “total per capita fiscal capacity”; and

C      is the per capita equalization payment for that province for that fiscal year.
« capacité fiscale après péréquation » En ce qui concerne une province pour un exercice, le produit obtenu par multiplication de la capacité fiscale par habitant après péréquation de la province pour l’exercice par la population annuelle moyenne de la province pour l’exercice.
« capacité fiscale après péréquation »
equalized fiscal capacity

« capacité fiscale par habitant après péréquation » En ce qui concerne une province pour un exercice, le résultat du calcul suivant :
« capacité fiscale par habitant après péréquation »
per capita equalized fiscal capacity

A + B + (C / F)

où :

A,      B et F correspondent respectivement aux éléments A, B et F de la formule figurant à la définition de « capacité fiscale totale par habitant »;

C      représente tout paiement de péréquation pouvant être fait à la province, pour l’exercice, si celui-ci était calculé au titre de l’alinéa 3.2(1)a).

« capacité fiscale par habitant après péréquation et avant rajustement » En ce qui concerne une province pour un exercice, le résultat du calcul suivant :
« capacité fiscale par habitant après péréquation et avant rajustement »
per capita pre-adjustment equalized fiscal capacity

A + B + C + [(D + E) / F]

où :

A,      B, D, E et F correspondent respectivement aux éléments A, B, D, E et F de la formule figurant à la définition de « capacité fiscale totale par habitant »;

C      représente le paiement de péréquation par habitant pour la province pour l’exercice.

« paiement de péréquation par habitant » En ce qui concerne une province pour un exercice, le quotient obtenu par division du paiement de péréquation que recevrait la province pour l’exercice, si celui-ci était calculé au titre de l’article 3.2 et des paragraphes 3.4(1) à (4) comme si la province n’avait pas fait le choix prévu au paragraphe 3.2(2), par la population annuelle moyenne de la province pour l’exercice.
« paiement de péréquation par habitant »
per capita equalization payment

2007, c. 29, s. 62

387. Subsection 3.7(3) of the Act is replaced by the following:
387. Le paragraphe 3.7(3) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 62

Election for subsequent fiscal years

(3) Nova Scotia or Newfoundland and Labrador, as the case may be, may elect, at the prescribed time and in the prescribed manner, that the amount of the fiscal equalization payment that may be paid to that province

(a) for the fiscal year beginning on April 1, 2008, be determined under sections 3.2 and 3.4 as they read immediately before the day on which this subsection comes into force, rather than under subsection 3.6(1);

(b) for the fiscal year beginning on April 1, 2009, be the amount set out in section 3.11, rather than the amount determined under subsection 3.6(1); or

(c) for any fiscal year beginning after March 31, 2010, be determined under sections 3.2 and 3.4, rather than under subsection 3.6(1).
(3) La Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve-et-Labrador peuvent faire le choix ci-après, dans le délai et selon les modalités réglementaires, à l’égard du paiement de péréquation qui peut leur être fait respectivement :
Choix offert à la province — exercices subséquents

a) pour l’exercice commençant le 1er avril 2008, le paiement de péréquation est calculé au titre des articles 3.2 et 3.4, dans leur version antérieure à l’entrée en vigueur du présent paragraphe, plutôt que du paragraphe 3.6(1);

b) pour l’exercice commençant le 1er avril 2009, il est le montant prévu à l’article 3.11 plutôt que celui calculé au titre du paragraphe 3.6(1);

c) pour chaque exercice commençant après le 31 mars 2010, il est calculé au titre des articles 3.2 et 3.4 plutôt que du paragraphe 3.6(1).

388. Section 24.2 of the Act is renumbered as subsection 24.2(1) and is amended by adding the following:
388. L’article 24.2 de la même loi devient le paragraphe 24.2(1) et est modifié par adjonction de ce qui suit :
Fiscal year 2009–2010

(2) Despite subsection (1), the cash contribution established under paragraph 24.1(1)(a) that may be provided to a province for the fiscal year beginning on April 1, 2009 is

(a) for Ontario, $9,233,217,000;

(b) for Quebec, $5,798,516,000;

(c) for Nova Scotia, $700,137,000;

(d) for New Brunswick, $557,488,000;

(e) for Manitoba, $903,325,000;

(f) for British Columbia, $3,353,843,000;

(g) for Prince Edward Island, $104,364,000;

(h) for Saskatchewan, $843,451,000;

(i) for Alberta, $1,961,782,000;

(j) for Newfoundland and Labrador, $450,450,000;

(k) for Yukon, $26,457,000;

(l) for the Northwest Territories, $26,824,000; and

(m) for Nunavut, $27,208,000.
(2) Malgré le paragraphe (1), la quote-part de la contribution pécuniaire visée à l’alinéa 24.1(1)a) qui peut être versée à une province pour l’exercice commençant le 1er avril 2009 correspond au montant figurant en regard de son nom :
Exercice 2009-2010

a) Ontario : 9 233 217 000 $;

b) Québec : 5 798 516 000 $;

c) Nouvelle-Écosse : 700 137 000 $;

d) Nouveau-Brunswick : 557 488 000 $;

e) Manitoba : 903 325 000 $;

f) Colombie-Britannique : 3 353 843 000 $;

g) Île-du-Prince-Édouard : 104 364 000 $;

h) Saskatchewan : 843 451 000 $;

i) Alberta : 1 961 782 000 $;

j) Terre-Neuve-et-Labrador : 450 450 000 $;

k) Yukon : 26 457 000 $;

l) Territoire du Nord-Ouest : 26 824 000 $;

m) Nunavut : 27 208 000 $.

2007, c. 29, s. 71

389. (1) Subsections 24.7(1.2) and (1.3) of the Act are replaced by the following:
389. (1) Les paragraphes 24.7(1.2) et (1.3) de la même loi sont remplacés par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 71

Total equalized tax transfer — fiscal years 2007–2008 to 2010–2011

(1.2) The total equalized tax transfer applicable to a province for each fiscal year in the period beginning on April 1, 2007 and ending on March 31, 2011 is the aggregate of

(a) the total amount, as determined by the Minister, for that fiscal year represented by the federal income tax reduction in that province in respect of the Canada Health Transfer and the Canada Social Transfer for that fiscal year, and

(b) in the case of a territory, zero, and in the case of a province, the amount equal to the lesser of

(i) the equalization payment payable to that province for that fiscal year under Part I, and

(ii) an amount equal to the greater of

(A) the product obtained by multiplying

(I) the aggregate of the amounts obtained by subtracting, for each revenue source referred to in paragraphs (a) and (b) of the definition “revenue source” in subsection 3.9(1), the per capita yield of the federal income tax reduction for that province for that fiscal year from the per capita national yield of the federal income tax reduction for that fiscal year

by

(II) the population of that province for that fiscal year, and

(B) zero.
(1.2) La totalité des transferts fiscaux et de la péréquation s’y rattachant applicables à une province pour chaque exercice de la période commençant le 1er avril 2007 et se terminant le 31 mars 2011 correspond à la somme des montants suivants :
Totalité des transferts fiscaux et de la péréquation : exercices 2007-2008 à 2010-2011

a) le montant total, calculé par le ministre, du dégrèvement d’impôt fédéral sur le revenu effectué au profit de la province, au titre du Transfert canadien en matière de santé et du Transfert canadien en matière de programmes sociaux visés par la présente partie;

b) dans le cas d’un territoire, de zéro, et dans le cas d’une province, le moins élevé des montants suivants :

(i) le montant du paiement de péréquation susceptible d’être fait à la province pour l’exercice en vertu de la partie I,

(ii) le plus élevé des montants suivants :

(A) le produit obtenu par multiplication des éléments suivants :

(I) le total des sommes obtenues par soustraction, pour chacune des sources de revenu mentionnées aux alinéas a) et b) de la définition de « source de revenu » au paragraphe 3.9(1), du rendement par habitant du dégrèvement d’impôt fédéral sur le revenu de la province pour l’exercice en cause du rendement national par habitant du dégrèvement d’impôt fédéral sur le revenu pour le même exercice,

(II) la population de la province pour l’exercice,

(B) zéro.

Total equalized tax transfer — fiscal year 2009–2010

(1.21) Despite subsection (1.2), the total equalized tax transfer applicable to a province for the fiscal year beginning on April 1, 2009 is

(a) for Ontario, $5,531,594,000;

(b) for Quebec, $3,007,447,000;

(c) for Nova Scotia, $363,132,000;

(d) for New Brunswick, $289,145,000;

(e) for Manitoba, $468,518,000;

(f) for British Columbia, $1,649,531,000;

(g) for Prince Edward Island, $54,129,000;

(h) for Saskatchewan, $302,432,000;

(i) for Alberta, $2,129,928,000;

(j) for Newfoundland and Labrador, $123,276,000;

(k) for Yukon, $11,131,000;

(l) for the Northwest Territories, $22,794,000; and

(m) for Nunavut, $8,510,000.
(1.21) Malgré le paragraphe (1.2), la totalité des transferts fiscaux et de la péréquation s’y rattachant applicable à une province pour l’exercice commençant le 1er avril 2009 correspond au montant figurant en regard de son nom :
Totalité des transferts fiscaux et de la péréquation : exercice 2009-2010

a) Ontario : 5 531 594 000 $;

b) Québec : 3 007 447 000 $;

c) Nouvelle-Écosse : 363 132 000 $;

d) Nouveau-Brunswick : 289 145 000 $;

e) Manitoba : 468 518 000 $;

f) Colombie-Britannique : 1 649 531 000 $;

g) Île-du-Prince-Édouard : 54 129 000 $;

h) Saskatchewan : 302 432 000 $;

i) Alberta : 2 129 928 000 $;

j) Terre-Neuve-et-Labrador : 123 276 000 $;

k) Yukon : 11 131 000 $;

l) Territoire du Nord-Ouest : 22 794 000 $;

m) Nunavut : 8 510 000 $.

