PARLEMENT du CANADA
Accueil Travaux parlementaires Sénateurs et députés Au sujet du Parlement Visitez le Parlement Emplois

Le rapport consensuel met de l’avant une vision et des priorités pour l’avenir du Canada en matière d’énergie

(Ottawa) le 19 juillet 2012 – Le Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles (ENEV) a publié aujourd’hui un rapport unanime sur l’avenir énergétique du Canada, où il met de l’avant une vision fondée sur un cheminement clair et responsable vers une mise en valeur de l’énergie canadienne et une économie à faible émission.

Pour l’élaboration de cette stratégie aussi audacieuse qu’exhaustive, intitulée Maintenant ou jamais, le comité a fait appel aux connaissances de plus de 250 intervenants de premier plan, d’un océan à l’autre, pour se pencher sur les défis réels et urgents qui assaillent le Canada dans le nouveau contexte mondial de l’énergie. Le comité a assisté à la transformation dynamique du paysage mondial de l’énergie et en a étudié les incidences pour le Canada. L’évolution s’est déroulée au fil des percées technologiques, des importantes découvertes de gisements de gaz de schiste, de la mise au point de sources d’énergie de remplacement, des nouveaux régimes de réglementation, de la catastrophe nucléaire au Japon, et enfin, de la nouvelle obligation du permis social pour tout projet de mise en valeur des ressources. Sans oublier la concurrence féroce dans les marchés internationaux de l’énergie.

« Nous voyons le potentiel qu’a le Canada de devenir le pays le plus productif en matière d’énergie, d’avoir le niveau le plus élevé de rendement environnemental » déclare le sénateur David Angus, président du comité. « Mais nous en arrivons à la conclusion qu’il est urgent d’agir : nous devons nous doter de connaissances en matière d’énergie et comprendre profondément comment l’énergie envahit tous les aspects de notre vie et constitue un élément important de notre tissu social. La sécurité de notre avenir en dépend. » « Comme Canadiens, nous tirons grande fierté de notre développement énergétique », affirme le sénateur Grant Mitchell, vice-président du comité. « Nos ressources énergétiques, pétrole, gaz naturel, hydroélectricité et uranium, sont de calibre mondial. Nous mettons en valeur de façon ingénieuse des sources d’énergie de remplacement et avons recours à des technologies novatrices, comme les réseaux intelligents et le captage et le stockage du carbone; tout cela s’intègre à un système de haute qualité au service de tous les Canadiens ».

Pendant trois ans, le comité a entendu les témoignages des principaux maîtres à penser du Canada dans le domaine de l’énergie, des représentants des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, des institutions de recherche, des intervenants de l’industrie, des dirigeants autochtones, des groupes environnementaux, des citoyens engagés et de jeunes délégués. Cette grande variété de témoins, de partout au Canada, a valu au comité de profiter de réflexions précieuses sur la façon dont le pays peut exploiter ses ressources naturelles, ses technologies et son capital humain pour accroître son rôle au sein du nouvel ordre énergétique mondial.

Dans son étude, le comité a établi les 13 priorités d’action suivantes, visant à apporter des solutions à long terme et de façon abordable, dans le cadre desquelles il se penche sur les enjeux et les possibilités de développement responsable et d’efficacité énergétique.

  1. Le Canada doit s’efforcer d’atteindre un leadership énergétique coopératif
    Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux et les instances municipales et autochtones, l’industrie et les groupes environnementaux doivent faire preuve de collaboration pour planifier le cheminement vers la mise en valeur et la commercialisation responsables de nos ressources énergétiques.
  2. Favoriser l’édification de la nation par l’infrastructure énergétique
    Moderniser et étendre les réseaux électriques et de pipelines pétroliers et gaziers pour rejoindre les régions et diversifier les marchés d’exportation, le tout dans l’objectif de renforcer encore davantage l’économie nationale.
  3. Le gaz naturel : un combustible qui change la donne
    Fiable, polyvalent et efficace, le gaz naturel est en passe de devenir un combustible de base pour l’économie canadienne; il faut encourager sa production.
  4. Favoriser l’efficacité énergétique et les économies d’énergie chez les consommateurs et instaurer une compréhension de l’énergie
    L’efficacité énergétique et les économies d’énergie comptent parmi les éléments les plus importants de l’avenir énergétique du Canada. Et tous les citoyens doivent contribuer à la solution tout en améliorant leurs connaissances en matière d’énergie.
  5. Encadrer une stratégie solide de l’emploi dans le secteur de l’énergie
    Les gouvernements doivent agir de façon proactive pour veiller à ce que le recrutement et la formation de la main d’œuvre répondent aux besoins du secteur de l’énergie en croissance constante au Canada.
  6. Renforcer les fondations pour favoriser l’innovation dans le domaine de l’énergie
    La réalisation du plein potentiel du Canada pour sa prospérité future dépend des priorités accordées à la conception et au financement des programmes de R-D dans le domaine de l’énergie pour libérer les forces innovatrices tout le long de la chaîne de valeurs du système énergétique.
  7. Vers un rendement environnemental de calibre élevé au chapitre des sources d’énergie non renouvelables
    Il faut sans cesse réduire l’empreinte environnementale de la mise en valeur des ressources énergétiques non renouvelables, notamment en réduisant les activités du secteur énergétique sur l’eau, la terre et l’air.
  8. Superpuissance de l’hydroélectricité : l’énergie du passé pour l’avenir
    Fiable et ne générant que peu d’émissions, l’hydroélectricité est une des grandes priorités du pays et il faut saisir toutes les possibilités d’expansion responsable.
  9. Favoriser les énergies renouvelables
    Le Canada doit continuer à favoriser ses importantes ressources en énergie renouvelable en émergence, en raison de son vaste territoire et de sa géographie variée : hydroélectricité, énergie éolienne et solaire, géothermie, biomasse et énergie marémotrice.
  10. Réforme de la réglementation
    Le comité appuie les efforts actuels des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux à simplifier les évaluations environnementales tout en assurant une surveillance environnementale rigoureuse, notamment dans le cadre de grands projets.
  11. Encadrer l’exploration et la mise en valeur des ressources énergétiques dans le Nord et l’Arctique
    La mise en valeur des ressources pourrait transformer le paysage énergétique du Canada et se traduire par d’énormes retombées économiques et sociales pour les habitants du Nord, les Autochtones et tous les Canadiens.
  12. Continuer à soutenir fermement l’industrie nucléaire canadienne
    L’énergie nucléaire a un rôle important à jouer dans l’avenir énergétique du Canada.
  13. Prendre la parole au nom du Canada
    Le gouvernement fédéral doit jouer un rôle de premier plan dans la narration exacte et dynamique de l’histoire du Canada au chapitre de l’énergie.

Veuillez visiter le site web du comité à http://senate-senat.ca/enev-f.asp pour en savoir davantage sur les audiences publiques et les diverses activités du comité, ainsi que pour obtenir des exemplaires électroniques des rapports antérieurs du comité.

Vous pouvez de plus suivre le comité sur Twitter @SenatCA, à l’aide du mot-clic #ENEV.