Total equalized tax transfer — fiscal year 2011-2012 and later

(1.22) The total equalized tax transfer applicable to a province for each fiscal year beginning after March 31, 2011 is the aggregate of the total amount, as determined by the Minister, for that fiscal year represented by the federal income tax reduction in that province in respect of the Canada Health Transfer and the Canada Social Transfer for that fiscal year and

(a) in the case of a province that receives an equalization payment for that fiscal year under Part I and in the case of Ontario, an amount equal to the lesser of

(i) the equalization payment payable to that province for that fiscal year under Part I, and

(ii) the amount equal to the product obtained by multiplying

(A) the aggregate of the amounts obtained by subtracting, for each revenue source referred to in paragraphs (a) and (b) of the definition “revenue source” in subsection 3.9(1), the per capita yield of the federal income tax reduction for that province for that fiscal year from the per capita national yield of the federal income tax reduction for that fiscal year

by

(B) the population of that province for that fiscal year; or

(b) in any other case, zero.
(1.22) La totalité des transferts fiscaux et de la péréquation s’y rattachant applicable à une province, pour chaque exercice commençant après le 31 mars 2011, correspond à la somme — calculée par le ministre, pour l’exercice — du dégrèvement d’impôt fédéral sur le revenu effectué au profit de la province au titre du Transfert canadien en matière de santé et du Transfert canadien en matière de programmes sociaux visés par la présente partie et des montants suivants :
Totalité des transferts fiscaux et de la péréquation : exercices 2011-2012 et suivants

a) dans le cas d’une province qui reçoit un paiement de péréquation pour l’exercice au titre de la partie I, ainsi que dans le cas de l’Ontario, le moins élevé des montants suivants :

(i) le montant du paiement de péréquation susceptible d’être fait à la province pour l’exercice en vertu de la partie I,

(ii) le montant correspondant au produit obtenu par multiplication des éléments suivants :

(A) le total des sommes obtenues par soustraction, pour chacune des sources de revenu mentionnées aux alinéas a) et b) de la définition de « source de revenu » au paragraphe 3.9(1), du rendement par habitant du dégrèvement d’impôt fédéral sur le revenu de la province pour l’exercice en cause du rendement national par habitant du dégrèvement d’impôt fédéral sur le revenu pour le même exercice,

(B) la population de la province pour l’exercice;

b) dans les autres cas, zéro.

Revenue sources

(1.3) For the purposes of the calculation under subparagraph (1.2)(b)(ii) and paragraph (1.22)(a), the relevant revenue bases, per capita yield of the federal income tax reduction and per capita national yield of the federal income tax reduction are to be determined in the prescribed manner.
(1.3) Pour les calculs prévus au sous-alinéa (1.2)b)(ii) et à l’alinéa (1.22)a), les assiettes, le rendement par habitant du dégrèvement d’impôt fédéral sur le revenu et le rendement national par habitant du dégrèvement d’impôt fédéral sur le revenu à retenir sont déterminés de la manière prescrite.
Précision

2007, c. 29, s. 71(7)

(2) The portion of subsection 24.7(2) of the Act before paragraph (a) is replaced by the following:
(2) Le passage du paragraphe 24.7(2) de la même loi précédant l’alinéa a) est remplacé par ce qui suit :
2007, ch. 29, par. 71(7)

Federal income tax reduction

(2) For the purposes of subsections (1), (1.2) and (1.22), the amount represented by the federal income tax reduction in a province in respect of the Canada Health Transfer and the Canada Social Transfer for a fiscal year is an amount equal to the aggregate of
(2) Pour l’application des paragraphes (1), (1.2) et (1.22), le montant du dégrèvement d’impôt fédéral sur le revenu effectué au profit de la province au titre du Transfert canadien en matière de santé et du Transfert canadien en matière de programmes sociaux pour un exercice est égal à la somme des montants suivants :
Dégrèvement d’impôt fédéral sur le revenu

390. The Act is amended by adding the following after section 24.701:
390. La même loi est modifiée par adjonction, après l’article 24.701, de ce qui suit :
Payments to Ontario

24.702 The Minister may pay to Ontario an additional cash payment equal to

(a) for the fiscal year beginning on April 1, 2009, the amount of $489,058,000; and

(b) for the fiscal year beginning on April 1, 2010, the amount determined by the formula

-1 × A × B

where

A      is the amount determined for Ontario under subparagraph 24.7(1.2)(b)(i) for that fiscal year, and

B      is the population of Ontario for that fiscal year.
24.702 Le ministre peut verser à l’Ontario les sommes supplémentaires suivantes :
Versement à l’Ontario

a) pour l’exercice commençant le 1er avril 2009, 489 058 000 $;

b) pour l’exercice commençant le 1er avril 2010, la somme correspondant au résultat du calcul suivant :

-1 × A × B

où :

A      représente la somme calculée pour l’Ontario au sous-alinéa 24.7(1.2)b)(i) pour l’exercice;

B      la population de l’Ontario pour l’exercice.

2007, c. 29, s. 73

391. Paragraph 40(a.1) of the Act is replaced by the following:
391. L’alinéa 40a.1) de la même loi est remplacé par ce qui suit :
2007, ch. 29, art. 73

(a.1) respecting the information that must be prepared and submitted by the Chief Statistician of Canada for the purposes of Parts I, I.1, V and V.1;
a.1) concernant l’information qui doit être établie et communiquée par le statisticien en chef du Canada pour l’application des parties I, I.1, V et V.1;
Payment to Nova Scotia
Paiement à la Nouvelle-Écosse
Payment of $74,188,000

392. There may be paid out of the Consolidated Revenue Fund, on the requisition of the Minister of Finance, the sum of seventy-four million and one hundred and eighty-eight thousand dollars to Nova Scotia.
392. À la demande du ministre des Finances, il peut être payé sur le Trésor à la Nouvelle-Écosse la somme de soixante-quatorze millions cent quatre-vingt-huit mille dollars.
Paiement maximal de 74 188 000 $

PART 10
PARTIE 10
EXPENDITURE RESTRAINT ACT
LOI SUR LE CONTRÔLE DES DÉPENSES
Enactment of Act

393. The Expenditure Restraint Act, whose text is as follows and whose Schedules 1 and 2 are set out in Schedule 11 to this Act, is hereby enacted:
393. Est édictée la Loi sur le contrôle des dépenses, dont le texte suit et dont les annexes 1 et 2 figurent à l’annexe 11 de la présente loi :
Édiction de la loi

An Act to restrain the Government of Canada’s expenditures in relation to employment
Loi visant à contrôler les dépenses du gouvernement du Canada à l’égard de l’emploi
SHORT TITLE
TITRE ABRÉGÉ
Short title

1. This Act may be cited as the Expenditure Restraint Act.
1. Loi sur le contrôle des dépenses.
Titre abrégé

INTERPRETATION
DÉFINITIONS ET INTERPRÉTATION
Definitions

2. The following definitions apply in this Act.
“additional remuneration”
« rémunération additionnelle »

“additional remuneration” means any allowance, bonus, differential or premium or any payment to employees that is similar to any of those payments.
“arbitral award”
« décision arbitrale »

“arbitral award” means an arbitral award governing employees to whom this Act applies.
“bargaining agent”
« agent négociateur »

“bargaining agent” has the same meaning

(a) as in subsection 3(1) of the Canada Labour Code, in relation to employees to whom Part I of that Act applies;

(b) as in section 3 of the Parliamentary Employment and Staff Relations Act, in relation to employees to whom that Act applies; and

(c) as in subsection 2(1) of the Public Service Labour Relations Act, in relation to employees to whom that Act applies.
“collective agreement”
« convention collective »

“collective agreement” means a collective agreement governing employees to whom this Act applies.
“Her Majesty”
« Sa Majesté »

“Her Majesty” means Her Majesty in right of Canada.
“National Joint Council”
« Conseil national mixte »

“National Joint Council” has the same meaning as in subsection 4(1) of the Public Service Labour Relations Act.
“rate of pay”
« taux de salaire »

“rate of pay” means a base rate of pay, whether expressed as a single rate of pay or a range of rates of pay — or, if no such rate or range exists, any fixed or ascertainable amount of base pay — but does not include any additional remuneration.
“restraint period”
« période de contrôle »

“restraint period” means the period that begins on April 1, 2006 and ends on March 31, 2011.
2. Les définitions qui suivent s’appliquent à la présente loi.
Définitions

« agent négociateur »
« agent négociateur »
bargaining agent

a) Dans le cas des employés régis par la partie I du Code canadien du travail, s’entend au sens du paragraphe 3(1) de cette loi;

b) dans le cas des employés régis par la Loi sur les relations de travail au Parlement, s’entend au sens de l’article 3 de cette loi;

c) dans le cas des employés régis par la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique, s’entend au sens du paragraphe 2(1) de cette loi.

« Conseil national mixte » S’entend au sens du paragraphe 4(1) de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique.
« Conseil national mixte »
National Joint Council

« convention collective » Convention collective régissant tout employé visé par la présente loi.
« convention collective »
collective agreement

« décision arbitrale » Décision arbitrale régissant tout employé visé par la présente loi.
« décision arbitrale »
arbitral award

« période de contrôle » Période allant du 1er avril 2006 au 31 mars 2011.
« période de contrôle »
restraint period

« rémunération additionnelle » Allocation, boni, prime ou autre paiement semblable à l’un ou l’autre de ceux-ci versés aux employés.
« rémunération additionnelle »
additional remuneration

« Sa Majesté » Sa Majesté du chef du Canada.
« Sa Majesté »
Her Majesty

« taux de salaire » Taux de salaire de base, qu’il soit unique ou sous forme d’une fourchette salariale, ou, à défaut de ce taux ou de cette fourchette, tout montant fixe ou vérifiable de salaire de base. Est exclue de la présente définition toute rémunération additionnelle.
« taux de salaire »
rate of pay

Deemed bonus

3. For the purpose of this Act, any lump sum that an employer is required by an arbitral award to pay to employees is deemed to be a bonus.
3. Pour l’application de la présente loi, toute somme forfaitaire que l’employeur est tenu de verser aux employés aux termes d’une décision arbitrale est réputée être un boni.
Sommes forfaitaires réputées être des bonis

National Joint Council recommendations

4. Any reference in this Act to additional remuneration does not include any additional remuneration that is provided for by a directive, policy, regulation, agreement or other instrument issued or made

(a) on the recommendation of the National Joint Council and with the employer’s approval; or

(b) unilaterally by an employer in respect of a subject matter that, in the opinion of the Treasury Board, is the same as or is related to the subject matter of any instrument made in accordance with paragraph (a).
4. Aucun renvoi, dans la présente loi, à la rémunération additionnelle ne vaut mention de la rémunération additionnelle prévue dans les instructions, lignes directrices, règles, accords ou autres instruments qui sont établis :
Exclusions

a) sur la recommandation du Conseil national mixte et avec l’approbation de l’employeur;

b) par l’employeur seul, à l’égard d’une question qui, de l’avis du Conseil du Trésor, est déjà visée par tout instrument établi conformément à l’alinéa a) ou est liée à une telle question.

When certain collective agreements are deemed to have been entered into

5. (1) For the purpose of this Act, a collective agreement is deemed to have been entered into before December 8, 2008 if it was actually entered into on or after that date but its parties had, before that date, agreed in writing to enter into it with effect on the expiry of a previous collective agreement and they entered into it without alteration.
5. (1) Pour l’application de la présente loi, une convention collective est réputée conclue avant le 8 décembre 2008 si elle est conclue à cette date ou après celle-ci et que les parties sont, avant cette date, convenues par écrit de la conclure de façon qu’elle prenne effet à l’expiration de la convention collective précédente et l’ont conclue sans modification.
Entente antérieure au 8 décembre 2008

When provisions of certain terms and conditions of employment are deemed to have been established

(2) If subsection (1) applies in respect of a collective agreement and terms and conditions of employment were established on or after December 8, 2008, the provisions of those terms and conditions of employment that are identical in all material respects to those of the collective agreement and that are applicable to non-represented and excluded employees that normally have terms and conditions of employment that are similar to those of the employees governed by the collective agreement are, for the purposes of this Act, deemed to have been made before December 8, 2008.
(2) Dans le cas où le paragraphe (1) s’applique à une convention collective, les conditions d’emploi — régissant des employés non représentés ou exclus — qui sont normalement établies de façon à être semblables à cette convention et qui sont identiques à tous égards importants à celles de la convention sont, pour l’application de la présente loi, si elles ont été établies le 8 décembre 2008 ou après cette date, réputées établies avant cette date.
Conditions d’emploi réputées établies avant le 8 décembre 2008

EFFECTS OF ACT
EFFETS DE LA PRÉSENTE LOI
Right to bargain collectively

6. Subject to the other provisions of this Act, the right to bargain collectively under the Canada Labour Code, the Parliamentary Employment and Staff Relations Act and the Public Service Labour Relations Act is continued.
6. Sous réserve des autres dispositions de la présente loi, est maintenu le droit de négocier collectivement sous le régime du Code canadien du travail, de la Loi sur les relations de travail au Parlement et de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique.
Droit de négocier collectivement

Right to strike

7. Nothing in this Act affects the right to strike under the Canada Labour Code or the Public Service Labour Relations Act.
7. La présente loi ne porte pas atteinte au droit de grève qui s’exerce sous le régime du Code canadien du travail ou de la Loi sur les relations de travail dans la fonction publique.
Droit de grève non touché

Amendments permitted

8. Nothing in this Act precludes the bargaining agent for employees governed by a collective agreement or arbitral award and the employer of those employees from amending, by agreement in writing, any provision of the collective agreement or arbitral award, other than a provision relating to its term, so long as the amendment is not contrary to any provision of this Act.
8. La présente loi n’a pas pour effet d’empêcher les agents négociateurs représentant les employés régis par une convention collective ou une décision arbitrale et les employeurs de ces employés de modifier, par accord écrit, les dispositions de la convention ou de la décision — exception faite de celle qui en fixe la date d’expiration — dans la mesure où la modification n’est pas contraire à la présente loi.
Modification des conventions collectives et décisions arbitrales

Workplace improvements

9. Nothing in this Act precludes the co-development of workplace improvements by bargaining agents and employers under the auspices of the National Joint Council or any other body that they may agree on.
9. La présente loi n’a pas pour effet d’empêcher les agents négociateurs et les employeurs de travailler à l’amélioration conjointe du milieu de travail sous l’égide du Conseil national mixte ou de tout autre organisme dont ils conviennent.
Amélioration du milieu de travail

Incremental and merit increases

10. Nothing in this Act is to be construed as precluding the entitlement of any employee to incremental increases — including any based on the attainment of further qualifications or the acquisition of further skills — or to merit or performance increases, in-range increases, performance bonuses or similar forms of compensation.
10. La présente loi ne porte pas atteinte au droit des employés aux augmentations d’échelon — notamment celles qui résultent de l’acquisition d’un niveau de formation ou de compétence supérieur —, aux augmentations fondées sur le mérite ou le rendement, aux augmentations à l’intérieur des fourchettes salariales, aux primes de rendement ou à des formes de rémunération semblables.
Augmentations non touchées

Conflicts with other Acts

11. In the event of a conflict between a provision of this Act and a provision of any other Act of Parliament, including a provision in Part X of the Financial Administration Act, the provision of this Act prevails to the extent of the conflict, unless the other Act expressly declares that it or any of its provisions apply despite this Act.
11. Les dispositions de la présente loi l’emportent sur les dispositions incompatibles de toute autre loi fédérale, y compris celles de la partie X de la Loi sur la gestion des finances publiques, sauf dérogation expresse des dispositions de l’autre loi.
Primauté de la présente loi

APPLICATION
CHAMP D’APPLICATION
Members of Parliament

12. This Act applies to members of the Senate and the House of Commons.
12. La présente loi s’applique aux sénateurs et aux députés.
Parlementaires

Employees

13. (1) This Act applies to employees who are employed in or by

(a) the departments and other portions of the federal public administration named in Schedules I and IV, respectively, to the Financial Administration Act and the separate agencies named in Schedule V to that Act, other than the Financial Consumer Agency of Canada and the Staff of the Non-Public Funds, Canadian Forces;

(b) the Crown corporations and public bodies named in Schedule 1; and

(c) the Senate, the House of Commons, the Library of Parliament, the office of the Senate Ethics Officer and the office of the Conflict of Interest and Ethics Commissioner.
13. (1) La présente loi s’applique aux employés :
Employés

a) des ministères et autres secteurs de l’administration publique fédérale figurant aux annexes I et IV de la Loi sur la gestion des finances publiques et des organismes distincts figurant à l’annexe V de cette loi, à l’exclusion de l’Agence de la consommation en matière financière du Canada et du Personnel des fonds non publics, Forces canadiennes;

b) des sociétés d’État et organismes publics figurant à l’annexe 1;

c) du Sénat, de la Chambre des communes, de la Bibliothèque du Parlement, du bureau du conseiller sénatorial en éthique et du bureau du commissaire aux conflits d’intérêts et à l’éthique.

Members of the Royal Canadian Mounted Police

(2) For greater certainty, members of the Royal Canadian Mounted Police are employees.
(2) Il est entendu que les membres de la Gendarmerie royale du Canada sont des employés.
Précision

Deemed employees

(3) This Act applies to the following persons, who are deemed to be employees for the purposes of this Act:

(a) the staff of members of the Senate and the House of Commons;

(b) directors of the Crown corporations and public bodies named in Schedule 1;

(c) officers and non-commissioned members of the Canadian Forces; and

(d) the Chief Electoral Officer.
(3) La présente loi s’applique également aux personnes ci-après qui sont, pour son application, assimilées à des employés :
Personnes réputées être des employés

a) le personnel des sénateurs et députés;

b) les administrateurs des sociétés d’État et organismes publics figurant à l’annexe 1;

c) les officiers et militaires du rang des Forces canadiennes;

d) le directeur général des élections.

Persons appointed by Governor in Council

(4) This Act applies to persons who are appointed by the Governor in Council, and those persons are deemed to be employees for the purposes of this Act. Despite this subsection, this Act does not apply to lieutenant governors, judges who are paid a salary under the Judges Act, military judges appointed under section 165.21 of the National Defence Act and prothonotaries appointed under section 12 of the Federal Courts Act.
(4) La présente loi s’applique en outre aux personnes nommées par le gouverneur en conseil, celles-ci étant, pour son application, assimilées à des employés. Elle ne s’applique toutefois pas aux lieutenants-gouverneurs, aux juges touchant un traitement sous le régime de la Loi sur les juges, aux juges militaires nommés en vertu de l’article 165.21 de la Loi sur la défense nationale et aux protonotaires nommés en vertu de l’article 12 de la Loi sur les Cours fédérales.
Personnes nommées par le gouverneur en conseil

Persons designated by Governor in Council

14. The Governor in Council may, by order, designate any person or class of persons as persons to whom this Act applies, and those persons are deemed to be employees for the purposes of this Act.
14. Le gouverneur en conseil peut, par décret, désigner toute autre personne ou catégorie de personnes comme étant visées par la présente loi. Les personnes ainsi désignées sont, pour l’application de la présente loi, assimilées à des employés.
Désignation par le gouverneur en conseil

Locally engaged persons and independent contractors

15. This Act does not apply to a person who is locally engaged outside Canada or, for greater certainty, to a person who is engaged as an independent contractor.
15. La présente loi ne s’applique pas aux personnes recrutées sur place à l’étranger. Il est entendu qu’elle ne s’applique pas non plus aux personnes engagées à titre d’entrepreneurs indépendants.
Non-application

RESTRAINT MEASURES
MESURES DE CONTRÔLE
Increases to Rates of Pay
Augmentation des taux de salaire
Increases to rates of pay

16. Despite any collective agreement, arbitral award or terms and conditions of employment to the contrary, but subject to the other provisions of this Act, the rates of pay for employees are to be increased, or are deemed to have been increased, as the case may be, by the following percentages for any 12-month period that begins during any of the following fiscal years:

(a) the 2006–2007 fiscal year, 2.5%;

(b) the 2007–2008 fiscal year, 2.3%;

(c) the 2008–2009 fiscal year, 1.5%;

(d) the 2009–2010 fiscal year, 1.5%; and

(e) the 2010–2011 fiscal year, 1.5%.
16. Malgré toute convention collective, décision arbitrale ou condition d’emploi à l’effet contraire, mais sous réserve des autres dispositions de la présente loi, les taux de salaire des employés sont augmentés, ou sont réputés l’avoir été, selon le cas, selon les taux figurant ci-après à l’égard de toute période de douze mois commençant au cours d’un des exercices suivants :
Augmentation des taux de salaire

a) l’exercice 2006-2007, un taux de deux et demi pour cent;

b) l’exercice 2007-2008, un taux de deux et trois dixièmes pour cent;

c) l’exercice 2008-2009, un taux de un et demi pour cent;

d) l’exercice 2009-2010, un taux de un et demi pour cent;

e) l’exercice 2010-2011, un taux de un et demi pour cent.

Employees Represented by a Bargaining Agent
Employés représentés par un agent négociateur
Increases to rates of pay — collective agreements or arbitral awards after coming into force

17. (1) The provisions of any collective agreement that is entered into, or arbitral award that is made, after the day on which this Act comes into force may not provide for increases to rates of pay that are greater than those set out in section 16, but they may provide for increases that are lower.
17. (1) Les dispositions de toute convention collective conclue — ou décision arbitrale rendue — après la date d’entrée en vigueur de la présente loi ne peuvent prévoir des augmentations des taux de salaire à des taux supérieurs à ceux prévus à l’article 16, mais elles peuvent en prévoir à des taux inférieurs.
Conventions collectives ou décisions arbitrales postérieures à l’entrée en vigueur

12-month periods

(2) For greater certainty, any collective agreement that is entered into, or any arbitral award that is made, after the day on which this Act comes into force and that provides for increases to rates of pay for any period that begins during the restraint period must do so on the basis of a 12-month period.
(2) Il est entendu que toute augmentation prévue dans la convention ou la décision visée au paragraphe (1) à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle doit être fondée sur une période de douze mois.
Précision

Increases to rates of pay — collective agreements and arbitral awards — December 8, 2008 until coming into force

18. The provisions of any collective agreement that is entered into, or any arbitral award that is made, during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force that provide, for any particular period, for increases to rates of pay that are greater than those referred to in section 16 for that particular period are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be, and are deemed to be provisions that provide for the increases referred to in section 16.
18. Toute disposition d’une convention collective conclue — ou d’une décision arbitrale rendue — au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi prévoyant, pour une période donnée, une augmentation des taux de salaire supérieure à celle qui est prévue à l’article 16 pour cette période est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur et est réputée prévoir l’augmentation prévue à cet article pour cette période.
Conventions collectives ou décisions arbitrales — du 8 décembre 2008 à l’entrée en vigueur

Increases to rates of pay — collective agreements and arbitral awards — before December 8, 2008

19. With respect to a collective agreement that is entered into, or an arbitral award that is made, before December 8, 2008,

(a) section 16 does not apply in respect of any period that began during the 2006–2007 or 2007–2008 fiscal year; and

(b) for any 12-month period that begins during any of the 2008–2009, 2009–2010 and 2010–2011 fiscal years, section 16 applies only in respect of periods that begin on or after December 8, 2008 and any provisions of those agreements or awards that provide, for any particular period, for increases to rates of pay that are greater than those referred to in section 16 for that particular period are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be, and are deemed to be provisions that provide for the increases referred to in section 16.
19. S’agissant de toute convention collective conclue — ou de toute décision arbitrale rendue — avant le 8 décembre 2008, les règles suivantes s’appliquent :
Conventions collectives ou décisions arbitrales antérieures au 8 décembre 2008

a) l’article 16 ne s’applique pas à l’égard de toute période commençant au cours des exercices 2006-2007 ou 2007-2008;

b) en ce qui concerne toute période de douze mois commençant au cours de l’un ou l’autre des exercices 2008-2009, 2009-2010 et 2010-2011, l’article 16 s’applique uniquement à l’égard de toute période commençant le 8 décembre 2008 ou après cette date, et toute disposition de cette convention ou décision prévoyant, pour une période donnée, une augmentation des taux de salaire supérieure à celle qui est prévue à l’article 16 pour cette période est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur et est réputée prévoir l’augmentation prévue à cet article pour cette période.

Other than 12-month periods — section 18

20. If a collective agreement or arbitral award to which section 18 applies provides for an increase to rates of pay for a period of other than 12 months that begins during any particular fiscal year in the restraint period, that increase is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be, and is deemed to be an increase for that period of other than 12 months, determined on an annualized basis to the nearest 1/100%, that provides for the increase referred to in section 16 for a period that begins during that particular fiscal year.
20. Dans le cas où une convention collective ou une décision arbitrale visée à l’article 18 prévoit une augmentation des taux de salaire pour toute période d’une durée autre que de douze mois commençant au cours d’un exercice de la période de contrôle, cette augmentation est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur et est réputée être une augmentation — applicable à la période d’une durée autre que de douze mois — établie sur une base annuelle et arrondie au centième pour cent près, qui donne le taux prévu à l’article 16 pour toute période commençant au cours du même exercice.
Périodes d’une autre durée : article 18

Other than 12-month periods — section 19

21. If a collective agreement or arbitral award to which section 19 applies provides for an increase to rates of pay for a period of other than 12 months that begins during any particular fiscal year that begins during the period that begins on December 8, 2008 and ends on March 31, 2011, that increase is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be, and is deemed to be an increase for that period of other than 12 months, determined on an annualized basis to the nearest 1/100%, that provides for the increase referred to in section 16 for a period that begins during that particular fiscal year.
21. Dans le cas où une convention collective ou une décision arbitrale visée à l’article 19 prévoit une augmentation des taux de salaire pour toute période d’une durée autre que de douze mois commençant au cours d’un exercice qui commence au cours de la période allant du 8 décembre 2008 au 31 mars 2011, cette augmentation est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur et est réputée être une augmentation — applicable à la période d’une durée autre que de douze mois — établie sur une base annuelle et arrondie au centième pour cent près, qui donne le taux prévu à l’article 16 pour toute période commençant au cours du même exercice.
Périodes d’une autre durée : article 19

Lower percentages not affected

22. If a collective agreement or arbitral award to which section 18 or 19 applies provides for an increase to the rates of pay for any particular period that is lower than the increase referred to in section 16 for that period, section 16 does not apply in respect of that increase.
22. Si une convention collective ou une décision arbitrale visée aux articles 18 ou 19 prévoit, pour une période donnée, une augmentation des taux de salaire inférieure à celle qui est prévue à l’article 16 pour cette période, l’article 16 est sans effet à l’égard de cette augmentation.
Taux inférieurs

Restructuring prohibited

23. Subject to sections 31 to 34,

(a) no provision of a collective agreement that is entered into, or of an arbitral award that is made, after the day on which this Act comes into force may provide for the restructuring of rates of pay during any period that begins during the restraint period;

(b) any provision of a collective agreement that is entered into, or of an arbitral award that is made, during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force that provides for the restructuring of rates of pay during any period that begins during the restraint period is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be; and

(c) any provision of a collective agreement that is entered into, or of an arbitral award that is made, before December 8, 2008 that provides for the restructuring of rates of pay during any period that begins during the period that begins on December 8, 2008 and ends on March 31, 2011 is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be.
23. Sous réserve des articles 31 à 34 :
Aucune restructuration

a) aucune disposition d’une convention collective conclue — ou d’une décision arbitrale rendue — après la date d’entrée en vigueur de la présente loi ne peut prévoir de restructuration des taux de salaire au cours de toute période commençant au cours de la période de contrôle;

b) toute disposition d’une convention collective conclue — ou d’une décision arbitrale rendue — au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de toute période commençant au cours de la période de contrôle est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur;

c) toute disposition d’une convention collective conclue — ou d’une décision arbitrale rendue — avant le 8 décembre 2008 prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de toute période commençant au cours de la période allant du 8 décembre 2008 au 31 mars 2011 est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur.

No increases to additional remuneration — after coming into force

24. No collective agreement that is entered into, or arbitral award that is made, after the day on which this Act comes into force may provide, for any period that begins during the restraint period, for any increase to the amount or rate of any additional remuneration that applied to the employees governed by the collective agreement or the arbitral award immediately before the collective agreement, or the arbitral award, as the case may be, becomes effective.
24. Aucune convention collective conclue — ou décision arbitrale rendue — après la date d’entrée en vigueur de la présente loi ne peut, à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle, prévoir une augmentation des montants ou des taux de toute rémunération additionnelle applicable, avant la prise d’effet de la convention ou de la décision, aux employés régis par celle-ci.
Après l’entrée en vigueur — aucune augmentation de la rémunération additionnelle

No increases to additional remuneration — December 8, 2008 until coming into force

25. If a collective agreement that is entered into, or arbitral award that is made, at any time during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force contains provisions that provide, for any period that begins during the restraint period, for an increase to the amount or rate of any additional remuneration that applied to the employees governed by the collective agreement or the arbitral award immediately before the collective agreement, or the arbitral award, as the case may be, became effective, those provisions are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be.
25. Est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur la disposition de toute convention collective conclue — ou décision arbitrale rendue — au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi prévoyant, à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle, une augmentation des montants ou des taux de toute rémunération additionnelle applicable, avant la prise d’effet de la convention ou de la décision, aux employés régis par celle-ci.
Du 8 décembre 2008 à l’entrée en vigueur — aucune augmentation de la rémunération additionnelle

No increases to additional remuneration — before December 8, 2008

26. If a collective agreement that is entered into, or an arbitral award that is made, before December 8, 2008 contains provisions that, for any period that begins in the period that begins on December 8, 2008 and ends on March 31, 2011, provide for an increase to the amount or rate of any additional remuneration that applied to the employees governed by the collective agreement or the arbitral award immediately before the first period that began on or after December 8, 2008, those provisions are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be.
26. Est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur la disposition de toute convention collective conclue — ou décision arbitrale rendue — avant le 8 décembre 2008 prévoyant, à l’égard de toute période commençant au cours de la période allant du 8 décembre 2008 au 31 mars 2011, une augmentation des montants ou des taux de toute rémunération additionnelle applicable, avant la première période qui commence le 8 décembre 2008 ou après cette date, aux employés régis par cette convention ou décision.
Avant le 8 décembre 2008 — aucune augmentation de la rémunération additionnelle

No new additional remuneration — after coming into force

27. No collective agreement that is entered into, or arbitral award that is made, after the day on which this Act comes into force may provide, for any period that begins during the restraint period, for any additional remuneration that is new in relation to the additional remuneration that applied to the employees governed by the collective agreement or the arbitral award immediately before the collective agreement or the arbitral award, as the case may be, becomes effective.
27. Aucune convention collective conclue — ou décision arbitrale rendue — après la date d’entrée en vigueur de la présente loi ne peut, à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle, prévoir de rémunération additionnelle qui est nouvelle par rapport à celle applicable, avant la prise d’effet de la convention ou de la décision, aux employés régis par celle-ci.
Après l’entrée en vigueur — aucune nouvelle rémunération additionnelle

No new additional remuneration — December 8, 2008 to coming into force

28. If a collective agreement that is entered into, or an arbitral award that is made, at any time during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force contains a provision that provides, for any period that begins during the restraint period, for any additional remuneration to the employees governed by the collective agreement or the arbitral award that is new in relation to the additional remuneration that applied to the employees governed by the collective agreement or the arbitral award, as the case may be, immediately before it became effective, that provision is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be.
28. Est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur la disposition de toute convention collective conclue — ou décision arbitrale rendue — au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi prévoyant, à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle, une rémunération additionnelle qui est nouvelle par rapport à celle applicable, avant la prise d’effet de la convention ou de la décision, aux employés régis par celle-ci.
Du 8 décembre 2008 à l’entrée en vigueur — aucune nouvelle rémunération additionnelle

No new additional remuneration — before December 8, 2008

29. If a collective agreement that is entered into, or an arbitral award that is made, before December 8, 2008 contains a provision that provides, for any period that begins in the period that begins on December 8, 2008 and ends on March 31, 2011, for any additional remuneration to the employees governed by the collective agreement or the arbitral award that is new in relation to the additional remuneration that applied to the employees governed by the collective agreement or arbitral award, as the case may be, immediately before the first period that began on or after December 8, 2008, that provision is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be.
29. Est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur la disposition de toute convention collective conclue — ou décision arbitrale rendue — avant le 8 décembre 2008 prévoyant, à l’égard de toute période commençant au cours de la période allant du 8 décembre 2008 au 31 mars 2011, une rémunération additionnelle qui est nouvelle par rapport à celle applicable, avant la première période qui commence le 8 décembre 2008 ou après cette date, aux employés régis par cette convention ou décision.
Avant le 8 décembre 2008 — aucune nouvelle rémunération additionnelle

Canada Border Services Agency

30. Sections 24 to 26 do not apply in respect of pay notes applicable only to employees in the Canada Border Services Agency who were transferred to the Agency on its creation, but the rates of those pay notes may not be increased during any period that begins in any of the fiscal years referred to in section 16 by a percentage that is higher than the percentage set out in that section for that fiscal year.
30. Les articles 24 à 26 sont sans effet à l’égard des notes sur la rémunération visant uniquement les employés de l’Agence des services frontaliers du Canada qui ont été transférés à cet organisme au moment de sa création, mais les taux prévus à ces notes ne peuvent, à l’égard de toute période commençant au cours de tout exercice visé à l’article 16, être supérieurs à ceux prévus à cet article pour cet exercice.
Agence des services frontaliers du Canada

Border Services Group

31. The following rules apply in respect of collective agreements that govern employees in the Border Services Group whose employer is Her Majesty as represented by the Treasury Board:

(a) paragraph 23(a) does not prevent any collective agreement that is entered into after the day on which this Act comes into force from restructuring, as a result of a classification conversion, the rates of pay during the 2007–2008 or 2009–2010 fiscal year, and the increases set out in section 16 apply in respect of the restructured rates of pay;

(b) if a collective agreement is entered into during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force and, as a result of a classification conversion, it contains provisions for the restructuring of rates of pay during the 2007–2008 or 2009–2010 fiscal year, paragraph 23(b) does not apply in respect of those provisions, and the increases set out in section 16 apply in respect of the restructured rates of pay; and

(c) if a collective agreement is entered into before December 8, 2008 and, as a result of a classification conversion, it contains provisions for the restructuring of rates of pay during the 2009–2010 fiscal year, paragraph 23(c) does not apply in respect of those provisions, and the increase set out in section 16 applies in respect of the restructured rates of pay.
31. Les règles ci-après s’appliquent à l’égard de toute convention collective régissant les employés du groupe des services frontaliers dont l’employeur est Sa Majesté, représentée par le Conseil du Trésor :
Groupe des services frontaliers

a) toute convention conclue après la date d’entrée en vigueur de la présente loi peut, malgré l’alinéa 23a), prévoir une restructuration des taux de salaire au cours des exercices 2007-2008 ou 2009-2010, suivant une transposition de classification, et les augmentations prévues à l’article 16 s’appliquent aux taux de salaire ainsi restructurés;

b) si une convention conclue au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi contient des dispositions prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours des exercices 2007-2008 ou 2009-2010, suivant une transposition de classification, l’alinéa 23b) est sans effet à l’égard de ces dispositions et les augmentations prévues à l’article 16 s’appliquent aux taux de salaire ainsi restructurés;

c) si une convention conclue avant le 8 décembre 2008 contient des dispositions prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de l’exercice 2009-2010, suivant une transposition de classification, l’alinéa 23c) est sans effet à l’égard de ces dispositions et l’augmentation prévue à l’article 16 s’applique aux taux de salaire ainsi restructurés.

Groups subject to national rates of pay

32. The following rules apply in respect of collective agreements that govern employees in the Operational Services Group whose employer is Her Majesty as represented by the Treasury Board and employees in the General Labour and Trades Group and the General Services Group whose employer is Her Majesty as represented by the Parks Canada Agency or Her Majesty as represented by the Canadian Food Inspection Agency:

(a) paragraph 23(a) does not prevent any collective agreement that is entered into after the day on which this Act comes into force from restructuring the rates of pay during the 2009–2010 fiscal year in order to create national rates of pay, and the increase set out in section 16 applies in respect of the restructured rates of pay;

(b) if a collective agreement is entered into during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force and, in order to create national rates of pay, it contains provisions for the restructuring of rates of pay during the 2009–2010 fiscal year, paragraph 23(b) does not apply in respect of those provisions, and the increase set out in section 16 applies in respect of the restructured rates of pay; and

(c) if a collective agreement is entered into before December 8, 2008 and, in order to create national rates of pay, it contains provisions for the restructuring of rates of pay during the 2009–2010 fiscal year, paragraph 23(c) does not apply in respect of those provisions, and the increase set out in section 16 applies in respect of the restructured rates of pay.
32. Les règles ci-après s’appliquent à l’égard de toute convention collective régissant les employés du groupe des services de l’exploitation dont l’employeur est Sa Majesté, représentée par le Conseil du Trésor, ainsi que les employés du groupe manoeuvres et hommes de métiers et du groupe des services divers dont l’employeur est Sa Majesté, représentée par soit l’Agence Parcs Canada, soit l’Agence canadienne d’inspection des aliments :
Groupes visés par des taux de salaire nationaux

a) toute convention conclue après la date d’entrée en vigueur de la présente loi peut, malgré l’alinéa 23a), prévoir une restructuration des taux de salaire au cours de l’exercice 2009-2010 en vue d’établir des taux nationaux, et l’augmentation prévue à l’article 16 s’applique aux taux de salaire ainsi restructurés;

b) si une convention conclue au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi contient des dispositions prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de l’exercice 2009-2010 en vue d’établir des taux nationaux, l’alinéa 23b) est sans effet à l’égard de ces dispositions et l’augmentation prévue à l’article 16 s’applique aux taux de salaire ainsi restructurés;

c) si une convention conclue avant le 8 décembre 2008 contient des dispositions prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de l’exercice 2009-2010 en vue d’établir des taux nationaux, l’alinéa 23c) est sans effet à l’égard de ces dispositions et l’augmentation prévue à l’article 16 s’applique aux taux de salaire ainsi restructurés.

Ships’ Officers Group

33. The following rules apply in respect of any arbitral award that is made before December 8, 2008 and that governs employees in the Ships’ Officers Group whose employer is Her Majesty as represented by the Treasury Board:

(a) paragraph 23(c) does not apply in respect of the provisions of any arbitral award that provide for the restructuring of rates of pay during the 2010–2011 fiscal year, and the increase set out in section 16 applies in respect of the restructured rates of pay; and

(b) section 29 does not apply in respect of the provisions of any arbitral award that provide for the payment, during the 2010–2011 fiscal year, of a sum in lieu of vacation leave factors.
33. Les règles ci-après s’appliquent à l’égard de toute décision arbitrale rendue avant le 8 décembre 2008 et régissant les employés du groupe des officiers de navire dont l’employeur est Sa Majesté, représentée par le Conseil du Trésor :
Groupe des officiers de navire

a) l’alinéa 23c) est sans effet à l’égard des dispositions d’une telle décision prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de l’exercice 2010-2011 et l’augmentation prévue à l’article 16 s’applique aux taux de salaire ainsi restructurés;

b) l’article 29 est sans effet à l’égard des dispositions d’une telle décision prévoyant le versement, au cours de l’exercice 2010-2011, d’une somme pour compenser l’élimination du facteur de congés annuels.

Law Group

34. (1) The following rules apply in respect of any collective agreement or arbitral award that governs employees in the Law Group whose employer is Her Majesty as represented by the Treasury Board, and in respect of any period that begins during the restraint period:

(a) in the case of a collective agreement entered into — or an arbitral award made — after the day on which this Act comes into force,

(i) it may not have retroactive effect in respect of a day that is earlier than May 10, 2006,

(ii) any increase to rates of pay that it provides for in respect of any period that begins during the 2006–2007 fiscal year must be based on the rates of pay set out in Schedule 2,

(iii) it must provide, for all employees in the Law Group, for the same performance pay plans that were in effect on May 9, 2006 for any employees in the Law Group and, in relation to any particular position level, those plans must be at the same amounts or rates that were in effect for that position level on that date, but those plans may not have retroactive effect,

(iv) it may provide for any additional remuneration — other than a performance bonus — that applied to any position level in the Law Group on May 9, 2006, but the amount or rate of that additional remuneration for a particular position level may not be greater than the highest amount or rate that applied to employees of that position level on that date, and

(v) it may not provide for additional remuneration if that additional remuneration applied to no employee in the Law Group on May 9, 2006; and

(b) in the case of a collective agreement entered into — or an arbitral award made — on or before the day on which this Act comes into force,

(i) if any of its provisions has retroactive effect in respect of a day that is earlier than May 10, 2006, that retroactive effect is deemed never to have had effect, the provision is deemed to have had retroactive effect as of May 10, 2006 and the first day of every other period that is related to that provision is deemed to be moved forward by the number of days that is equal to the number of days between the first day the provision was expressed to have retroactive effect and May 10, 2006,

(ii) if the increase provided to rates of pay for any period that begins during the 2006–2007 fiscal year is based on rates of pay that are greater than those set out in Schedule 2, those greater rates of pay are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be, and the increase is deemed to be based on the rates of pay set out in Schedule 2,

(iii) if subparagraph (ii) applies, its provision that provides for the rates of pay for any other period that begins on or before March 31, 2011 is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be, and the rates of pay in that provision are deemed to be the rates of pay that applied immediately before the beginning of that period as a result of this Act,

(iv) if it provides for performance pay plans and those plans are not the same as those that were in effect on May 9, 2006 for any employees in the Law Group or the amounts or rates provided for in those plans in relation to any particular position level are not the same as those of the performance pay plans that were in effect on that date — or the plans were expressed to be retroactive — the provisions that provide for those plans are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be, and are deemed to be provisions that provide, for all employees in the Law Group, as of the day that the agreement was entered into or the award was made, for the same performance pay plans that were in effect on May 9, 2006 for any employees in the Law Group at the same amounts or rates, in relation to any particular position level, that were in effect on that date,

(v) if it does not provide for performance pay plans, it is deemed to provide, for all employees in the Law Group, as of the day that the agreement was entered into or the award was made, for the same performance pay plans that were in effect on May 9, 2006 for any employees in the Law Group at the same amounts or rates, in relation to any particular position level, that were in effect on that date,

(vi) if it provides for any additional remuneration — other than a performance bonus — that applied to any position level in the Law Group on May 9, 2006, and the amount or rate of that additional remuneration for a particular position level is greater than the highest amount or rate that applied to any employees of that position level on that date, the provision that provides for that payment is deemed to be of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be, and is deemed to provide for the highest amount or rate, as the case may be, that applied in respect of any of those employees on that date, and

(vii) if it provides for any additional remuneration, and that additional remuneration applied to no employee in the Law Group on May 9, 2006, the provision that provides for that payment is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be.
34. (1) Les règles ci-après s’appliquent à l’égard de toute convention collective ou décision arbitrale régissant les employés du groupe du droit dont l’employeur est Sa Majesté, représentée par le Conseil du Trésor, et de toute période commençant au cours de la période de contrôle :
Groupe du droit

a) dans le cas d’une convention conclue — ou d’une décision rendue — après la date d’entrée en vigueur de la présente loi :

(i) elle ne peut avoir un effet rétroactif au-delà du 10 mai 2006,

(ii) toute augmentation des taux de salaire qu’elle prévoit à l’égard de toute période commençant au cours de l’exercice 2006-2007 doit être fondée sur les taux de salaire figurant à l’annexe 2,

(iii) elle doit prévoir pour tous les employés du groupe les mêmes régimes de rémunération au rendement — et les mêmes montants ou taux pour un niveau de poste donné — que ceux en vigueur le 9 mai 2006 pour des employés de ce groupe, mais ces régimes ne peuvent avoir d’effet rétroactif,

(iv) elle peut prévoir toute rémunération additionnelle — autre qu’une prime de rendement — s’appliquant à tout niveau de poste de ce groupe le 9 mai 2006, mais le montant ou le taux de celle-ci ne peut, pour un niveau donné, être supérieur au plus élevé des montants ou taux de la rémunération additionnelle applicable à tout employé occupant un poste de ce niveau à cette date,

(v) elle ne peut prévoir de rémunération additionnelle dont aucun employé de ce groupe ne bénéficiait le 9 mai 2006;

b) dans le cas d’une convention conclue — ou d’une décision rendue — à la date d’entrée en vigueur de la présente loi ou avant cette date :

(i) si telle de ses dispositions a un effet rétroactif au-delà du 10 mai 2006, cette rétroactivité est réputée n’avoir jamais eu d’effet, la disposition est réputée avoir un effet rétroactif au 10 mai 2006 et le premier jour de toutes les autres périodes prévues dans celle-ci est reporté d’un nombre de jours égal au nombre de jours écoulés entre la date originale de sa prise d’effet et le 10 mai 2006,

(ii) si les augmentations prévues à la convention ou à la décision pour toute période commençant au cours de l’exercice 2006-2007 sont fondées sur des taux de salaire supérieurs à ceux figurant à l’annexe 2, ces taux de salaire supérieurs sont inopérants ou réputés n’être jamais entrés en vigueur et les augmentations sont réputées être fondées sur les taux de salaire figurant à cette annexe,

(iii) si le sous-alinéa (ii) s’applique, les dispositions prévoyant les taux de salaire pour toute autre période commençant le 31 mars 2011 ou avant cette date sont inopérantes ou réputées n’être jamais entrées en vigueur et les taux de salaire qui y sont prévus sont réputés être les taux de salaire en vigueur avant cette période en application de la présente loi,

(iv) si elle prévoit un régime de rémunération au rendement différent — ou si les montants ou les taux pour un niveau de poste donné sont différents — de tout régime en vigueur le 9 mai 2006 pour des employés de ce groupe, ou si elle prévoit que le régime a un effet rétroactif, les dispositions qui le prévoient sont inopérantes ou réputées n’être jamais entrées en vigueur et sont réputées prévoir, à compter de la date de la convention ou de la décision, les mêmes régimes de rémunération au rendement — et les mêmes montants ou taux pour un niveau de poste donné — que ceux en vigueur le 9 mai 2006 pour des employés de ce groupe,

(v) si elle ne prévoit pas de régime de rémunération au rendement, elle est réputée prévoir, à compter de la date de la convention ou de la décision, pour tous les employés du groupe, les mêmes régimes de rémunération au rendement — et les mêmes montants ou taux pour un niveau de poste donné — que ceux en vigueur le 9 mai 2006 pour des employés de ce groupe,

(vi) si elle prévoit une rémunération additionnelle — autre qu’une prime de rendement — applicable aux employés de ce groupe le 9 mai 2006 et que le montant ou le taux de celle-ci est, à l’égard des employés d’un niveau de poste donné, supérieur au plus élevé des montants ou taux applicables aux employés de ce niveau à cette date, les dispositions qui la prévoient sont inopérantes ou réputées n’être jamais entrées en vigueur et sont réputées prévoir une rémunération additionnelle dont le montant ou le taux est équivalent au plus élevé des montants ou taux applicables à ces employés à cette date,

(vii) si elle prévoit une rémunération additionnelle dont aucun employé de ce groupe ne bénéficiait le 9 mai 2006, les dispositions qui la prévoient sont inopérantes ou réputées n’être jamais entrées en vigueur.

Other provisions apply

(2) For greater certainty, the provisions of this Act that are not inconsistent with subsection (1) apply to collective agreements and arbitral awards that govern employees in the Law Group.
(2) Il est entendu que les autres dispositions de la présente loi qui ne sont pas incompatibles avec les règles prévues au paragraphe (1) s’appliquent à la convention collective ou à la décision arbitrale régissant les employés du groupe du droit.
Précision

Non-represented and Excluded Employees
Employés non représentés ou exclus
Definitions

35. (1) The following definitions apply in sections 36 to 54.
“employee”
« employé »

“employee” means an employee who is not represented by a bargaining agent or who is excluded from a bargaining unit.
“terms and conditions of employment”
« condition d’emploi »

“terms and conditions of employment” means terms and conditions of employment that apply to employees.
35. (1) Les définitions qui suivent s’appliquent aux articles 36 à 54.
Définitions

« condition d’emploi » Toute condition d’emploi s’appliquant aux employés.
« condition d’emploi »
terms and conditions of employment

« employé » Tout employé non représenté par un agent négociateur ou exclu d’une unité de négociation.
« employé »
employee

When terms and conditions of employment are considered to be established

(2) For the purposes of sections 36 to 54, terms and conditions of employment are considered to be established if they are established by an employer acting alone or agreed to by an employer and employees.
(2) Pour l’application des articles 36 à 54, sont des conditions d’emploi établies celles qui émanent unilatéralement de l’employeur ou celles convenues par celui-ci et les employés.
Établissement des conditions d’emploi

Increases to rates of pay — terms and conditions established after coming into force

36. (1) Terms and conditions of employment established after the day on which this Act comes into force may not provide for increases to rates of pay that are greater than those set out in section 16, but they may provide for increases that are lower.
36. (1) Les conditions d’emploi établies après l’entrée en vigueur de la présente loi ne peuvent prévoir des augmentations des taux de salaire à des taux supérieurs à ceux prévus à l’article 16, mais elles peuvent en prévoir à des taux inférieurs.
Augmentations établies après l’entrée en vigueur

12-month periods

(2) For greater certainty, terms and conditions of employment established after the day on which this Act comes into force that provide for increases to rates of pay for any period that begins during the restraint period must do so on the basis of a 12-month period.
(2) Il est entendu que les conditions d’emploi visées au paragraphe (1) applicables à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle doivent être fondées sur une période de douze mois.
Précision

Increases to rates of pay — terms and conditions of employment — December 8, 2008 until coming into force

37. The provisions of any terms and conditions of employment established during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force that provide, for any particular period, for an increase to rates of pay that are greater than those referred to in section 16 for that particular period are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be, and are deemed to be provisions that provide for the increases referred to in section 16.
37. Toute disposition de conditions d’emploi établies au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi prévoyant, pour une période donnée, une augmentation des taux de salaire supérieure à celle qui est prévue à l’article 16 pour cette période est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur et est réputée prévoir l’augmentation prévue à cet article pour cette période.
Conditions d’emploi — du 8 décembre 2008 à l’entrée en vigueur

Increases to rates of pay — terms and conditions of employment — before December 8, 2008

38. With respect to any terms and conditions of employment established before December 8, 2008 that provide for increases to rates of pay

(a) section 16 does not apply in respect of any period that began during the 2006–2007 or 2007–2008 fiscal year; and

(b) for any 12-month period that begins during any of the 2008–2009, 2009–2010 and 2010–2011 fiscal years, section 16 applies only in respect of periods that begin on or after December 8, 2008 and any provisions of those terms and conditions of employment that provide, for any particular period, for increases to rates of pay that are greater than those referred to in section 16 for that particular period are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be, and are deemed to be provisions that provide for the increases referred to in section 16.
38. S’agissant de conditions d’emploi établies avant le 8 décembre 2008, les règles suivantes s’appliquent :
Conditions d’emploi antérieures au 8 décembre 2008

a) l’article 16 ne s’applique pas à l’égard de toute période commençant au cours des exercices 2006-2007 ou 2007-2008;

b) en ce qui concerne toute période de douze mois commençant au cours de l’un ou l’autre des exercices 2008-2009, 2009-2010 et 2010-2011, l’article 16 s’applique uniquement à l’égard de toute période commençant le 8 décembre 2008 ou après cette date, et toute disposition des conditions d’emploi prévoyant, pour une période donnée, une augmentation des taux de salaire supérieure à celle qui est prévue à cet article pour cette période est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur, et est réputée prévoir l’augmentation prévue au même article pour cette période.

Other than 12-month periods — section 37

39. If any terms and conditions of employment to which section 37 applies provide for an increase to rates of pay for a period of other than 12 months that begins during any particular fiscal year in the restraint period, that increase is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be, and the increase is deemed to be an increase for that period of other than 12 months, determined on an annualized basis to the nearest 1/100%, that provides for the increase referred to in section 16 for a period that begins during that particular fiscal year.
39. Dans le cas où des conditions d’emploi visées à l’article 37 prévoient une augmentation des taux de salaire pour toute période d’une durée autre que de douze mois commençant au cours d’un exercice de la période de contrôle, cette augmentation est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur et est réputée être une augmentation — applicable à la période d’une durée autre que de douze mois — établie sur une base annuelle et arrondie au centième pour cent près, qui donne le taux prévu à l’article 16 pour toute période commençant au cours du même exercice.
Périodes d’une autre durée : article 37

Other than 12-month periods — section 38

40. If any terms and conditions of employment to which section 38 applies provide for an increase to rates of pay for a period of other than 12 months that begins during any particular fiscal year that begins during the period that begins on December 8, 2008 and ends on March 31, 2011, that increase is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be, and is deemed to be an increase for that period of other than 12 months, determined on an annualized basis to the nearest 1/100%, that provides for the increases referred to in section 16 in respect of a period that begins during that particular fiscal year.
40. Dans le cas où des conditions d’emploi visées à l’article 38 prévoient une augmentation des taux de salaire pour toute période d’une durée autre que de douze mois commençant au cours d’un exercice qui commence au cours de la période allant du 8 décembre 2008 au 31 mars 2011, cette augmentation est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur et est réputée être une augmentation — applicable à la période d’une durée autre que de douze mois — établie sur une base annuelle et arrondie au centième pour cent près, qui donne le taux prévu à l’article 16 pour toute période commençant au cours du même exercice.
Périodes d’une autre durée : article 38

Lower percentages not affected

41. If any terms and conditions of employment to which section 37 or 38 apply provide for an increase to the rates of pay for any particular period that is lower than the increase referred to in section 16 for that period, section 16 does not apply in respect of that increase.
41. Si des conditions d’emploi visées aux articles 37 ou 38 prévoient, pour une période donnée, une augmentation des taux de salaire inférieure à celle qui est prévue à l’article 16 pour cette période, cet article est sans effet à l’égard de cette augmentation.
Taux inférieurs

Section 16 does not create authority to increase

42. If any terms and conditions of employment established before, on or after the day on which this Act comes into force do not provide for an increase to the rates of pay for any particular period that begins during the restraint period, section 16 is not to be construed as authorizing any increase to those rates of pay.
42. Si des conditions d’emploi — établies à l’entrée en vigueur de la présente loi, avant ou après cette date — ne prévoient aucune augmentation des taux de salaire à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle, l’article 16 n’a pas pour effet d’accorder une augmentation des taux de salaire.
Aucune augmentation prévue

Restructuring prohibited

43. Subject to sections 51 to 54,

(a) no provision of terms and conditions of employment established after the day on which this Act comes into force may provide for the restructuring of rates of pay during any period that begins during the restraint period;

(b) any provision of terms and conditions of employment established during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force that provides for the restructuring of rates of pay during any period that begins during the restraint period is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be; and

(c) any provision of terms and conditions of employment established before December 8, 2008 that provides for the restructuring of rates of pay during any period that begins during the period that begins on December 8, 2008 and ends on March 31, 2011 is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be.
43. Sous réserve des articles 51 à 54 :
Aucune restructuration

a) aucune condition d’emploi établie après la date d’entrée en vigueur de la présente loi ne peut prévoir de restructuration des taux de salaire au cours de toute période commençant au cours de la période de contrôle;

b) toute condition d’emploi établie au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi et prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de toute période commençant au cours de la période de contrôle est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur;

c) toute condition d’emploi établie avant le 8 décembre 2008 et prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de toute période commençant au cours de la période allant du 8 décembre 2008 au 31 mars 2011 est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur.

No increases to additional remuneration — after coming into force

44. No terms and conditions of employment established after the day on which this Act comes into force may provide, for any period that begins during the restraint period, for any increase to the amount or rate of any additional remuneration that applied to the employees governed by those terms and conditions of employment immediately before those terms and conditions of employment become effective.
44. Aucune condition d’emploi établie après la date d’entrée en vigueur de la présente loi ne peut, à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle, prévoir une augmentation des montants ou des taux de toute rémunération additionnelle applicable, avant la prise d’effet de la condition d’emploi, aux employés régis par celle-ci.
Après l’entrée en vigueur — aucune augmentation de la rémunération additionnelle

No increases to additional remuneration — December 8, 2008 until coming into force

45. If any terms and conditions of employment established at any time during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force contain provisions that provide, for any period that begins during the restraint period, for an increase to the amount or rate of any additional remuneration that applied to the employees governed by those terms and conditions of employment immediately before those provisions became effective, those provisions are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be.
45. Est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur toute disposition de conditions d’emploi établies au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi prévoyant, à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle, une augmentation des montants ou des taux de toute rémunération additionnelle applicable, avant la prise d’effet des conditions d’emploi, aux employés régis par celles-ci.
Du 8 décembre 2008 à l’entrée en vigueur — aucune augmentation de la rémunération additionnelle

No increases to additional remuneration — before December 8, 2008

46. If any terms and conditions of employment established before December 8, 2008 contain provisions that, for any period that begins in the period that begins on December 8, 2008 and ends on March 31, 2011, provide for an increase to the amount or rate of any additional remuneration that applied to the employees governed by those terms and conditions of employment immediately before the first period that began on or after December, 8, 2008, those provisions are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be.
46. Est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur toute disposition de conditions d’emploi établies avant le 8 décembre 2008 prévoyant, à l’égard de toute période commençant au cours de la période allant du 8 décembre 2008 au 31 mars 2011, une augmentation des montants ou des taux de toute rémunération additionnelle applicable, avant la première période qui commence le 8 décembre 2008 ou après cette date, aux employés régis par ces conditions d’emploi.
Avant le 8 décembre 2008 — aucune augmentation de la rémunération additionnelle

No new additional remuneration — after coming into force

47. No terms and conditions of employment established after the day on which this Act comes into force may provide, for any period that begins during the restraint period, for any additional remuneration that is new in relation to the additional remuneration that applied to the employees governed by those terms and conditions of employment immediately before the terms and conditions of employment become effective.
47. Aucune condition d’emploi établie après la date d’entrée en vigueur de la présente loi ne peut, à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle, prévoir de rémunération additionnelle qui est nouvelle par rapport à celle applicable, avant la prise d’effet de la condition d’emploi, aux employés régis par celle-ci.
Après l’entrée en vigueur — aucune nouvelle rémunération additionnelle

No new additional remuneration — December 8, 2008 until coming into force

48. If any terms and conditions of employment established at any time during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force contain, in relation to any employees, a provision that provides, for any period that begins during the restraint period, for any additional remuneration that is new in relation to the additional remuneration that applied to the employees governed by those terms and conditions of employment immediately before the effective date of the provisions, that provision is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be.
48. Est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur toute disposition de conditions d’emploi établies au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi prévoyant, à l’égard de toute période commençant au cours de la période de contrôle, une rémunération additionnelle qui est nouvelle par rapport à celle applicable, avant la prise d’effet des conditions d’emploi, aux employés régis par celles-ci.
Du 8 décembre 2008 à l’entrée en vigueur — aucune nouvelle rémunération additionnelle

No new additional remuneration — before December 8, 2008

49. If any terms and conditions of employment established before December 8, 2008 contain, in relation to any employees, a provision that provides, for any period that begins in the period that begins on December 8, 2008 and ends on March 31, 2011, for any additional remuneration that is new in relation to the additional remuneration that applied to the employees governed by those terms and conditions of employment immediately before the first period that began on or after December 8, 2008, that provision is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be.
49. Est inopérante ou réputée n’être jamais entrée en vigueur toute disposition de conditions d’emploi établies avant le 8 décembre 2008 prévoyant, à l’égard de toute période commençant au cours de la période allant du 8 décembre 2008 au 31 mars 2011, une rémunération additionnelle qui est nouvelle par rapport à celle applicable, avant la première période qui commence le 8 décembre 2008 ou après cette date, aux employés régis par ces conditions d’emploi.
Avant le 8 décembre 2008 — aucune nouvelle rémunération additionnelle

Canada Border Services Agency

50. Sections 44 to 46 do not apply in respect of pay notes applicable only to employees in the Canada Border Services Agency who were transferred to the Agency on its creation, but the rates of those pay notes may not be increased during any period that begins in any of the fiscal years referred to in section 16 by a percentage that is higher than the percentage set out in that section for that fiscal year.
50. Les articles 44 à 46 sont sans effet à l’égard des notes sur la rémunération visant uniquement les employés de l’Agence des services frontaliers du Canada qui ont été transférés à cet organisme au moment de sa création, mais les taux prévus à ces notes ne peuvent, à l’égard de toute période commençant au cours de tout exercice visé à l’article 16, être supérieurs à ceux prévus à cet article pour cet exercice.
Agence des services frontaliers du Canada

Border Services Group

51. The following rules apply in respect of terms and conditions of employment governing employees in the Border Services Group whose employer is Her Majesty as represented by the Treasury Board:

(a) if the restructuring permitted by paragraph 31(a) occurs, paragraph 43(a) does not prevent terms and conditions of employment established after the day on which this Act comes into force from restructuring, as a result of a classification conversion, the rates of pay during the 2007–2008 or 2009–2010 fiscal year, and the increases set out in section 16 apply in respect of the restructured rates of pay;

(b) if any terms and conditions of employment were established during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force and, as a result of a classification conversion, they contain provisions for the restructuring of rates of pay during the 2007–2008 or 2009–2010 fiscal year and the restructuring permitted by paragraph 31(b) occurs, paragraph 43(b) does not apply in respect of those provisions, and the increases set out in section 16 apply in respect of the restructured rates of pay; and

(c) if any terms and conditions of employment were established before December 8, 2008 and, as a result of a classification conversion, they contain provisions for the restructuring of rates of pay during the 2009–2010 fiscal year and the restructuring permitted by paragraph 31(c) occurs, paragraph 43(c) does not apply in respect of those provisions, and the increase set out in section 16 applies in respect of the restructured rates of pay.
51. Les règles ci-après s’appliquent à l’égard des conditions d’emploi régissant les employés du groupe des services frontaliers dont l’employeur est Sa Majesté, représentée par le Conseil du Trésor :
Groupe des services frontaliers

a) si la restructuration visée à l’alinéa 31a) se produit, les conditions d’emploi établies après la date d’entrée en vigueur de la présente loi peuvent, malgré l’alinéa 43a), prévoir une restructuration des taux de salaire au cours des exercices 2007-2008 ou 2009-2010, suivant une transposition de classification, et les augmentations prévues à l’article 16 s’appliquent aux taux de salaire ainsi restructurés;

b) si des conditions d’emploi établies au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi contiennent une disposition prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours des exercices 2007-2008 ou 2009-2010, suivant une transposition de classification, et si la restructuration visée à l’alinéa 31b) se produit, l’alinéa 43b) est sans effet à l’égard de cette disposition et les augmentations prévues à l’article 16 s’appliquent aux taux de salaire ainsi restructurés;

c) si des conditions d’emploi établies avant le 8 décembre 2008 contiennent une disposition prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de l’exercice 2009-2010, suivant une transposition de classification, et si la restructuration visée à l’alinéa 31c) se produit, l’alinéa 43c) est sans effet à l’égard de cette disposition et l’augmentation prévue à l’article 16 s’applique aux taux de salaire ainsi restructurés.

Groups subject to national rates of pay

52. The following rules apply in respect of terms and conditions of employment governing employees in the Operational Services Group whose employer is Her Majesty as represented by the Treasury Board and employees in the General Labour and Trades Group and the General Services Group whose employer is Her Majesty as represented by the Parks Canada Agency or Her Majesty as represented by the Canadian Food Inspection Agency:

(a) if the restructuring permitted by paragraph 32(a) occurs, paragraph 43(a) does not prevent terms and conditions of employment established after the day on which this Act comes into force from restructuring rates of pay during the 2009–2010 fiscal year in order to create national rates of pay, and the increase set out in section 16 applies in respect of the restructured rates of pay;

(b) if any terms and conditions of employment were established during the period that begins on December 8, 2008 and ends on the day on which this Act comes into force and, in order to create national rates of pay, they contain provisions for the restructuring of rates of pay during the 2009–2010 fiscal year and the restructuring permitted by paragraph 32(b) occurs, paragraph 43(b) does not apply in respect of those provisions, and the increase set out in section 16 applies in respect of the restructured rates of pay; and

(c) if any terms and conditions of employment were established before December 8, 2008 and, in order to create national rates of pay, they contains provisions for the restructuring of rates of pay during the 2009–2010 fiscal year and the restructuring permitted by paragraph 32(c) occurs, paragraph 43(c) does not apply in respect of those provisions, and the increase set out in section 16 applies in respect of the restructured rates of pay.
52. Les règles ci-après s’appliquent à l’égard des conditions d’emploi régissant les employés du groupe des services de l’exploitation dont l’employeur est Sa Majesté, représentée par le Conseil du Trésor, ainsi que les employés du groupe manoeuvres et hommes de métiers et du groupe des services divers dont l’employeur est Sa Majesté, représentée par soit l’Agence Parcs Canada, soit l’Agence canadienne d’inspection des aliments :
Groupes visés par des taux de salaire nationaux

a) si la restructuration visée à l’alinéa 32a) se produit, les conditions d’emploi établies après la date d’entrée en vigueur de la présente loi peuvent, malgré l’alinéa 43a), prévoir une restructuration des taux de salaire au cours de l’exercice 2009-2010 en vue d’établir des taux nationaux, et l’augmentation prévue à l’article 16 s’applique aux taux de salaire ainsi restructurés;

b) si des conditions d’emploi établies au cours de la période allant du 8 décembre 2008 à la date d’entrée en vigueur de la présente loi contiennent une disposition prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de l’exercice 2009-2010 en vue d’établir des taux nationaux, et si la restructuration visée à l’alinéa 32b) se produit, l’alinéa 43b) est sans effet à l’égard de cette disposition et l’augmentation prévue à l’article 16 s’applique aux taux de salaire ainsi restructurés;

c) si des conditions d’emploi établies avant le 8 décembre 2008 contiennent une disposition prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de l’exercice 2009-2010 en vue d’établir des taux nationaux, et si la restructuration visée à l’alinéa 32c) se produit, l’alinéa 43c) est sans effet à l’égard de cette disposition et l’augmentation prévue à l’article 16 s’applique aux taux de salaire ainsi restructurés.

Ships’ Officers Group

53. The following rules apply in respect of terms and conditions of employment established before December 8, 2008 that govern employees in the Ships’ Officers Group whose employer is Her Majesty as represented by the Treasury Board:

(a) paragraph 43(c) does not apply in respect of the provisions of those terms and conditions of employment that provide for the restructuring of rates of pay during the 2010–2011 fiscal year, and the increase set out in section 16 applies in respect of the restructured rates of pay; and

(b) section 49 does not apply in respect of the provisions of those terms and conditions of employment that provide for the payment, during the 2010–2011 fiscal year, of a sum in lieu of vacation leave factors.
53. Les règles ci-après s’appliquent à l’égard de conditions d’emploi établies avant le 8 décembre 2008 et régissant les employés du groupe des officiers de navire dont l’employeur est Sa Majesté, représentée par le Conseil du Trésor :
Groupe des officiers de navire

a) l’alinéa 43c) est sans effet à l’égard de toute disposition de ces conditions d’emploi prévoyant une restructuration des taux de salaire au cours de l’exercice 2010-2011 et l’augmentation prévue à l’article 16 s’applique aux taux de salaire ainsi restructurés;

b) l’article 49 est sans effet à l’égard de toute disposition de ces conditions d’emploi prévoyant le versement, au cours de l’exercice 2010-2011, d’une somme pour compenser l’élimination du facteur de congés annuels.

Law Group

54. (1) The following rules apply in respect of terms and conditions of employment governing employees in the Law Group whose employer is Her Majesty as represented by the Treasury Board, and in respect of any period that begins during the restraint period:

(a) in the case where the terms and conditions of employment are established after the day on which this Act comes into force,

(i) the provisions of those terms and conditions of employment that provide for increases to rates of pay may not have retroactive effect in respect of a day that is earlier than May 10, 2006,

(ii) any increase to rates of pay that the terms and conditions of employment provide for in respect of any period that begins during the 2006–2007 fiscal year must be based on the rates of pay set out in Schedule 2,

(iii) the provisions of those terms and conditions of employment must provide, for all employees of the Law Group, for the same performance pay plans that were in effect on May 9, 2006 for any employees in the Law Group and, in relation to any particular position level, those plans must be at the same amounts or rates that were in effect for that position level on that date but those plans may not have retroactive effect, and

(iv) the provisions of those terms and conditions of employment may provide for any additional remuneration — other than a performance bonus — that applied to any position level in the Law Group on May 9, 2006, but the amount or rate of that additional remuneration for a particular position level may not be greater than the highest amount or rate that applied to employees of that position level on that date, and

(v) those terms and conditions of employment may not provide for additional remuneration if that additional remuneration applied to no employee in the Law Group on May 9, 2006; and

(b) in the case where the terms and conditions of employment were established on or before the day on which this Act comes into force,

(i) if any of their provisions have retroactive effect in respect of a day that is earlier than May 10, 2006, that retroactive effect is deemed never to have had effect, the provision is deemed to have had retroactive effect as of May 10, 2006 and the first day of every other period referred to in that provision is deemed to be moved forward by the number of days that is equal to the number of days between the first day the provision was expressed to have retroactive effect and May 10, 2006,

(ii) if the increase provided to rates of pay for any period that begins during the 2006–2007 fiscal year is based on rates of pay that are greater than those set out in Schedule 2, those greater rates of pay are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be, and the increase is deemed to be based on the rates of pay set out in Schedule 2,

(iii) if subparagraph (ii) applies, the provisions of the terms and conditions of employment that provide for rates of pay for every other period that begins on or before March 31, 2011 are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be, and the rates of pay in those provisions are deemed to be the rates of pay that applied immediately before the beginning of that period as a result of this Act,

(iv) if those terms and conditions of employment provide for performance pay plans and those plans are not the same as those that were in effect on May 9, 2006 for any employees in the Law Group or the amounts or rates provided for in those plans in relation to any particular position level are not the same as those of the performance pay plans that were in effect on that date — or the plans were expressed to be retroactive — the provisions that provide for those plans are of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be, and are deemed to be provisions that provide, for all employees in the Law Group, as of the day that the terms and conditions of employment were established, for the same performance pay plans that were in effect on May 9, 2006 for any employees in the Law Group at the same amounts or rates, in relation to any particular position level, that were in effect on that date,

(v) if those terms and conditions of employment do not provide for performance pay plans, they are deemed to provide, for all employees in the Law Group, as of the day that they were established, for the same performance pay plans that were in effect on May 9, 2006 for any employees in the Law Group at the same amounts or rates, in relation to any particular position level, that were in effect on that date,

(vi) if those terms and conditions of employment provide for any additional remuneration — other than a performance bonus — that applied to any position level in the Law Group on May 9, 2006, and the amount or rate of that additional remuneration for a particular position level is greater than the highest amount or rate that applied to any employees of that position level on that date, the provisions that provide for that payment are deemed to be of no effect or are deemed never to have had effect, as the case may be, and are deemed to provide for the highest amount or rate, as the case may be, that applied in respect of any of those employees on that date, and

(vii) if those terms and conditions of employment provide for any additional remuneration, and that additional remuneration applied to no employee in the Law Group on May 9, 2006, the provision that provides for that payment is of no effect or is deemed never to have had effect, as the case may be.
54. (1) Les règles ci-après s’appliquent à l’égard des conditions d’emploi régissant les employés du groupe du droit dont l’employeur est Sa Majesté, représentée par le Conseil du Trésor, et de toute période commençant au cours de la période de contrôle :
Groupe du droit

a) dans le cas de conditions d’emploi établies après la date d’entrée en vigueur de la présente loi :

(i) leurs dispositions qui prévoient des augmentations des taux de salaire ne peuvent avoir un effet rétroactif au-delà du 10 mai 2006,

(ii) toute augmentation des taux de salaire qu’elles prévoient à l’égard de toute période commençant au cours de l’exercice 2006-2007 doit être fondée sur les taux de salaire figurant à l’annexe 2,

(iii) elles doivent prévoir pour tous les employés du groupe les mêmes régimes de rémunération au rendement — et les mêmes montants ou taux pour un niveau de poste donné — que ceux en vigueur le 9 mai 2006 pour des employés de ce groupe, mais ces régimes ne peuvent avoir d’effet rétroactif,

(iv) elles peuvent prévoir toute rémunération additionnelle — autre qu’une prime de rendement — s’appliquant à tout niveau de poste de ce groupe le 9 mai 2006, mais le montant ou le taux de celle-ci ne peut, pour un niveau donné, être supérieur au plus élevé des montants ou taux de la rémunération additionnelle applicable à tout employé occupant un poste de ce niveau à cette date,

(v) elles ne peuvent prévoir de rémunération additionnelle dont aucun employé de ce groupe ne bénéficiait le 9 mai 2006;

b) dans le cas de conditions d’emploi établies à la date d’entrée en vigueur de la présente loi ou avant cette date :

(i) si telle de leurs dispositions a un effet rétroactif au-delà du 10 mai 2006, cette rétroactivité est réputée n’avoir jamais eu d’effet, la disposition est réputée avoir un effet rétroactif au 10 mai 2006 et le premier jour de toutes les autres périodes prévues dans celle-ci est reporté d’un nombre de jours égal au nombre de jours écoulés entre la date originale de sa prise d’effet et le 10 mai 2006,

(ii) si les augmentations prévues par les conditions d’emploi pour toute période commençant au cours de l’exercice 2006-2007 sont fondées sur des taux de salaire supérieurs à ceux figurant à l’annexe 2, ces taux de salaire supérieurs sont inopérants ou réputés n’être jamais entrés en vigueur et les augmentations sont réputées être fondées sur les taux de salaire figurant à cette annexe,

(iii) si le sous-alinéa (ii) s’applique, les dispositions prévoyant les taux de salaire pour toutes les autres périodes commençant le 31 mars 2011 ou avant cette date sont inopérantes ou réputées n’être jamais entrées en vigueur et les taux de salaire qui y sont prévus sont réputés être les taux de salaire en vigueur avant chaque période en application de la présente loi,

(iv) si elles prévoient un régime de rémunération au rendement différent — ou si les montants ou les taux pour un niveau de poste donné sont différents — de tout régime en vigueur le 9 mai 2006 pour des employés de ce groupe, ou si elles prévoient que le régime a un effet rétroactif, les dispositions qui le prévoient sont inopérantes ou réputées n’être jamais entrées en vigueur et sont réputées prévoir, à compter de l’établissement des conditions d’emploi, pour tous les employés du groupe, les mêmes régimes de rémunération au rendement — et les mêmes montants ou taux pour un niveau de poste donné — que ceux en vigueur le 9 mai 2006 pour des employés de ce groupe,

(v) si elles ne prévoient pas de régime de rémunération au rendement, elles sont réputées prévoir, à compter de l’établissement des conditions d’emploi, pour tous les employés du groupe, les mêmes régimes de rémunération au rendement — et les mêmes montants et taux pour un niveau de poste donné — que ceux en vigueur le 9 mai 2006 pour des employés de ce groupe,

(vi) si elles prévoient une rémunération additionnelle — autre qu’une prime de rendement — applicable aux employés de ce groupe le 9 mai 2006 et que le montant ou le taux de celle-ci est, à l’égard des employés d’un niveau de poste donné, supérieur au plus élevé des montants ou taux applicables aux employés de ce niveau à cette date, les dispositions qui la prévoient sont inopérantes ou réputées n’être jamais entrées en vigueur et sont réputées prévoir une rémunération additionnelle dont le montant ou le taux est équivalent au plus élevé des montants ou taux applicables à ces employés à cette date,

(vii) si elles prévoient une rémunération additionnelle dont aucun employé de ce groupe ne bénéficiait le 9 mai 2006, les dispositions qui la prévoient sont inopérantes ou réputées n’être jamais entrées en vigueur.

Other provisions apply

(2) For greater certainty, the provisions of this Act that are not inconsistent with subsection (1) apply to terms and conditions of employment governing employees in the Law Group.
(2) Il est entendu que les autres dispositions de la présente loi qui ne sont pas incompatibles avec les règles prévues au paragraphe (1) s’appliquent aux conditions d’emploi régissant les employés du groupe du droit.
Précision


ParlVU